CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
jacky alaux
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides   Ven 22 Juil 2011 - 16:06

ZITOUNE a écrit:
Merci pour ce reportage, et puis surtout quelle belle surprise de contempler hier une cérémonie sobre et solennelle, et des tenues, des visages d'hommes et de femmes fiers et sains, à mille lieues des dos voûtés, des regards veules et des allures crasseuses de la France assistée, avachie et geignarde dont les socialistes et les écolo-fascistes nous promettent le triomphe.

Bien dit !
Revenir en haut Aller en bas
avellaneda
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides   Ven 22 Juil 2011 - 18:39

Merci à Claude pour toutes ces photos et merci également à Kaouendu pour ses commentaires avisés.
N'ayant pu regarder la cérémonie à la télé car absent pour accompagner mon cousin, un ancien du 9 comme moi, à sa dernière demeure.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
pat30
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides   Ven 22 Juil 2011 - 18:59

il y a toujours des ceremonies,cela dépant du souhait des familles,pour citer un exemple que je connais de près,pour le CEN SONZOGNI du 35°RAP,c est la famille qui à souhaiter que la cérémonie soit dans le quartier SOULT à TARBES.Le ministre de la défense était descendu à tarbes,et quand on est rentré d'afghanistan,le maire du village a fait une cérémonie en notre présence pour dévoiler la plaque aux monuments aux morts du village.
Revenir en haut Aller en bas
Patrice Hénin
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: 7 familles dans le malheur, et maintenant...   Ven 22 Juil 2011 - 19:17

ému par le 7ème mort en Afghanistan, j'avais écrit ceci dans le forum des Forces Spéciales, sous-forum "Unités françaises".
Le 7 mai 2006

CITATION

Sept familles dans le malheur et maintenant d'autres

Message Hénin Inscription: 07 Mai 2006, 18:58

Messages: 8

Localisation: Paris 75012:

Je voudrais apporter mon soutien moral aux 7 familles qui ont perdu un des leur en Afghanistan, et aussi à leurs camarades de combat, qui continuent de risquer leurs vies pour que ce combat "contre nous de la tyrannie" fasse surgir la démocratie, la paix dans cette partie du monde où ne sommes pas là pour du pétrole, mais bien pour défendre nos valeurs, que je crois universelles.

Ils ne sont pas morts en vain. Oh que non...

Même si dans quelques jours les médias les auront oubliés, des gens comme nous, au feu ou au foyer, n'oublieront jamais :

- que des familles comme les vôtres continuent et d'autres continueront d'engendrer des soldats dont l'ardeur au combat se mesure à l'aune de leurs valeurs, qui sont les nôtres. Et d'autres en mourront.

- ces familles qui ont éduquées nos soldats, et qui sans doute pleurent "pourquoi lui", "pourquoi cette p*t**n de guerre", ou pire "et nous l'avons encouragé, applaudi pour ses succès, voilà le résultat!".

Alors je voudrais qu'à travers vos larmes, un formidable sentiment de fierté vous console. Les larmes sécheront avec le temps, pas leur souvenir, ni le nôtre. Parce qu'elles font partie, ces larmes, de nos valeurs.

La fierté ne séchera pas, elle restera toujours présente pour vous consoler si le chagrin vous assaille à nouveau, par surprise, dans quelques années, lors d'un anniversaire, d'une photo retrouvée...

Qu'à travers mon émotion, qu'elles me permettent d'oser les remercier.

Non, ils ne sont pas morts, parce qu'ils sont morts au champ d'honneur, là où l'on ne meure jamais. Pas même un "Soldat Inconnu"…des médias seulement.

Oui, vous pouvez être fières, familles, et ne culpabilisez surtout pas.

La patrie, la démocratie, nos valeurs nous oblige à avoir une armée, qui verse son sang, parfois.

Un mercenaire n'est pas pleuré par sa famille..

Seul le destin a choisi les victimes. Pas l'éducation, l'orientation que vous aviez souhaité.
Vous seules et vos disparus avaient choisi le meilleur, seul le destin l'a voulu le pire.

Vous n'êtes pas seules à pleurer, même si les médias ne me disent pas qui vous êtes.

Moi, simple civil, et ceux qui continuent de risquer leur vie, savent ce que vous êtes.
FIN CITATION

Revenir en haut Aller en bas
http://patricehenin.blogspot.com/
Kéo
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides   Sam 23 Juil 2011 - 0:34

Je ne comprends absolument pas le post de Hénin précédent, c'est compliqué, ou veux-t-il en venir scratch

La France salue ses héros

Même le ciel était en deuil. En ce 19 juillet, aux Invalides, sous une pluie battante, le chef de l'Etat a rendu hommage aux sept soldats français tombés en Afghanistan la semaine précédente[...]
[...]La France découvre qu'elle est en guerre, et que ses fils donnent leur vie dans une contrée ingrate et lointaine depuis dix ans. Dix ans de silence et de non-dit. Il a fallu ce drame pour que, enfin, le pays reconnaisse un sacrifice longtemps occulté
Mieux vaut tard que jamais. Ce lien armée-nation, qui s'est délité chez nous avec la suppression du service national et le choix de la professionnalisation, est pourtant fondamental pour la cohésion d'un peuple. Nos alliés ne l'ont pas oublié, à l'image des Canadiens qui ont dédié une autoroute à leurs héros morts au combat[...]Ils le savent et s'y préparent, comme le rappelle au Figaro Magazine le colonel Renaud Sénétaire, chef de corps du 1er RCP (régiment de chasseurs parachutistes), l'une des unités touchées par la fatale moisson et qui fournit la moitié des effectifs déployés en Kapisa. Au-delà des discours officiels et des décorations posthumes, il reste aux soldats cette chose unique: la fraternité des armes. Une solidarité supérieure et, osons le terme, virile, que le cinéaste-écrivain Pierre Schoendoerffer, lui-même ancien d'Indochine, décrit ici comme «un lien unique (qu'il) n'a jamais retrouvé avec cette intensité dans sa vie». Difficile à comprendre pour ceux qui ne l'ont pas vécue, elle est essentielle à l'accomplissement de leur mission. Et au sens qu'ils donnent à la vie et à la mort.
Lire l'article du Figaro

En août 2008 dans le même site, la France a honoré 10 de ses enfants tombés dans une embuscade, entre temps, elle aurait perdu la mémoire!

Merci Claude MILLET pour ce beau reportage des INVALIDES: Hommage à nos héros!
Revenir en haut Aller en bas
Marcus
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides   Sam 23 Juil 2011 - 9:09

Citation :
Je ne comprends absolument pas le post de Hénin précédent, c'est compliqué, ou veux-t-il en venir scratch

Pour moi HS!
Revenir en haut Aller en bas
bleu12
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides   Sam 23 Juil 2011 - 11:40

Hénin: Dito pour moi rien à voir avec notre sujet Suspect

Revenons à la mémoire parachutistes, j'ai trouvé cette vidéo: "hommage de la nation"


_________________
"Nous avons eu l’impression d’être trahis, ce qui explique notre révolte" Commandant Hélie de Saint-Marc dernier Chef de Corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
ROUGE1
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides   Sam 23 Juil 2011 - 12:12

CEREMONIE d'ADIEU émouvante des compagnons d'armes sur l'aéroport de Kaboul en Afghanistan

Ils le savent et s'y préparent, comme le rappelle le colonel Renaud Sénétaire, chef de corps du 1er RCP:

Au-delà des discours officiels et des décorations posthumes, il reste aux soldats cette chose unique: la fraternité des armes. Une solidarité supérieure et, osons le terme, virile, que le cinéaste-écrivain Pierre Schoendoerffer, lui-même ancien d'Indochine, décrit ici comme «un lien unique (qu'il) n'a jamais retrouvé avec cette intensité dans sa vie». Difficile à comprendre pour ceux qui ne l'ont pas vécue, elle est essentielle à l'accomplissement de leur mission. Et au sens qu'ils donnent à la vie et à la mort

Revenir en haut Aller en bas
Marcus
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides   Sam 23 Juil 2011 - 12:19

Merci Rouge 1 pour cette vidéo très émouvante!
Revenir en haut Aller en bas
Marcus
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides   Sam 23 Juil 2011 - 12:25

Revenir en haut Aller en bas
Bertrand
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides   Sam 23 Juil 2011 - 16:40



Notre Président en pleine méditation !

Une prière pour le repos de l’âme de ceux qui sont tombés au combat.
Une prière plus particulière pour toutes ces familles endeuillées.
Ayons enfin une pensée pour ceux qui perpétuent la mémoire et le souvenir des combattants morts pour la patrie.

Revenir en haut Aller en bas
chauviere
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Hommage de la population au CLC Vermeil   Dim 24 Juil 2011 - 22:06

Le Mercredi 20 juillet, les obsèques du CLC Christophe Vermeil se sont déroulées en la cathédrale de Bourges. Les autoritées et la population été présente en masse. A 18H00 une nouvelle cérémonie c'est déroulée sur Avord ou les derniers hommage ont été rendue à un enfant du pays mort pour défendre ces idéaux. La famille était présente, et le pére de Christophe, ancien Fusco Para à été trés touché par notre présence en tenue cam lors de cette cérémonie.
Que Saint Michel les gardent sous sa sainte coupe.
Revenir en haut Aller en bas
chauviere
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides   Dim 24 Juil 2011 - 22:27



► CEMA : le chef d’état-major des armées en Afghanistan…
Du 9 au 11 juillet 2011, l’amiral Edouard Guillaud, chef d’état-major des armées (CEMA), s’est rendu auprès des forces françaises déployées en Afghanistan, et a rencontré les autorités afghanes de la Défense et de la sécurité intérieure, avant d’accueillir la visite du Président de la République le 12 juillet.
Moins de trois mois après sa dernière visite, l’amiral Edouard Guillaud est revenu à l’hôpital militaire français de Kaboul où il a rencontré plusieurs blessés français, notamment de l’opération de la brigade « La Fayette » en Kapisa qui était encore en cours.
A Kaboul, l’amiral Guillaud a retrouvé le bataillon d’hélicoptères de la force française avant de rejoindre l’état-major de la brigade « La Fayette » à Nijrab où il a fait le point sur les opérations en Kapisa et en Surobi avec le général Maurin, commandant la brigade « La Fayette ».
A Tagab, le CEMA a rencontré les militaires du BG Raptor, déployés en Kapisa depuis le mois de mai et encore fortement engagés dans l’opération Shamshir en vallée d’Alasay. Il s’est rendu au centre opérationnel du kandak 31 de l’armée afghane pour y suivre l’opération et a rencontré le vice-chef d’état-major des armées afghan. A l’issue de ces rencontres, le CEMA a rejoint Tora en Surobi où se trouve déployé le BG Quinze Deux depuis début juin. Le CEMA a assisté à une shura avec les responsables locaux et a fait un point sur la situation sécuritaire du district de Surobi qui pourrait être prochainement inscrit au processus de transition. L’amiral Guillaud a tenu à saluer l’engagement des soldats français, qui opèrent en particulier en Surobi et en Kapisa, et à souligner « le prix élevé qu’[ils] ont payé en peu de temps ».
Un prix qui n’est pas le « signe de leur faiblesse face à l’insurrection » mais celui de « [leur] détermination et de [leur] courage ». Celui de la proximité « du point de rupture de l’insurrection maintenant qu’[ils] occupent le terrain (…), qu’[ils sont] les premiers à tenir la zone verte ». En effet, depuis le mois de février, et après un hiver d’opérations offensives, en particulier en Kapisa, les militaires des GTIA Kapisa et Surobi sont déployés en permanence dans le Sud de la vallée de Tagab pour contrôler le terrain.
Après avoir également rappelé que les militaires français avaient été, dès 2008, « des précurseurs de la transition avec le transfert de la sécurité de la province de Kaboul », l’amiral Guillaud a rendu hommage au « travail exceptionnel de nos OMLT, dont l’évolution du dispositif marque une nouvelle étape, (…) celle du partenariat GTIA-Kandak, inscrit dans la perspective de la transition ». De retour à Kaboul, l’amiral Guillaud a rencontré l’ambassadeur de France en Afghanistan, M. Bajolet, puis le ministre de la Défense afghan, les conseillers pour la sécurité et la transition du président Karzaï et enfin le ministre de l’intérieur et son homologue, chef d’état-major des armées afghan. Avec les autorités afghanes, le CEMA a notamment abordé les questions de la transition du district de Surobi, de la situation sécuritaire en Afghanistan, de la formation des militaires et des policiers afghans avant d’accueillir le Président de la République, M. Sarkozy, pour sa visite aux forces françaises.



HOMMAGE NATIONAL…


► Afghanistan : décès du brigadier Clément Kovac du 1er RCh…

Le 11 juillet 2011, un militaire français du 1er régiment de chasseurs (1er RCh) de Thierville-sur-Meusea été touché par un tir accidentel et est décédé des suites de ses blessures. En début de matinée, en retour de mission, un militaire français descendait de son véhicule blindé dans un poste de combat avancé lorsqu’il a été grièvement touché par le tir accidentel d’un autre soldat français.
Depuis une semaine, les unités du GTIA Surobi étaient engagées en appui du GTIA Kapisa dans une importante opération de sécurisation qui se déroulait plus au nord en Kapisa. C’est au retour de cette opération que l’incident s’est déroulé.
Le convoi de véhicules blindés venait de pénétrer dans le poste de combat avancé (Combat outpost – COP) Gwan (anciennement COP 46 ou Hutnik) dans le sud de la Kapisa, et était en train d’effectuer des manœuvres.
Un militaire descendait de son véhicule, un AMX 10 RC, pour effectuer ses opérations de sécurité lorsqu’il a été touché par le tir accidentel d’un autre militaire français embarqué sur un véhicule placé devant lui.
Le militaire, grièvement blessé, a été immédiatement évacué vers l’hôpital militaire de Kaboul où il est décédé des suites de ses blessures. Une enquête a été confiée à la prévôté pour déterminer les circonstances exactes de l’accident.
Le militaire décédé est un militaire du rang, brigadier du 1er RCh. Il était déployé en Afghanistan au sein du Battle Group (BG) Quinze Deux qui arme le GTIA Surobi.
Il s’agit du 64ème militaire français décédé en Afghanistan depuis 2001.
Né le 19 novembre 1988, Clément Kovac s’engage pour un an au 1er - 2e régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse en 2007. Passionné par son métier, il décide de prolonger son contrat jusqu’en novembre 2011. Il sera projeté en Nouvelle-Calédonie de septembre 2008 à janvier 2009.
Le brigadier Kovac était engagé depuis le 2 juin 2011 en Afghanistan dans le cadre de l’opération « PAMIR » en qualité d’équipier-chargeur sur char AMX 10-RC.
Apprécié de ses camarades tout comme de ses chefs, le brigadier Kovac était l’image même du chasseur : sérieux, discipliné et compétent.

► Afghanistan : décès de cinq militaires français…
1 - Le 13 juillet 2011, en fin de matinée, des éléments du groupement tactique interarmes (GTIA) Kapisa étaient engagés dans une mission de sécurisation d’une shura près du village de Joybar, à quelques kilomètres au nord de Tagab. Ils étaient en appui d’une équipe environnement du GTIA et d’une équipe de reconstruction américaine, lorsqu’un attentat a eu lieu.
La shura débute aux environ de 8h30. L’objectif est de faire le point avec les responsables locaux sur le développement de la police locale et des actions de développement économique. Une quarantaine de maleks (chefs de villages) participent à cette shura.
Vers 11h00, la shura se termine. Quelques minutes après, une explosion retentit dans le poste de combat où est positionné un groupe de militaires français en sécurisation de la zone. Il s’agirait d’un attentat suicide. Cinq militaires français sont tués et leur interprète est grièvement blessé.
A proximité du poste de combat, quatre autres soldats sont également blessés par l’explosion ainsi que trois civils afghans. Parmi eux, un militaire est très gravement blessé et une adolescente afghane est aussi touchée. L’explosion est suivie par une prise à partie violente de tirs insurgés pendant une vingtaine de minutes.
Immédiatement, la Force de réaction rapide est déclenchée avec deux sections du GTIA Raptor. Une patrouille mixte, Gazelle et Tigre, est engagée en appui, ainsi qu’un chasseur F16 de la coalition. Les véhicules américains de la Provincial Reconstruction Team (PRT) traversent la route pour appuyer la riposte. Cette riposte coordonnée des éléments du GTIA, des hélicoptères, des véhicules de la PRT et du chasseur permet de mettre un terme à l’attaque des insurgés.
Vers 11h45, les militaires et civils blessés sont évacués vers la base de Tagab, à quelques kilomètres de là. Puis, ils sont héliportés vers les hôpitaux militaires français et américains de Kaboul et de Bagram. L’interprète afghan est décédé à l’hôpital militaire français de Kaboul des suites de ses blessures.
Les cinq tués appartenaient au GTIA Kapisa et à la Brigade Lafayette, depuis début mai : un lieutenant et un adjudant du 1er régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers, deux adjudants du 17ème régiment du génie parachutiste de Montauban et un caporal-chef du SIRPA Terre images de Lyon.
69 militaires français sont décédés en Afghanistan depuis 2001.
2 - 5 militaires de l’armée de Terre sont morts au combat le 13 juillet 2011 lors d’une attaque suicide à quelques kilomètres de Tagab, en Afghanistan. Ils menaient une mission de sécurisation d’une Shura (assemblée de notables) lorsque l'explosion s'est produite.
Les militaires appartenaient au 1er régiment de chasseurs parachutistes (1er RCP) de Pamiers, au 17ème régiment du génie parachutiste (17ème RGP) de Montauban et au SIRPA Terre de Lyon. 4 de leurs camarades ont également été grièvement blessés.
Le lieutenant Thomas Gauvin du 1er RCP, âgé de 27 ans, l'adjudant Laurent Marsol du 1er RCP, âgé de 35 ans, l'adjudant Emmanuel Techer du 17e RGP, âgé de 38 ans, l'adjudant Jean-Marc Gueniat du 17e RGP, âgé de 37 ans, le caporal-chef Sébastien Vermeille du SIRPA Terre de Lyon, âgé de 31 ans, marié, père d'un enfant. Lors de l'attaque, 4 autres soldats français ont été grièvement blessés et pris en charge immédiatement vers les hôpitaux militaires français et américains de Kaboul et de Bagram.




Biographie du lieutenant Thomas Gauvin du 1er RCP

Né le 27 avril 1984 à Caen (Calvados), Thomas Gauvin entre en service le 1er septembre 2005 à l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr d’où il en sortira major. Jeune officier extrêmement brillant, promu au grade de lieutenant le 1er août 2008, il se classera deuxième lors de son passage à l’Ecole d’Application de l’Infanterie ce qui lui permettra d’être affecté au 1er régiment de chasseurs parachutistes le 1er août 2009 (1er RCP – Pamiers). Officier passionné et attachant, le lieutenant Gauvin servira en tant que chef de section à la 1ère compagnie dès son arrivée au régiment dont le quartier se nomme « Capitaine Beaumont » qui est aussi le parrain de sa promotion de l’ESM. Doté d’un caractère enthousiaste et équilibré, il prend rapidement l’ascendant à la tête de sa section avec laquelle il partira en République Centrafricaine du 11 mars 2010 au 30 juin 2010 se montrant rigoureux et exemplaire dans l’exécution de toutes ses missions. Possédant de très belles qualités humaines et professionnelles, il se distingue par sa grande maturité et une rigueur intellectuelle rare qui en font un chef au combat de grande classe. Ses grandes qualités physiques et intellectuelles conduiront rapidement le lieutenant Gauvin à présenter les tests GCP qu’il réussira en se classant premier de sa sélection. Au 1er août 2010, il est affecté à la CEA en tant que chef d’équipe GCP et entame sa formation de commando parachutiste par le stage SOGH de septembre à décembre 2010. Déployé en Afghanistan depuis le 06 mai 2011 au sein de la Task Force Lafayette – Battle Group (BG) RAPTOR qui arme le Groupement tactique interarmes (GTIA) Kapisa, le lieutenant Gauvin a été tué ce mercredi 13 juillet lors d’une attaque suicide. Décoré de la médaille de bronze de la Défense nationale avec agrafe « troupes aéroportées », devant être promu capitaine le 1er Août 2012, le lieutenant Gauvin est mort au combat au service de la France.

Agé de 27 ans, il était marié et sans enfant...

*******




Biographie de l’adjudant Laurent Marsol du 1er RCP

Né le 14 mai 1976 à Toulouse (HAUTE-GARONNE), Laurent Marsol est incorporé au 14ème régiment de commandement de soutien le 1er juin 1998, et rejoint l’ENSOA de Saint Maixent le 1er mai 2000 en qualité d’élève sous-officier ultérieur. Sortant major de sa promotion, il est affecté le 1er juillet 2001 au 1er régiment de chasseurs parachutistes (1er RCP – Pamiers). Dès son arrivée au régiment, il partira pour 4 mois en Nouvelle Calédonie de septembre à décembre 2001, en tant que chef de groupe ACCP, où il se distinguera par son comportement exemplaire et son remarquable niveau sportif. Extrêmement disponible, il sera projeté à plusieurs reprises au Gabon (2002 et 2003), en RCA (2003 et 2008), et au Kosovo (2004 et 2005). Promu au grade de sergent-chef en avril 2005, il réussira les tests GCP la même année ce qui lui permettra d’effectuer sa première OPEX au Tchad de février à juin 2006 en tant qu’équipier. Son humilité et ses très grandes compétences techniques en font un chef respecté qui suscite d’emblée l’adhésion. Projeté en Afghanistan en 2008 puis en 2009, il s’investit sans compter, dans un premier temps, dans son emploi de chef de binôme de recherche au sein du Détachement de Liaisons et d’Investigations, puis, en tant qu’OMLT. Sous-officier de grande valeur et d’une grande quiétude dans les missions qui lui sont confiés, il est promu au grade d’adjudant le 1er juillet 2010. Déployé en Afghanistan depuis le 14 mai 2011 au sein de la Task Force Lafayette – Battle Group (BG) RAPTOR qui arme le Groupement tactique interarmes (GTIA) Kapisa, l’adjudant Marsol a été tué ce mercredi 13 juin 2011. Décoré de la Médaille Outre-Mer avec agrafes « Côte d’Ivoire », « RCA », « Tchad », il obtient aussi la Commémo française avec agrafe « Ex-Yougoslavie », puis la médaille d’or de la défense nationale avec agrafe « troupes aéroportées ». Se faisant remettre la citation à l’ordre de la brigade en 2010, citation qui comporte l’attribution de la croix de valeur militaire avec étoile de bronze, l’Adjudant Marsol est mort au combat au service de la France.

Il était âgé de 35 ans…

*******

Biographie de l’adjudant Emmanuel Techer du 17e RGP

Né le 10 novembre 1972 à Sedan, Emmanuel Techer décide de rejoindre le métier des armes en janvier 1993 à l’âge de 21 ans. Il s’engage alors à l’école de sous-officiers d’active des transmissions à Agen en tant qu’élève sous-officier. Il est nommé caporal le 1er avril 1993 puis caporal-chef le 1er septembre 1993. Nommé sergent le 1er janvier 1994, il rejoint le 17ème régiment du génie parachutiste (17ème RGP – Montauban) le 3 janvier 1994 en tant que spécialiste d’exploitation des réseaux intégrés de transmission automatique (RITA). Il sert pendant ses deux premières années à la 11ème compagnie en tant de chef de groupe à l’instruction. Intéressé par le métier de sapeur, il obtient son certificat technique du 1er degré (CT1) des techniques et combat du génie en 1996 et occupera la fonction de chef de groupe génie combat jusqu’en 2001. Après près de sept années passées chez les parachutistes, il rejoint le centre d’entraînement commando à Givet et sert en tant que formateur des techniques commando. En août 2007, il est affecté de nouveau au 17ème RGP et occupe dans un premier temps la fonction de chef de section de combat, puis chef de la section commandement à la 2ème compagnie de combat. Doté d’une vitalité exceptionnelle, au potentiel physique infatigable, l’adjudant Techer était un sous-officier avenant et généreux. Cadre extrêmement rigoureux, il s’adonnait avec ardeur aux sports de combat et possédaient des compétentes reconnues. Dévoué et plein d’allant, il s’engageait personnellement sur l’acquisition de savoir-faire de ses subordonnés. Possédant un excellent état d’esprit, l’adjudant Techer était un homme de terrain particulièrement efficace qui avait toute la confiance de ses chefs et l’estime de ses hommes. Durant ses 18 années de service, l’adjudant Techer sert successivement au Tchad (1994), en Ex-Yougoslavie (1995 et 1996), au Sénégal (en 1998), au Kosovo (en 1998), en Nouvelle-Calédonie (en
2004) et à nouveau au Tchad (en 2008). Il est félicité en 1998 et en 2008 pour son comportement exemplaire lors d’une mission en corse et dans le cadre de son engagement opérationnel au Tchad. Déployé en Afghanistan depuis mai 2011 au sein de la Task Force Lafayette – Battle Group (BG) RAPTOR qui arme le Groupement tactique interarmes (GTIA) Kapisa, l’adjudant TECHER Laurent est décédé ce mercredi 13 juillet. Il était décoré de la médaille outre-mer avec agrafe « Tchad », de la médaille de la défense nationale échelon or avec agrafes « Troupes Aéroportées - Mission d’Assistance Extérieure – Génie », de la médaille de reconnaissance de la nation, de la médaille commémorative française avec agrafes « Ex-Yougoslavie ».
Agé de 38 ans, il était marié sans enfant...
******

Biographie de l’adjudant Jean-Marc Gueniat du 17e RGP

Né le 19 juillet 1974 à Fontenay aux roses, Jean-Marc Gueniat décide de s’engager au 17ème régiment du génie parachutiste (17ème RGP - Montauban) en avril 1994 à l’âge de 20 ans. Jeune breveté parachutiste, il sert pendant ses premières années au sein de la 1ère compagnie de combat et il est nommé successivement caporal en novembre 1996, caporal-chef en mai 1998 et sous -officiers en mars 1999. Il sera affecté dès lors, à l’école supérieure et d’application du génie (Angers) et il se distingue tout d’abord comme chef de groupe, puis comme chef de section.

En août 2004, il rejoint de nouveau, le 17ème RGP et après un temps de chef de section en compagnie, il intègre rapidement le Groupe de Commando Parachutistes du régiment. Au sein de cette entité particulière, il est nommé au grade d’adjudant en août 2007. Sous-officier robuste et endurant, l’adjudant Gueniat était un soldat particulièrement rigoureux et expérimenté. Professionnel hors pair, il exerçait avec passion son métier de commando parachutiste et cherchait sans cesse l’excellence dans tous les domaines. Il s’attachait tout particulièrement, aux techniques de combat et au maniement des armes. Adjoint du chef d’équipe du commando parachutiste, il fédérait les hommes autour de lui et il était sans nul doute un appui des plus solides pour son chef. Durant ses 17 années de services, l’adjudant Gueniat sert successivement en République Centre Africaine (1995), deux fois en Ex-Yougoslavie (1995 et 1997), en Nouvelle-Calédonie (2002), en Côte d’Ivoire (2006) et en Centre Afrique (2008). Déployé en Afghanistan depuis mai 2011 au sein de la Task Force Lafayette – Battle Group (BG) RAPTOR qui arme le Groupement tactique interarmes (GTIA) Kapisa, l’adjudant Gueniat est décédé ce mercredi 13 juillet. Au cours de tous ces séjours opérationnels, il est félicité plusieurs fois pour l’excellence de son travail. Il a obtenu les médailles de la défense nationale or, agrafes « TAP/Génie/mission assistance extérieure », la médaille outre-mer, agrafe « Côte d’Ivoire », médaille ONU « Ex-Yougoslavie » et la médaille commémorative OTAN.
Agé 37 ans, il était marié et père de deux enfants de 4 et 8 ans…
*******



Biographie du caporal-chef Sébastien Vermeille du SIRPA Terre Image de Lyon
Né le 23 décembre 1980 à Montfavet (84), Sébastien Vermeille décide de s’engager en 2001 au 1er régiment d’infanterie de marine à Angoulême. Jeune marsouin il est de suite remarqué par ses chefs par ses qualités et sa fougue. Elevé au grade de 1ère classe le 01 avril 2002, il est promu caporal le 1er octobre 2003. Il obtient son brevet militaire de pilote AMX 10RC en 2004. La même année il est projeté en Afghanistan, puis en République de Côte d’Ivoire dans la zone Corymbe. Au retour il est muté au 21ème régiment d’infanterie de Marine à Fréjus. Il part en mission courte durée à Djibouti en fin 2005. Il est nommé caporal-chef le 1er août 2006 et effectue la même année un séjour en mission de courte durée en Nouvelle-Calédonie. En 2007 il participe à l’opération « Trident » au Kosovo. En 2009, il est projeté en opération extérieure au Tchad. Affecté en 2009 au SIRPA terre image de Lyon il tient le poste d’opérateur audiovisuel avec sérieux, efficacité et dévouement. Déployé en Afghanistan depuis le 11 mai 2011 au sein de la Task Force Lafayette – Battle Group (BG) RAPTOR qui arme le Groupement tactique interarmes (GTIA) Kapisa, le caporal-chef VERMEILLE Sébastien est décédé ce mercredi 13 juillet. Très volontaire, disponible, il est de toutes les missions. Ayant de bonnes qualités de photographe, mais également cameraman de valeur, il a su produire des reportages de qualité, dans des conditions souvent difficiles. Apprécié de ses camarades, comme de ses chefs le caporal-chef Vermeille a démontré de grandes qualités humaines, militaires et professionnelles qui faisaient de lui un remarquable soldat de l’image.
Agé de 31 ans, il était marié, père d'un enfant.
NB : ayant des liens très étroits avec les communes de BAUGY et d’AVORD, une célébration religieuse a eu lieu en la Cathédrale de BOURGES mercredi matin 20 juillet 2011 et une cérémonie en sa mémoire aux monuments aux morts de la commune d’AVORD, le soir.

► Afghanistan : décès du second maître Benjamin Bourdet….

1 - un militaire des forces spéciales tué au combat en Kapisa…
Dans la nuit du 13 au 14 juillet 2011, un élément composé de forces spéciales de la brigade « La Fayette » et de policiers afghans est engagé dans le cadre d’une patrouille conjointe avec la police locale en vallée d’Alasay.
Il s’agissait pour la police locale afghane de s’approprier une zone en cours de sécurisation. Une vingtaine de militaires français et une dizaine de policiers afghans étaient engagés dans l’opération.
Vers 5h30, un élément, qui avait établi une position de surveillance dans la zone du wadi, détecte deux groupes d’insurgés à environ 200 mètres à l’Est et au Sud de sa position. Un combat s’engage.
Vers 6h20, un des commandos est mortellement blessé par un tir d’arme légère d’insurgé. Rapidement, un chasseur de la coalition intervient et neutralise le tireur ennemi.
Vers 10h00, sous la protection d’un tir d’artillerie, et d’une patrouille Tigre, avec l’appui d’une vingtaine de policiers du village de Shekut qui les guide, le groupe commando arrive à s’exfiltrer.
La force de réaction rapide du GTIA Kapisa et les compagnies afghanes positionnées à Tagab et dans le poste de Shekut se déploient pour récupérer le groupe qu’ils rejoignent vers 11h30.
L’opération visait à permettre aux policiers afghans de poursuivre la sécurisation de la vallée d’Alasay dans la suite d’une importante opération conduite par la brigade « La Fayette ». Depuis l’hiver dernier, la brigade française a conduit plusieurs opérations dans le Sud de Kapisa et en Alasay pour permettre le déploiement de la police afghane avec l’établissement de postes pour la police nationale ou la police locale.
Le militaire décédé est un officier marinier, second maître du commando Jaubert de Lorient.
Il s’agit du 70ème militaire français mort en Afghanistan depuis 2001…
2 - Le second maître Benjamin BOURDET du commando Jaubert est tombé au champ d’honneur au cours d’un accrochage dans la vallée d’Alasay, en Kapisa, le 14 juillet 2011.
Né le 25 janvier 1981 à Cherbourg, le second maître Benjamin BOURDET est entré dans la Marine nationale le 28 avril 2003. Il choisit la spécialité de fusilier marin et suit le cours du brevet d’aptitude technique de fusilier marin à Lorient.
A l’issue de sa formation, en novembre 2003, il est affecté au Groupement de fusiliers marins de Brest. Autonome et dynamique, il se voit rapidement confier des fonctions de chef d’équipe. Très disponible, il effectue entre 2004 et 2007, quatre missions en Nouvelle Calédonie.
Promu second maître le 1er septembre 2007, il rejoint la compagnie de fusiliers marins de l’Ile Longue. Grâce à sa grande motivation et à sa détermination, il réussit la sélection du stage commando début 2008 et reçoit son béret vert.
Affecté au commando « Jaubert », en mai 2008, il est projeté deux fois à Djibouti. En 2009, il participe au premier déploiement d’équipes de protection embarqué en océan Indien afin de lutter contre la piraterie.
Qualifié tireur de précision, il était déployé en Afghanistan pour la première fois.
Le second maître Benjamin Bourdet avait été récompensé par une citation avec attribution de la médaille d’or de la défense nationale. Il était également titulaire de la médaille de la défense nationale échelon argent avec agrafes « Fusiliers Marins et Bâtiments de combat ».
Son caractère entier, son enthousiasme, sa passion pour son métier de commando marine en ont fait un élément moteur de son groupe de combat. Son sang froid dans les moments difficiles et son sens de la camaraderie ont marqué tous ceux qui l’ont côtoyé.

► Hommage aux 7 soldats français morts en Afghanistan…


Mardi 19 juillet 2011, le dernier hommage de la Nation aux 7 soldats français morts en Afghanistan a été rendu aux Invalides en présence des plus hautes autorités de l’État.
Lundi 18 Juillet 2011, après une première cérémonie militaire organisée à Kaboul, les corps des sept soldats tués en Afghanistan entre le 11 et le 14 juillet ont été rapatriés en France. Ils ont été accueillis à Orly par leurs familles en présence du Président de la République et du Premier Ministre.
Mardi 19 juillet 2011, un hommage national a été rendu au brigadier-chef Clément Kovac du 1er régiment de chasseurs de Verdun décédé accidentellement le 11 juillet, au capitaine Thomas Gauvin et l'adjudant-chef Laurent Marsol, du 1er régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers, aux adjudants-chefs Jean-Marc Gueniat et Emmanuel Techer du 17ème régiment de parachutistes de Montauban, au sergent Sébastien Vermeille du Sirpa Terre Image de Lyon, morts lors d'un attentat en Kapisa le 13 juillet ainsi qu'au maître Benjamin Bourdet du commando « Jaubert », tué au cours d'une opération dans la vallée d'Alassaï le 14 juillet.
La cérémonie nationale d'honneurs militaires s’est déroulée dans la cour d'Honneur de l'Hôtel des Invalides. Après avoir passé les troupes en revue, le président de la République a prononcé un éloge funèbre. « Devant ces sept cercueils recouverts du drapeau tricolore, [...] je m'incline au nom de la Nation toute entière avec la reconnaissance et le respect dûs à ceux qui ont fait le sacrifice de leur vie pour leur pays. [...] Vous vouliez servir votre pays, vous aviez choisi le beau métier de soldat.
Vous en connaissiez les exigences et les risques, [...] vous êtes allés jusqu'au bout de votre engagement. Vous avez accompli votre devoir selon la haute idée que vous vous en faisiez. [...] C'était une noble mission et vous l'avez accomplie noblement. [...] Vos pères, vos mères, vos épouses, vos enfants peuvent être fiers de vous, comme vous pouvez être fiers de leur courage et de leur dignité. [...] Soldats, vous êtes le visage meurtri de la France, [...] vous resterez à jamais des exemples dont la France se souviendra. [...] Honneur et patrie, la France toute entière s'incline sur vos cercueils. ».
Promus au grade supérieur à titre posthume, ils ont été faits chevaliers de la Légion d’honneur par le président de la République.
L'hommage national a été précédé d'une cérémonie religieuse œcuménique présidée par le président de la République en l'église Saint-Louis des Invalides, et en présence des familles et de leurs compagnons d'armes.
Un premier hommage leur avait été rendu dimanche soir en Afghanistan. Le général d’armée Elrick Irastorza, chef d’État-major de l’armée de Terre (CEMAT), leur avait alors remis la croix de la Valeur militaire à l’ordre de l’armée. La médaille militaire a également été décernée aux sous-officiers et au militaire du rang.
Promus au grade supérieur à titre posthume, ils ont été faits chevaliers de la Légion d’honneur par le président de la République, lors de l’hommage national empreint d’une grande émotion.

Discours du Président de la République
« Monsieur le Premier ministre,
Monsieur le Président du Sénat,
Monsieur le Président de l'Assemblée Nationale,
Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement,
Mesdames et Messieurs,
Une fois encore dans cette cour des Invalides retentit le son de la marche funèbre qui accompagne à leur dernière demeure ceux que la France veut honorer de l'avoir si bien servie.
Devant ces sept cercueils recouverts du drapeau tricolore sur lequel j'accrocherai dans un instant la médaille de la Légion d'Honneur, je m'incline au nom de la Nation tout entière avec la reconnaissance et le respect dus à ceux qui ont fait le sacrifice de leur vie pour leur pays.
Je pense à leur famille, à leurs enfants dont la douleur touche le cœur de tous les Français.
Je pense à leurs frères d'armes qui les ont vus tomber à côté d'eux et qui continuent de risquer leur vie.
Capitaine Thomas Gauvin,
Adjudant-chef Jean-Marc Guéniat,
Adjudant-chef Laurent Marsol,
Adjudant-chef Emmanuel Techer,
Maître Benjamin Bourdet,
Sergent Sébastien Vermeille,
Brigadier-chef Clément Kovac,
Vous vouliez servir votre pays.
Vous aviez choisi le beau métier de soldat.
Vous en connaissiez les exigences et les risques.
Vous n'avez pas hésité. Vous n'avez pas reculé.
Vous êtes allés jusqu'au bout de votre engagement.
Vous avez accompli votre devoir selon la haute idée que vous vous en faisiez.
Vous avez fait vôtres les vertus militaires de discipline, de fidélité, de courage et d'honneur.
Vous êtes tombés dans une guerre où des assassins fanatiques et sans honneur cherchent à asservir par la terreur des hommes, des femmes et des enfants désarmés que vous aviez mission de protéger contre cette violence aveugle et meurtrière.
C'était une noble mission. Vous l'avez accomplie noblement. Vous avez pris de grands risques, en partageant la vie quotidienne de ceux que vous deviez défendre parce que vous saviez que vous ne pouviez pas les défendre de loin et que vous ne pourriez pas les protéger en vous protégeant vous-même. Vous avez mis votre vie en danger pour sauver d'autres vies, des vies innocentes. Aucune vie ne peut s'échanger contre une autre vie.
La perte d'un être cher est irréparable et rien ne peut sécher les larmes d'un père, d'une mère, d'une épouse, d'un fils, d'une fille. Mais vos pères, vos mères, vos épouses, vos enfants peuvent être fiers de vous comme vous pouvez être fiers de leur courage et de leur dignité.
Vous n'êtes pas morts pour rien. Car vous vous êtes sacrifiés pour une grande cause. Vous avez défendu les plus belles valeurs de notre pays. Vous avez combattu dans une guerre juste engagée contre une tyrannie qui emprisonnait tout un peuple, qui opprimait les femmes, qui maintenait les enfants dans l'ignorance et qui avait transformé tout un pays en base arrière du terrorisme et de l'obscurantisme.
Vous n'êtes pas morts pour rien. Vous êtes morts pour la grande cause des peuples libres qui ont payé leur liberté avec le sang de leurs soldats. On ne devient esclave que lorsque l'on n'a plus la volonté de se défendre.
L'armée française, c'est l'affirmation par le peuple français de sa volonté de demeurer libre et de ne jamais devenir l'esclave de quiconque. L'armée française, ce n'est pas seulement un instrument parmi d'autres d'une politique. L'armée française, c'est l'expression la plus achevée de la continuité de la Nation française dans l'Histoire. L'armée française, c'est l'expression de la détermination constamment renouvelée de la France à défendre l'idée qu'elle se fait d'elle-même, de sa vocation dans le monde et d'une certaine idée de l'Homme profondément ancrée en elle.
Si la France a passé avec la liberté du monde « un pacte multiséculaire » elle le doit d'abord à son armée. L'armée française n'est pas séparée du reste de la Nation française car l'armée française fait corps avec la Nation française.
Soldats qui êtes morts pour la France, pour accomplir la mission qu'elle vous avait confiée, soldats qui avez rejoint par-delà la mort la longue cohorte de tous ceux qui sont tombés un jour au champ d'honneur, vous êtes à votre tour aujourd'hui comme le furent ceux qui vous ont précédés, vous êtes le visage meurtri de la France, le visage dans lequel la France reconnaît ses plus belles valeurs humaines.
Soldats, vous êtes partis en pleine jeunesse en emportant avec vous les promesses d'une vie heureuse. Mais nul ne vous a volé votre destin. Soldats, vous avez vécu et vous êtes morts en hommes libres. Pour vos proches, pour vos frères d'armes, pour tous les Français qui aiment profondément leur pays, soldats, vous resterez à jamais des exemples dont la France se souviendra et dont chacun d'entre nous se souviendra au milieu des épreuves de la vie.

Capitaine Thomas GAUVIN,
Vous étiez sorti de Saint-Cyr il y a 3 ans. Major de votre promotion, vous aviez choisi le 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes. Cet engagement, vous l'avez porté avec passion.
Chuteur opérationnel, chef de section commando parachutiste, vous aviez, pour la première fois, emmené votre section en opération l'an dernier en République centrafricaine. En Afghanistan, vous aviez montré à nouveau que commander, c'était faire partager à vos hommes votre énergie, le sens de votre engagement et de votre mission.
Adjudant-chef Jean-Marc GUÉNIAT,
Vous aviez rejoint le 17ème régiment du génie parachutiste de Montauban comme engagé volontaire en 1994. Vos supérieurs avaient très vite remarqué vos qualités et vous avaient dirigé vers l'école du génie d'Angers, où vous aviez accédé au corps des sous-officiers. Chuteur opérationnel, instructeur commando, vous aviez montré votre bravoure au cours de nombreuses opérations en Afrique et dans les Balkans. A chaque fois, vous aviez passionnément aimé transmettre vos connaissances et votre savoir- faire aux jeunes soldats que vous commandiez.
Adjudant-chef Laurent MARSOL,
Après avoir fait votre service militaire en 1998, vous vous étiez engagé à l'école nationale des sous-officiers d'active. Major de votre promotion, vous aviez rejoint le 1er régiment de chasseurs parachutistes. C'était il y a 10 ans. Chuteur opérationnel, commando parachutiste, vous aviez une grande expérience des opérations. C'était la 3ème fois que vous étiez engagé en Afghanistan. Vous aviez à cœur de faire partager à vos hommes votre expérience et votre connaissance du terrain.
Adjudant-chef Emmanuel TECHER,
Vous aviez rejoint le 17ème régiment du génie parachutiste il y a 17 ans, à l'issue de votre formation à l'école des sous-officiers d'active des transmissions. Très vite, vous aviez opté pour le métier de sapeur et la formation aux techniques de combat. Vous aimiez l'action, vous aimiez le terrain. Vous étiez un sous-officier supérieur parmi les meilleurs et les plus expérimentés, comme vous l'aviez prouvé lors de nombreuses opérations, en Afrique et dans les Balkans.
Maître Benjamin BOURDET,
C'est votre amour de la mer qui vous a mené à servir votre pays. Natif de l'île de Ré, vous étiez entré dans la Marine nationale en 2003 comme fusilier marin et vous aviez progressé dans cette spécialité jusqu'à recevoir en 2008 votre béret vert de commando marine. C'était l'aboutissement de votre vocation. Au sein du commando « JAUBERT », vous aviez notamment participé à la lutte contre la piraterie dans l'océan Indien. Vous aviez alors prouvé vos qualités de tireur d'élite et votre très grande bravoure.
Sergent Sébastien VERMEILLE,
Vous aviez commencé votre carrière dans l'infanterie de marine, au 1er puis au 21ème RIMa. Vous aviez été engagé au Kosovo puis au Tchad. Il y a 2 ans, vous aviez choisi de combattre avec d'autres armes et de devenir un « soldat de l'image » comme opérateur audiovisuel. En Afghanistan, où vous aviez déjà été déployé comme marsouin, vous étiez un témoin engagé, talentueux et courageux. Grâce à vous, nos compatriotes pouvaient partager le déroulement de vos missions et comprendre le sens des engagements de la France.
Brigadier-chef Clément KOVAC,
Vous aviez rejoint le 1er régiment de chasseurs à Verdun en 2007. Vous étiez un expert du char AMX 10 RC, que vous pilotiez avec une grande habileté, quelles que soient les difficultés du terrain. Après un premier engagement en Nouvelle-Calédonie, vous faisiez en Kapisa l'expérience de votre première opération extérieure de longue durée. Vous aviez prouvé votre grande rigueur et votre endurance dans un poste très exposé où vous avez acquis toute la confiance de vos chefs.
« Honneur et Patrie »
Vous connaissiez mieux que quiconque le sens de ces deux mots. Vous les avez fait vivre.
Puissent-ils toujours se trouver de jeunes Français qui vous ressemblent pour que les générations futures comprennent encore leur signification.
« Honneur et Patrie »
La France tout entière s'incline sur vos cercueils.
Vive la République !
Vive la France ! ».

► In memoriam…

Ce mémorial honore la mémoire des soldats français morts en Afghanistan depuis 2001 :
31 août 2004 - caporal Murat YAGCI – 1er RPIMa
21 octobre 2004 - 1ère classe Thierry JEAN BAPTISTE – 3ème RH
21 octobre 2004 - maréchal des logis Simah KINGUE EITHEL ABRAHAM – 3ème RH
11 février 2005 - caporal Alan KARSANOV – 2ème REI
17 septembre 2005 - caporal-chef Cédric CRUPEL – 1er RPIMa
4 mars 2006 - premier maître Loïc LEPAGE - FORFUSCO - commando « Trépel »
15 mai 2006 - 1ère classe Kamel ELWARD – 17ème RGP
20 mai 2006 - adjudant-chef Joël GAZEAU – 1er RPIMa
20 mai 2006 - caporal-chef David POULAIN – 1er RPIMa
25 août 2006 - premier maître Frédéric PARE - FORFUSCO
25 août 2006 - caporal-chef Sébastien PLANELLES - CPA 10
25 juillet 2007 - adjudant-chef Pascal CORREIA – 1er RCP
23 août 2007 - maréchal des logis Stéphane RIEU – 1er RHP
21 septembre 2007 - adjudant-chef Laurent PICAN – 13ème BCA
18 août 2008 - sergent Damien BUIL – 8ème RPIMa
18 août 2008 - caporal Kévin CHASSAING – 8ème RPIMa
18 août 2008 - adjudant Sébastien DEVEZ – 8ème RPIMa
18 août 2008 - caporal Damien GAILLET – 8ème RPIMa
18 août 2008 - sergent Nicolas GREGOIRE – 8ème RPIMa
18 août 2008 - caporal Julien LE PAHUN – 8ème RPIMa
18 août 2008 - sergent Rodolphe PENON – 2ème REP
18 août 2008 - caporal Anthony RIVIERE – 8ème RPIMa
18 août 2008 - caporal Alexis TAANI – 8ème RPIMa
19 août 2008 - caporal Melam BAOUMA - RMT
22 novembre 2008 - adjudant-chef Nicolas REY – 3ème RG
11 février 2009 - chef d'escadron Patrice SONZOGNI – 35ème RAP
14 mars 2009 - caporal-chef Nicolas BELDA – 27ème BCA
24 mai 2009 - caporal-chef Guillaume BARATEAU – 9ème CCT / 9ème BLBMa
1er août 2009 - caporal-chef Anthony BODIN – 3ème RIMa
4 septembre 2009 - caporal-chef Johan NAGUIN – 3ème RIMa
6 septembre 2009 - sergent Thomas ROUSSELLE – 3ème RIMa
27 septembre 2009 - caporal Kévin LEMOINE – 3ème RIMa
27 septembre 2009 - adjudant-chef Yann HERTACH – 13ème RDP
27 septembre 2009 - brigadier-chef Gabriel POIRIER – 13ème RDP
27 septembre 2009 - caporal-chef Ihor CHECHULIN – 2ème REI
8 octobre 2009 - sergent-chef Johann HIVIN-GERARD – 3ème RIMa
11 janvier 2010 - infirmier de classe supérieure Mathieu TOINETTE – 402ème RA
12 janvier 2010 - lieutenant-colonel Fabrice ROULLIER – 1er BM
13 janvier 2010 - maréchal des logis-chef Harouna DIOP – 517ème RT
9 février 2010 - caporal Enguerrand LIBAERT – 13ème BCA
8 avril 2010 - caporal Robert HUTNIK – 2ème REP
22 mai 2010 - chef de bataillon Christophe BAREK-DELIGNY – 3ème RG
7 juin 2010 - sergent-chef Konrad RYGIEL – 2ème REP
18 juin 2010 - brigadier-chef Steeve COCOL – 1er RHP
6 juillet 2010 - adjudant Laurent MOSIC – 13ème RG
10 août 2010 - 1ère classe Antoine MAURY – 1er RMed
23 août 2010 - capitaine Lorenzo MEZZASALMA – 21ème RIMa
23 août 2010 - caporal-chef Jean-Nicolas PANEZYCK – 21ème RIMa
30 août 2010 - adjudant-chef Hervé ENAUX – 35ème RI
15 octobre 2010 - infirmier de classe supérieure Thibault MILOCHE – 126ème RI
17 décembre 2010 - chef de bataillon Benoît DUPIN – 2ème REG
18 décembre 2010 - maître Jonathan LEFORT - FORFUSCO - commando « Trepel »
08 janvier 2011 - sergent Hervé GUINAUD - RICM
19 février 2011 - caporal-chef Clément CHAMARIER – 7ème BCA
24 février 2011 - adjudant-chef Bruno FAUQUEMBERGUE - CFT
20 avril 2011 - caporal-chef Alexandre RIVIERE – 2ème RIMa
10 mai 2011 - caporal Loïc ROPERH – 13ème RG
18 mai 2011 - 1ère classe Cyril LOUAISIL – 2ème RIMa
1er juin 2011 - sergent Guillaume NUNES-PATEGO – 17ème RGP
10 juin 2011 - caporal-chef Lionel CHEVALIER – 35ème RI
11 juin 2011 - lieutenant Matthieu GAUDIN – 3ème RHC
18 juin 2011 - caporal Florian MORILLON – 1er RCP
25 juin 2011 - caporal-chef Cyrille HUGODOT – 1er RCP
11 juillet 2011 - brigadier-chef Clément KOVAC – 1er RCh
13 juillet 2011 - capitaine Thomas GAUVIN - 1er RCP
13 juillet 2011 - adjudant-chef Laurent MARSOL - 1er RCP
13 juillet 2011 - adjudant-chef Emmanuel TECHER - 17ème RGP
13 juillet 2011 - adjudant-chef Jean-Marc GUENIAT – 17ème RGP
13 juillet 2011 - sergent Sébastien VERMEILLE - SIRPA Terre de Lyon
14 juillet 2011 - maître Benjamin BOURDET - commando « Jaubert »


NB:les infos ont été récupérées sur les différents sites officiels. AA, AT, DGA, Marine.

Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides   Dim 24 Juil 2011 - 23:23

Merci Chauvière!
Des informations indispensables pour les travaux d'archives de "Chemin de Mémoire Parachutistes"
Claude Millet

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
Charly71
Pro !
Pro !



MessageSujet: Re: Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides   Lun 25 Juil 2011 - 8:18

Merci Chauviere, beau travail d'archive et pour la mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides   Lun 25 Juil 2011 - 10:32





En hommage des 7 victimes et des 63 autres morts pour la france, au total 70 morts depuis le début de la présence française en afghanistan

Soldats tués en Afghanistan : un 1er hommage militaire dans l'intimité


Hommage national aux Invalides aux sept soldats morts en Afghanistan





Afghanistan 14 JUILLET 2011: décès du second maître Benjamin Bourdet.http://www.defense.gouv.fr/marine/a-la-une/afghanistan-deces-du-second-maitre-benjamin-bourdet Mise à jour : 15/07/2011 13:04 Le second maître Benjamin BOURDET du commando Jaubert est tombé au champ d?honneur au cours d?un accrocha ge dans la vallée d?Alasay, en Kapisa, le 14 juillet 2011. Afghanistan : décès du second maître Benjamin Bourdet. Le second maître Benjamin BOURDET du commando Jaubert est tombé au champ d?honneur au cours d?un accrochage dans la vallée d?Alasay, en Kapisa, le 14 juillet 2011.Dès l?annonce de son décès, le président de la République, a présenté à sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances et s?est associé à leur douleur.Au nom de la Marine nationale toute entière, l'Amiral Pierre-François Forissier, s?est incliné devant le sacrifice de l?un des siens, en adressant ses condoléances, son estime et son respect à sa famille et à tous ses camarades.La Marine nationale, unie dans la peine, transmet son soutien aux proches et aux camarades du second maître Benjamin Bourdet, mort au combat.Biographie Né le 25 janvier 1981 à Cherbourg, le second maître Benjamin BOURDET est entré dans la Marine nationale le 28 avril 2003. Il choisit la spécialité de fusilier marin et suit le cours du brevet d?aptitude technique de fusilier marin à Lorient.A l?issue de sa formation, en novembre 2003, il est affecté au Groupement de fusiliers marins de Brest. Autonome et dynamique, il se voit rapidement confier des fonctions de chef d?équipe. Très disponible, il effectue entre 2004 et 2007, quatre missions en Nouvelle Calédonie.Promu second maître le 1er septembre 2007, il rejoint la compagnie de fusiliers marins de l?Ile Longue. Grâce à sa grande motivation et à sa détermination, il réussit la sélection du stage commando début 2008 et reçoit son béret vert.Affecté au commando Jaubert, en mai 2008, il est projeté deux fois à Djibouti. En 2009, il participe au premier déploiement d?équipes de protection embarqué en océan Indien afin de lutter contre la piraterie.Qualifié tireur de précision, il était déployé en Afghanistan pour la première fois.Le second maître Benjamin Bourdet avait été récompensé par une citation avec attribution de la médaille d?or de la défense nationale. Il était également titulaire de la médaille de la défense nationale échelon argent avec agrafes Fusiliers Marins et Bâtiments de combat.Son caractère entier, son enthousiasme, sa passion pour son métier de commando marine en ont fait un élément moteur de son groupe de combat. Son sang froid dans les moments difficiles et son sens de la camaraderie ont marqué tous ceux qui l?ont côtoyé.








Mise à jour : 18/07/2011 15:47 http://www.defense.gouv.fr/operations/afghanistan/actualites/afghanistan-un-militaire-des-forces-speciales-tue-au-combat-en-kapisa Dans la nuit du 13 au 14 juillet 2011, un élément composé de forces spéciales de la brigade La Fayette et de policiers afghans est engagé dans le cadre d?une patrouille conjointe avec la police locale en vallée d?Alasay.





Il s?agissait pour la police locale afghane de s?approprier une zone en cours de sécurisation. Une vingtaine de militaires français et une dizaine de policiers afghans étaient engagés dans l?opération.Vers 5h30, un élément, qui avait établi une position de surveillance dans la zone du wadi, détecte deux groupes d?insurgés à environ 200 mètres à l?Est et au Sud de sa position. Un combat s?engage.Vers 6h20, un des commandos est mortellement blessé par un tir d?arme légère d?insurgé.Rapidement, un chasseur de la coalition intervient et neutralise le tireur ennemi.Vers 10h00, sous la protection d?un tir d?artillerie, et d?une patrouille Tigre, avec l?appui d?une vingtaine de policiers du village de Shekut qui les guide, le groupe commando arrive à s?exfiltrer. La force de réaction rapide du GTIA Kapisa et les compagnies afghanes positionnées à Tagab et dans le poste de Shekut se déploient pour récupérer le groupe qu?ils rejoignent vers 11h30.L?opération visait à permettre aux policiers afghans de poursuivre la sécurisation de la vallée d?Alasay dans la suite d?une importante opération conduite par la brigade La Fayette. Depuis l?hiver dernier, la brigade française a conduit plusieurs opérations dans le Sud de Kapisa et en Alasay pour permettre le déploiement de la police afghane avec l?établissement de postes pour la police nationale ou la police locale.Le militaire décédé est un officier marinier, second maître du commando Jaubert de Lorient.Il s?agit du 70ème militaire français mort en Afghanistan depuis 2001.Sources : EMA
> Droits : Ministère de la Défense et des anciens combattants ***************************************************************************





Afghanistan 13 JUILLET 2011 : 5 militaires de l?armée de Terre morts pour la FranceMise à jour : 18/07/2011 11:03 http://www.defense.gouv.fr/terre/actu-terre/afghanistan-5-militaires-de-l-armee-de-terre-morts-pour-la-france5 militaires de l?armée de Terre sont morts au combat le 13 juillet 2011 lors d?une attaque suicide à quelques kilomètres de Tagab, en Afghanistan. Ils menaient une mission de sécurisation d?une Shura (assemblée de notables) lorsque l'explosion s'est produite.Les militaires appartenaient au 1er régiment de chasseurs parachutistes (1er RCP) de Pamiers, au 17e régiment du génie parachutistes (17e RGP) de Montauban et au SIRPA Terre de Lyon. 4 de leurs camarades ont également été grièvement blessés.Le lieutenant Thomas Gauvin du 1er RCP, âgé de 27 ans, marié, s'était engagé le 1er septembre 2005. Il a d'abord été déployé en République centrafricaine avant d'être projeté sur le théâtre afghan en mai 2011 au sein de la Task force Lafayette ? Battle group (BG) RAPTOR.L'adjudant Laurent Marsol du 1er RCP, âgé de 35 ans, a été incorporé au 14e régiment de commandement de soutien le 1er juin 1998. Affecté au 1er RCP en juillet 2001, il sera projeté en Nouvelle-Calédonie, et à plusieurs reprises au Gabon, en RCA, ainsi qu'au Kosovo. En mai 2011, il rejoint lui aussi l'Afghanistan au sein de la Task force Lafayette ? Battle group (BG) RAPTOR.L'adjudant Emmanuel Techer du 17e RGP, âgé de 38 ans, marié, s'était engagé à l?école de sous-officiers d?active des transmissions à Agen. Il rejoint le 17e RGP en 1994 et sert successivement au Tchad, en Ex-yougoslavie, au Sénégal, au Kosovo, en Nouvelle-Calédonie et à nouveau au Tchad. Il rejoint l'Afghanistan en mai 2011 au sein de la Task force Lafayette ? Battle group (BG) RAPTOR.L'adjudant Jean-Marc Gueniat du 17e RGP, âgé de 37 ans, était marié et père de deux enfants. Il décide de s?engager au 17e RGP en avril 1994 et durant ses 17 années de services, il sert successivement en République Centre Africaine, en Ex-Yougoslavie, en Nouvelle-Calédonie, en Côte d?Ivoire et en Centre Afrique. Il a été déployé en Afghanistan en mai 2011 au sein de la Task force Lafayette ? Battle group (BG) RAPTOR. Le caporal-chef Sébastien Vermeille du SIRPA Terre de Lyon, âgé de 31 ans, marié, père d'un enfant, décide de s?engager en 2001 au 1er régiment d?infanterie de marine à Angoulême. Il est d'abord projeté en Afghanistan, en République de Côte d?Ivoire, puis après une mission courte durée à Djibouti et en Nouvelle-Calédonie, il part au Kosovo et au Tchad. Il rejoint le SIRPA Terre de Lyon en 2009 comme opérateur audiovisuel. Il a été déployé en Afghanistan en avril 2011 au sein de la Task force Lafayette ? Battle group (BG) RAPTOR.Lors de l'attaque, 4 autres soldats français ont été grièvement blessés et pris en charge immédiatement vers les hôpitaux militaires français et américains de Kaboul et de Bagram.Dès l?annonce de leurs décès, monsieur Nicolas Sarkozy, président de la République, a présenté aux familles et à leurs proches ses plus sincères condoléances et s'est associé à leur douleur. Il souhaite aux blessés un prompt rétablissement.L?ensemble de l?armée de Terre présente à son tour ses plus sincères condoléances aux familles, aux proches et aux camarades des soldats disparus et souhaite un bon rétablissement à leurs camarades.Droits : Armée de Terre 2011 *******************************************************************************************Mise à jour : 15/07/2011 18:59 Le 13 juillet 2011, en fin de matinée, des éléments du groupement tactique interarmes (GTIA) Kapisa étaient engagés dans une mission de sécurisation d?une shura près du village de Joybar, à quelques kilomètres au nord de Tagab. Ils étaient en appui d?une équipe environnement du GTIA et d?une équipe de reconstruction américaine, lorsqu?a eu lieu un attentat.La shura débute aux environ de 8h30. L?objectif est de faire le point avec les responsables locaux sur le développement de la police locale et des actions de développement économique. Une quarantaine de maleks (chefs de villages) participent à cette shura .Vers 11h00, la shura se termine. Quelques minutes après, une explosion retentit dans le poste de combat où est positionné un groupe de militaires français en sécurisation de la zone.Il s?agirait d?un attentat suicide. Cinq militaires français sont tués et leur interprète est grièvement blessé.A proximité du poste de combat, quatre autres soldats sont également blessés par l?explosion ainsi que trois civils afghans. Parmi eux, un militaire est très gravement blessé et une adolescente afghane est aussi touchée. L?explosion est suivie par une prise à partie violente de tirs insurgés pendant une vingtaine de minutes.Immédiatement, la Force de réaction rapide est déclenchée avec deux sections du GTIA Raptor. Une patrouille mixte, Gazelle et Tigr e, est engagée en appui, ainsi qu?un chasseur F16 de la coalition. Les véhicules américains de la Provincial Reconstruction Team (PRT) traversent la route pour appuyer la riposte.Cette riposte coordonnée des éléments du GTIA, des hélicoptères, des véhicules de la PRT et du chasseur permet de mettre un terme à l?attaque des insurgés.Vers 11h45, les militaires et civils blessés sont évacués vers la base de Tagab, à quelques kilomètres de là. Puis, ils sont héliportés vers les hôpitaux militaires français et américains de Kaboul et de Bagram.L?interprète afghan est décédé à l?hôpital militaire français de Kaboul des suites de ses blessures.Les cinq tués appartenaient au GTIA Kapisa et à la Brigade Lafayette, depuis début mai : un lieutenant et un adjudant du 1er régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers, deux adjudants du 17ème régiment du génie parachutiste de Montauban et un caporal-chef du SIRPA Terre images de Lyon.69 militaires français sont décédés en Afghanistan depuis 2001.Sources : EMA
> Droits : Ministère de la Défense et des anciens combattants *********************************************************************





Afghanistan : décès du brigadier Clément Kovac du 1er RChMise à jour : 12/07/2011 10:37 http://www.defense.gouv.fr/terre/actu-terre/afghanistan-deces-du-brigadier-clement-kovac-du-1er-rchLundi 11 juillet 2011, le brigadier Clément Kovac du 1er régiment de chasseurs (1er RCh) de Thierville-sur-Meuse est décédé accidentellement en Afghanistan.Né le 19 novembre 1988, Clément Kovac s?engage pour un an au 1er -2e régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse en 2007. Passionné par son métier , il décide de prolonger son contrat jusqu?en novembre 2012. Il sera projeté en Nouvelle-Calédonie de septembre 2008 à janvier 2009.Le brigadier Kovac était engagé depuis le 2 juin 2011 en Afghanistan dans le cadre de l?opération PAMIR en qualité d?équipier-chargeur sur char AMX 10-RC .Apprécié de ses camarades tout comme de ses chefs, le brigadier Kovac était l?image même du chasseur : sérieux, discipliné et compétent.Dès l?annonce de son décès, monsieur Gérard Longuet , ministre de la Défense et des anciens combattants, a exprimé sa plus vive émotion et a adressé à la famille et aux proches du défunt ses sincères condoléances et s?est associé pleinement à leur douleur. Ses pensées vont également à ses compagnons d?armes.L?ensemble de l?armée de Terre présente à son tour ses plus sincères condoléances à la famille, aux proches et aux camarades du brigadier Kovac.Le brigadier Clément Kovac est le 64e militaire français mort en Afghanistan.Droits : Armée de Terre 2011 *******************************************************************************************



Afghanistan : le Président de la République et le chef d?état-major des armées en Afghanistan.Mise à jour : 13/07/2011 13:01 http://www.defense.gouv.fr/ema/le-chef-d-etat-major/l-actualite-du-cema/cema-le-chef-d-etat-major-des-armees-en-afghanistanDu 9 au 11 juillet 2011, l?amiral Edouard Guillaud, chef d?état-major des armées (CEMA), s?est rendu auprès des forces françaises déployées en Afghanistan, et a rencontré les autorités afghanes de la Défense et de la sécurité intérieure, avant d?accueillir la visite du Président de la République le 12 juillet.Moins de trois mois après sa dernière visite, l?amiral Edouard Guillaud est revenu à l?hôpital militaire français de Kaboul où il a rencontré plusieurs blessés français, notamment de l?opération de la brigade La Fayette en Kapisa qui était encore en cours.
> A Kaboul, l?amiral Guillaud a retrouvé le bataillon d?hélicoptères de la force française avant de rejoindre l?état-major de la brigade La Fayette à Nijrab où il a fait le point sur les opérations en Kapisa et en Surobi avec le général Maurin, commandant la brigade La Fayette .
> A Tagab, le CEMA a rencontré les militaires du BG Raptor , déployés en Kapisa depuis le mois de mai et encore fortement engagés dans l?opération Shamshir en vallée d?Alasay. Il s?est rendu au centre opérationnel du kandak 31 de l?armée afghane pour y suivre l?opération et a rencontré le vice-chef d?état-major des armées afghan.
> A l?issue de ces rencontres, le CEMA a rejoint Tora en Surobi où se trouve déployé le BG Quinze Deux depuis début juin. Le CEMA a assisté à une shura avec les responsables locaux et a fait un point sur la situation sécuritaire du district de Surobi qui pourrait être prochainement inscrit au processus de transition.
> L?amiral Guillaud a tenu à saluer l?engagement des soldats français, qui opèrent en particulier en Surobi et en Kapisa, et à souligner « le prix élevé qu?[ils] ont payé en peu de temps ». Un prix qui n?est pas le « signe de leur faiblesse face à l?insurrection » mais celui de « [leur] détermination et de [leur] courage ». Celui de la proximité « du point de rupture de l?insurrection maintenant qu?[ils] occupent le terrain (?), qu?[ils sont] les premiers à tenir la zone verte »
> En effet, depuis le mois de février, et après un hiver d?opérations offensives, en particulier en Kapisa, les militaires des GTIA Kapisa et Surobi sont déployés en permanence dans le Sud de la vallée de Tagab pour contrôler le terrain.
> Après avoir également rappelé que les militaires français avaient été, dès 2008, « des précurseurs de la transition avec le transfert de la sécurité de la province de Kaboul », l?amiral Guillaud a rendu hommage au « travail exceptionnel de nos OMLT, dont l?évolution du dispositif marque une nouvelle étape, (?) celle du partenariat GTIA-Kandak, inscrit dans la perspective de la transition ».
> De retour à Kaboul, l?amiral Guillaud a rencontré l?ambassadeur de France en Afghanistan, M. Bajolet, puis le ministre de la Défense afghan, les conseillers pour la sécurité et la transition du président Karzaï et enfin le ministre de l?intérieur et son homologue, chef d?état-major des armées afghan. Avec les autorités afghanes, le CEMA a notamment abordé les questions de la transition du district de Surobi, de la situation sécuritaire en Afghanistan, de la formation des militaires et des policiers afghans avant d?accueillir le Président de la République, M. Sarkozy, pour sa visite aux forces françaises.Sources : EMA





> Droits : Ministère de la Défense et des anciens combattants *****************************************************************************************In memoriam http://www.defense.gouv.fr/operations/afghanistan/in-memoriam/in-memoriamMise à jour : 15/07/2011 14:03 Ce mémorial honore la mémoire des soldats français morts en Afghanistan depuis 200131 août 2004 - caporal Murat YAGCI - 1er RPIMa 21 octobre 2004 - 1ère classe Thierry JEAN BAPTISTE - 3e RH21 octobre 2004 - maréchal des logis Simah KINGUE EITHEL ABRAHAM - 3e RH11 février 2005 - caporal Alan KARSANOV - 2e REI17 septembre 2005 - caporal-chef Cédric CRUPEL - 1er RPIMa4 mars 2006 - premier maître Loïc LEPAGE - FORFUSCO (commando Trépel)15 mai 2006 - 1ère classe Kamel ELWARD - 17e RGP20 mai 2006 - adjudant-chef Joël GAZEAU - 1er RPIMa20 mai 2006 - caporal-chef David POULAIN - 1er RPIMa25 août 2006 - premier maître Frédéric PARE - FORFUSCO25 août 2006 - caporal-chef Sébastien PLANELLES - CPA 1025 juillet 2007 - adjudant-chef Pascal CORREIA - 1er RCP23 août 2007 - maréchal des logis Stéphane RIEU - 1er RHP21 septembre 2007 - adjudant-chef Laurent PICAN - 13e BCA18 août 2008 - sergent Damien BUIL - 8e RPIMa18 août 2008 - caporal Kévin CHASSAING - 8e RPIMa18 août 2008 - adjudant Sébastien DEVEZ - 8e RPIMa18 août 2008 - caporal Damien GAILLET - 8e RPIMa18 août 2008 - sergent Nicolas GREGOIRE - 8e RPIMa18 août 2008 - caporal Julien LE PAHUN - 8e RPIMa18 août 2008 - sergent Rodolphe PENON - 2e REP18 août 2008 - caporal Anthony RIVIERE - 8e RPIMa18 août 2008 - caporal Alexis TAANI - 8e RPIMa19 août 2008 - caporal Melam BAOUMA - RMT22 novembre 2008 - adjudant-chef Nicolas REY - 3e RG11 février 2009 - chef d'escadron Patrice SONZOGNI - 35e RAP14 mars 2009 - caporal-chef Nicolas BELDA - 27e BCA24 mai 2009 - caporal-chef Guillaume BARATEAU - 9e CCT / 9e BLBMa1er août 2009 - caporal-chef Anthony BODIN - 3e RIMa4 septembre 2009 - caporal-chef Johan NAGUIN - 3e RIMa6 septembre 2009 - sergent Thomas ROUSSELLE - 3e RIMa27 septembre 2009 - caporal Kévin LEMOINE - 3e RIMa27 septembre 2009 - adjudant-chef Yann HERTACH - 13e RDP27 septembre 2009 - brigadier-chef Gabriel POIRIER - 13e RDP27 septembre 2009 - caporal-chef Ihor CHECHULIN - 2e REI8 octobre 2009 - sergent-chef Johann HIVIN-GERARD - 3e RIMa11 janvier 2010 - infirmier de classe supérieure Mathieu TOINETTE - 402e RA12 janvier 2010 - lieutenant-colonel Fabrice ROULLIER - 1e BM13 janvier 2010 - maréchal des logis-chef Harouna DIOP - 517e RT9 février 2010 - caporal Enguerrand LIBAERT - 13e BCA8 avril 2010 - caporal Robert HUTNIK - 2e REP22 mai 2010 - chef de bataillon Christophe BAREK-DELIGNY - 3e RG7 juin 2010 - sergent-chef Konrad RYGIEL - 2e REP18 juin 2010 - brigadier-chef Steeve COCOL - 1er RHP6 juillet 2010 - adjudant Laurent MOSIC - 13e RG10 août 2010 - 1ère classe Antoine MAURY - 1er RMed23 août 2010 - capitaine Lorenzo MEZZASALMA - 21e RIMa23 août 2010 - caporal-chef Jean-Nicolas PANEZYCK - 21e RIMa30 août 2010 - adjudant-chef Hervé ENAUX - 35e RI15 octobre 2010 - infirmier de classe supérieure Thibault MILOCHE - 126e RI17 décembre 2010 - chef de bataillon Benoît DUPIN - 2e REG18 décembre 2010 - maître Jonathan LEFORT - FORFUSCO (commando Trepel)08 janvier 2011 - sergent Hervé GUINAUD - RICM19 février 2011 - caporal-chef Clément CHAMARIER - 7e BCA24 février 2011 - adjudant-chef Bruno FAUQUEMBERGUE - CFT20 avril 2011 - caporal-chef Alexandre RIVIERE - 2e RIMa10 mai 2011 - caporal Loïc ROPERH - 13e RG18 mai 2011 - 1ère classe Cyril LOUAISIL - 2e RIMa1er juin 2011 - sergent Guillaume NUNES-PATEGO - 17e RGP10 juin 2011 - caporal-chef Lionel CHEVALIER - 35e RI11 juin 2011 - lieutenant Matthieu GAUDIN - 3e RHC18 juin 2011 - caporal Florian MORILLON - 1er RCP25 juin 2011 - caporal-chef Cyrille HUGODOT - 1er RPC11 juillet 2011 - brigadier Clément KOVAC - 1er RCh13 juillet 2011 - lieutenant Thomas GAUVIN- 1er RCP13 juillet 2011 - adjudant Laurent MARSOL- 1er RCP13 juillet 2011 - adjudant Emmanuel TECHER -17e RGP13 juillet 2011 - adjudant Jean-Marc GUENIAT - 17e RGP 13 juillet 2011 - caporal-chef Sébastien VERMEILLE - SIRPA Terre de Lyon14 juillet 2011 - second maître Benjamin BOURDET - commando JaubertSources : EMA
> Droits : Ministère de la Défense



Revenir en haut Aller en bas
ParaFeucherolles78
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Invalides Juillet 2011   Lun 25 Juil 2011 - 11:58

Comme de nombreux camarades et amis de la France et de son armée, j'étais présent à Saint Louis des Invalides...

Tristesse ambiante. Temps exécrable. Cérémonie sobre et efficace qui se doit de rappeler à chacun d’entre nous la chance inouïe de vivre et d’évoluer dans un pays comme la France… Ce que beaucoup de gens et de français entre autres ont une fâcheuse tendance à oublier… Mais ceci est un autre débat.
Personnellement, je regrette le manque sensible de discipline chez certains de nos camarades… Oui je sais c’est un sujet qui fâche ! Et d’autre part un beau chant para n’aurait sans doute pas nuit… Mais cela étant, ma première remarque fera que nous sommes encore et toujours perçus comme des gens un peu ingérables ce qui me semble t’il nous mais au banc de certaines choses…


Alors je souhaite vivement un petit effort de chacun d’entre nous pour l’avenir…

Fin de C.R. Amitiés à Tous et merci au gens qui nous tiennent au courant et qui s’occupent de nous rassembler quand cela est nécessaire.

P-A
Revenir en haut Aller en bas
http://info@aics.tm.fr
Marcus
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides   Lun 25 Juil 2011 - 12:26

Pour ceux qui sont su Face Book, un groupe à rejoindre :
https://www.facebook.com/pages/Pour-nos-fr%C3%A8res-darmes/248826785144510?sk=wall
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides   Jeu 28 Juil 2011 - 0:48

LA LETTRE électronique de l'UNP n°34 page 1


"Comment ne pas être atteint par la disparation de sept jeunes hommes et derrière eux, 63 autres, fleuron de notre Nation?
Mais la douleur n'étouffe pas la fierté, car ces hommes ne sont décédés par accident ou maladie, mais il sont Morts pour la France. Être militaire, ce n'est être disponible, ni porter les armes, c'est avant tout ne plus s'appartenir, ni même appartenir à sa famille. C'est appartenir à la Nation, exister, agir pour elle, vivre et mourir pour elle"
Général de corps d'Armée Christian Piquemal (2S)
Président de l'Union Nationale des Parachutistes (UNP)

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides   Mar 9 Aoû 2011 - 10:45

Une photo que m'adresse Gérard Dufour, merci pour tous.

Un autre angle de prise de vue.

Le Général Christian Piquemal saluant au passage des cercueils: Cérémonie d'hommages Invalides




_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
PTS
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides   Sam 20 Aoû 2011 - 19:28

Photo extraite du film.gouv de la cérémonie à Kaboul avant le départ des camarades morts au Champ d' Honneur.
Je l'ai trouvé comme représentant le mieux la gravité de la cérémonie - paras du 1er RCP


Revenir en haut Aller en bas
bleu12
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides   Dim 21 Aoû 2011 - 12:34

Ce drapeau, je ne le connaissais pas!
C'est celui des "RAPTOR"

_________________
"Nous avons eu l’impression d’être trahis, ce qui explique notre révolte" Commandant Hélie de Saint-Marc dernier Chef de Corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
Fombecto
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides   Mer 14 Sep 2011 - 19:24

Toujours en alerte sur l'actualité, j'ai trouvé cette vidéo exceptionnelle.
Je tenais à vous la faire partager.
Merci GSFFMSA, le montage est parfait, un travail de pro avec des sources de pro!
L'incrustation finale des portraits au pied des cercueils est parfaite.


_________________
« A la Grèce, nous devons surtout notre raison logique. A Rome, nos maximes de droit et de gouvernement. Mais à l'Evangile nous devons notre idée même de l'homme. Si nous renions l'Evangile, nous sommes perdus. » Maréchal de Lattre de Tassigny (mort le 11 janvier 1952).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides   

Revenir en haut Aller en bas
 
Afghanistan - Hommage national aux soldats tués en Kapisa - cérémonie mardi 19 juillet 2011 10h30 aux Invalides
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES, tous égaux devant la mort, St MICHEL ne fait aucune distinction de grade :: LES PARACHUTISTES MORTS AU "CHAMP D'HONNEUR" :: Les Parachutistes morts au "Champ d'Honneur" en OPEX :: AFGHANISTAN-
Sauter vers: