CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Egypte ....Port - Saïd 1956

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Egypte ....Port - Saïd 1956   Dim 22 Mai 2011 - 17:20

J'arrivais au "Camp Général Legrand",base de départ de la 10e Division Parachutiste à Chypre, le 4 novembre 1956 , en fin d'après-midi .Lieutenant au 11e Choc ,je venais de passé 6 mois en Algérie ,3 mois en poste en Grande Kabylie, et 3 mois en "Groupe Léger d'Intervention"basé à Regahia ,près d'Alger. Je venais d'être affecté à la 5e Centaine du 11e Choc, installée à Chypre depuis quelques jours sous les ordres du Lieutenant Moutin, que j'avais bien connu en A.F.N .

Je n'ai eu que le temps de payer un whisky aux camarades retrouvés, de prendre un rapide repas au Mess et nous nous équipons .La 5e Centaine du 11e Choc sautera demain matin à 7 h 30, avec la moitie du 2e RPC ,au sud de Port-Saïd, en tout 488 hommes.
Le but est d'isoler la ville ,dont les installations sont indispensables à la poursuite des opérations, mais non de la prendre: c'est un trop gros morceau. Cette prise doit être exécutée le lendemain par les unités débarquant par mer.
Port-Saïd est presque une île :une étroite bande de terre ,passant par l'aéroport de Gamil, la relie au Delta du Nil à l'Ouest. Au Sud-Ouest ,existe une vaste lagune .A l'Est ,le Canal de Suez la sépare de Port-Fouad ,ville de résidences. Au Sud, un petit canal reliant la lagune au canal de Suez ,est franchi par deux ponts ,entre lesquels s'étend l'usine à eau ,dominée par un important château d'eau. Elle est seul capable d'alimenter la région en eau potable.
Nos objectifs:
1,-occuper les ponts pour permettre le développement de l'opération vers le Caire;
2,-résister aux attaquent de l'ennemi pouvant déboucher du Sud ;
3,-éviter la destruction de l'usine à eau ,qui poserait des problèmes insurmontable au corps expéditionnaire ,il faut donc l'occuper au plus vite et c'est l'objectif particulier de la 5e Centaine du 11e Choc.
Le « briefing » est remarquable : chaque homme peut voir les photos aériennes de l'objectif (verticales et obliques ) et l'on distingue très bien le château d'eau qui permet de s'orienter facilement.
Mais ,gros inconvénient : la DZ ..,minuscule, et presque entourée d'eau ,et , en raison de la DCA ,les avions Noratlas largueurs, ne pourrons pas réduire leurs vitesse .Il n'y a pas d'autre D.Z. Le Colonel Château-Jobert ,dit Conan , ancien parachutiste SAS de la France Libre , décide de faire larguer à 150 mètres , en dessous de l'altitude de sécurité . Si les 30 paras sautent par les deux portes en 14 secondes , ils auront quelque chance d'arriver sur la D.Z. Ils disposeront de 20 secondes pour vérifier la coupole , dégrafer et laisser filer le sac ou la gaine de jambe , éviter les copains ,et puis ,s'il reste un peu de temps , essayer de faire une traction pour éviter un obstacle « (Les Paras Français ,la guerre d'Algérie ,par Henri Le Mire ) .
Tout le monde est prévenu :il faudra faire très vite . Mais ,l'ambiance est formidable : nous quittons une « sale guerre » pour faire enfin « une vrai guerre « :armée contre armée ,on verra laquelle sera la meilleure !! .
Et les « petits soldats parfumés de l'armée française « (dixit Nasser)n'ont pas l'intention de se laisser faire. J'en connais près de la moitié qui étaient en Kabylie avec moi .Ils sont solides, bien entraînés


Bons tireurs ,ayant de 28 à 32 mois de service ,formés par des cadres d'active remarquables. Du haut au bas de l'échelle ,tout le monde est convaincu que l'on va régler ici le problème de l'A.F.N . et pour le reste.....comme dit un chant des Chocs : « La route vers l'inconnu est toujours bienvenue . »

A 0h30 (le 5 novembre) ,nous quittons la base du camp X pour l'aérodrome de Tymbou ,où nous attendent les Noratlas . Puis répartition des effectifs dans les avions ,distribution des sacs et des gaines de jambes (nous sommes lourdement chargés) , préparation des sacs st des gaines ,distribution des parachutes ,équipement ,vérification ...Toutes ces opérations se déroulent méthodiquement ,sans précipitations .Nous sommes prêts . »Avant embarquer ,vous avez le temps de fumer une cigarette « et la plaisanterie d'un loustic, qui tombe à plat d'ailleurs : « Tiens ,il n'a pas dit « la dernière » ,c'est bon signe « .pour certains , hélas ,ce sera la dernière .

A 4hh30 ,nous décollons .Les Nord 1501 se regroupent et mettent le cap au Sud . Il fait nuit . C'est le silence dans l'avion .Chacun est avec ses pensées .A coté de moi ,un petit chasseur a des hoquets significatifs : « Vomis dans ton casque ,tu le videras avant de sauter « lui dit un sergent .

L'aube se lève . Les visages sont graves ,tendus mais résolus .On saura plus tard que sur les 488 hommes qui sauteront ce matin ,il n'y aura pas un seul « refus de saut « même pas une hésitation . Au contraire , la cadence de passage à la porte à était plus rapide que prévu , mal grès la lourde charge des hommes .

Et , brusquement , c'est l'enthousiasme . « les marins nous saluent « crient les paras !!.Nous volons absolument au raz des flots pour éviter les détections « radar »,nous longeons l'Arromanches .

A 6h30 ,nous atteignons la côte Est de Port -Saïd . Les largueurs mettent leur gilet pare-balles .Deux virages à 90° à droite pour prendre la « DZ » par le' Sud . « Debout,accrochez « . les mousquetons claquent sur le câble . Puis un moment après : « En position « et tout le monde se serre vers la porte . De celle-ci je vois très bien l'usine et le château d'eau . Le sol est tout près . Il est 7 h30 . « GOOO...! « l'énorme gifle de l'air ,le basculement du corps ,la chute libre pendant 3 ou 4 secondes , puis le choc ,si violent ,mais tant attendu , de l'ouverture du pépin .

« Merde !!!! j'ai des twists « . J'ai mal sauté ,en voulant voir l'objectif ; aussi , mon corps a-t-il tourné dans l'air et mes suspentes se sont mises en torsade : je tourne donc sur moi-même au bout de mon parachute . L'inconvénient , c'est que je ne peux pas faire de traction pour éviter un obstacle éventuel .

Mais ,sapristi , les salauds .!! ils nous tirent dessus !! Ah , mais c'est vrai c'est la guerre « . On entend le « Pac « des balles qui passent à proximité .Et le sol !! . Je n'ai que le temps de crier « Gare dessous « ! J'allais atterrir sur un « colonial « du 2ème RPC . Il roule sur le côté et je me pose comme une fleur juste a côté de lui , au fond d'un trou de bombe? Le bord du trou est littéralement haché par le tir d'une arme automatique . Le tireur me visait ,mais il a sous -estimé ma vitesse de chute . Bien heureux trou de bombe !! .

Le château d'eau est là devant nous , ainsi que l'usine ; En avant !! Tout ce passe au galop . Au passage ,je vois les corps de deux paras Anglais ,ils n'ont pas dégrafé , ils ont été tués en l'air .

Avant l'usine ,passe la voie ferrée . Nous sommes stoppés par le tir de plusieurs armes automatiques qui la prennent en enfilade . Les balles font volés les pierres du ballast contre lequel nous nous abritons . Moutin arrive avec son calme légendaire :il m'annonce du haut de ses 1,92 m ,qu'il a demandé l'appui de l'aviation pour neutraliser ces armes … attendons ! .

Près de moi ,je reconnais N ...qui faisait la cuisine de la centaine en Kabylie ,cette fonction lui déplaisait beaucoup :il aurait préféré courir le djebel :est-ce pour cette raison que l'on mangeait si mal ? » Alors, N... préférais-tu faire la cuisine ? « . Un sourire éclatant et la réponse immédiate : « j'aime mieux être ici ,mon lieutenant « .

Un vrombissement puissant , des tirs de roquettes et de mitrailleuses : les impacts sont juste devant nous , puis ratissent plus loin , en avant ,et sur la gauche . Je vois deux corps tomber du haut du château d'eau .Les Corsaires de l'Aéronavale -peut-être ceux que nous avons aperçus tout à l'heure sur l'Arromanches – ont été efficaces :le tir ennemi cesse . C'est le moment !!! Nous bondissons sur la voie ferrée ,et ça passe sans casse ., jusqu'au mur de clôture de l'usine à eau . Là ,nous arrêtons devant une arme automatique qui tire sur les copains qui avancent à notre droite . Elle tire d'un blockhaus ,et nous voyons son museau qui tressaute à chaque rafale ;Il faut la réduire au silence.

J'entends appeler : » Jean ,ils ont tué ton cousin !! ». « Non ,c'est pas possible ,pas lui . » ,Si ,son pépin s'est accroché à un arbre et il est resté suspendu ,cinq Égyptiens sont arrivés : j'en ai descendu deux , mais c'est tout ce que j'ai pu faire .Je n'ai pu le sauver » ., Le pauvre Jean X... est atterré . A l'abri ,dans l'angle mort d'un mur quelques copains le réconfortent . « Je le vengerai !! ».

Deux grenades au phosphore sont lancées devant l'embrasure du blockhaus : les servants sont aveuglés , et c'est Jean X... qui s'élance ,balance une grenade dans l'ouverture ,puis va au résultats .Il sort tout pâle : . » c'est pas beau à voir ,mon Lieutenant !! » .

En avant encore jusqu'au petit canal de jonction . A travers les bassins de décantation ,nous faisons des cibles idéales . Je cours à toute allure ,le pistolet-mitrailleur à la main . A ma hauteur ,le sergent/chef Y... Quelques silhouettes devant nous ; l'une d'elles ce glisse dans un petit bâtiment où nous parvenons tout de suite ,Y … et moi : grenade par la fenêtre . Y...fait le tour et j'entends deux rafales . Tiens , pourquoi deux ? Y … qui a passé deux ans dans les maquis anti-viets sur la cordillère annamite ,avec les partisans Méos , n'est pas garçon à gaspiller ses cartouches . Je dois avoir l'air un peu étonné ,car sans que j'ai posé de question , il me dit tranquillement : « Ils étaient deux , mon Lieutenant « .

Et c'est fini ...Toute résistance cesse . Nous faisons encore des prisonniers : des « commandos de la mort « qui défendaient le secteur .L'un d'eux est complètement choqué et tremble de la tête au pieds . La Centaine ce regroupe , les copains se retrouvent : nous avons eu deux tués dans la Centaine .Je suis interpellé : » Mon Lieutenant ! ,B.... en a descendu cinq! « .Je connais bien B.... un grand normand de 1,85 m, tireur d'élite au fusil-mitrailleur . Ses copains m'expliquent qu'ils sont tombés dans des jardins coupés de haies et B.... a vu, alors qu'il venait juste de se dégrafer ,des silhouettes se dresser devant lui . Tirant « à la hanche « en tir instinctif sans viser , comme on le lui a appris à l'entraînement ,cinq hommes sont tombés, B... est là , un peu plus loin . Il a ôté son chargeur de fusil-mitrailleur , compte les cartouches qui restent dedans et m'annonce triomphalement : « Mon Lieutenant, onze cartouches tirées, "cinq gus au tapis", quelle connerie la guerre!! C'est atroce! Mais je le félicite . D'ailleurs, c'était lui ou eux !!.

On s'installe. On fait le gros dos de temps en temps ,lorsque des S.U 100, avec leurs canons de 120mm viennent tirer quelques obus. Heureusement l'aviation veille et ils n'ont pas le temps de faire des dégâts .Nous pourrons admirer ,l'après-midi ,le magnifique saut du reste du 2ème RPC . Sur Port-Fouad (520 paras). Nous aurons le temps de voir – et d'écouter la radio – l'efficace coordination des troupes au sol et de l'aviation: nous n'en avions pas eu le temps le matin. Port-Fouad sera conquis complètement en fin de journée.

La nuit tombe . Le calme est revenu . C'est un soir de victoire et nous rêvons. Demain, c'est le débarquement : Port-Saïd sera pris ,les chars arriveront et puis.... direction Le Caire!! On sait la suite! Et la déception fut immense.

Un dernier souvenir émouvant , cependant. Deux jours après le saut ,je crois , j'assistai à l'inhumation de nos morts. Immédiatement au Sud de Port-Fouad , en plein désert , quelques cercueils de bois blanc, six planches grossières où gisent nos camarades, enveloppés dans leurs parachutes suivant la tradition: le 2ème RPC et le 11ème Choc enterrent leurs morts, provisoirement car ils seront inhumés définitivement en France. C'est très simple et très beau. Un « Présentez Armes »une sonnerie « Aux Morts « par un seul clairon, et quelques mots du Colonel Château-Jobert qui traduit notre amertume d'être arrêtés en pleine victoire. Cette amertume sera l'une des causes de bien tristes évènements plus tard. Mais "ceci est une autre histoire"....
Paul Picot UNP Saint-Germain en Laye.
Revenir en haut Aller en bas
MORIN
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   Lun 1 Aoû 2011 - 20:05

Bonjour

Merci d'avoir fait revivre un des faits d'armes de cette Campagne au goût amer .
J'étais à Chebli où le 1er RCP était basé . avec la mission de participer à la logistique préliminaire au transport des troupes à bord des avions d'Air France réquisitionnés .
Comme beaucoup j'ai cru que cette opération allait hâter la fin de la guerre d'Algérie.
Hélas, comme vous le dites, la politique a repris le dessus et des milliers de morts sont venus s'ajouter à ceux qui ont donné leur vie lors de expédition .

Revenir en haut Aller en bas
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   Mar 2 Aoû 2011 - 8:02

Bonjour,cette anecdote d'un para du 11ème Choc ,est très bien explicite des évènements de SUEZ novembre 1957 !!.je me trouvais ,a Chypre étant donné les circonstances ,nous devions investir l'Egypte après le 2 ème RPC ,J'avais fait un stage rapide,sur le terrain pour conditionner la reception de ma jeep larguée par avion cargo, réception et montage des pièces sur la jeep (batterie,volant,jérrican,)désangler et mise en route,moins de 4 minutes ,puis regroupement et foncer sur les troupes Egyptiennes en fuites ,mais ,arrêt des opérations ,et pas de saut opérationel, la déception de n'avoir pas participé !!!
Revenir en haut Aller en bas
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   Mar 2 Aoû 2011 - 8:05

Chypre ,novembre 1956
Revenir en haut Aller en bas
ROUGE1
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   Mar 2 Aoû 2011 - 12:14

Merci,Junker, "tu as réponse à tout" (c'est une expression qui courre entre nous sur le forum pour d'autre raisons), c'est un compliment mon ancien, car c'est du vécu!
C'est la mémoire des Parachutistes!
Comme la plus part des membres, nous apprécions tes albums entier de photos et les récits les accompagnant.
Je parle au nom de tous ceux qui se sont tu ces derniers temps, merci encore junker!
Revenir en haut Aller en bas
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   Mar 2 Aoû 2011 - 13:47

Sur la photo il faut lire:novembre 1956 car en 1957,  c'est en 1956 que date ces photos !!!

Milles excuse ..
Revenir en haut Aller en bas
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   Mar 2 Aoû 2011 - 13:50


Notre camps de base ,(Général Legrand) pouvant contenir 4000 hommes

Revenir en haut Aller en bas
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   Mar 2 Aoû 2011 - 14:32


l'Ile de Chypre ,Limassol port de débarquement ,puis dirigé vers Famagouste en passant par Nicosie,ne pas oublier que Chypre sous contrôle Britannique ,faisait sa guérilla contre l'occupant Anglais ,et cherchait a récupérer des armes pour ce battre contre les Anglais ,les revue d'armes et les contrôles à l'inproviste ce faisaient fréquemments. un sergent c'était fait volé une arme personnel ,ce fût un tintamarre de tout les diables pour retrouver l'arme ,une fouille individuelle complète de tout le paquetage avait était faite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   Mar 2 Aoû 2011 - 14:39

Hello everybody,

ROUGE1 a écrit:
Merci,Junker, "tu as réponse à tout" (c'est une expression qui courre entre nous sur le forum pour d'autre raisons), c'est un compliment mon ancien, car c'est du vécu!
C'est la mémoire de Parachutistes!
Comme la plus part des membres, nous apprécions tes albums entier de photos et les récits les accompagnant.
Je parle au nom de tous ceux qui se sont tu ces derniers temps, merci encore junker!

Tu veux dire quoi par là ? C'est une "private joke" (traduction : blague entre initiés) ?
Cdlt

Mac
Revenir en haut Aller en bas
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   Jeu 4 Aoû 2011 - 8:19

Quel signification et quel interprétation doit-on déduire de cette phrase et de ce "expréssion qui courre entre vous sur le forum, ???". parce-que je ne suis pas sur le même forum ??
rouge 1 doit me donner sa version et ce que veux dire cette allusion ? si çà veux dire ,""je parle de trop " ?? ou "" je me prend la grosse tête " ?? j'en prend note ..
Revenir en haut Aller en bas
Marcus
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   Jeu 4 Aoû 2011 - 12:16

Merci Junker de ce récit vécu! Respect aux anciens!!
Revenir en haut Aller en bas
ROUGE1
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   Jeu 4 Aoû 2011 - 12:24

Je viens de m'expliquer en MP avec Junker, il n'est pas concerné par ce sous-entendu. Bien au contraire je l'ai félicité pour ses photos et récits.
Revenir en haut Aller en bas
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   Ven 5 Aoû 2011 - 18:09

Quand nous sommes débarqués Dans CHYPRE au port de Limassol ,comme le cargo avait trop de tirant d'eau ,il est resté au large et se sont des chaloupes Chypriotes qui ont pris en charges les jeeps de notre 3ème RPC,deux jeeps en travers de la chaloupe et la troisième par dessus (du jamais vu ) puis 1500m de traversée et débarquement des 3 jeeps ,sous l'oeil guoguenard des engliches tout étonnés de voir nos vieux tracassins qui après avoir roulés en Europe ,en Indochine et j'en passe allaient faire la guerre d'Egypte ..!! Eux se pavanaient avec des Land-Rover spécialement équipéés pour le desert ,avec des mitrailleuses quadruplées sur support spécial au milieu de la jeep et toutes neuves . Une' fois débarquée la jeep était reéquipée de son volant de ses jérricans ,batterie rebranchée,et roule l'aventure pour 150 km de route conduite à gauche ,et de nuit ,c'était pas triste ,plus d'un on attrapé la peur de leur vie ,car dans les virages les gars avaient tendance à revenir sur la droite surtout dans les croisements
Revenir en haut Aller en bas
Marcus
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   Ven 5 Aoû 2011 - 18:48

junker a écrit:
Quand nous sommes débarqués Dans CHYPRE au port de Limassol ,comme le cargo avait trop de tirant d'eau ,il est resté au large et se sont des chaloupes Chypriotes qui ont pris en charges les jeeps de notre 3ème RPC,deux jeeps en travers de la chaloupe et la troisième par dessus (du jamais vu ) puis 1500m de traversée et débarquement des 3 jeeps ,sous l'oeil guoguenard des engliches tout étonnés de voir nos vieux tracassins qui après avoir roulés en Europe ,en Indochine et j'en passe allaient faire la guerre d'Egypte ..!! Eux se pavanaient avec des Land-Rover spécialement équipéés pour le desert ,avec des mitrailleuses quadruplées sur support spécial au milieu de la jeep et toutes neuves . Une' fois débarquée la jeep était reéquipée de son volant de ses jérricans ,batterie rebranchée,et roule l'aventure pour 150 km de route conduite à gauche ,et de nuit ,c'était pas triste ,plus d'un on attrapé la peur de leur vie ,car dans les virages les gars avaient tendance à revenir sur la droite surtout dans les croisements

Oui mais les engliches, ils ont vu le résultat!! Ce n'est pas seulement le matériel qui fait la valeur d'une troupe (parce que nous aurions souvent été mauvais) mais les hommes et les chefs qui les mènent!! Rappel Kolwezi, quelle unité au monde aurait sauté avec du matériel qu'elle ne connaissait pas, des parachutes qu'elle découvrait, sur un théâtre d'opération????
Revenir en haut Aller en bas
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   Sam 6 Aoû 2011 - 18:31

Comme dit le dicton :"l'habit ne fait pas le moine "et les Britiches auraient eus du mal à faire ce que le 11ème Choc et le 2ème RPC on fait ,la DZ sacrément réduite ne facilitée pas la tâche ..
Revenir en haut Aller en bas
TRAPANI
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   Mar 17 Juil 2012 - 15:56

Passionnant, on (je ) en redemande!
Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   Mar 17 Juil 2012 - 21:57

junker a écrit:
Comme dit le dicton :"l'habit ne fait pas le moine "et les Britiches auraient eus du mal à faire ce que le 11ème Choc et le 2ème RPC on fait ,la DZ sacrément réduite ne facilitée pas la tâche ..
,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Bravo ! Junker, de nous décrire de mémoir certains détails de ce raid mémorable. Je n'étais encore pas a l'armée quand ca c'est passé, mais je me souvien qu'on appercevait dans les rues d'alger vos camion et jeeps qui avaient été peint pour la circonstance en jaune sable. pour cette opération.. Le jaune sable de vos véhicules que vous aviez concervé durant toute la guerre d'Algérie.
La Baraka
Revenir en haut Aller en bas
SIMORRE Henri
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   Sam 12 Avr 2014 - 10:26

Bonjour à tous.... JUNKER écrit "affecté à la 5ème centaine du 11ème Choc...." , je pense qu'il faut préciser que la 5ème centaine était du 12ème Choc , 2ème bataillon de la 11ème 1/2 Brigade de Choc , le 1er bataillon étant le 11ème Choc.....J'ai obtrenu ces infos du C/C GAVI , ancien de la 5ème centaine , qui a aussi sauté sur Port-Fouad...

Le C/C GAVI , en 57 , le 12 vient de passer 1er Choc....


Insignes de la 5ème centaine (12ème Choc):


Tissu (pas courant) C.F.E...Corps Français d'Egypte (homologué G 1306)



En situation.... Evacuation de SUEZ, un "Tringlot" porte l'insigne sur sa manche....



Salutations

Revenir en haut Aller en bas
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   Sam 12 Avr 2014 - 13:50

Si tu as bien lu .. C'est pas moi qui ai décris l'histoire c'est Picot  ce lieutenant qui a sauté avec vous ou avant vous, donc il faut se référer a ce qu'il a écrit, peut-être qu'il a omis une exactitude dans l'appellation 11éme ou 12 éme . ?? j'ai fait un copier / collé, d'une anecdote de "Debout les paras " excuse moi si cela ta troublé sur les termes des unités engagées .
Revenir en haut Aller en bas
SIMORRE Henri
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   Sam 12 Avr 2014 - 14:18

Junker , bonjour...Je ne suis pas troublé , mon intervention est pour signaler un "oubli" qui laisse penser que le 12ème Choc n'était pas présent....J'ai ces renseignements par l'ex C/C GAVI qui était avec le LT MOUTIN
Dans pas mal de livres on parle du 11ème Choc , alors qu'il faudrait parler de la 11ème 1/2 Brigade de Choc....Ceci est également valable pour les livres traitant de la guerre d'Algérie ou le 1er Choc n'apparait jamais , alors qu'il était présent au titre du D.S.111..... Salutations
Revenir en haut Aller en bas
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   Sam 12 Avr 2014 - 18:49

Pourtant il dit bien d'être de la 5eme centaine du 11éme Choc ???  ques-ce qu'il a voulu interpréter par là ! drunken  drunken  drunken 
Revenir en haut Aller en bas
SIMORRE Henri
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   Sam 12 Avr 2014 - 18:54

Re-bonsoir...Il est possible sue cela soit une erreur de frappe (11 à la place d12) ou une interprétation le 11 et le 12 formaient la 11ème 1/2 Brigade Para de Choc....Par contre je suis affirmatif , la 5ème centaine , qui a sauté sur Port -Fouad est bien du 12...J'ai des documents que je mettrai sur le forum (ils sont dans des cartons suit à incendie de ma maison , donc pas facile à récupérer dans l'immédiat)... Cdlt
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Egypte ....Port - Saïd 1956   

Revenir en haut Aller en bas
 
Egypte ....Port - Saïd 1956
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: SUEZ - 1956-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: