CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 PIQUEMAL Christian - GCA (2S) ...pour des motifs exceptionnels, il serait envisageable de s'affranchir de cette règle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NDL
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: PIQUEMAL Christian - GCA (2S) ...pour des motifs exceptionnels, il serait envisageable de s'affranchir de cette règle...   Dim 10 Avr 2011 - 23:52

Je vous fais part d'un message du général Piquemal que je viens retrouver. Bien qu'il soit du dernier trimestre 2010, il reste particulièrement d'actualité en ce qui concerne les événement d'Alger d'avril 1961 et l'évocation des situations graves qui menace notre pays.

Bonjour à tous,

Lors du Conseil national de la St Michel à l'amphi Louis de l'Ecole militaire, j'ai eu l'occasion de vous faire part de la réaction envisagée face aux dégradations répétées et aux profanations de la plaque du général Bigeard à Aix et aussi assez longuement des grandes lignes de la future Charte.

Je crains que certains de mes propos n'aient pas été bien compris ou aient été interprétés de manière erronée.
Peut-être n'ai-je pas été assez clair ou ai-je radicalisé mon intervention ?

Aussi, je souhaite faire une mise au point.

Pour l'avenir, il n'est pas question de :
- sortir du cadre strict de l'article 1 de nos statuts. L'UNP est et restera indépendante de toute attache politique, philosophique ou confessionnelle.
- tomber, non plus, dans la dérive extrémiste.

En revanche, conformément a ce qu'il a été décidé et voté à l'unanimité lors de l'AG d'Aubagne nous réagirons, par les voies et moyens les plus adaptés, à toutes les atteintes à l'honneur de l'Armée et des parachutistes, aux violations de nos valeurs et de notre identité nationale, aux outrages à nos symboles nationaux.
Dans ce cadre, nous respecterons, autant que faire se peut, la légalité. Dans le cas où, pour des motifs exceptionnels, il serait envisageable de s'affranchir de cette règle, la question serait soumise au minimum au Conseil d'administration et si possible au Conseil national. La réaction envisagée pour l'affaire "Bigeard" a été soumise au Conseil d'administration.

Je rappelle en effet, pour revenir à des faits précis, qu'un chef reconnu de tous, célèbre, admiré, écrivain exceptionnel, le commandant Hélie de Saint Marc a choisi, un certain 21 avril 1961, l'illégalité parce qu'en son âme et conscience, il a estimé alors que des raisons graves et des causes majeures motivaient le non respect de la légalité. Il s'agissait pour lui de rester fidèle à la parole donnée et de choisir l'honneur plutôt que l'obéissance. Qu'on ne l'oublie jamais !
Pour le futur, je le répète, nous examinerons avec objectivité et raison les causes qui pourraient justifier de ne pas se conformer à la loi.

Dans le contexte difficile d'une France en crise morale, qui va mal, en perte de repères et face aux dérives diverses, aux dangers (perte de l'esprit patriotique, laïcité en danger, dissolution du lien armée nation, etc) qui nous menacent, il ne peut être question de rester passif, de se soumettre, d'accepter, de reculer par lâcheté.

Face à cette désagrégation de la société, l'inertie est à proscrire. Il n'y a que deux attitudes possibles :
- soit capituler, renoncer, collaborer avec le "politiquement correct".
- soit résister. Comme l'aurait dit le maréchal de Lattre " Ne pas subir" et réagir.
Seule la 2e solution est acceptable et envisageable et nous commande d'agir. Alors nous agirons.

Comme je m'y suis engagé lors du conseil national, le projet de Charte vous sera soumis pour avis, remarques et approbation. Deux solutions en découlent :
- Le texte initial subit des aménagements mineurs et conserve tout son sens. Faisant l'objet d'une approbation massive, le texte définitif de la Charte est arrêté, diffusé et appliqué pour les 10 ans à venir.
- Si, en revanche, après la prise en compte de la majorité des observations, le texte initial devait être vidé et dénaturé de son contenu, se limiter au "politiquement correct" et devenir une coquille vide, je me réserverais le droit d'en tirer personnellement toutes les conséquences.

Voilà, ce que je souhaitais vous exprimer.

Le DLP 214 est sous presse. Il sera routé dés mardi 19 octobre. Bonne réception et lecture à tous.

Avec ma fidèle amitié para.

Général (2S) Christian PIQUEMAL
Président national de l'UNP
Revenir en haut Aller en bas
PTS
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: PIQUEMAL Christian - GCA (2S) ...pour des motifs exceptionnels, il serait envisageable de s'affranchir de cette règle...   Lun 11 Avr 2011 - 1:02

Très important!
Citation :
Dans le contexte difficile d'une France en crise morale, qui va mal, en perte de repères et face aux dérives diverses, aux dangers (perte de l'esprit patriotique, laïcité en danger, dissolution du lien armée nation, etc) qui nous menacent, il ne peut être question de rester passif, de se soumettre, d'accepter, de reculer par lâcheté.

Face à cette désagrégation de la société, l'inertie est à proscrire. Il n'y a que deux attitudes possibles :
- soit capituler, renoncer, collaborer avec le "politiquement correct".
- soit résister. Comme l'aurait dit le maréchal de Lattre " Ne pas subir" et réagir.
Seule la 2e solution est acceptable et envisageable et nous commande d'agir. Alors nous agirons.

Merci mon général!
Revenir en haut Aller en bas
 
PIQUEMAL Christian - GCA (2S) ...pour des motifs exceptionnels, il serait envisageable de s'affranchir de cette règle...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: MEMOIRE des PARACHUTISTES :: LES PARACHUTISTES qui font l'actualité-
Sauter vers: