CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Répondre au sujetPartagez
 

 Et après le QE ? Une croissance avec une faible inflation ou une inflation avec une faible croissance ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Camp d'Idron
Pro !
Pro !
Camp d'Idron


Et après le QE ? Une croissance avec une faible inflation ou une inflation avec une faible croissance ? Empty
MessageSujet: Et après le QE ? Une croissance avec une faible inflation ou une inflation avec une faible croissance ?   Et après le QE ? Une croissance avec une faible inflation ou une inflation avec une faible croissance ? EmptyMer 24 Juil 2013 - 16:25

Mercredi 24 juillet 2013
Et après le QE ? Une croissance avec une faible inflation ou une inflation avec une faible croissance ?
Et après le QE ? Une croissance avec une faible inflation ou une inflation avec une faible croissance ? Tab2 Eberhardt Unger

Et après le QE ? Une croissance avec une faible inflation ou une inflation avec une faible croissance ?
Eberhardt Unger
Les cycles économiques théorisés dans les manuels économiques classiques ont sans doute fait leur temps. La courbe sinusoïdale qui prévalait dans les années 70, 80 ou 90 pourrait bien définitivement appartenir au passé. A cette époque, le principal objectif des politiques monétaires menées par les banques centrales était d'assurer la stabilité des prix. On leur demandait de gérer le plus finement possible les retournements de conjoncture. Les politiques monétaire et budgétaire étaient décidées en fonction de ce cycle conjoncturel.
Et après le QE ? Une croissance avec une faible inflation ou une inflation avec une faible croissance ? 130724_cycle_economique
Aujourd'hui, les banques centrales ne sont plus indépendantes de leur gouvernement et utilisent leur politique monétaire et de taux, le montant de la masse monétaire et l'assouplissement quantitatif (QE) pour sauvegarder notre système financier mondial et pour écarter une récession et une déflation mondiale.
Quand Ben Bernanke évoque, dans l'avenir et sous certaines conditions, une réduction progressive du QE, cela suscite immédiatement de violentes turbulences sur les marchés financiers. Les injections de liquidités des banques centrales sont en effet devenues une véritable drogue pour les marchés financiers.
Mais le QE et le financement de la dette publique avec le concours de la planche à billets ne peuvent pas durer éternellement. A long terme, ce chemin conduira au désastre comme en atteste les précédents historiques.
Les banques centrales cherchent aujourd'hui à utiliser le QE pour gagner du temps dans l'attente de l'atteinte d'une nouvelle phase de croissance avec des taux d'inflation faibles, comme elles-mêmes et les gouvernements l'ont promis aux populations. Grâce à cette nouvelle phase de croissance, nous dit-on, les recettes fiscales augmenteront, la dette tombera et de nouveau tout ira pour le mieux. Les "années dorées" (Goldilocks) recommenceront dans le meilleur des mondes.
Et après le QE ? Une croissance avec une faible inflation ou une inflation avec une faible croissance ? Ligne5
Ce qu'une grand-mère chypriote peut vous apprendre sur la faillite de la France...
... et trois moyens de vous en protéger

Tout est là !
Et après le QE ? Une croissance avec une faible inflation ou une inflation avec une faible croissance ? Ligne5
Mais tout peut aussi se révéler très différent. Au Japon, on essaie de sortir du marasme avec une politique d'intérêt zéro et de nouvelles dettes déjà depuis plus de 20 ans.
Un cycle économique en forme de L, aux Etats-Unis, en Europe occidentale et dans de nombreuses autres parties du monde, n'est pas du tout à exclure (avec le protectionnisme et la dévaluation compétitive).
Les injections constantes de liquidité des banques centrales et l'endettement public absurdement haut peuvent très bien mener à une hausse de l'inflation avec une croissance stagnante.
Conclusion : La récession mondiale en 2009 a été combattue avec un nombre incalculable de mesures non conventionnelles et un recours aux déficits encore jamais vus dans l'histoire : sans résultats ! Méfiez-vous d'une confiance aveugle dans les seules injections de liquidités. Pour les investisseurs, se protéger devient important. Evitez les échéances longues sur le marché obligataire.
 
Pour aller plus loin aujourd'hui : qu'attendre des bourses mondiales à court terme ?
- Eberhardt Unger évoquait plus haut la situation économique instable du Japon. Gilles Leclerc, s'intéresse au Nikkei qui pourrait être en phase de retournement à la baisse et la fin du rebond initié il y a un mois. Une analyse à retrouver sur le site du Billet du Trader.

- Dans Small Caps Confidentiel, Eric Lewin s'intéresse à Fnac après un mois de cotation : "Une première cotation à 22 euros puis un plongeon sous les 15 euros avant une reprise au-dessus des 18 euros... le parcours boursier de la FNAC (FR0011476928) est vraiment très volatil depuis son arrivée en Bourse, il y a tout juste un mois".
"Comme vous le savez, je préfère attendre les premières cotations avant de donner un véritable avis sur une société. Et, de ce fait, je ne suis pas partisan d'acheter des valeurs qui s'introduisent en Bourse. Néanmoins, pour vous aider à mieux appréhender la valeur, je vous propose aujourd'hui de faire le tour de ses points positifs et négatifs". La suite est ici...
 
- Nous continuons à nous intéresser aux comportements des bourses – à court terme, j'insiste bien ! Dans Agora Trading, Mathieu Lebrun souligne l'importance du seuil psychologique des 1 700 points sur le S&P 500 : "Sur les marchés, les mouvements restent limités avec un S&P 500 toujours à quelques encablures du seuil psychologique des 1 700 points. La proximité de ce niveau psychologique 'rond' m'amène à penser qu'il risque d'être franchi, même marginalement".
- Et pour le CAC 40 ? A quoi nous attendre dans les jours qui viennent ? La réponse d'Eric dans La Lettre PEA : "De notre côté, le CAC 40 termine la semaine sur un gain de plus de 1,8% et se rapproche de la zone des 4 000 points qui est, je vous le disais la semaine dernière, mon premier objectif. Nous avons déjà enregistré une hausse de 400 points par rapport aux plus bas enregistrés il y a quelques semaines".
"Pour la suite des événements, cette semaine sera cruciale en termes de publication des résultats. Car ceux de la semaine passés étaient mitigés. Pour le coup, si les résultats à venir sont bons, je m'attends à voir le CAC40 regagner les 4 000 points (nous y sommes quasiment), et sans doute les 4 300 points. Peut-être pas en ligne droite, mais les bons résultats pousseront les marchés à la hausse".

_________________
Et après le QE ? Une croissance avec une faible inflation ou une inflation avec une faible croissance ? 601e_g11    Et après le QE ? Une croissance avec une faible inflation ou une inflation avec une faible croissance ? 1er_rc13    Et après le QE ? Une croissance avec une faible inflation ou une inflation avec une faible croissance ? 602e_g11
  601° GIA                          602° GIA

« La France n’est plus que silence. Elle est perdue quelque part dans la nuit, tous feux éteints, comme un navire. Sa conscience et sa vie spirituelle se sont ramassées dans son  épaisseur » (Antoine de Saint-Exupéry)
Revenir en haut Aller en bas
 
Et après le QE ? Une croissance avec une faible inflation ou une inflation avec une faible croissance ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vermicelle au boeuf à l'orientale
» Rin à vir avec le forum, mais tellemint bieau
» Magret de canard et poires sautées au thym
» Fricassée de volaille aux petits légumes flambée au Whisky
» Christian Vanneste sur l’UMP: «Qu’ils aillent se faire foutre»

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: Actualité instantanée :: GEOECONOMIE-
Répondre au sujetSauter vers: