CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Black Friday FUNKO POP : 2 achetés =2 offerts
Voir le deal

 

 Avec les Bérets rouges de BIGEARD

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Claude MILLET
Fondateur
Claude MILLET



Avec les Bérets rouges de BIGEARD Empty
MessageSujet: Avec les Bérets rouges de BIGEARD   Avec les Bérets rouges de BIGEARD EmptyLun 7 Nov 2022 - 18:00

Avec les Bérets rouges de BIGEARD Le_310
Jean-Christophe RUFIN
Avec les Bérets rouges de BIGEARD
Le 3, comme tout le monde l'appelle, est un régiment d'élite. Chacun, là-bas, en est conscient et l'affirme avec la tranquille modestie de qui n'a pas peur d'être contredit. On pourrait croire que cet indéniable complexe de supériorité génère morgue, mépris, condescendance. C'est tout le contraire. De cette assurance naissent une simplicité, un calme, une cordialité qui suscitent immédiatement l'admiration et la sympathie. [...]
Sitôt entré à l'état-major du régiment, on comprend à quel point celui-ci est marqué par l'Histoire. Les portraits de tous ses chefs successifs trônent dans le couloir qui mène au bureau de l'actuel responsable et de ses adjoints. Pas de rencontre avec des militaires sans briefing. Celui du 3 est très au point, factuel, saturé d'abréviations comme les aime l'armée. Il s'en dégage quelques notions essentielles. [...]
D'abord le grand nombre d'hommes du rang dans cette unité. Sur un effectif de 1 200 personnes, 850 sont aux premiers échelons. […] Le 3 n'est pas une armée mexicaine mais un outil opérationnel capable d'un large déploiement sur le terrain. […] Le régiment est concentré sur une qualification essentielle l'aptitude au combat et l'alerte rapide. Tout est organisé pour que 450 hommes soient, tout au long de l'année, projetables dans les douze heures. [...]
Si moderne soit-elle, cette unité est en réalité conforme à l'idée fondatrice de Richelieu, il y a quatre siècles séparer les moyens de transport (à l'époque les bateaux) et les troupes qu'ils embarquent. Le souvenir du cardinal est peut-être un peu lointain, son intuition reste toujours d'actualité. Le 3 est bel et bien un membre à part entière de la grande famille des troupes dites de marine, anciennement troupes coloniales et qui sont surtout des troupes embarquées, projetables, destinées à servir en terre lointaine et à rester disponibles à tout moment. Ce qui rend cette parenté moins apparente et ce qui fait un peu oublier Richelieu, c'est l'adjonction d'un outil que Léonard de Vinci avait prévu mais sans doute pas l'homme en rouge le parachute. C'est cet instrument magique et tout ce qu'il emporte de rêve et de fantasmes qui domine l'imaginaire d'un régiment comme le 3e RPIMa. [...]
Tout commence en 1948 quand est fondé le BCCP (bataillon colonial de commando parachutiste). Il est basé près d'Alger à Sidi-Ferruch. Très vite s'y illustre un certain Marcel Bigeard. Il reste jusqu'à aujourd'hui l'icône de l'unité et personnifie sa gloire. La période qui s'ouvre après la création du régiment est celle des guerres coloniales. Des jungles d'Indochine aux sables du Sahara, le 3 sera partout. Ses défaites sont aussi ses moments d'héroïsme. Ainsi se tisse une histoire ambivalente et douloureuse dans laquelle l’honneur (des militaires) forme un contraste tragique avec la trahison (des politiques). De Dien Bien Phu (ou Bigeard se trouvait avec un autre régiment) à la bataille d'Alger en passant par le 8 octobre 1951 (nom donné à la salle d'honneur de l'état-major), les grandes heures de l'histoire du XXe siècle sont aussi des moments de défaite (le 8 octobre, le régiment sera décimé en Indochine et reconstitué ensuite). Dans le même ordre d'idées, Bazeilles, jour célébré chaque année à Fréjus par les Troupes de marine, commémore la résistance héroïque de ces troupes pendant la guerre de 1870. C'est en quelque sorte la face glorieuse de la défaite de Sedan...
Ces aléas politiques sont hors de portée des militaires. Ils font d'eux les serviteurs souvent sacrifiés de la patrie. Cette situation serait insupportable si une fierté de corps ne venait leur apporter une puissante motivation. Pour les parachutistes, l'expérience du saut remplit cette fonction et constitue un énorme facteur de cohésion. [.. .] Entrer au 3 veut dire satisfaire à des épreuves sportives très exigeantes. Y rester signifie ne pas se laisser aller et continuer de satisfaire à des critères rigoureux dans le domaine de la santé et des performances sportives. Fait étonnant, tout le monde pratique le saut dans le régiment, jeunes et moins jeunes, hommes et femmes (il y en a 1 %), membres des compagnies de combat et personnels spécialisés, hommes du rang et gradés. Le chef de corps lui-même continue de s'entraîner. Le béret rouge est le signe de cette initiation. Et la Saint-Michel, fête des paras, tient une place aussi importante dans le régiment que Bazeilles. [...] En somme, le 3 est une sorte de corps d'élite prêt à tout moment, toute l'année et en tout endroit du monde pour des missions de combat. Des guerriers. Qui ne sont pas là pour « tuer les gens » mais qui cultivent quand même l'art du combat à mort contre les ennemis qu'on lui désigne. [. ..]
"C'est un corps d'élite prêt à tout moment et en tout endroit du monde pour des missions de combat"
Le Figaro Magazine I 4 novembre 2022

FOUQUET66, le 6, jacky alaux, claude.d et jojo 81/06 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
jacky alaux



Avec les Bérets rouges de BIGEARD Empty
MessageSujet: Re: Avec les Bérets rouges de BIGEARD   Avec les Bérets rouges de BIGEARD EmptyDim 20 Nov 2022 - 22:11

Il faut surtout dire que c'est BIGEARD qui fut le maitre d'Œuvre de cette unité et ce à tout point de vue . Il a tout d'abord apporté a ce régiment le look exceptionnel qu'avaient ses paras lorsqu'ils étaient en perme dans Alger avec leurs fameuses casquette Bigeard, minces, bronzés, souple dans  leurs uniformes retaillés, toujours rasés de près, moustache interdite . Les algérois les adoraient ils les appelaient: les Bigeard boys.
Ensuite il est vrai que sur le terrain, lorsque Bigeard pris en main le régiment reconstitué en 55 les 3/4 du 3 était composé d'engagés et de cadres dont nombreux avaient fait l'Indo, ce qui en faisait tout comme à la Légion  une unité de professionnels à preuve, c'est le 3 qui fut choisi pour sauter a TIMIMOUN.  
Si plus tard toute les unités paras finirent par se ressembler avec le même look et le même ESPRIT PARA , on peut dire que c'est grâce au 3 et surtout a BIGEARD .

Claude MILLET, FOUQUET66, claude.d, DZOUZ et Le Baron de l'ecluse aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
 
Avec les Bérets rouges de BIGEARD
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stèle général Bigeard: à Aix les Bains, les rouges n'ont pas fait trembler les bérets rouges !
» Les rouges n'ont pas fait trembler les berets rouges
» Dieuze regrettera ses bérets rouges
» 49e congrès de l'Union Nationale des Parachutistes à Nîmes
» Affaire bérets rouges MALIENS : la carte de l’apaisement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: 3ème RPIMa - Régiment de Parachutistes d'Infanterie de Marine-
Sauter vers: