CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

  Panique au 9ème B.T.A....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Panique au 9ème B.T.A....   Jeu 12 Mai 2011 - 20:16



lundi 8 avril 1957...

Depuis deux jours,les unités du secteur de BOU-SAADA 9ème BTA , et les légionnaires du 4ème Etranger,sont en opération,entre Bou-Saada et Biskra.

Le soir du 7 avril, des renseignements donne à penser que des rebelles se sont réfugiés dans le djebel MIMOUNA...

8 avril ...le djebel et cerné, tandis que des "BANANES" de l'ALAT. se préparent à héliporter un commando de tirailleur du 9e BTA au sommet.

Le capitaine Scherrer ,décolle le premier ,pilote le 1er hélico.
Ancien Officier parachutiste qui a débuté dans les S.A.S ,en Angleterre ,à trainé ses bottes en Malaisie ,et 3 séjours en Indo en tant que parachutiste.
Doué d'une mémoire phénoménale ,il est capable de retrouver un point précis même dans une montagne couverte de forêt.

La Banane dépose le groupe embarqué et redécolle à ce moment précis une rafale de mitrailleuse perce et enflamme le réservoir qui explose .

-Dégagez ,on se fait tirer dessus .!!hurle le pilote. Ce seront ses derniers mots ,coupé en deux ,l'helico s'écrase dans un ravin abrupte .
Le commando ,à terre ,est presque aussitot engagé au corps à corps avec les rebelles.
Une voix affolée ,résonne dans la radio:

-Nous sommes tombés en plein milieu des fells ,mon lieutenant vient d'être tué ,nous sommes tirés comme des perdreaux ,je n'ai que des blessés autour de moi ,l'hélicoptère est abattu ,venéz vite à notre secours...

Cet appel est lancé par le radio du groupe .
A l'appel de détresse des tirailleurs ,le Cd de l'opération envoi l'aviation, 6 T6 ,qui mitraillent et expédient des roquettes ,afin de protéger les tirailleurs de l'assaut des rebelles ,et réduire au silence les batteries énnemies.
Le jeune appelé seul survivant européen ,guide par radio l'aviation ,qui pique pour couvrir des légionnaires et les sahariens qui gravissent les pentes pour dégager les survivants .
Des avions Dassault-311 équipés de SS11 concus pour la destruction des grottes , sont terriblement efficaces et précises.

Les grottes ou se sont réfugiés les rebelles sont pulvérisées .

Les patrouilles de T6 et de Dassault se relaient afin de les fixés au sol ,pendant que des éléments viennent au secours ,le Lt Sancan à été tué d'une balle en pleine tête .
L'affaire est sérieuse ,dans le djebel ,les sahariens récupère le corps de l'officier tué mais renonce à aller chercher les corps des deux pilotes qu'ils aperçoivent attachés sur leur sièges ,ayant chacun une balle dans la tête .

En fin de journée ,une Banane se pose sur une plateforme instable le temps que les sahariens embarquent les blesses et les rescapés de l'héliportage .
L'évacuation vient a peine de commencer ,qu'une balle traverse la coque de l'hélicos ,le moteur tournant plein gaz prêt à décoller ,le copilote a terre à juste le temps de monter en voltige dans l'engin ,les pieds entre la tête et les bras d'un cadavre allongé sur le plancher.

Le portage s'avérera difficile en raison du térrain ,de la chaleur et de la soif.

A la nuit tombée,la bande de rebelles tient toujours le sommet de du Mimouna,mais le bouclage est fait autour du Mimouna ,constamment un avion-luciole balance ses pots éclairants ,tandis que des coups de feu résonnent .
Le matin du 9 avril ,force sera de constater que la bande s'est faufilée entre les mailles..



Revenir en haut Aller en bas
 
Panique au 9ème B.T.A....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES, tous égaux devant la mort, St MICHEL ne fait aucune distinction de grade :: LE DEVOIR DE MEMOIRE-
Sauter vers: