CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

  Budget militaire : non au démantèlement de notre appareil de défense au nom de l’eurostérité !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ParaGuépard
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Budget militaire : non au démantèlement de notre appareil de défense au nom de l’eurostérité !   Ven 16 Mai 2014 - 15:08

Budget militaire : non au démantèlement de notre appareil de défense au nom de l’eurostérité !


Communiqués / 15 mai 2014 / Mots-clés : Austérité, Défense /
Share on facebook Share on twitter Share on email

Communiqué de presse de Front National
Alors que François Hollande et Manuel Valls préparent une purge budgétaire sans précédent, le Gouvernement a reconnu le 13 mai à l’Assemblée nationale que les Armées seront frappées dès la loi de finance rectificative de l’été 2014 par de nouvelles coupes budgétaires, sans en indiquer le montant. Cette incertitude est très grave puisque nos Armées ont déjà été victimes d’une réduction majeure de leur budget et de leurs moyens depuis l’année dernière, et avant ça déjà sous Nicolas Sarkozy.
En tant que chef des armées, le Président de la République est en directement comptable aux yeux des Français.
Sur les théâtres d’opération extérieurs où ils sont engagés, comme au Mali ou en Centrafrique, les militaires français travaillent dans des conditions particulièrement précaires, à la limite de la rupture, et la France, qui a vocation à jouer un rôle de premier plan sur la scène internationale serait malheureusement dans l’incapacité de faire face à une menace plus importante.
Sur notre propre sol, la pénurie de moyens touche aussi bien l’Armée de Terre que l’Armée de l’Air, la Marine et la Gendarmerie nationale. Pour cette dernière, l’on se souvient de l’audition alarmante du général Bertrand Soubelet, responsable national des opérations à la Direction générale de la Gendarmerie nationale, le 18 décembre dernier à l’Assemblée nationale.
L’amputation des budgets consacrés à la Défense depuis une dizaine d’années s’accompagne de restructurations et de fermetures massives de casernes et de bases, souvent dans des territoires déjà frappés par la désindustrialisation, comme dans l’Est et le Centre de la France. Elle touche aussi évidemment l’équipement militaire, indispensable aux missions opérationnelles de nos armées, devenu vétuste et obsolescent. Enfin, les industries de défense et l’ensemble des entreprises qui dépendent des commandes des armées et des revenus des militaires en subissent le contrecoup direct.
L’UMP, qui aujourd’hui feint de s’agiter, est très mal placée pour critiquer les socialistes puisque l’affaiblissement de nos armées est une politique constante, de Nicolas Sarkozy à François Hollande. Après les 54 000 emplois militaires supprimés par Nicolas Sarkozy, ce sont 34 000 autres emplois que la loi de programmation militaire 2014-2019 va détruire, accélérant le déclassement des armées françaises et mettant en péril la sécurité des Français en France comme à l’étranger.
Notre appareil de défense ne doit pas être la variable d’ajustement budgétaire d’un plan d’austérité aveugle dicté par des technocrates bruxellois.
Marine Le Pen avait proposé en 2012 de sanctuariser dans notre Constitution l’effort de défense à hauteur de 2% de la richesse nationale (niveau moyen constaté jusqu’en 1997). Cette exigence portée par le Front national est plus que jamais d’actualité, et doit s’accompagner d’un contrôle du Parlement sur le Gouvernement pour que les crédits votés soient employés. Le relèvement des budgets militaires sera organisé dès que le Front national arrivera aux responsabilités nationales.
D’ici là, la loi de programmation militaire qui a déjà ramené les budgets militaires à 1,5% du PIB et les coupes budgétaires supplémentaires qui s’annoncent, en violation de cette loi récente, vont aggraver le désarmement unilatéral de la France, dans un monde pourtant de plus en plus dangereux.
Le Front national réitère son opposition la plus farouche au sacrifice de l’appareil de défense et appelle la représentation nationale à respecter la loi de programmation militaire, pourtant bien insuffisante, qu’elle vient d’adopter (loi du 18 décembre 2013) et à faire échouer le raid budgétaire que prépare le gouvernement de Monsieur Valls.
Revenir en haut Aller en bas
NDL
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Budget militaire : non au démantèlement de notre appareil de défense au nom de l’eurostérité !   Dim 18 Mai 2014 - 19:13

Merci!
Revenir en haut Aller en bas
guy61
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: BUDGET DEFENSE 2014   Mer 21 Mai 2014 - 11:40

Expéditeur: L'Afrique Réelle
> Date: 17 mai 2014 17:00:33 UTC+2
> Destinataire: L'Afrique Réelle
> Objet: Budget de la Défense : le tour de passe-passe socialiste
>
>

Nos Armées sont de plus en plus engagées en Afrique et elles vont donc devoir disposer de moyens supplémentaires. Comme je l’ai expliqué et cartographié dans le numéro du mois de mai de l’Afrique Réelle, elles vont devoir impérativement tenir quatre verrous (Iforas, zone de la passe Salvador, appendice Cameroun-Tchad et région de Birao) pour tenter d’éviter la coagulation entre les conflits, pour le moment éclatés, qui se déroulent à la fois dans la zone sahélo-saharienne et dans l’arc de crise de l’Afrique centrale. Il va donc falloir repositionner des forces et leur fournir le matériel adapté.

Or, et contrairement à ce qu’affirme le gouvernement et à ce qu’a encore déclaré le vendredi 16 mai le Premier ministre sur les ondes d’Europe 1, le budget de l’armée va encore être amputé. Mais sans toucher à l’enveloppe globale !!!. Le tour de passe-passe qui serait en préparation est expliqué dans l’entretien qui suit par Philippe Meunier, Député du Rhône et secrétaire de la Commission de la Défense Nationale et des Forces Armées :



Afrique Réelle : Le gouvernement dément les « bruits » concernant de nouvelles coupes du budget de la Défense. De quelles informations disposez-vous, vous qui êtes Secrétaire de la Commission de la Défense ?



Philippe Meunier : Le gouvernement a laissé "fuiter" dans un premier temps une économie supplémentaire demandée à nos armées de 2 milliards puis quelques jours plus tard de 1,5 milliard. En fait, le gouvernement nous refait le coût de la loi de programmation militaire.



Afrique Réelle : C'est à dire ?



Philippe Meunier : C'est à dire qu'il laisse "fuiter" un certain nombre d'informations volontairement très alarmistes pour retenir au final une solution qui sera jugée moins douloureuse, mais qui sera tout aussi mortifère pour nos troupes.



Afrique Réelle : Le Président de la République et le Ministre de la défense se sont pourtant engagés à de multiples reprises au sujet de la sanctuarisation du budget dans le cadre de la Loi de Programmation Militaire (LPM)?



Philippe Meunier : C'est exact. C'est la raison pour laquelle je pense qu'ils vont procéder à "un tour de passe passe". Ils ne toucheront pas à l'enveloppe budgétaire prévue dans le cadre de la LPM, mais ils vont transformer les OPEX (Opérations extérieures) en bases prépositionnées sur l'arc sahélien. Or, il faut savoir que ces dernières ne sont pas financées comme le sont les OPEX par le budget général mais par le budget du Ministère de la défense.



Afrique Réelle : Nos Armées auraient donc toujours la même enveloppe budgétaire mais devraient faire face à des dépenses supplémentaires. Ce serait donc de l’enfumage.



Philippe Meunier : Une tromperie de plus.



Afrique Réelle : Mais, si tel était le cas, comment nos Armées arriveraient-elles à trouver les économies nécessaires pour financer ces nouvelles dépenses compte tenu des efforts déjà demandés par la LPM ?



Philippe Meunier : C'est la raison pour laquelle depuis quelques semaines l'actuelle majorité procède dans le cadre de la Commission de la Défense, à un certain nombre d'auditions au sujet de la dissuasion nucléaire afin de réfléchir à l' « utilité » de ses budgets. L'objectif dissimulé de ces auditions est aujourd'hui dévoilé : essayer de convaincre les parlementaires de la nécessité de diminuer notre capacité de riposte nucléaire.



Afrique Réelle : Pour quelle finalité ?



Philippe Meunier : C'est là où nous voyons la perversité de la démarche de l'actuelle majorité : placer en permanence en concurrence nos Armées pour mieux les dépecer. Cette semaine, Cécile Duflot a proposé à la Commission de la Défense, de récupérer le budget de la composante nucléaire aérienne pour financer les missions humanitaires de l'Armée de Terre en Afrique.

Or, ce marché est le type même du marché de dupes car il aurait pour c.nséquence d'affaiblir considérablement non seulement nos forces aériennes qui utilisent à 60% les FAS pour des frappes conventionnelles, mais également notre dissuasion, et sans que ce transfert vers l'Armée de Terre ne règle pour autant la question du remplacement de nos équipements conventionnels.



Afrique Réelle : Quelles seraient les c.nséquences de cette politique ?



Philippe Meunier : Envoyer nos hommes au feu sans les équipements adéquats. Faire monter au feu des hélicoptères Gazelle non blindés et laisser nos hommes patrouiller avec des vieux P4 incapables de résister à la moindre mine au Mali et en Centrafrique est un véritable scandale moral et politique. François Hollande est dans la lignée de tous les gouvernements socialistes. Il demande sans cesse à nos Armées de faire la guerre, tout en diminuant leur budget.



Afrique Réelle : Qu'allez vous faire pour empêcher cette manœuvre qui, si elle était avérée, imposerait une diminution supplémentaire des moyens alloués à nos Armées ?



Philippe Meunier : Nous allons continuer à nous opposer au Parlement, alerter nos compatriotes sur la situation dramatique qui frappe nos Armées. Mais il serait nécessaire pour ne pas dire impératif, que les hauts gradés alertent solennellement le Président de la République sur l'impossibilité qu’auront nos troupes de pouvoir mener à bien les missions qui leur sont demandées dans ce contexte budgétaire délétère.




>
>






>







Revenir en haut Aller en bas
GARD
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Budget militaire : non au démantèlement de notre appareil de défense au nom de l’eurostérité !   Mer 21 Mai 2014 - 12:29

De plus en plus de missions à effectuer avec de moins en moins de moyens...
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Budget militaire : non au démantèlement de notre appareil de défense au nom de l’eurostérité !   Mer 21 Mai 2014 - 14:40

GARD a écrit:
De plus en plus de missions à effectuer avec de moins en moins de moyens...

C'est ainsi que l'on asphyxie une Institution que l'on veut voir disparaître!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
LAUCHERE
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Budget militaire : non au démantèlement de notre appareil de défense au nom de l’eurostérité !   Mer 21 Mai 2014 - 20:04

GARD a écrit:
De plus en plus de missions à effectuer avec de moins en moins de moyens...

Tout à fait Gard, cela deviens de plus en plus critique!! qu'els son nos moyens actuels?????
Revenir en haut Aller en bas
Brigitte
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Le coup de sang des Généraux   Jeu 22 Mai 2014 - 9:03

Nos Généraux réagissent :

Clic sur:  www.lopinion.fr/21-mai-2014/budget-coup-sang-generaux-12541

Amitiés à Tous , Brigitte
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Budget militaire : non au démantèlement de notre appareil de défense au nom de l’eurostérité !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Budget militaire : non au démantèlement de notre appareil de défense au nom de l’eurostérité !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: L'ACTUALITE DU JOUR, LES BREVES-
Sauter vers: