CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
 

 Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia

Aller en bas 
AuteurMessage
cpa
confirmé
confirmé
cpa


Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia Empty
MessageSujet: Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia   Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia EmptyMer 15 Aoû 2018 - 11:36

source: wikipédia

Engagements

Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia 220px-Nord_N-2501_Noratlas%2C_Niger_-_Air_Force_AN0633116
Un Nord 2501 de l'aviation nigérienne, en 1979.
Le Nord 2501 arriva trop tard dans l'armée française pour participer réellement à la guerre d'Indochine, et ne fut utilisé que tardivement pour quelques opérations humanitaires. Il fut par contre engagé pendant la guerre d'Algérie, la crise du canal de Suez, la crise de Bizerte, et lors de diverses opérations humanitaires en Afrique. En Mai 1968, les Noratlas militaires furent même utilisés en remplacement des avions civils cloués au sol par les grèves. De 1962 à 1984, l'appareil servit à l'ETAP à Pau pour le largage des parachutistes de haut vol et de précision.
Les avions allemands participèrent également à plusieurs opérations humanitaires en Afrique ou en Turquie.
Le Portugal engagea ses Noratlas durant ses guerres coloniales en Angola et au Mozambique.
En Grèce, 15 Nord 2501 participèrent, dans la nuit du 21 au 22 juillet 1974 à l'opération Niki (en), visant à contrer le débarquement turc à Chypre du 20 juillet. Deux d'entre eux seront abattus en vol, deux autres détruits au sol7.

Accidents


  • Le 6 juillet 1952, le second prototype du Nord 2501 s'écrase lors d'un meeting à l'aéroport de Lyon-Bron, tuant cinq personnes (l'équipage et ses passagers), dont l'aviatrice Maryse Bastié. D'après Jacques Nœtinger8, l'appareil n'était pas en cause, la présentation ayant été faite à l'extrême limite de son domaine de vol.
  • Le 29 décembre 1953 à 22 h 19, un Nord 2501 s'écrase sur le sommet du pic de Costabonne (province de Gérone) Commune de Setcases[réf. nécessaire]. À bord, 11 hommes (5 officiers, 4 sous-officiers et 2 civils de la SNECMA). Départ d'Alger, à destination de Mont-de-Marsan.
  • Le 8 novembre 1954, collision en vol du no 48 avec le no 709.
  • Le 25 novembre 1954, crash du no 3, à la suite d'un givrage brutal9.
  • Le 10 janvier 1956, le no 71 percute la montagne près de Miliana en Algérie9.
  • Le 26 avril 1957, le no 40 se crashe lors d'essais d'approche sous très forte pente, sur la base de Melun-Villaroche. L'accident serait peut-être imputable à un problème de pas d'hélice9.
  • Le 19 juin 1957, le no 68 se crashe près de Blida en Algérie. La cause demeure inconnue9.
  • Le 12 août 1957, le no 82 se crashe à la suite d'un passage en réversion intempestif en vol, à Bizerte en Tunisie9.
  • Le 29 novembre 1957, le no 26 se crashe à proximité de Tiznit, au Maroc (Ifrane de l'Antiatlas). La cause demeure inconnue9.
  • Le 18 juin 1958, le no 73 se crashe à la suite d'une collision avec un groupe de cigognes près de Blida, en Algérie9.
  • Le 29 mars 1959, jour de Pâques, le Noratlas Nord 2502 F-BGZB de la compagnie UAT disparaît en plein vol entre Berberati et Bangui (République centrafricaine), avec ses cinq membres d'équipage et cinq passagers, dont le premier président de la République centrafricaine10. Vraisemblablement, le mauvais temps est responsable de la dislocation en vol de l'avion, retrouvé dans la brousse le mardi 31 mars 1959 à 100 km à l'ouest de Bangui.
  • Le 15 janvier 1960, le no 102 se crashe à Beni Isguen (oasis de Ghardaïa), en Algérie9 officiellement à la suite d'un givrage, peu après son décollage de l'aéroport d'Alger où il avait passé la nuit. Version qui n'a jamais convaincu les familles et les rapports d'enquête ont mystérieusement disparu des archives du Fort de Vincennes. En plus des six hommes d'équipages, l'appareil en provenance de la base aérienne 123 Orléans-Bricy transportait du matériel destiné aux expériences nucléaires que la France menait à Reggane dans le Sahara. Le premier tir en surface aura lieu moins d'un mois plus tard.
  • Le 16 septembre 1960, le no 22 se crashe en montagne. L'appareil participait à un exercice de nuit, au profit de la protection radar et de la chasse de nuit, au nord-ouest de Batna, en Algérie9.
  • Le 19 juillet 1961, le no 67 est touché au sol par un obus, à Bizerte9.
  • Le 20 mars 1962, le no 204 est détruit près d'Alger, au niveau de la passe des Deux Bassins. La cause de l'accident demeure inconnue9.
  • Le 25 mai 1962, le no 62 est détruit au sol par un attentat, à Alger9.
  • Le 15 février 1963, le no 45 est détruit au sol à Fort-Lamy. Un incendie se déclare lors d'un remplissage9.
  • Le 21 avril 1964, le no 178 s'écrase au décollage, à la suite d'un « plaquage » au sol par une rafale (vent rabattant), à Bouar en République Centrafricaine9.
  • Le 29 avril 1964, le no 35 percute le pic de Jouels, à Sentenac-de-Sérou dans l'Ariège9. Il n'y a aucun survivant parmi les cinq membres d'équipage.
  • Le 3 mai 1965, le Nord 2501 no 190, F-RABV, s'écrasa à Blond, près de Limoges, en Haute-Vienne, tuant les cinq personnes de l'Armée de l'air qu'il transportait (escadron de transport 2/63 Bigorre). La cause de l'accident demeure inconnue9.
  • Le 20 mai 1965, le no 34 est perdu. La cause demeure inconnue9.
  • Le 15 juin 1965, le no 152 est détruit à Fort-Gouraud, en Mauritanie. La cause demeure inconnue9.
  • Le 7 décembre 1966, le no 59 se crashe près de Saverdun en Ariège, à la suite d'un givrage brutal9.
  • Le 14 novembre 1967, le no 74 s'écrase après le contact d'un saumon d'aile avec le sol, à l'occasion d'un survol à basse vitesse du parc national du Niokolo-Koba, au Sénégal, lors d'une mission humanitaire9.
  • Le 30 juillet 1971, le Nord 2501 no 49, immatriculé F-BABB, s'écrase à Pau. À bord se trouvaient 32 officiers et sous-officiers, dont 23 sous-lieutenants de la promotion Général Kœnig de l'École militaire interarmes, en stage parachutiste. L'accident serait dû à un incendie d'origine électrique. Une bouteille thermos remplie de café se serait déversée sur la partie centrale du pupitre de commande et aurait causé un incendie. L'avion a décroché en virage en essayant d'évacuer la fumée par une des fenêtres latérales9.
  • Le 19 octobre 1971, le no 69 est perdu à Épernay. La cause demeure inconnue9.
  • Le 6 septembre 1974, le no 43 est perdu. La cause demeure inconnue9.
  • Le 25 novembre 1977, le Nord 2501 Noratlas no 182, immatriculé F-RABR, de l'Escadron de transport 1/64 Béarn de l'Armée de l'air française, en provenance de la base aérienne 118 Mont-de-Marsan et à destination de la Base d'aéronautique navale d'Hyères Le Palyvestre, s'écrase à 2 h 30 du matin dans le hameau du Lignon à Prémian (Hérault), tuant 28 marins et quatre aviateurs11,12. L'enquête qui s'ensuit révèle que le pilote automatique était incriminé, entraînant la suppression de cet équipement sur l'ensemble de la flotte de Noratlas.
  • Le 8 janvier 1980, le no 91 se crashe à Toulouse. La cause demeure inconnue9.
  • Le 3 février 1982, la 4e compagnie du 2e régiment étranger de parachutistes, en compagnie tournante à Djibouti, doit, dans le cadre de ses activités, être larguée dans l'est du pays. Le Nord 2501 Noratlas no 140 transportant 29 légionnaires, gêné par le mauvais temps, percute le relief du mont Garbi. Il n'y aura aucun survivant9.

Pays utilisateurs

Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia 220px-Nord_Noratlas_users
Carte des pays utilisateurs.
Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia 220px-Nord_2501_Noratlas_Paris_Air_Show_2009-06-21
Un Noratlas aux couleurs de l'Armée de l'air française, au Salon du Bourget 2009. On distingue bien la configuration bipoutre, permettant un accès aisé aux portes de chargement arrière.

  • Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia 20px-Flag_of_France.svg France : y compris en version civile, ainsi que le DH 104 DOVE 5 par l'ancienne compagnie U.A.T.
  • Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia 20px-Flag_of_Algeria.svg Algérie : Version civile uniquement.
  • Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia 20px-Flag_of_Germany.svg Allemagne
  • Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia 20px-Flag_of_Angola.svg Angola
  • Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia 20px-Flag_of_Djibouti.svg Djibouti
  • Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia 20px-Flag_of_Greece.svg Grèce
  • Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia 20px-Flag_of_Israel.svg Israël : Ce pays aurait également utilisé ses avions pour effectuer de la reconnaissance maritime13.
  • Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia 20px-Flag_of_Mozambique.svg Mozambique
  • Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia 20px-Flag_of_Niger.svg Niger
  • Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia 20px-Flag_of_Nigeria.svg Nigeria
  • Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia 20px-Flag_of_Portugal.svg Portugal
  • Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia 20px-Flag_of_Rwanda.svg Rwanda
  • Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia 20px-Flag_of_Uganda.svg Ouganda
  • Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia 20px-Flag_of_Zaire.svg Zaïre

Notes et références

[list=references]
[*]↑ « Nord-Aviation Nord 2501 Noratlas » [archive], sur aviationsmilitaires.net, Aviations Militaires, 17 septembre 2014 (consulté le 22 septembre 2016)
[*]↑ « Le Nord 2501 " Noratlas " N° 105 est le dernier Noratlas volant au monde ! Classé Monument Historique » [archive], sur noratlas-de-provence.com (consulté le 28 septembre 2014)
[*]↑ Notice no PM13001585 [archive], base Mérimée, ministère français de la Culture
[*]↑ JVC, « Le 1er RPIMa saute...Dans le temps ! » [archive], sur www.veterans-jobs-center.com, 23 juillet 2016 (consulté le 17 mai 2018).
[*]↑ « Noratlas 2501 N°78 » [archive], sur chemin-de-memoire-parachutistes.org, Chemin de mémoire des parachutistes, 30 août 2008 (consulté le 22 septembre 2016).
[*]↑ Franck Dubey, « Nord 2504 Noratlas » [archive], Mer et Marine (consulté le 28 septembre 2014)
[*]↑ (en) Mihail Solanakis, « Operation "Niki" 1974 - A suicide mission to Cyprus »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?)
[*]↑ Jacques Nœtinger, Histoire de l'aéronautique française : l'épopée 1940-1960, Paris, Éditions France-Empire, 1978, 342 p. (ISBN 2-7048-0205-X)
[*]↑ a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y et z « Nord-Aviation Nord 2501 Noratlas » [archive], AviationsMilitaires.net (consulté le 28 septembre 2014)
[*]↑ Revue Icare no 221, p. 78-87
[*]↑ Jean-Louis Vienne, « Saint-Mandrier : commémoration de la catastrophe aérienne de Prémian » [archive], Mer et Marine, 27 novembre 2008 (consulté le 28 septembre 2014)
[*]↑ « liste des victimes »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?)
[*]↑ (en) « Israeli Air Force Noratlas » [archive], sur airliners.net, 5 décembre 2012 (consulté le 28 septembre 2014)
[/list]

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Nord 2501, sur Wikimedia Commons

Bibliographie


  • Xavier Capy, Le Noratlas : l'histoire des Nord 2500 à 2508, Albi, Éd. Escale, 1997 (ISBN 2-912-39400-7)
  • Xavier Capy et Gilbert Millas , Le Noratlas, du Nord 2500 au Nord 2508, Lela Presse, coll. « Profils Avions » (no 29), 2016, 2e éd. (1re éd. 1997), 238 p. (ISBN 978-2-914017-96-1 et 2912394007, présentation en ligne [archive])
  • (en) William Green, Macdonald Aircraft Handbook, Londres, Macdonald & Co. Ltd., 1964
  • (en) Paul A. Jackson, German military aviation, 1956-1976, Hinckley, Midland Counties Publications, 1976 (ISBN 0-904-59703-2)

Avions similaires


  • Fairchild C-119 Flying Boxcar

Liens externes


  • Historique sur le site du Conservatoire de l'Air et de l'Espace d'Aquitaine [archive].
  • Historique sur la FAQ de fr.rec.aviation [archive].
  • Saut du Noratlas le 26 mai 2012 à Aix les Milles [archive].
  • Développement et utilisation dans l'Armée de l'Air [archive].
  • Les unités méconnues de l'Armée de l'Air [archive].
  • le Noratlas dans les forces aériennes du monde [arc



  • Nord 2504 : adaptation du Nord 2502 pour la formation à la lutte anti-sous-marine (un seul exemplaire)6 ;
  • Nord 2506 : adaptation aux terrains sommaires et augmentation de l'autonomie (deux prototypes) ;
  • Nord 2507 : adaptation aux missions de sauvetage en mer (jamais construit) ;
  • Nord 2508 : Nord 2503 équipé de deux turboréacteurs d'appoint Marboré en bout d'ailes (deux prototypes).
Revenir en haut Aller en bas
 
Historique des engagements et accidents de notre mythique Noratlas source Wikipédia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES AVIONS MYTHIQUES et récents des PARAS :: NORD 2501 dit NORATLAS :: Histoire des Noratlas-
Sauter vers: