CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
 

 Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde

Aller en bas 
AuteurMessage
Pérignon
Expert
Expert
Pérignon


Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde Empty
MessageSujet: Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde   Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde EmptyMar 30 Mar 2021 - 19:00

Guerre d'Algérie : Soldis répond à un article du Monde

Citation :
Il y a quelques jours, le quotidien Le Monde consacrait une double page aux viols commis par l’armée française durant la guerre d’Algérie.
A la demande du général (2S) Bruno Dary, président du Comité national d'entente qui regroupe une cinquantaine d'associations patriotiques dont l'UNC,
le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, a tenu à répondre au directeur de ce journal, en faisant preuve de beaucoup de pudeur et de discernement.

Pour accéder à la lettre du général Fournier, il faut se rendre sur le site de l'UNC (Union Nationale des Combattants) :  https://www.unc.fr

Aller à "Guerre d'Algérie : Soldis répond à un article du Monde" et cliquer à l'endroit indiqué.

jacky alaux et claude.d aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
jacky alaux


Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde Empty
MessageSujet: Re: Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde   Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde EmptyMar 30 Mar 2021 - 23:34

Je viens de lire la lettre envoyée au merdeux FENOGLIO par le Général Henri Jean Fournier que je salut avec respect...

Vraiment décourageant quand un journal tel que LE MONDE se permet sous ls direction d'un autre ennemie de la France du nom de JEROME FENOGLIO...
De salir encore un peu plus nos soldats et notre Armée d'Algérie...
Tout nos camarades parachutistes ayant servis en Algérie pourrons comme moi le JURER: jamais nous n'avons abuser ou même maltraiter de femmes lors de nos opérations. D'ailleurs, malheur a celui qui se serait compromis a de tel actes. Nos officiers l'auraient remis immédiatement au gendarmes après lui avoir péter la gueule.

Par contre en ce qui concerne la VRAIS barbarie FLN : Le général Fournier aurait put ajouter dans sa lettre a ce FENOGLIO que, seulement a ORAN lors du massacre des 1500 Européens, une cinquantaine ( si ce n'est + ) de femmes et très jeunes filles furent `épargnées` de l'orgie collective des FOUS d'ALLAH pour être VENDUES dans des bordels du bled et ca, c'est un des coopérants russe engagés après l'Indépendance qui me racontait avoir vue des femmes Européennes dans un état de loque dans les Bordels sordides du Sud Algérien... Comme quoi, la tragédie de ces blanches vendues dans les marchés d'esclaves d'Alger avant la Conquête de 1830 c'était renouveler de suite après l'indépendance ...

Encore une fois: Vive la France .

claude.d aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Charly71
Expert
Expert
avatar


Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde Empty
MessageSujet: Re: Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde   Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde EmptyMer 31 Mar 2021 - 8:14

... et, allons y, pour se faire mousser il est de bon ton de cracher sur les soldats envoyés en Algérie, qui dans leur immense majorité
se sont battu avec courage sans tomber dans le déshonneur, c'est carrément dégueulasse de sortir de telle ignominie + 60 ans après.
Revenir en haut Aller en bas
Claude MILLET
Fondateur
Claude MILLET


Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde Empty
MessageSujet: Re: Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde   Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde EmptyMer 31 Mar 2021 - 17:33

Au gré de mes lectures :
Mars 2011 / BL 50
L'honneur a été le guide de leur vie....

Citation :
Ils ont aimé ces pays, ils ont aimé leurs habitants, ils ont servi la République, ils ont servi la FRANCE, ils avaient  20 ans, Ceux de Cherchell

Le mot du président de Cherchell, Paul TEIL.
Et aujourd'hui, au crépuscule de notre vie, allons nous être traités comme des criminels de l'humanité et nous mettre à genoux pour demander pardon alors qu'un rapport propose la glorification de ceux qui soutenaient les assassins de Français.
Cherchell, école d'infanterie en Algérie française

jacky alaux et claude.d aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Rivoil
Pro !
Pro !
Rivoil


Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde Empty
MessageSujet: Re: Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde   Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde EmptyMer 31 Mar 2021 - 18:50

Non la France ne l'a pas colonisée, elle l'a fondée !" sur YouTube
https://youtu.be/75SJqjpVqUo

_________________
« On peut demander beaucoup à un soldat, en particulier de mourir, c’est son métier ; on ne peut lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de se renier, de se parjurer. »Commandant Hélie de Saint-Marc dernier chef de corps du 1er REP

claude.d aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
Pérignon


Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde Empty
MessageSujet: Re: Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde   Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde EmptyJeu 1 Avr 2021 - 15:23


En lecture directe, la lettre du général Henry-Jean Fournier, président de Soldis, en réponse au directeur du Monde


Citation :
Le général {2S) Henry-Jean FOURNIER
Président de SOLDIS ALGERIE

Le 25 mars 2021



à monsieur Jérôme FENOGLIO
directeur du journal Le Monde
80 Boulevard Auguste Blanqui
75707 - PARIS




Monsieur le Directeur,



Je viens de prendre connaissance de l'articte publié, sous la signature de Mme Ftorence BEAUGE, dans votre édition du Journal LE MONDE du jeudi 18 mars 2021 .

Cette lecture évoque en moi un autre tabou, glissé sous le tapis depuis près de 60 ans et qui ne devrait pas manquer d'éveiller également la compassion de l'auteur et de vos lecteurs : celui des militaires et des civils portés disparus durant la guerre d'Algérie, y compris après le cessez-te-feu ,,, et dont les corps n'ont jamais été rendus à leurs famittes

En tant que président de l'Association pour la mémoire des militaires portés disparus en Algérie (SOLDIS ALGERIE), je souhaite porter à votre connaissance une autre souffrance toujours vivace, mais malheureusement ignorée des médias : celle des familtes et des amis de ces disparus dont on ne sait ce qu'ils sont devenus. Seuls de rares témoignages de quelques-uns, libérés ou évadés durant la guerre, permettent de mesurer le calvaire de ces hommes et femmes après qu'ils ont été capturés ou enlevés. Et l'on imagine aisément leur sort en examinant les photos des quelques corps parfois retrouvés, atrocement mutilés, défigurés, meurtris et abandonnés aux bêtes sauvages.

Dans ce douloureux cortège, je pourrais vous présenter le cas de tel ou tel, promené de douar en douar et livré à la vindicte des foules (elles-mêmes agissant sous la menace) pour être finalement * exécuté " en étant, par exemple, pendu par les pieds à un arbre. Je pourrais aussi évoquer la mémoire de cette épouse de gendarme, enlevée avec ses deux très jeunes enfants alors qu'elle circulait en voiture avec son mari, au lendemain des accords d'Evian, et dont on a retrouvé le corps dépecé, à côté de ses enfants au crâne fracassé.
Je pourrais évoquer le cas de ce sous-officier, à Oran, préparant son déménagement, le 5 juittet 1962, enlevé sous les yeux de sa fille de 15 ans, elle-même poursuivie par une foule en furie et n'échappant que de peu à un sort que l'on devine.

Je pourrais évoquer le cas de cette assistance sociale mititaire, enlevée ators qu'elle se rendait dans un village et que l'on n'a jamais revue...
Je pourrais évoquer le cas de ce jeune médecin militaire, enlevé dans une embuscade ators qu'il revenait, sans escorte, d'un village dans la montagne, où il avait porté assistance à quelques familles.
Je pourrais évoquer aussi le cas de ces nombreux militaires français de souche nord-africaine, servant loyalement la France, parce qu'ils étaient Français et obéissaient aux ordres de leur gouvernement, enlevés pendant leurs permissions dans leurs familles, avant d'être "condamnés" pour trahison et de subir des sévices que la pudeur interdit d'écrire dans un journal tel que le vôtre.

Je pourrais dire tout cela et bien plus encore, puisque que ce sort tragique a concerné, durant cette guerre, un millier de militaires portés disparus et 1700 civils disparus, hommes, femmes et enfants confondus. Leurs parents, souvent morts de chagrin, ne sont plus là pour susciter votre compassion, mais vous pourrez sans peine imaginer la souffrance morale qu'ils ont pu endurer durant toutes ces années. Leurs enfants, pour ceux qui en avaient eu, n'ont reçu aucune aide, ni morale, ni matérielle, ni même psychologique. lls vivent toujours aujourd'hui dans ce silence de l'oubli qui fait de la disparition un drame pire que la mort, car celle-ci est une certitude. lls sont morts une première fois, de façon violente et brutate, après leur disparition ; puis ils sont morts une deuxième fois, de façon lente et inexorable, avec le temps de l'incertitude et de l'espoir toujours déçu ; et par votre écrit, à la fois partiel et partiat, vous les faites mourir une troisième fois, mais cette fois, dans l'oubli !

Quant aux rares rescapés revenus de cet enfer ou le taux de mortalité des prisonniers a été plus élevé que dans les pires camps des autres guerres, ils disparaissent à nouveau aujourd'hui, un à un, sans que personne n'évoque les souffrances morales et physiques endurées et que, régulièrement, aux atentours du 19 mars, certains s'acharnent à réveiller en ajoutant à leur détresse et à un traumatisme vieux de 60 ans, des accusations qu'ils n'ont jamais vu portées à l'encontre de leurs bourreaux.

Mais, si vous le souhaitez, je peux vous fournir les informations nécessaires à la manifestation de cette vérité historique qui comporte de multiples facettes et où tous les torts ne sont pas forcément toujours dans le même camp.


Je vous prie de recevoir, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées,


Général {2S) Henry-Jean FOURNIER

https://www.asafrance.fr/item/guerre-algerie-lettre-reponse-du-general-fournier-au-journal-le-monde.html

le 6 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
FOUQUET66


Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde Empty
MessageSujet: Re: Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde   Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde EmptyJeu 1 Avr 2021 - 15:48

Claude MILLET a écrit:

Citation :
Ils ont aimé ces pays, ils ont aimé leurs habitants, ils ont servi la République, ils ont servi la FRANCE, ils avaient  20 ans, Ceux de Cherchell

Le mot du président de Cherchell, Paul TEIL.
Et aujourd'hui, au crépuscule de notre vie, allons nous être traités comme des criminels de l'humanité et nous mettre à genoux pour demander pardon alors qu'un rapport propose la glorification de ceux qui soutenaient les assassins de Français.
Cherchell, école d'infanterie en Algérie française

le 6 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
 
Algérie : le général (2S) Henry-Jean Fournier, président de Soldis, répond au directeur du Monde
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: LES JOURNALISTES, LES HISTORIENS et ceux en question!!!-
Sauter vers: