CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 le général Rustom Ghazali, chef de la sécurité de Rif Damas, a été assassiné hier.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Courcelles
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: le général Rustom Ghazali, chef de la sécurité de Rif Damas, a été assassiné hier.   Lun 19 Sep 2011 - 20:31

Plusieurs sites de l’opposition syrienne soulignent, ce lundi, que le général Rustom Ghazali, chef de la sécurité de Rif Damas (la province entourant la capitale syrienne), a été assassiné hier. Il aurait été abattu par des militaires dissidents. Cette information n’est pas encore confirmée, mais d’ores et déjà, les observateurs la lient au Tribunal International pour le Liban, Ghazali ayant été le chef des forces syriennes au Liban et à ce titre, son implication dans l’assassinat de Rafic Hariri serait engagée.

L'information sur l’assassinat de Rustom Ghazali (ou Ghazalé) a été relayée par plusieurs sites de l’opposition syrienne, ainsi que par des sites libanais, sans qu’aucune source ne puisse, à ce stade, en vérifier l’authenticité. Les sources de l’opposition syrienne attribuent l’assassinat du général Ghazali, qualifié d’« assassin en chef », à des militaires syriens dissidents, qui avaient rejoint l’Armée Syrienne Libre. Or, le quotidien koweïtien « Al Seyassah » avait annoncé, ce matin, que le procureur général du Tribunal international pour le Liban, Daniel Bellemare, s’apprête à lancer le deuxième mandat d’arrêt à l’encontre d’une douzaine de responsables syriens proches de Bachar Al-Assad, dont Rustom Ghazali qui faisait la pluie et le beau temps au Liban pendant l’occupation, et de 16 cadres supérieurs du Hezbollah. Les responsables syriens et les cadres du Hezbollah seraient tous suspectés d’implication dans l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais.

De ce fait, les informations relatives à l’assassinat de Ghazali prennent d’autres dimensions. L’Armée Syrienne Libre n’ayant encore à son actif aucune action d’envergure hostile au régime, sa responsabilité dans l’élimination de Ghazali suscite des interrogations légitimes. Des observateurs de la scène syrienne estiment en effet que si la mort de Ghazali est confirmée, elle serait davantage l’œuvre du régime qui cherche à éliminer des témoins encombrants et à couper la mèche avant que le feu ne l’atteigne.
Source Mediarabe.com
Revenir en haut Aller en bas
 
le général Rustom Ghazali, chef de la sécurité de Rif Damas, a été assassiné hier.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: Actualité instantanée :: GEOPOLITIQUE-
Répondre au sujetSauter vers: