CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Cessez de rogner le budget de la défense...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GARD
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Cessez de rogner le budget de la défense...   Mer 14 Oct 2015 - 9:23

De grâce, Messieurs les politiques, cessez de rogner le budget de la Défense !

Le juge Trévidic nous annonce un prochain 11 septembre français. L'armée française frappe les djihadistes au cœur de leur califat. 10.000 anciens combattants du djihad végètent sur le territoire national.

Maxime de La Devèze
Éditorialiste
Saint-Cyrien, diplômé en droit et science politique


Le juge Trévidic nous annonce un prochain 11 septembre français. L’armée française frappe les djihadistes au cœur de leur califat. 10.000 anciens combattants du djihad végètent sur le territoire national. Quelques dizaines d’anciens militaires se disent prêts à prendre les armes sur leurs deniers pour partir en guerre contre Daech.

Le ministère de la Défense, lui, racle les fonds de tiroir et a toutes les peines du monde à boucler ses fins de mois pour loger, nourrir et payer quelques milliers d’hommes du dispositif Sentinelle.

J’entends déjà les chroniqueurs et les commentateurs amateurs s’écrier que Sentinelle, tout comme la ligne Maginot, coûte fort cher et ne sert a rien. Funeste erreur et stupide analyse. La ligne Maginot a permis à la France d’avoir une zone libre pendant deux ans, et ses forteresses ont poursuivi le combat bien après l’appel du 18 juin et l’armistice de Pétain. Seule la menace du conseil de guerre a soumis ces commandants de casemates qui ont rempli leur contrat opérationnel. Deux ans de liberté pour la moitié de la France, voici le vrai prix de la ligne Maginot. Mais cela, c’est un épisode glorieux et occulté par la dépression chronique des historiens mondains, malades de la France.

De même qu’ils oublient le rôle du contingent en Algérie, sans lequel il y aurait eu un million de morts civils français. Car il a bien fallu aligner plusieurs centaines de milliers d’hommes pour tenir le bled, le carrefour ou le coin du bois, assécher les réseaux de communication, de soutien logistique et d’assistance médicale de fellaghas. Mais cela aussi, l’histoire de salon l’oublie, au profit des querelles sur la questionnette dans la casbah d’Alger ou le culte exclusif de la mémoire, certes glorieuse, des faits d’armes de l’immense et regretté Marcel Bigeard et de ses paras.

Car, enfin, pour faire un Bigeard, il fallait un vivier, une armée de masse, une troupe immense d’inconnus et d’anonymes. Bigeard, employé de banque de son état, à la mobilisation n’était qu’un simple rappelé affecté dans un xième régiment de ligne de la régulière. Unités dont les chefs, impatients d’en découdre, avaient constitué des « corps francs » opérant a la marge, en décentralisé, en attendant que le politicien se décide à donner l’ordre de l’attaque générale dans le dos de l’Allemand engagé en Pologne. Las, dans ce désert des tartares qu’était la ligne bleue des Vosges, dans les formidables forteresses de la ligne Maginot, la troupe fourbissait ses armes et scrutait l’horizon. L’ordre ne vint jamais. La carrière de Marcel Bigeard pouvait commencer…

Ne nous leurrons pas, mes amis. S’il faut, demain, envoyer des unités d’intervention débusquer des caches terroristes dans les caves, il faudra bien poster partout des sentinelles pour couvrir et appuyer leur action.

Alors, de grâce, Messieurs les politiques, trouvez des sous pour nos sentinelles, et Messieurs les électeurs, lisez les classiques de la culture militaire.

Maxime de La Devèze

Revenir en haut Aller en bas
 
Cessez de rogner le budget de la défense...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: L'ACTUALITE DU JOUR, LES BREVES-
Sauter vers: