CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le ministre de l’Intérieur veut des gendarmes à l’écoute de la population

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le ministre de l’Intérieur veut des gendarmes à l’écoute de la population   Ven 29 Avr 2011 - 18:49


Le ministre de l’Intérieur veut des gendarmes à l’écoute de la population
29 avril 2011 – 16:53

En 2002, il a été décidé de regrouper plusieurs brigades territoriales de gendarmerie dans des « communautés de brigades », amenées à couvrir des zones plus vastes. Seulement, il n’est pas certain que cette réorganisation ait contribué à rapprocher les gendarmes de la population étant donné que, pour la plupart des cas, les effectifs ne sont pas toujours en adéquation avec l’étendue du territoire à couvrir.

Mais le contact entre les forces de l’ordre et la population est, semble-t-il, une préoccupation de Claude Guéant, le ministre de l’Intérieur. Ainsi, le 20 avril, il a annoncé la création de « policiers patrouilleurs », pour « donner plus de visibilité à la police » afin de « créer un climat, une ambiance de sécurité » et, par la même occasion, du lien social pour « observer, écouter, se renseigner, interpeller ».

Justement, la gendarmerie départementale avait su, jusqu’à présent, être à l’écoute de la population, en privilégiant le service, voire la prévention, grâce notamment à son maillage territorial et aussi sa présence dans le milieu rural.

Est-ce que ce modèle n’est plus d’actualité? L’on pourrait le croire si l’on en juge aux dernières déclarations du ministre de l’Intérieur. En déplacement dans l’Aube, à l’occasion de l’inauguration de la brigade de gendarmerie motorisée de Méry-sur-Seine, Claude Guéant a demandé aux gendarmes de « resserrer encore » leurs « liens avec la population » afin « d’instaurer auprès de nos concitoyens un climat de sécurité ». Il s’agit, selon lui, d’un des « impératifs » de la gendarmerie, laquelle doit, dans le même temps, faire preuve de « fermeté contre la délinquance ».Par ailleurs, tout en renouvellant sa « confiance » et sa « reconnaissance » aux gendarmes, le ministre de l’Intérieur a donné l’assurance que « le caractère militaire de la gendarmerie est intangible » et que « la France a besoin de deux forces, une civile et une militaire ».




Monsieur le ministre , afin que ces derniers puissent accomplir des missions de ce type ,!!!!!!!! ne faudrait t-il pas renforcer leurs effectifs et leur donner plus de moyens en materiels MB
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Le ministre de l’Intérieur veut des gendarmes à l’écoute de la population   Ven 29 Avr 2011 - 19:26

BRUNET a écrit:

Le ministre de l’Intérieur veut des gendarmes à l’écoute de la population

En 2002, il a été décidé de regrouper plusieurs brigades territoriales de gendarmerie dans des « communautés de brigades », amenées à couvrir des zones plus vastes. Seulement, il n’est pas certain que cette réorganisation ait contribué à rapprocher les gendarmes de la population étant donné que, pour la plupart des cas, les effectifs ne sont pas toujours en adéquation avec l’étendue du territoire à couvrir.

C'est même tout le contraire qui s'est produit, avec le désolant spectacle de brigades de gendarmerie fermées le jour plusieurs fois par semaine ! Comme rapprochement avec la population, on peut faire nettement mieux ! Et merci la RGPP !

Justement, la gendarmerie départementale avait su, jusqu’à présent, être à l’écoute de la population, en privilégiant le service, voire la prévention, grâce notamment à son maillage territorial et aussi sa présence dans le milieu rural.

Exact, non seulement dans le milieu rural, mais également dans le milieu péri-urbain !

...Claude Guéant a demandé aux gendarmes de « resserrer encore » leurs « liens avec la population » afin « d’instaurer auprès de nos concitoyens un climat de sécurité ». Il s’agit, selon lui, d’un des « impératifs » de la gendarmerie, laquelle doit, dans le même temps, faire preuve de « fermeté contre la délinquance ».

Il faut cesser alors d'imposer aux gendarmes (comme aux policiers) de faire du chiffre à tout va et de travailler qu'à la statistique. Le temps passé à voir les gens, à les connaître, à discuter avec eux, à les écouter, ne se mesure pas ! Il faut travailler certes avec des moyens modernes (et la gendarmerie en a) mais surtout revenir, comme disent les rugbymen, aux fondamentaux du métier qui ont été balayés et sans lesquels la gendarmerie, en travaillant comme la police, est en train de perdre et son âme et son efficacité.

Par ailleurs, ...le ministre de l’Intérieur a donné l’assurance que « le caractère militaire de la gendarmerie est intangible » et que « la France a besoin de deux forces, une civile et une militaire ».

On ne demande qu'à croire l'ancien directeur général de la police devenu ministre de l'Intérieur ! Il serait bien que sur la dualité des forces, il parvienne à convaincre une fois pour toutes ses syndicats de police !


Monsieur le ministre , afin que ces derniers puissent accomplir des missions de ce type ,!!!!!!!! ne faudrait t-il pas renforcer leurs effectifs et leur donner plus de moyens en materiels MB
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: Le ministre de l’Intérieur veut des gendarmes à l’écoute de la population   Ven 29 Avr 2011 - 19:46

Le Ministre veut !

Ben voyons.... Quelle que soit la fonction d'un homme, qu'elle soit civile ou militaire, elle ne peut s'exercer qu'avec les moyens mis à sa disposition !....

Pour les Gendarmes corvéables à merci, puisque militaires, les journées ne comptent encore que 24 h !

Je crois qu'en matière de "fermeté contre la délinquance" ils sont largement aussi fermes que leurs homologues de la Police.... Mais il est vrai que les Gendarmes ne disposent pas de délégués syndicaux pour s'exprimer devant les médias !
Revenir en haut Aller en bas
vvdd66
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Le ministre de l’Intérieur veut des gendarmes à l’écoute de la population   Ven 29 Avr 2011 - 20:11

BRUNET a écrit:

Le ministre de l’Intérieur veut des gendarmes à l’écoute de la population
29 avril 2011 – 16:53

En 2002, il a été décidé de regrouper plusieurs brigades territoriales de gendarmerie dans des « communautés de brigades », amenées à couvrir des zones plus vastes. Seulement, il n’est pas certain que cette réorganisation ait contribué à rapprocher les gendarmes de la population étant donné que, pour la plupart des cas, les effectifs ne sont pas toujours en adéquation avec l’étendue du territoire à couvrir.

Mais le contact entre les forces de l’ordre et la population est, semble-t-il, une préoccupation de Claude Guéant, le ministre de l’Intérieur. Ainsi, le 20 avril, il a annoncé la création de « policiers patrouilleurs », pour « donner plus de visibilité à la police » afin de « créer un climat, une ambiance de sécurité » et, par la même occasion, du lien social pour « observer, écouter, se renseigner, interpeller ».

Justement, la gendarmerie départementale avait su, jusqu’à présent, être à l’écoute de la population, en privilégiant le service, voire la prévention, grâce notamment à son maillage territorial et aussi sa présence dans le milieu rural.

Est-ce que ce modèle n’est plus d’actualité? L’on pourrait le croire si l’on en juge aux dernières déclarations du ministre de l’Intérieur. En déplacement dans l’Aube, à l’occasion de l’inauguration de la brigade de gendarmerie motorisée de Méry-sur-Seine, Claude Guéant a demandé aux gendarmes de « resserrer encore » leurs « liens avec la population » afin « d’instaurer auprès de nos concitoyens un climat de sécurité ». Il s’agit, selon lui, d’un des « impératifs » de la gendarmerie, laquelle doit, dans le même temps, faire preuve de « fermeté contre la délinquance ».Par ailleurs, tout en renouvellant sa « confiance » et sa « reconnaissance » aux gendarmes, le ministre de l’Intérieur a donné l’assurance que « le caractère militaire de la gendarmerie est intangible » et que « la France a besoin de deux forces, une civile et une militaire ».




Monsieur le ministre , afin que ces derniers puissent accomplir des missions de ce type ,!!!!!!!! ne faudrait t-il pas renforcer leurs effectifs et leur donner plus de moyens en materiels MB


je suis d'accord avec ça car aujourd'hui 75% des gendarmes se conduisent comme des cégétistes,ils sont militaire donc 24/24 ce qui est loin d’être le cas ;les gendarmeries fonctionnent comme la poste 8h00/12h00 et 14h00/18h00 ils veulent les même avantages que la police mais veulent garder les avantages de l'armée ,si demain le pays explose ne vous faite aucun soucis ils ne serons pas du coté de la population l'histoire le prouve 14/18 et les 22000 poilus arrêter et fusiller comme des chien sur le bords de routes ,39/45 la honte collabo ,arrestation de maquisards soit disant terroristes ,résistants livrer aux allemands et que dire de Drancy et leurs comportement vis a vis des juifs,et comme ils n'ont toujours rien compris de l'histoire leurs dénonciations en Algérie ,comme l'armée intervenait sur un territoire français ce ne pouvait pas être une guerre mais du maintient de l'ordre ;lorsque qu'une unité ouvrait le feu sur les fels avant d’être eux même sous les tirs les gendarmes faisaient le rapport spécifiant que l'officier avait donner l'ordre de tir en premier;et ils sont très nombreux ces officiers qui ont eu leur carrière briser pour avoir fait leur boulot a cause d'eux ,moi je les ai vue a Madagascar et en Mauritanie ,ou j'ai du braquer mon arme sur l'un d'eux pour l’obliger a ouvrir la porte de la concession de l'ambassade de France,afin d'y mettre a l’abri une femme de coopérant militaire français et deux enfants en bas age en sécurité car il y avait un coup d’état et ça tirait de partout;il connaissait cette famille et pourtant il voulait les laisser seul a la merci des rebelles , je vous jure que ma colère était elle que si il n'avait pas ouvert la porte je lui aurais vider mon chargeur dans la tronche ;et pour ceux qui ont des doutes allez visiter le site de "gendarmes & citoyens"c'est a gerber ,la gendarmerie ne devrait plus faire partie de l'armée mais être ministère de l’intérieur

http://gendarmes-en-colere.forum2discussion.net/f1-gendarmes-et-citoyens-le-forum-principal

Revenir en haut Aller en bas
http://sacree-soiree-11.frenchboard.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le ministre de l’Intérieur veut des gendarmes à l’écoute de la population   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le ministre de l’Intérieur veut des gendarmes à l’écoute de la population
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: Actualité instantanée :: Actualité qui n'a vraiment rien à voir avec les paras...!-
Sauter vers: