CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le 3ème RPC au casse-pipe 1957

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Le 3ème RPC au casse-pipe 1957   Mar 3 Mai 2011 - 19:39

Un combattant FLN.
Revenir en haut Aller en bas
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Le 3ème RPC au casse-pipe 1957   Mar 3 Mai 2011 - 19:43

Paras du 3ème RPC ..au casse- pipe




Opération « IV » (région Amchech) 15 avril 1957




-------------




Nous sommes en opération «Atlas» depuis le 28 mars 1957 et sans interruption ,nous avons effectués 4 opérations sans relâche , a peine le temps récupérer changer de vêtements ,les dotations de munitions ,un repas chaud , mais nous restons dans le djebel.

6 heures ..Réveil ,un jus vite fait et un bon casse croute, tout l'EJA (Escadron ) à pied ,part pour dix km de marche pour rejoindre les camions de ravitaillement . Il pleut de la neige fondue ,nous sommes à 800 mètres d'altitude ,à partir de 1100 mètres , tout est couvert de neige , il fait froid ,très froid même !! .sommes en position avec le groupe FM ,à deux on monte une petite toile en nylon pour nous protégé du vent qui souffle en rafale sur cette crête ,je me fait un café et une soupe tiède que je réussi à chauffer grâce à un tout petit peu de bois que j'ai eu la précaution de ramasser au départ ,c'est tout ce qui me reste.

13 heures. On attend les camions ? Mais rien à l'horizon ,seulement 4 jeeps qui réussissent à passer . La piste est impraticable par endroit ,c'est un miracle que ses 4 jeeps soient passées.

Les 4 véhicules apportent de la nourriture pour les 2 compagnies restant sur le terrain.

Nous décrochons par la piste ,pour rejoindre des camions qui nous attendent à l'entrée des gorges de La Chiffa . La 2ème compagnie et notre escadron embarquent .

30 km plus loin ,on débarquent sans les sacs . Il est 17 heures .. et il y a du remue-ménage dans le coin ,les fells sont repérés et c'est pourquoi nous avons contourné les gorges pour bloquer leur retraite ,les fells que nous cherchons depuis plusieurs jours sont là ,coincé dans la pointe rocheuse de la sortie des gorges .

Ils tiennent en échec depuis 6 heures ce matin ,4 compagnies du 6ème RAC ,qui on deux morts. A notre tour nous prenons position ,nos deux compagnies encerclent le ravin . Véritable jungle d'arbres ,de fouillis de broussailles en fond d'oued ,roseaux ,lauriers rose ,dans des éboulis de rochers ,nous sommes à 500 mètres d'altitude .

Des officiers de la grande maison ,sont en observation pour le combat qui va s'ensuivre. Un tir d'artillerie est donné , cela me tombe à ras la gueule . L'ordre d'attaque est donné par « Bruno » ,L'accrochage s'amplifie ,çà pète de partout ,les fells se dévoilent !! bien armées nos sections font des tirs de LG ,les mortiers donnent sans interruption . Et c'est l'assaut fait par la 2ème compagnie ,elle descend par bonds , notre voltige à son tour donne l'assaut, à la grenade ,rafales de MAT 49 se succèdent sans discontinuer , je suis un peu en surplomb pour arroser au FM les fonds de l'oued en avant de notre voltige ,nous passons toutes nos grenades au sergent Robitaille et au groupe voltige qui fonce et sont à peu de distance des fells ils balancent leurs grenades en contre-bas ,Angot avec son lance grenades fait du bon boulot ,avec mon FM j'ai suivi la descente ,j'arrose la pente pour empêcher les fells de remonter ,Derviaud est touché aux poumons !! a 30 mètres ils sont là !! a son tour le sergent est touché au bras et aux parties ,Huart à la cuisse déchiquetée par un plomb gros comme le pouce ,on les remontent !! Tout le monde gueule des ordres ,des cris ,on gueule comme des sauvages . Les balles passent tout près des oreilles , les fells résistent de moins en moins. Et c'est l'assaut final avec le tir de toutes les armes !! La 2 ème est dans le fond de l'oued ,il y a des morts partout déchiquetés par les tirs d'artillerie ,l'eau est rouge de sang ,j'enrage de ne pas être avec les copains en bas ,j'ai vidé 8 boites chargeurs ,je suis maintenant dans l'oued çà tir encore un peu , un fell blessé complètement groggy se rend .

Le 1er et le 2ème peloton ont bien oeuvrés , c'est la recherche des armes sur le cadavres et de les remonter pour le bilan ,je ne sais pas si les ''Huiles '' sont restés à regarder le spectacle ….. 43 fells aux tapis !!!

Malheureusement notre compagnie a un mort est 3 blessés. Ainsi fini cette accrochage dans les gorges de la Chiffa ..
Revenir en haut Aller en bas
 
Le 3ème RPC au casse-pipe 1957
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES, tous égaux devant la mort, St MICHEL ne fait aucune distinction de grade :: LE DEVOIR DE MEMOIRE-
Sauter vers: