CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Joseph Djemakangar, un tirailleur de Koufra s'éteint

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Joseph Djemakangar, un tirailleur de Koufra s'éteint   Sam 9 Avr 2011 - 18:41

Source : http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Joseph-Djemakangar-un-tirailleur-de-Koufra-s-eteint_a217.html

Citation :
C'est une part, à la fois héroïque et modeste, de l'histoire que Français et Africains partagent qui vient de s'éteindre. Josepth Djemakangar est mort jeudi, dans sa 93ème année et sera inhumé ce samedi après-midi dans la capitale du Tchad, N'Djaména.

Engagé volontaire le 10 décembre 1941 à Bangui dans les troupes coloniales française comme tirailleur, le jeune Joseph Djemakangar incorpore le Bataillon de Tirailleur Sénégalais de l’Oubangui, puis rejoint les unités du général Leclerc et du colonel Dio à Fort Lamy (N’Djamena).

Il quitte ensuite Fort Lamy et participe durant plusieurs mois à la campagne du Fezzan (sud de la Libye). Il est notamment dans les combats de Koufra, cet oasis immortalisé par le célèbre serment "de ne déposer les armes que le jour où nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront sur la cathédrale de Strasbourg".

Après les combats de Tripolitaine, où il devient tiraileur de 1ère classe, Joseph stationne en Afrique du nord. Embarqué par voie maritime en Algérie le 17 octobre 1944, il débarque en France le 23 octobre 1944. Au sein de la 9ème division d’infanterie coloniale, il sera blessé à la jambe dans les combats de Belfort. Il atteint le Rhin et, fin novembre, participe à la libération de Mulhouse.

Il quitte ensuite la métropole, embarque à Marseille le 16 février 1945 et débarque à Douala le 13 mars 1945. Affecté au Bataillon de Tirailleur Sénégalais de l’Oubangui du 18 mars 1945 au 7 mars 1946, il sera rayé du service actif le 8 mars 1946. Il se retire alors dans sa région d’origine, à Koumra, au sud du Tchad .

Fait chevalier de la légion d’honneur le 14 juillet dernier par l’ambassadeur de France, Joseph Djemakangar était également décoré de la médaille des Forces Françaises Libres, de la médaille coloniale avec agrafe « FEZZAN » et « TRIPOLI », de la Croix du Combattant Volontaire et de la Croix de Guerre 1939-1945.


Photo (ECPAD) : Joseph Djemakangar lors des cérémonies de Bazeilles à Fréjus, en 2007.
Revenir en haut Aller en bas
 
Joseph Djemakangar, un tirailleur de Koufra s'éteint
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: VEILLE ACTUALITE MILITAIRE-
Sauter vers: