CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le 8e RA reste sur la sellette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Le 8e RA reste sur la sellette    Dim 29 Mai 2011 - 20:56

estrepublicain.fr le 29/05/2011 02:01 a écrit :

En pointillé depuis son inscription sur la liste des régiments à dissoudre, l’avenir du 8e RA est toujours sur la sellette. Le ministre de la Défense l’a confirmé hier en conclusion de son passage auprès des artilleurs de Commercy.

Une confirmation qui a d’autant plus de poids qu’elle émane d’un ministre qui est aussi Meusien. Gérard Longuet, le parlementaire, s’était battu pour limiter les effets de la réforme de la Défense dans le département. Gérard Longuet, membre du gouvernement, applique les décisions prises tout en s’empressant d’ajouter qu’il va aussi appliquer, « en essayant que cela se réalise le plus vite possible », les consignes du président de la République, à savoir trouver une solution économique alternative aux départs des 718 militaires qui composent aujourd’hui le régiment dont la devise est « Force et audace ».

« Je suis en situation équivoque »

Il va en falloir au ministre, à ses collaborateurs mais aussi à tous les acteurs meusiens du dossier, pour convaincre des entreprises de venir s’installer dans la cité de la madeleine. Gérard Longuet ne peut en effet remettre en cause le choix de rationaliser les effectifs de l’artillerie. Le soleil du régiment d’Austerlitz a donc toutes les chances de se coucher dans un délai de trois à cinq ans.

« La France a une ambition internationale et pour cela, elle doit disposer d’une armée moderne. Les effectifs sont en réduction de 54.000 hommes en cinq ans », a rappelé Gérard Longuet avant d’entrer dans le vif du sujet : « Quel que soit notre attachement au territoire, l’armée est faite pour servir une mission nationale. En qualité de ministre, je mets en œuvre le livre blanc. Je ne ferai aucune concession sur ses orientations en terme d’effectif, d’équipement et de moyens opérationnels. Pour Commercy, je suis dans une situation équivoque. Il était normal en tant que parlementaire de défendre le 8e RA et les deux autres régiments meusiens car la Meuse est le département qui a été le plus impacté par les guerres en terme de population depuis le 1er août 1914. Mais en tant que ministre, je suis obligé de reconnaître que la réorganisation de l’artillerie passe par des rapprochements d’unités, à cet instant. Le 8e RA fait partie du plan qui sera respecté ».

Face au ministre, quelques visages se tendent. Évidemment, nombreux sont ceux qui espéraient que le Meusien Gérard Longuet, devenu un membre influent du gouvernement, inverserait la tendance. Or il a parlé de compensation économique : « On appliquera l’engagement du président de la République. Il n’y aura pas de départ du 8e RA tant qu’un équilibre en terme économique ne sera pas construit. »

Des pistes existent pour trouver cette contribution au développement économique du département et du bassin de Commercy (voir par ailleurs). Toutefois, le ministre estime qu’il n’y a plus de temps à perdre. Notamment pour bénéficier de sa position de membre du gouvernement. « Le temps est compté car le mandat politique est précaire. Un poste ministériel est un CDD. Il faut donc agir le plus vite possible ». Aux Meusiens de jouer pour saisir les opportunités et présenter une belle mariée au plus haut niveau politique et économique. Gérard Longuet l’assure. Il sera là pour soutenir les efforts. À ses yeux et en tant que ministre de la République, la Meuse, sans avoir plus que ce qui lui est dû, ne peut pas se permettre de ne pas obtenir ce qu’elle est en droit d’avoir. Le dossier du 8e RA se doit donc d’être exemplaire même si le départ des artilleurs est difficile à avaler. Y compris pour l’élu meusien qu’il est. Sébastien GEORGES




Revenir en haut Aller en bas
 
Le 8e RA reste sur la sellette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: VEILLE ACTUALITE MILITAIRE-
Sauter vers: