CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Amputé, il revient en héros d'Afghanistan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Camp d'Idron
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Amputé, il revient en héros d'Afghanistan   Sam 24 Mar 2012 - 11:14

Publié le 23/03/2012 07:48 - Modifié le 23/03/2012 à 10:24 | Andy Barréjot
Tarbes. Amputé, il revient en héros d'Afghanistan
portrait


Le maréchal des logis-chef a retrouvé l'atelier, ses véhicules et ses camarades depuis trois mois./Photo Laurent Dard

Le blindé patiente aux côtés de deux autres véhicules kaki. Du capot ouvert se dégage une silhouette dont la tête est plongée dans les entrailles mécaniques de la bête. Le maréchal des logis-chef Camel a repris sa place dans l'atelier régimentaire du 1er RHP. Ici, rien ne le distingue de ses camarades. Et pourtant, à tout juste 26 ans, dont sept années dans la garnison tarbaise, Erwann revient de loin. De l'enfer même.

Le 26 juin 2010, alors que sa mission en Afghanistan s'achève quelques jours plus tard, son ultime opération le mène sur une route du Sud-Tagab, près de la Kapisa. Une terre connue puisque le maréchal des logis-chef boucle là sa deuxième mission afghane. « Nous étions en reconnaissance de nuit. À chaque fois, on essuyait des tirs sur notre droite. Une semaine avant, c'était des roquettes. Avec les optiques de nuit, le conducteur n'a pas vu un virage. » Le véhicule fait une terrible embardée. Erwann se retrouve coincé sous le tas de ferraille, sa jambe arrachée. Il est évacué vers l'hôpital de Kaboul. « Je n'aurais même pas dû survivre au transport. J'avais perdu 6 l de sang sur 7. J'ai eu des opérations régulières pendant une vingtaine de jours. J'ai été amputé au niveau du tibia. » Puis devant l'impossibilité de récupérer son articulation, décision est prise, à l'hôpital militaire de Percy, d'une nouvelle amputation au-dessus du genou. « On m'avait dit que j'en aurais pour quinze jours. Mais avec l'infection, les semaines ont passé, sans que je sache combien de temps ça allait durer. »

Proches, camarades du régiment, se succèdent auprès d'Erwann qui entame sa rééducation fin avril, dix mois après le drame. L'Isérois d'origine rattrape alors le temps perdu. Six semaines et le voilà sur pied. « Je voulais tellement sortir, retrouver une vie normale. Ma nouvelle prothèse électronique m'a permis de diminuer le handicap. » Jusqu'à ce 5 décembre où Erwann retrouve son équipe mécanique au sein de l'atelier régimentaire. « J'ai ça dans le sang, témoigne ce fils de gendarme. ça a été un grand soulagement de revenir. Ici, le regard des autres est plus simple. Là, je reprends mes marques après deux ans loin du 1er RHP. J'ai envie de me réinsérer, même s'il y a des choses que je ne peux plus faire. D'autres gestes du quotidien deviennent des victoires lorsque je les accomplis. Je veux retrouver ma place, repartir en mission. »

Ce goût de l'aventure l'a conduit récemment en Californie, où se tenait un challenge international handisport. Une compétition qui servait de cadre aux sélections américaines pour les Jeux de Londres. Sans préparation ni appétence particulières pour la natation, Erwann Camel s'en est brillamment tiré sur 50 mètres nage libre, puisqu'il a terminé deuxième, juste derrière le champion paralympique. « Et même devant des valides, sourit-il. Après un an et demi de galère, c'est une superbe victoire. C'est un message. Il y a encore beaucoup à faire. C'est valorisant et ça permet de se fixer des objectifs. » Le maréchal des logis-chef Camel, qui va se plonger avec davantage d'assiduité dans les bassins, en dégage déjà deux : ressauter en parachute et participer aux Jeux de Rio.

Erwann Camel a perdu une jambe en Afghanistan. Après 18 mois d'enfer, il a retrouvé le 1er RHP où il avait laissé un grand vide. Un retour d'autant plus remarquable que le jeune a terminé 2e d'un challenge international handisport. Un exemple pour tous.
L'hommage du colonel

« S'il n'avait pas été militaire, peut-être qu'Erwann ne serait pas revenu comme ça. L'armée, c'est vraiment une famille. » Une famille trop longtemps orpheline de son maréchal des logis-chef, comme l'atteste son chef, le colonel De Montgros. « C'est l'aboutissement d'un long processus aussi important pour lui que pour nous. Le voir revenir, c'est un signe fort pour tous ceux qui ont du vague à l'âme. Au départ, c'est un militaire comme les autres, mais sa force mentale, c'est vraiment une magnifique leçon de vie. » Si Erwann est de retour, Bruno Asseline lutte, lui, toujours sur son lit d'hôpital. « Physiquement, nous nous relayons à son chevet et auprès de sa famille. On ne laisse pas tomber nos blessés. La médaille décrochée par le maréchal des logis-chef Camel contribue à cet esprit de corps et à notre thérapie collective. »

Lire DDM ICI

_________________
       
  601° GIA                          602° GIA

« La France n’est plus que silence. Elle est perdue quelque part dans la nuit, tous feux éteints, comme un navire. Sa conscience et sa vie spirituelle se sont ramassées dans son  épaisseur » (Antoine de Saint-Exupéry)
Revenir en haut Aller en bas
vincon jean-yves
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Amputé, il revient en héros d'Afghanistan   Ven 30 Mar 2012 - 22:08

bravo chef Camel , pour ce courage que tu montre aux jeunes hussards de Tarbes, montre leur, que malgrés notre handicape, notre savoir faire peut faire la différence...

vive Bercheny; et que ta route soit longue.
Revenir en haut Aller en bas
http://vincon.jean@orange.fr
chouchou
Invité



MessageSujet: bruno asseline   Sam 6 Déc 2014 - 18:48

tous mes remerciements pour votre devoir de sauver la nation , Erwann et je m'occupe actuellement de votre camarade de combat , bruno asseline
Revenir en haut Aller en bas
GARD
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Amputé, il revient en héros d'Afghanistan   Dim 7 Déc 2014 - 9:24

Un exemple pour tous...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amputé, il revient en héros d'Afghanistan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amputé, il revient en héros d'Afghanistan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: 1er RHP - Régiment de Hussards Parachutistes-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: