CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Décès du Lieutenant-Colonel Jean-Alain TRUC.

Aller en bas 
AuteurMessage
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Décès du Lieutenant-Colonel Jean-Alain TRUC.   Mar 8 Juin 2010 - 9:43

Le Lieutenant-Colonel Jean-Alain TRUC vient de nous quitter.
A l’occasion de ses obsèques qui ont eu lieu à Marseillan, le 5 mai dernier, le Président d’honneur de l'UNP 34 et ancien Président, le Général Henri COSTE, qui lui avait remis en 1995 les insignes d'officier de la Légion d'Honneur, a prononcé son éloge funèbre dont voici les passages principaux :

« Après de brillantes études, Jean-Alain TRUC débute sa vie professionnelle aux Affaires Etrangères. Lancé résolument dans la voie diplomatique, rien ne semble, alors, le destiner au métier des armes. C’est la mort d’un ami, le S/Lt. Yves JOURDA, tombé au Champ d’Honneur en Indochine, au mois de juin 1954, qui l’incite à changer radicalement de cap et à s’engager dans l’Armée de Terre.
A la suite du stage d’Elève Officier de Réserve à Montpellier, il est nommé Aspirant et passe le Brevet Parachutiste à l’Ecole des Troupes Aéroportées à Pau. Volontaire pour servir dans un régiment parachutiste en Algérie, il rejoint le 20e GAP d’où il est immédiatement détaché au 2e Bataillon Etranger de Parachutistes. Au sein de ce Bataillon, il participe à toutes les opérations de maintien de l’ordre jusqu’en 1956. A cette date, il quitte l’Algérie pour la Campagne de Suez, détaché cette fois au 3e Régiment de Parachutistes Coloniaux.
La Campagne de Suez terminée, il retourne à Alger où, au moment de la Bataille d’Alger, il est en qualité d’Officier de Renseignements sous les ordres du Général MASSU. Titulaire de deux titres de guerre, sa manière exemplaire de servir lui vaut de rentrer en France pour passer Officier d’Active. Stage terminé, il effectue un deuxième séjour en Algérie. Il sert cette fois dans les Aurès, comme chef de Commando Harka et Officier de Renseignements dans le cadre de la 13e demi-brigade de la Légion étrangère. Il se voit attribuer une nouvelle citation au cours de l’opération des Beni-Melloui, pour avoir mis hors de combat plusieurs rebelles et détruit des camps et des dépôts de ravitaillement.
Son goût de l’action le pousse alors à se porter volontaire pour se faire breveter « Observateur Pilote Avion » à l’ESALAT de Dax. Sorti Major de son stage, il retourne une nouvelle fois en Algérie dans le secteur de Colomb-Béchar. De 1960 à 1962, il participe à toutes les opérations dans le cadre de la 4e Compagnie Saharienne Portée de la Légion étrangère. Au cours de plus de 600 heures de vol opérationnel à la frontière Algéro-Tunisienne (…) il contribue à la mise hors de combat et à la capture de 60 rebelles ainsi qu’à la récupération d’autant d’armes, lourdes et légères.
Au mois d’août 1962, il est affecté à l’Etat-Major du 2e Corps d’Armée à Baden-Baden où il séjourne seulement six mois avant de repartir pour Dax effectuer le stage de Pilote d’Hélicoptère. Il reste plusieurs années à l’ESALAT de Dax où il sert d’abord au Bureau d’Etudes avant de prendre la tête du stage « Observateur » et, par la suite le Commandement d’un Escadron de l’Ecole (…).
En 1968, Jean-Alain TRUC est nommé Chevalier de la Légion d’Honneur. Quelque temps après, blessé grièvement à l’oeil droit, en service commandé, il voit sa carrière perturbée, alors qu’il était sur le point de rejoindre à nouveau Baden pour prendre la tête de l’Escadrille de Commandement du Général de Corps d’Armée MASSU. Remis en partie de sa blessure, il effectue un stage au 2e Bureau à Vincennes, ce qui lui vaudra de terminer ses deux dernières années de carrière militaire comme Officier de renseignements d’une Division.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
 
Décès du Lieutenant-Colonel Jean-Alain TRUC.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES, tous égaux devant la mort, St MICHEL ne fait aucune distinction de grade :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: