CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Smartphone Redmi Note 10 Pro Officiel 64 Go à ...
Voir le deal
163.93 €

 

 Je ne m'excuserais pas

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Samier
enregistré
enregistré
Samier



Je ne m'excuserais pas Empty
MessageSujet: Je ne m'excuserais pas   Je ne m'excuserais pas EmptyLun 21 Nov 2022 - 10:31

Ce 18 mars 2022 était le soixantième anniversaire des accords d’Evian mettant fin à la guerre d’Algérie. Une grande partie de ceux qui ont participé à cette guerre, refusent de commémorer cette date, car elle ne marque pas la fin de la guerre.

Ceux qui ont participé à cette guerre ont passé une partie de leur jeunesse en Algérie.
C’étaient les années twist, les années yé-yé, les années d’insouciances. Nous avions 20 ans, et peut-être déjà une copine. Mais cette jeunesse, nous l’avons passé dans l’armée pendant 28 mois, 30 pour certains. Nous avons été envoyés en Algérie, alors que nous étions encore mineurs (à l’époque la majorité était à 21 ans).

J’ai participé à la guerre d’Algérie dans le 11eme bataillon parachutiste de CHOC.
ce bataillon hors norme, ne dépendait pas du ministère de la guerre, mais de la DGSE.
Après un an d’entrainement à la guerre, notre rythme de vie en Algérie était de 6 semaines en opération et 15 jours en base de repos. Depuis soixante ans se sont écoulés, et selon nos élites politiques, sur cette partie de ma vie, je devrais demander pardon.

La Guerre d’Algérie est toujours un motif de division
Il y a 60 ans, le 18 mars 1962, les accords d’Evian confiaient l’indépendance de l’Algérie au FLN. Soixante ans plus tard, deux mémoires douloureuses continuent à s’affronter sur ce sujet. Au-delà des polémiques, Je vous propose de dresser ensemble le panorama historique de ces 130 années de présence française en Algérie.

Nous allons faire un peu d’histoire, avec la création de cette Algérie
Au XIX siècle, l’armée française est partie à la conquête d’un espace du nord de l’Afrique, contre les hommes d’Abd el-Kader. Elle a conduit une guerre dure, avec 100.000 pertes françaises, et entre 250.000 à 500.000 pertes autochtones, sur une population probable d’à peine 3 millions d’habitants. Ce n’était pas un pays. la Régence d’Alger était soumise à l’Empire Ottoman. Elle ne représentait qu’une mince bande côtière, Cette guerre a été décidé pour mettre un terme à leurs actes de piratage en méditerranée.
S’emparer par la force d’un territoire, conquérir un peuple dans de telles conditions pour le dominer, nous choque, nous européens du XXI siècle. Mais à l’époque Le droit international était encore balbutiant, et la guerre faisait partie des usages. Aujourd’hui, toutes ces polémiques au sujet de la guerre de conquête entre 1830 et 1847, puis celle de la guerre d’indépendance entre 1954 et 1962, ne devrait pas nous faire oublier qu’entre ces deux périodes, l’Algérie a vécu en paix pendant plus d’un siècle. Elle a vécu en paix, mais avec une inégalité criante entre la population européenne et la population musulmane.
Pourtant en 1848, les 3 provinces d’Alger, Oran et Constantine, étaient devenues des départements français, et ils étaient représentés au parlement. C’est en 1838, que la France a donné son nom à l’Algérie. C’est elle qui a tracé ses frontières avec le Maroc et la Tunisie. la colonisation va l’étendre jusqu’aux confins du Sahara. Elle mettra en place une administration et une organisation militaro-civile qui n’existait pas. Mais Cet immense territoire n’était pas vide. Il était peuplé de tribus souvent divisées et même ennemies. Leur seul lien d’unité était leur appartenance à l’Islam.

La colonisation va mettre en place une société avec deux types de populations bien distinctes.
Dès le départ, il existe un décalage entre notre ambition de faire de l’Algérie une terre française et les moyens que nous avons déployés pour la mettre en œuvre. D’abord les français ont été peu nombreux à vouloir s’y installer, ce seront les maltais, les espagnols, les italiens, les suisses, et les Alsaciens qui franchiront le pas.
Mais tous deviendront français, mais on continuera à les appeler les européens.
En 1900, on comptait 400.000 européens et 4 millions de musulmans, et en 1954, ce sera un million d’européens et 8,5 millions de musulmans.
Dès le départ, Nous avons imaginé que la souveraineté française ne pouvait se maintenir qu’en mettant en place un statut colonial complétement inégalitaire.
Cela niait les principes républicains affichés au fronton de nos mairies, Liberté, égalité, fraternité cette contradiction va se retourner contre le système.
En effet depuis 1865, les musulmans étaient considérés comme des nationaux français, mais c’est en 1944 qu’ils ne seront plus considérés comme des indigènes,
Ce n’est qu’en 1947, qu’Ils n’obtiendront la citoyenneté française complète, et il faut attendre1958 pour obtenir un droit égalitaire. C’était beaucoup trop tard pour apaiser les esprits !
De plus, le temps n’a fait que creuser l’écart entre ces deux types de population : en 1950, 80% des européens sont des citadins, tandis que les musulmans étaient des ruraux à 80%.
J’ai fait la guerre dans les régions montagneuses de Kabylie. Nos bases avancées étaient installées aux abords des villages. Lorsque je parcourais ces villages, je me croyais revenu au moyen-âge, dans une pauvreté inimaginable.
Les villes étaient européennes, modernes, mais les villages étaient complètement abandonnés à leur sort.
L’Algérie française est une société divisée, avec un clivage inscrit dans les faits, entre deux types de population. Européens et musulmans coexistent sans se mêler totalement. C’était Une société coloniale marquée par de graves inégalités qui nous choque aujourd’hui, mais pas à l’époque,

Ce n’était pas vraiment du racisme comme aux Etats Unis, mais plutôt que par un certain paternalisme intéressé. Mettons-nous à la place d’un français d’Algérie qui était né en 1930, 100 ans après la conquête, et dont la famille vivait là depuis 4 générations, il ne se percevait pas du tout comme un occupant. Dans ce pays, il était chez lui. Et il possédait la certitude que la France avait beaucoup apporté ici. Ce qui était vrai !

L’Embellissement et la modernisation du pays ont été incontestables.
L’œuvre française en Algérie a été considérable. Des milliers d’hectares de terre et de forêts ont été défrichés, des marais ont été asséchés, une agriculture moderne a été introduite. Des vignobles ont été plantés, les champs de céréales se sont étendus.
Le vin et le blé ont été une manne pour ce pays. Des mines ont été ouvertes, des usines mises en service. Des milliers de kilomètres de routes et un réseau de chemin de fer ont été construits.
Nous avons bâti des centaines de villages, des ports, des barrages, des ouvrages d’art, des bâtiments administratifs, des casernes, des hôpitaux, des écoles et des édifices religieux. Nous avons éliminé Les maladies et les épidémies avec d’incessantes campagnes de vaccinations.
Les 3 plus grandes villes (Alger, Oran, Constantine) se sont modernisées et embellies.
En 1954, Alger, avec ses 570.000 habitants (277.000 européens, 293.000 musulmans) ressemblait aux grandes cités de la métropole, Elle possédait son université, son école de médecine, ses lycées, son institut Pasteur, sa bibliothèque, son musée, ses sociétés savantes, ses quartiers bourgeois, sa bourse, ses pôles économiques, son opéra, ses théâtres, ses hôpitaux, et même ses embouteillages.
On ne peut pas accuser La France d’avoir pillé l’Algérie. Mais au contraire elle l’a développée. Depuis 1930 jusqu’en 1960, l’Algérie était incapable de subvenir à ses besoins. C’est elle qui avait besoin de la France et non l’inverse.
Ajoutez à cela que à partir de 1956 c’est la France, qui découvrira et lancera l’exploitation du pétrole et du gaz au Sahara. Cela reste actuellement la richesse principale de l’Algérie.

Est-ce que L’Algérie était peuplée de colons riches ou très riches.
Ce n’est qu’après l’exil de 1962 qu’on prendra l’habitude d’appeler les français d’Algérie, les pieds noirs. Nés de la fusion des français de France et des européens du sud, ils représentent un type méditerranéen spécifique, avec son accent chantant, son langage parlé, ses habitudes culinaires, son mode de vie avec des piqueniques à la plage, des jeux de cartes dans les cafés et des longues tchatches le soir assis dans la rue. Mais sur le plan de leur répartition sociale. Les européens n’étaient pas d’un seul tenant. En dépit d’une idée reçue, ils ne constituaient pas une population de riches colons.
L’agriculture algérienne n’employait que 9% de la population active, dont 19.000 colons qui étaient de véritables propriétaires ou fermiers. Sur ce nombre, on dénombrait 300 colons riches et seulement 10 excessivement riches. Mais il faut savoir que 7.000 colons possédaient moins de 10 hectares, et certains moins de 3 hectares. De plus En 1955, un rapport du gouvernement classait la population de l’Algérie en 5 catégories ; Naturellement les européens s’inscrivaient dans les 3 catégories supérieurs, mais seulement 1,5% d’entre eux appartenaient à la classe la plus riche, 55% appartenaient aux classes moyennes et 44% possédaient un niveau de vie équivalent à celui d’un manœuvre en métropole.
Au sein de cette population, vous aviez en ville avant tout des fonctionnaires, des petits commerçants, des artisans, des employés et même des ouvriers. On peut même considérer que pratiquement la moitié des français d’Algérie étaient même très pauvres. On peut même considérer que beaucoup d’européens et certains musulmans, différents par la religion et les mœurs, avaient au moins dans les villes, un niveau de vie assez proche.

Avec le temps, le rapport entre européens et musulmans a évolué.
au tournant du XX siècle, le conquérant est devenu un compagnon de travail, pendant la guerre de 14-18, il est devenu un compagnon d’armes ; et en 43-44, des liens ont été encore plus forts, un frère d’armes. Car des milliers de combattants musulmans ont participé à la campagne d’Italie, au débarquement en Provence, et à la libération de l’Alsace.
Parmi les musulmans, il existait également une bourgeoisie et une classe moyenne, mais leur ascension sociale était restée bloquée par ces différences de statuts héritées de la colonisation. C’était devenu de plus en plus insupportable. Ce sont ces frustrés qui vont rêver de l’indépendance.
Mais l’immense majorité des musulmans formait une masse d’ouvriers agricoles et de manœuvres, 93% appartenaient aux couches les plus pauvres de la population.

européens et musulmans se côtoyaient quotidiennement :
A l’école, au marché, dans les transports publics, dans les clubs sportifs, au service militaire, sur les lieux de travail, et dans les organisations syndicales. Même s’ils ne se mariaient pas entre eux, Il n’était pas rare qu’il existe des relations amicales, et parfois même de réelle proximité,. Donc dans notre approche, Rien ne doit donc être simplifié. Malheureusement l’Algérie française finira en 1962 dans le chaos et le sang, au terme d’une guerre franco-algérienne, ensuite doublée d’une guerre franco-française.

Maintenant que nous connaissons mieux cette Algérie de l’époque, Nous allons analyser La politique du Général de Gaulle sur l’Algérie
Bien sûr en 1954, et plus encore lors des fraternisations de 1958, cette société mêlée aura connu des jours heureux. Ce sont les Français d'Algérie qui ont donné le pouvoir au général de Gaulle. Ils sont persuadés que celui qui a libéré la France en 1944, sauvera "l'Algérie française". Pourtant, en arrivant au pouvoir, il n'a absolument aucune idée de ce qu'il va faire". Il commence par s'entourer de personnalités pro-Algérie française et d'autres acquises à l'indépendance. Trois jours seulement après son investiture, l'Histoire a retenu le fameux "Je vous ai compris".
La formule pouvait être interprétée de multiples façons. Cette ambiguïté vaudra à de Gaulle de se faire ensuite accuser de "trahison" par les Français d'Algérie et une partie de l'armée. De fait, ces "malentendus" lui permettent surtout de gagner du temps. Il cherche l'intérêt de la France. De quelle façon elle peut rester en Algérie, il n'en sait rien."
Il tente la "Paix des braves" mais le FLN rejette son offre. Il chemine doucement vers l'acceptation d'une Algérie algérienne, En essayant de préserver au mieux les intérêts français, notamment au Sahara. Le tournant décisif intervient le 16 septembre 1959. Il proclame le principe du droit des Algériens à l'autodétermination, C’est le véritable acte de décès de l'Algérie française. De Gaulle a compris que le monde est en train de changer et ce qui compte, ce n'est plus l'étendue d’un empire colonial mais la construction européenne et l'entrée dans le nucléaire", Il se veut réaliste. Il a tranché, en jugeant que le jeu n'en vaut plus la chandelle.

Pour les pieds noirs, la fin de cette guerre a été très mouvementée.
Elle est faite d’espoir et de désespoir. Il y a eu l’arrivée au pouvoir du Général de Gaulle avec cette célèbre phrase : Je vous ai compris. Puis La Paix des braves proposée par le Général. Puis La semaine des barricades avec la révolte des Pieds noirs. Enfin Le putsch d’Alger, puis la création de l’OAS pour défendre l’Algérie Française. Mais rien n’a fait plier le général de Gaulle.

Nous en arrivons aux funestes effets des accords d’Evian
Ce sont des accords mal négociés, mal conçus et achevés dans la précipitation,
Ce sont Des accords où la France a tout lâché, en échange de garanties illusoires,
Car dès leur signature, le FLN a violé Ces accords Il nous faut admettre que la politique algérienne du général de Gaulle a été un désastre, la France avait gagné militairement la guerre d’Algérie mais le général de Gaulle a perdu politiquement la paix. Avec les accords d’Evian, Il faut déplorer en tout premier lieu, l’exil forcé des pieds noirs et l’abandon des harkis par la France. Ces 2 tragédies sont les conséquences directes des accords d’Evian,

Depuis, cette expérience commune est à regarder en face
La colonisation n’a pas été un crime en soi, elle a été un moment de l’histoire. Est-ce que nous les Gaulois nous avons eu à nous plaindre de la colonisation romaine. Car la France n’a pas pillé l’Algérie, mais elle a favorisé son développement économique.
La guerre d’Algérie a été un drame qui aurait pu être évité. Elle a contraint 800.000 français d’Algérie à l’exode. Puis deux jours après ces accords signés par le FLN, 700 européens et une centaine de musulmans ont trouvé la mort, 1.630 européens ont été enlevés et jamais retrouvés.
Durant ce conflit, les effectifs militaires français sont de 400 000 hommes, dont 57% d’appelés, soit environ 230.000. Sur ces 230.000, 27.500 militaires appelés seront tués et un millier seront disparus, Cela fait 300 par mois ! Pour ne pas heurter l’opinion publique, Leurs funérailles étaient très discrètes. Jusqu'au cessez-le-feu, 2.788 civils français d'Algérie sont tués et 875 sont disparus. Après le cessé le feu, après ces accords D’Evian signés par le FLN, il y a encore eu jusqu’au 31 décembre 1962, 2.273 français disparus dont plus de la moitié sont officiellement décédés.
Parmi la population algérienne, Les pertes sont plus difficiles à évaluer :
250.000 combattants ont été tués par l’armée française.
A ceux-là, il faut ajouter, (un chiffre encore plus difficile à évaluer), celui des supplétifs musulmans et des "harkis", entre 30.000 et 100.000 personnes tuées par le FLN après avoir signé les accords d’Evian.

Après cela comment Commémorer la guerre d’Algérie
Déjà nous ne sommes pas d’accord sur la date. Pour ceux qui ont participé à la guerre d’Algérie, il n’est pas question de choisir le 18 mars. Car cela n’a pas été un cesser le feu. Il y a encore eu de trop nombreuses victimes après. Enfin, il n’est pas question de commémorer notre défaite politique le même jour où l’Algérie fête sa victoire militaire.
D’autre part pour une commémoration apaisée, il existe trop d’événements contradictoires pour une explication apaisée de cette page d’histoire. L’Algérie faisait partie intégrante du territoire national, Ce combat n’était pas considéré comme une guerre. La république a confié aux militaires français un maintien de l’ordre sur un territoire national. Elle leur a même confié des pouvoirs de police. Ces opérations de police étaient défensives, car Le FLN poursuivait une lutte armée. Il provoquait des attentats aveugles qui frappaient des civils innocents. Dans cet affrontement sans merci, aucun camp n’a eu le monopole de l’innocence ou de la culpabilité. Les pauvres militaires qui ont exécuté des mesures de police sont revenus en France, complètement broyés à vie.

Puis ce fût l’OAS
Début 1962, Alger a été un brasier urbain en proie aux derniers soubresauts d'un monde qui s'effondre. C’est un monde sans lois, sans règles, livré à lui-même et à la violence avec des attentats à l'explosif, des fusillades en pleine rue, des assassinats, et des tortures abominables, dans les caves des bâtiments administratifs. Plus aucune morale n'a cours, la désolation est partout

Que retiendra l’histoire ?
Le peuple algérien est-il plus heureux aujourd’hui ? De nos jours, nous subissons un passé arrangé et anachronique, qui est entretenu par Benjamin Stora, un historien engagé qui instruit uniquement le procès de l’armée. Il n’évoque même pas les actions sociales, scolaires, et médicaux que les militaires ont entrepris en Algérie.
De plus, l’Algérie organise systématiquement l’écriture de son passé sur la base d’une propagande destinée à confirmer la légitimité de l’état FLN, et masquer sa corruption.
Depuis 60 ans, le pouvoir algérien continue de demander des excuses à la France pour la colonisation et la guerre d’indépendance.
Les jeunes algériens sont éduqués dans cette idéologie de victime. Elle touche les 6 millions d’algériens établis en France. Les jeunes à qui on répète sans cesse que notre pays a martyrisé leurs pères ou leurs grands-pères ne risquent pas d’aimer la France.
Car pour Alger revisiter le passé ne doit servir qu’à légitimer un régime en place à travers une histoire « arrangée ». Elle ne veut pas d’une pacification des mémoires. Cela ferait exploser son régime. Il en va de sa survie politique. Les cadres du FLN pompent les richesses de l’Algérie depuis 1962. Ils veillent avec soin à ce que l’histoire qui légitime leur domination sur le pays ne soit pas remise en question.
Cette guerre d’Algérie a été un drame pour nos deux pays. Ces accords d’Evian, si mal préparés, tellement bâclés, signés dans la précipitation, des accords qui croyaient mettre un terme à tant de cruautés de part et d’autre, n’ont jamais ressemblés à un véritable traité de paix. Même si l’Algérie méritait son indépendance, le drame est de l’avoir confié au FLN, un parti sanguinaire, totalitaire, corrompu, qui pille les richesses de ce beau pays, au détriment de sa population.
Je ne regretterais jamais de leur avoir fait la guerre. Et je ne leur présenterais jamais mes excuses.

C’est le témoignage d’un ancien appelé qui a vécu dans sa jeunesse, une expérience unique : Un an d’entrainement à la guerre, huit mois en opération en Algérie, puis rapatriement à Calvi, et entrainement des nouveaux. J’ai vécu cette aventure avec passion.

Claude MILLET, FOUQUET66, le 6, Pérignon, claude.d et Le Baron de l'ecluse aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
le 6
Pro !
Pro !
le 6



Je ne m'excuserais pas Empty
MessageSujet: Re: Je ne m'excuserais pas   Je ne m'excuserais pas EmptyLun 21 Nov 2022 - 19:00

Merci Samier  pour cette mise au point , ton message hautement apprécié et fort précis a mis en place  " les événements " dans mon petit cerveau (paresseux ...)

J'y ai retrouvé " l'art de la guerre " pratiqué par le 11° tel que me l'avait raconté un Ancien du choc, aux frontières tunisiennes  en 60-62 (BP 178xxx ) ... et comme toi, a fini instructeur à Calvi...

C'est bien de nous avoir mis la photo concernant Y Godart, grande figure s'il en est, au passé chargé de faits militaires importants, dont j'ignorais l'endroit ...

Claude MILLET et claude.d aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
Pérignon



Je ne m'excuserais pas Empty
MessageSujet: Re: Je ne m'excuserais pas   Je ne m'excuserais pas EmptyLun 21 Nov 2022 - 23:38

Samier a écrit:
Sur ces 230.000, 27.500 militaires appelés seront tués et un millier seront disparus

27500 militaires appelés :  seul point de cet excellent post pouvant être contesté sur la base de données officielles rappelées :

dans un article du Figaro du 18 octobre dernier où il est écrit :


Citation :
Au total, quelque 1,42 million de Français ont participé à cette guerre, de 1954 à 1962, dont un million d'appelés et 300.000 supplétifs, selon les chiffres donnés par l'Élysée.    
                                                 
23.196 soldats y ont été tués, dont plus de 15.000 dans les combats et les attentats, tandis que quelque 60.000 ont été blessés
.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/guerre-d-algerie-l-immense-majorite-des-combattants-francais-etaient-fideles-a-la-republique-20221018

ici : http://www.babelouedstory.com/thema_les/19_mars/14555/14555.html

Citation :
Pertes totales Armée Française en Algérie de 1954 à 1962 : 23196 morts

DONT : 11913 appelés (ou rappelés) :

7349 tués au combat
3462 morts par accident
564 morts de maladie
538 disparus

Source : Journal Officiel du 4 août 1986 Débats de l'Assemblée Nationale (page 2469) - Document détenu et transmis par le Service historique de l'Armée de Terre

Claude MILLET aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
jacky alaux



Je ne m'excuserais pas Empty
MessageSujet: Re: Je ne m'excuserais pas   Je ne m'excuserais pas EmptyMar 22 Nov 2022 - 0:02

Petite vérité pour notre camarade Samier...

Le seul responsable du gâchis algérien est le traitre de gaulle et pour cause :
Comme nous le savons, Larmée française avait gagné la guerre en Algérie ( enfin, une ! ) en ayant pratiquement exterminées toutes les Katibas combattantes du FLN....
Cependant : Notre camarade Samier ignore sans doute ce qui suit :
En 62, Ce que j'appellerais l'OAS Pieds Noirs, était encore en action dans Alger, ( j'y étais ) alors que l'OAS métro dont les chefs avaient tous été capturés n'existait plus. l'OAS Susini , pour éviter un massacre généralisé des français d'Algérie, passa un accord avec le FLN combattant  
des modérés comparés aux FLN parqué sur les 2 frontières du pays avides de rentrer en Algérie...Pour égorger français et Harkis abandonnés par de gaulle et la France . Au cours de deux rencontres secrètes entre Jean Jacque Susini OAS et Abderamane Fares FLN,il fut d'abord convenu un cessé le feu et l'entente suivante fut: l'Algérie sera indépendante, les Pieds Noirs pourront rester dans leur pays ou le président sera musulman et le vice-président chrétien... Seulement voilà : il fallait l'accord de la grande zorra ( de gaulle ) pour que notamment avec certain élément de larmée française, la France bloque l'entrée de l'Algérie aux durs du FLN ceux de Boumediene.  
Devinez quoi !  de gaulle refusa... On connait la suite .

Comme je l'ai déjà écrit sur ce Forum: Pour nous PN, l'Algérie perdue, ce que fit l'OAS métro en France n'avait plus aucun intérêt.
Nous regrettons seulement qu'ils aient manqué le TRAITRE au Petit Clamart . ...Nous, avec l'un de nos commando Delta d'Alger , on l'aurait pas manqué.  

* Les dirigeants du FLM combattait furent tous liquidé dès l'entrée en Algérie des planquée restés sur les frontières du Maroc et de la Tunisie ,

Claude MILLET, FOUQUET66, claude.d et Le Baron de l'ecluse aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Samier
enregistré
enregistré
Samier



Je ne m'excuserais pas Empty
MessageSujet: Réponse à Jacky Alaux   Je ne m'excuserais pas EmptyMar 22 Nov 2022 - 10:58

Durant ce conflit, les effectifs militaires français sont de 400 000 hommes, dont 57% d’appelés, soit environ 230.000. Sur ces 230.000, 27.500 militaires appelés seront tués et un millier seront disparus, Cela fait 300 par mois !

Les chiffres que tu avances sont sans doute réels, quoique ce soit la thése d'un journaliste.

La vérité se situe sans doute quelque part. Lorsque je parle d'un éffectif de 400.000 militaires, je ne parle pas de l'effectif total, mais de l'effectif permanent. Encore que l'effectf parmanent a évolué au fil du temps qui passe. Les staristiques seront toujours difficiles à établir.

Ce que je voulais surtout établir était la responsabilité de la France dans ce conflit. Elle est sans doute réelle, mais très largement partagée par le FLN
Revenir en haut Aller en bas
le 6
Pro !
Pro !
le 6



Je ne m'excuserais pas Empty
MessageSujet: Re: Je ne m'excuserais pas   Je ne m'excuserais pas EmptyMar 22 Nov 2022 - 12:06

""Ce que je voulais surtout établir était la responsabilité de la France dans ce conflit. Elle est sans doute réelle, mais très largement partagée par le FLN  "" : ainsi soit-il !  

Et pour en revenir au titre du sujet développé par notre ami Samier,  il me semble que beaucoup des "participants  à ces évènements qui ont eu la chance d'en revenir " ne s'excuseront  jamais, du moins chez les régiments Paras...
Les vérités acceptables sont, selon que l'on est été actif voir très actif... dans les différentes wilaya,  peuvent avoir chacune leur différence

A mon humble avis , cette " guerre " ne sera jamais terminée, même si, que sur le terrain, tous  disent que nous l'avons gagnée !
Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
jacky alaux



Je ne m'excuserais pas Empty
MessageSujet: Re: Je ne m'excuserais pas   Je ne m'excuserais pas EmptyMar 22 Nov 2022 - 18:10

Samier a écrit :
Ce que je voulais surtout établir était la responsabilité de la France dans ce conflit. Elle est sans doute réelle,

----------------------------------------------
Non! Mon Frère ! La responsabilité de la France n'est pas que sans doute réelle. Elle est réelle ! La France et surtout de gaulle sont les seuls responsable de l'affreux gâchis Algérien . Elle en paye d'ailleurs aujourd'hui les effets sur son territoire...

Quant a comparer les responsabilités du FLN avec ceux de la France ... Ca tient pas debout ! Le FLN a utilisé tous les moyens y compris la terreur pour accéder a la victoire, alors que la France pourtant vainqueure sur le terrain c'est lâchement retiré, abandonnant les français qui avaient bâtit ce Pays autrefois sous l'emprise des Ottomans et des pirates barbaresques et bien sûr ces malheureux Harkis naïfs égorgés et ébouillantés qui avaient cru a la parole donnée par le grand con qui du haut du balcon leur avait crié le '' fameux '' Je vous ai compris .

A propos:  contrairement aux Anglais, qui créèrent, en exterminant certes, les aborigènes d'immenses pays de peuplement anglais comme le Canada, les USA, l'Australie et la Nouvelle Zélande, en France, ce fut une tradition d'abandonner ses ressortissants dans des régions du Monde qu'elle avait découverts et occupées  . Ce fut le cas, au Canada puis en Louisiane qui occupait a l'époque 6 États américain actuels, s'étendant du golfe du Mexique a la frontière canadienne et enfin, l'Algérie... Viendra sans doute prochainement la Nouvelle Calédonie et... j'allais oublier Marseille, déjà en partie laissé a la racaille qui l'occupe .

claude.d et Le Baron de l'ecluse aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
jacky alaux



Je ne m'excuserais pas Empty
MessageSujet: Re: Je ne m'excuserais pas   Je ne m'excuserais pas EmptyMar 22 Nov 2022 - 23:20

Et, je conclurais, mon Cher Baron de l'Écluse

Il y a de grande chance, comme la France d'ailleurs, que l'Angleterre disparaisse un jour et ce, a cause de son immigration islamiste massive dont la religion est incompatible avec nos civilisation occidentale et qui refuseront toujours l'intégration. Avec ca, ajoutons une démographie dépassant celle des Européens et vous aurez la recette de comment disparaitre dans son propre pays .
Par contre, contrairement a la France , même si l'Angleterre tel qu'on la connait finira par disparaitre, elle aura au moins laisser sur la planète, 5 grands pays de peuplement anglais  A ca, ajoutons la langue anglaise qui est aujourd'hui la langue internationale .Même la France...Oui ! C'est lamentable de voir ça: des Jeux télévisés ou l'Anglais est si présent et envahissant ( chansons, expressions etc..) Qu'on se demande si on est pas dans un pays sous développé .
En 57 avant d'entrer a l'Armée avec un copain d'Alger nous avions fait une virée en Europe; Espagne, Portugal, Italie et Allemagne...Dans aucun de ces Pays nous avions eu de problèmes avec la langue. Non! il nous suffisait de parler FRANCAIS pour nous faire comprendre ... Essayez ca, maintenant . Sans l'Anglais vous n'allez nul parts .

FOUQUET66 et claude.d aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
le 6
Pro !
Pro !
le 6



Je ne m'excuserais pas Empty
MessageSujet: Re: Je ne m'excuserais pas   Je ne m'excuserais pas EmptyMer 23 Nov 2022 - 9:15

""  

En 57 avant d'entrer a l'Armée avec un copain d'Alger nous avions fait une virée en Europe; Espagne, Portugal, Italie et Allemagne...Dans aucun de ces Pays nous avions eu de problèmes avec la langue. Non! il nous suffisait de parler FRANCAIS pour nous faire comprendre ...   ""

Et oui, Jacky,  ça c'était avant, méme que c'était mieux avant! quoiqu'en disent nos gouvernants auquel je ne reconnais pas de légitimité et de compétences...

jacky alaux et claude.d aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Je ne m'excuserais pas Empty
MessageSujet: Re: Je ne m'excuserais pas   Je ne m'excuserais pas Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Je ne m'excuserais pas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES, tous égaux devant la mort, St MICHEL ne fait aucune distinction de grade :: HONNEUR à nos MILITAIRES d'ALGERIE ayant eu jusqu'au bout le respect de la parole de soldat-
Sauter vers: