CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
Machine à café avec broyeur KRUPS YY4384FD Essential
357.99 € 599.99 €
Voir le deal

 

 La Montagne Le débriefing est effectué par un sergent du 35e régiment d'artillerie parachutiste. C'est l'armée de terre, habituée aux missions en zone de conflit

Aller en bas 
AuteurMessage
NDL
Pro !
Pro !
NDL



La Montagne Le débriefing est effectué par un sergent du 35e régiment d'artillerie parachutiste. C'est l'armée de terre, habituée aux missions en zone de conflit Empty
MessageSujet: La Montagne Le débriefing est effectué par un sergent du 35e régiment d'artillerie parachutiste. C'est l'armée de terre, habituée aux missions en zone de conflit   La Montagne Le débriefing est effectué par un sergent du 35e régiment d'artillerie parachutiste. C'est l'armée de terre, habituée aux missions en zone de conflit EmptyMar 9 Fév 2010 - 23:30

mardi 9 février 2010 - 05:41
Des gendarmes se préparent en Creuse pour une mission en Afghanistan

La Montagne
Le débriefing est effectué par un sergent du 35e régiment d'artillerie parachutiste. C'est l'armée de terre, habituée aux missions en zone de conflit

La Montagne Le débriefing est effectué par un sergent du 35e régiment d'artillerie parachutiste. C'est l'armée de terre, habituée aux missions en zone de conflit 194123190.jpg_300x235


Cent gendarmes partiront en mai accompagner la police afghane dans ses missions quotidiennes. En attendant, ils se préparent à La Courtine, en Creuse.

Village de Maydan Shahr. Il est 9 heures du matin. La température avoisine les -2 °C. Les rues sont bordées de neige. Des renseignements ont fait état de la présence d'un insurgé. Des policiers afghans, accompagnés de gendarmes français, se positionnent autour de petites maisons aux volets rouges. Ils s'apprêtent à effectuer une fouille complète du village.
La scène ne se déroule pas dans la province afghane du Wardak... mais au sud du département de la Creuse, au village de combat du camp militaire de La Courtine. Depuis deux semaines, 110 gendarmes bretons s'entraînent ici au tir et au combat de localité. Ils partiront en mai en Afghanistan pour une mission de conseil et d'accompagnement de la police afghane.
Pour l'heure, ils tâchent de sécuriser le village de Maydan Shahr.
Ils fouillent une première maison. Puis une deuxième. Un tireur, placé en tourelle dans un véhicule blindé, couvre la zone de danger.
Tout est fait pour se rapprocher au plus près de la réalité. Vêtus de tenues noires, des gendarmes jouent le rôle des policiers afghans.
Le village a été baptisé du nom d'une localité située au sud-ouest de Kaboul. Les armes, des Famas, sont authentiques. Les cartouches sont en revanche des munitions d'exercice.
« Le but est d'adapter un schéma tactique au scénario proposé, tout en sachant que la situation peut basculer de façon très rapide », explique le capitaine Philippe Marestin du Sirpa gendarmerie de Paris.
Les gendarmes conseillent les policiers afghans dans leur manière de progresser dans le village. La tension est palpable. Subitement, un gendarme crie : « Un individu », « A 30 mètres ». S'ensuit un échange de tirs. Les détonations retentissent dans les rues du village. Un blessé est évacué vers un lieu sécurisé.
Dans une maison, à un carrefour, les policiers afghans et leurs homologues français découvrent l'insurgé. Ils l'interpellent, le fouillent et le ligotent. Le reste du village est ensuite sécurisé. Fin de l'exercice.
Le débriefing est effectué par un sergent du 35e régiment d'artillerie parachutiste. C'est l'armée de terre, habituée aux missions en zone de conflit, qui assure l'encadrement du stage de La Courtine.
« Vous avez trop tendance à faire progresser les Français en tête.
Or, c'est la police afghane qui doit mener les opérations », rappelle le sergent. Il met également en garde les gendarmes sur leur manière de se poster, afin de ne pas se mettre en danger.
Les gendarmes terminent vendredi leur formation en Creuse. En trois semaines, ils se seront progressivement formés aux situations qu'ils pourront rencontrer en Afghanistan : embuscade, réaction à un IED (engin explosif improvisé), marche de nuit avec équipement, embarquement dans un véhicule blindé, filtrage de check-point, phases de combat, tirs de groupe à munitions réelles.

Catherine Perrot
gueret@centrefrance.com
Revenir en haut Aller en bas
 
La Montagne Le débriefing est effectué par un sergent du 35e régiment d'artillerie parachutiste. C'est l'armée de terre, habituée aux missions en zone de conflit
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enquête exclusive - Commandos Montagne, au coeur de l'elite des missions impossibles
» Le 1er RPIMa est un régiment parachutiste des forces spéciales de l'armée française intégré à la Brigade des forces spéciales terre (BFST).
» Dix ans de conflit en terre afghane - Afghanistan : retour d'expérience. Revue mensuel "ASSAUT" sept. 2011.
» Mgr Ravel a quant à lui effectué son service militaire au 1er régiment de chasseurs parachutistes (1er RCP) à Pau
» Le 1er régiment du train parachutiste (basé à Francazal), le régiment de soutien du combattant et la musique des parachutistes donneront, mercredi 28 mars (20 heures)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: OPEX 1962 à ce jour :: AFGHANISTAN - 2001 à ce jour-
Sauter vers: