CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Exclusif : l'US Navy prête deux avions de transport à la France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Exclusif : l'US Navy prête deux avions de transport à la France   Mar 24 Mai 2011 - 22:22

lepoint.fr Publié le 24/05/2011 à 13:23 - Modifié le 24/05/2011 à 16:56 :

Citation :

Washington offre l'usage de deux C-2 Greyhound pour les liaisons avec le Charles de Gaulle au large de la Libye. Premier vol samedi.


Greyhound. © Jason Scarborough / U.S. Navy

Par Jean Guisnel

L'US Navy met les petits plats dans les grands pour aider les Français dans la guerre (qui ne dit pas son nom) contre la Libye du colonel Kadhafi. Dès le samedi 28 mai, deux avions de transport C-2 Greyhound entameront des rotations entre la base aéronavale de Hyères (Var), où 50 pilotes et mécaniciens américains s'installent actuellement, et le porte-avions Charles de Gaulle, déployé au large de la Libye. Le ministère de la Défense nous a confirmé cette information, ajoutant que cet appui prend la forme officielle d'un "partenariat opérationnel franco-américain".

À ce stade, nous ne connaissons pas la durée prévue de cette prestation, mais l'état-major des armées nous a confirmé dans l'après-midi qu'elle était gratuite. Ces avions apporteront dans tous les cas une exceptionnelle plus-value à la marine française, qui sera donc capable d'envoyer à bord des pièces de rechange et d'assurer des rotations de personnel, sans avoir à recourir aux coûteuses liaisons par hélicoptère entre la Crète ou Malte et le porte-avions.

Un avion indispensable aux missions de la marine nationale

Gageons que les demandes de visites de politiques vont se succéder, dès lors qu'il sera possible de faire sans problème l'aller-retour dans la journée. Et pourquoi pas un touch and go sur le porte-avions avant de repartir pour Benghazi ? Mais attention : cette occasion unique pour un civil d'être catapulté depuis le Charles de Gaulle se vivra dans des conditions spartiates : les 32 sièges sont installés dans le sens contraire à la marche, et l'avion ne compte aucun hublot ! Cela dit, l'important est qu'il puisse franchir 3 000 kilomètres entre la terre et le porte-avions, et que sa rampe arrière lui permette de transporter des charges relativement volumineuses.

Les mouvements du C-2 Greyhound ne sont pas une nouveauté sur le Charles de Gaulle. Comme la plupart des avions de la marine américaine, il a réalisé des essais sur la plate-forme française. De plus, le C-2 est la version de base du E2-C Hawkeye, l'avion-radar dont la marine française possède trois exemplaires, tous capables d'embarquer sur le Charles de Gaulle. La générosité américaine n'est peut-être pas innocente. Seule marine, outre l'US Navy, à disposer d'un porte-avions à catapulte et brin d'arrêt [en anglais : CATOBAR (Catapult Assisted Take Off But Arrested Recovery)] apte à recevoir ce type d'appareils, la marine nationale a toujours considéré que le Greyhound était un avion indispensable à ses missions. À juste titre : un porte-avions sans aéronef de liaison, ce n'est guère sérieux quand on opère loin des côtes. Malheureusement, cette exigence a été sacrifiée aux contingences budgétaires, et il faut recourir à cette aide extérieure que les États-Unis, pour cette fois, veulent bien fournir. Le problème, c'est que l'US Navy n'a rien prévu pour remplacer cet appareil, même si elle dispose du projet COD (Carrier On-board Delivery) qui serait basé sur la dernière version de son avion-radar, le E2-D Hakeye. La marine française est-elle intéressée ? On se le demande bien...


Revenir en haut Aller en bas
 
Exclusif : l'US Navy prête deux avions de transport à la France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: VEILLE ACTUALITE MILITAIRE-
Sauter vers: