CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EB12.5 : commander le coffret ETB Zénith Suprême
Voir le deal

 

 LETTRE INFORMATION octobre 2022

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Kéo
Expert
Expert
Kéo



LETTRE INFORMATION octobre 2022 Empty
MessageSujet: LETTRE INFORMATION octobre 2022   LETTRE INFORMATION octobre 2022 EmptyLun 17 Oct 2022 - 15:38

LETTRE INFORMATION octobre 2022 Bandeau_Octobre
Lettre d'information - octobre 2022
 


La « rentrée parlementaire » : un saut dans  l’inconnu ?
 
Quand vous lirez ces lignes, nous serons en pleine « rentrée parlementaire ».  Le mot rentrée, jadis, ne s’appliquait qu’au monde scolaire et marquait le retour des élèves dans les classes après les congés d’été que l’on nommait « les grandes vacances ».  Aujourd’hui, ce terme s’applique à toutes les catégories de la  société, chacune effectuant « sa rentrée », et donc, en particulier, à la classe politique et au Parlement. Il est temps, en effet, que le calendrier  politique « normal »  reprenne ses droits car, depuis l’élection présidentielle d’avril et les élections législatives de juin, nous avons assisté à une foire d’empoigne parlementaire qui n’a, en aucune façon, éclairci le débat. Quel sera le cap poursuivi  lors de ce  nouveau quinquennat alors que nous sommes, sur fond de guerre, au bord de l’inconnu ?
Ainsi, souvenez-vous : « Nous allons entrer dans un monde nouveau. Rien ne sera plus comme avant ». Voici le leitmotiv que des oracles autoproclamés nous ressassaient à l’envi, en 2020 et 2021, à longueur de confinements. Parmi eux, nombreux étaient les laudateurs de la mondialisation, du libéralisme effréné, du supranationalisme européen qui, devenus les émules des devins de la mythologie grecque,  n’avaient pourtant jamais envisagé que le monde dans lequel ils se complaisaient puisse un jour disparaître.
Mais, à la vérité, ces pythies se trompaient. Après la pandémie qui, bien qu’atténuée, est toujours active, nous ne sommes pas  entrés dans un nouveau monde, mais dans le monde ancien, celui de la guerre, d’une politique internationale faite de sanctions et de rétorsions, d’une résurgence « du sang, de la  sueur et des larmes ».
Après avoir subi les effets destructeurs du productivisme et de la marchandisation, nous allons devoir nous réapproprier notre autonomie dans de nombreux domaines à commencer par notre capacité à nous protéger et à nous soigner, mais aussi à nous alimenter, à nous chauffer et à faire tourner nos usines sans dépendre de l’approvisionnement en matières premières ou en énergie de l’étranger.
Il nous faut entrer dans une véritable  économie de guerre et pratiquer un retour à une souveraineté nationale « à l’ancienne » qui devra s’accompagner, bien évidemment, d’un contrôle aux frontières. Il faudra aussi reconquérir une complète indépendance dans les domaines militaire et diplomatique ce qui loin d’affaiblir notre pays lui permettra, au contraire, de mieux faire entendre sa voix dans le concert des nations. Seuls des projets communs avec des alliés européens sûrs devront être privilégiés.
Cela est d’autant plus prégnant que le conflit de haute intensité, tel que nos penseurs éclairés disaient qu’il n’en existerait plus jamais,  qui a surgi en Ukraine, fait renaître la Guerre froide. Il faut donc d’urgence  relocaliser sur notre territoire toutes les industries concourant à un contrôle national  sur les secteurs vitaux pour la vie de la Nation et sa défense, comme les médicaments, l’énergie, la libre utilisation des moyens et infrastructures de transport et l’industrie d’armement.
C’est dans le domaine militaire qu’il faudra faire feu de tout bois  en procédant  à un réarmement massif de notre pays. En effet, aujourd’hui, notre armée est en situation de faiblesse ce qui la rend incapable de mener seule une opération militaire dans la durée contre une puissance régionale. Or, beaucoup de pays qui comptent dans le monde renforcent leurs moyens militaires et nous redécouvrons, à l’occasion  de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, que ce sont toujours les rapports de force qui régissent les relations internationales.
Dans l’affaire ukrainienne, le combat de haute intensité auquel nous assistons avait été pressenti par  le chef d’état-major des Armées qui ne cesse de répéter qu’il faut être capable de  « gagner la guerre avant la guerre ». Cette forme de dissuasion « classique » nécessitera de notre part  un effort considérable comme ce fut le cas pour la mise en place de notre dissuasion nucléaire dans les années soixante.
C’est bien là, aussi, un retour au monde d’hier où, au sortir de la Guerre froide, l’Occident a gagné la 3e guerre mondiale de la meilleure façon qui soit, c'est-à-dire en ayant évité de  la faire, mais après avoir consenti de très importants efforts pour sa défense.
Faute de n’avoir pas, collectivement, poursuivi cet effort après l’effondrement de l’URSS et afin d’engranger au plus vite « les dividendes de la paix », nous demeurons aujourd’hui tétanisés devant le président russe qui, lui, dans une situation économique plus défavorable que la nôtre, a fortement augmenté le  budget destiné à ses armées.
Dans son allocution du 14 juillet dernier, le président de la République, chef des Armées, s’est engagé à consentir l’effort nécessaire : dont acte. Mais, nous aurions préféré que les faits ne nous donnent pas raison et que cet effort fût engagé plus tôt.
 
     La RÉDACTION de l’ASAF
www.asafrance.fr

le 6 et benard michel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
le 6
Pro !
Pro !
le 6



LETTRE INFORMATION octobre 2022 Empty
MessageSujet: Re: LETTRE INFORMATION octobre 2022   LETTRE INFORMATION octobre 2022 EmptyLun 17 Oct 2022 - 18:28

"   Ainsi, souvenez-vous : « Nous allons entrer dans un monde nouveau. Rien ne sera plus comme avant ». Voici le leitmotiv que des oracles autoproclamés nous ressassaient à l’envi, en 2020 et 2021, à longueur de confinements. Parmi eux, nombreux étaient les laudateurs de la mondialisation, du libéralisme effréné, du supranationalisme européen qui, devenus les émules des devins de la mythologie grecque,  n’avaient pourtant jamais envisagé que le monde dans lequel ils se complaisaient puisse un jour disparaître. ""

Comme d'habitude, les fonctions gouvernementales sont loin de faire ce qu'ils ont dit ....  Les gouvernements se succèdent et pourtant nous reculons ...

FOUQUET66 et benard michel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
 
LETTRE INFORMATION octobre 2022
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ASAF: Lettre d'information - Février 2022
» ASAF: Lettre d'information - mars 2022
» ASAF - Lettre d'information - Octobre 2019
» ASAF: Lettre d'information - octobre 2018 - Les politiques, l'Etat et l'armée
» LETTRE INFORMATION ASAF octobre 2016: Trois décisions incohérentes et provocantes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: Notre Monde associatif :: ASAF - Association Soutien à l'Armée Française-
Sauter vers: