CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La mort du général Lecerf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: La mort du général Lecerf   Dim 24 Avr 2011 - 10:27

Citation :
On apprend la mort du général de corps d'armée Antoine Lecerf des suites d'un cancer, à l'âge de 61 ans. Le général Lecef fut l'un des grands commandeurs de l'armée de terre, à la tête du commandement des forces terrestres (CFT), à Lille de 2007 à 2010. Il avait fait son adieu aux armes en juillet 2010.

Saint-Cyrien (promotion Linarès), il avait choisi l'infanterie et en particulier la Légion étrangère, passant de longues années au 2ème REI dont il fut le chef de corps. Il participe à de très nombreuses opérations extérieures (Beyrouth, Golfe, Tchad, Centrafrique, Bosnie, Cote d'Ivoire), servant également au Gabon et en Guyane. Une expérience qu'il mit à profit à la tête du CFT, où il préparait l'armée de terre à être engager en particulier en Afghanistan. On se souvient de ses critiques sur "l'encadrement des hommes au combat".

Le général Antoine Lecerf laissera le souvenir d'un officier à l'ancienne, rugueux et proche de ses hommes, adepte de la claque dans le dos et du coup de gueule. Un personnage qui manquera.

Source : http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/

Relire : http://www.valeursactuelles.com/actualit%C3%A9s/soci%C3%A9t%C3%A9/coup-de-gueule-g%C3%A9n%C3%A9ral20100510.html


Revenir en haut Aller en bas
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: condoléances   Dim 24 Avr 2011 - 20:13


En cet instant douloureux, nos pensées émues vont à sa famille et à ses proches.
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: La mort du général Lecerf   Dim 24 Avr 2011 - 20:26

Que Dieu le protège et aide sa famille et ses proches à surmonter leur chagrin...
Revenir en haut Aller en bas
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Une légende est partie    Dim 24 Avr 2011 - 20:37

lemamouth.blogspot.com dimanche 24 avril 2011 :

Citation :


Le général Lecerf à l'endroit qu'il préférait : au milieu des combattants. Ici avec les paras du 8e RPIMa, en Kapisa. (crédit : 8e RPIMa).

Le général Antoine Lecerf est mort vendredi des suites d'un cancer contre lequel il se battait depuis des années. La nouvelle devrait frapper une bonne partie de militaires de l'armée de terre qu'il a commandés, à un moment ou un autre, mais au-delà, même. Car ce fantassin qui avait grandi en légion avait une culture interarmes et interarmées très développée et n'hésitait pas à soutenir la conversation avec les aviateurs qui passaient à sa portée, comme ce 25 septembre 2008, quand il avait pris du temps pour remercier des équipages de Caracal du Pyrénées qui étaient allés chercher "ses" paras, en Uzbeen, un mois plus tôt.
Il avait mis sur pied la préparation opérationnelle différenciée, qui avait mené aux mises en condition opérationnelle actuelles, sésame pour l'Afghanistan, et, avec son aîné, le général Elrick Irastorza (alors MGAT), l'adaptation réactive, visant à envoyer au plus tôt les meilleurs matériels disponibles dans la chaudière afghane.
Le CEMAT vient d'ailleurs de nous confier l'estime qu'il avait pour son camarade, qui lui avait succédé à la tête l'opération Licorne : "ce n'était pas un subordonné, on se connaissait depuis plus de 20 ans, on se comprenait, on n'a jamais eu un différend. C'était un homme de confiance, on travaillait donc en totale confiance. Et ses subordonnés lui vouaient un amour filial."
Il le leur rendait bien. Le 12 mars, ce blog rappelait une de ses récentes citations : "Pourquoi un jeune français meurt-il en Afghanistan ? La France, le drapeau tricolore, non, foutaises ! Il meurt pour son copain, son sergent, son lieutenant, son colonel. Pourquoi ? Parce que, lorsqu'on tutoie la mort au quotidien, il se créée une alliance sacrée. Cela s'appelle tout simplement l'amour".
Ce général atypique ne refusait pas, parfois, à faire dans l'autodérision, évoquant en comité réduit son mai 1968 à lancer des pavés. Authentique ou pas, l'anecdote se mariait en tout cas avec le personnage, rugueux, volontiers provocateur et rentre-dedans, profondément patriote. Soldat légendaire, au parler rocailleux et facilement intelligible, il était respecté, et parfois même, adulé par ceux qui l'avaient servi. "Il vous testait, la première fois, comme our savoir s'il pouvait vous faire confiance, mais c'était quelqu'un d'extrêmement attachant, et proche de nos préoccupations" me résumait ainsi un officier sorti du rang qui avait servi sous ses ordres en Côte d'Ivoire.
Déjà, à cette époque, le légionnaire a un parcours extraordinaire, commencé au 2e REI : chef de section, commandant de compagnie, chef BOI dans le Golfe (1), il en est chef de corps, lorsque le régiment envoie ses mortiers dans le cadre de l'opération Balbuzard Noir, évoquée dans le prochain RAIDS. Ses mortiers de 120 mm iront mettre de l'ordre chez leurs homologues serbes, qui pilonnent, alors, Sarajevo, sa population et ses casques bleus.




Alors que l'armée de terre sortait frappée de l'embuscade d'Uzbeen, et devenu commandant des forces terrestres, il n'avait pas hésité à répondre à mes questions pour une longue interview dans RAIDS, le 16 octobre 2008, et à refuser toute forme de misérabilisme sur le plan du matériel.

Il m'avait notamment rappelé avoir sur son bureau cette phrase de Samuel Fuller : " as long as we need remain amateurs, we shall be surprised sometimes by the substance of the ennemy, but more often by the shadow of our ignorance".

(1) voici une anecdote tirée de l'ouvrage du Col Nicolas Casanova (Tempête du Désert, un peloton de légionnaires cavaliers dans la première guerre du Golfe) : "finalement, en arrivant sur le site, je frappe à la porte d'un VAB. Un lieutenant-colonel bourru portant de superbes Ray-Ban me répond. Ce n'est pas le véhicule de commandement du chef de corps, mais celui du chef opérations. Je me fais juste chahuter comme un jeune lieutenant (...) C'est le premier contact avec le futur général Lecerf".


Le général Lecerf avec ses célèbres Ray-Ban, en septembre 2008, jour où il consacrera de longues minutes aux équipages d'hélicoptères de l'armée de l'air qui avaient extrait les blessés d'Uzbeen, un mois plus tôt. (crédit : Jean-Marc Tanguy).


Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: notre drapeau outragé par la FNAC de NICE    Lun 25 Avr 2011 - 0:29

UN RENVOI DE LUCIEN PIERS la totalité de son sujet sur notre drapeau outragé par la FNAC de NICE

Ne pas oublier la réaction de ce général.
Tout notre respect à ce grand soldat frappé si brusquement.


Chers tous

Pour votre info, voici, sur cette affaire, la question d'un sénateur et la réponse faite par un ministre, enregistrées en vidéo.

A défaut d'avoir donné lieu à une déclaration formelle aux médias comme le souhaiterait le Général Antoine LECERF, ces déclarations sont disponibles sur un site internet, accessible par tous les internautes.
Je
suggère de diffuser largement autour de soi le lien vers ce site afin de contrebattre la contre-culture pernicieuse chère à la FNAC et autres "organismes d'avant-garde".

Une bonne manière de soutenir la démarche du GCA Lecerf, non ? Par l'information et l'expression de notre indignation auprès de nos concitoyens et de nos élus afin de faire pression en vue de combler toute éventuelle lacune de notre arsenal juridique en matière d'outrage à la Nation.




Le 10/05/2010 13:12, Messagerie Lhermitte a écrit :


Soutenez le général Antoine LECERF en faisant passer autour de vous.

Amitiés Raymond


_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart


Dernière édition par Claude Millet le Mar 26 Avr 2011 - 18:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
marcel.salvan
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: LA MORT DU GENERAL LECERF   Lun 25 Avr 2011 - 11:24


Le général LECERF a eu parfaitement raison de s'éléver contre cette exposition et de s'indigner envers nos hauts responsables. Aux ETATS UNIS insulter le Président ou avoir un geste déplacé envers la bannière Etoilés est passible d'un emprisonnement. En FRANCE tout est permis même le déshonneur
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: La mort du général Lecerf   Mar 26 Avr 2011 - 11:12











Mes très sincères condoléances à sa famille et à ses proches.









Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: La mort du général Lecerf   Mar 26 Avr 2011 - 16:13

Mes condoléances et respect de ce Grand Chef à sa famille ..
Revenir en haut Aller en bas
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Un homme qu'on ne rencontre pas si fréquemment par les temps qui courent.   Mar 26 Avr 2011 - 17:54

Source : ASSOCIATION SOUTIEN À L'ARMÉE FRANÇAISE Lundi, 25 Avril 2011 16:28



Le Général de corps d'Armée Antoine LECERF nous a quittés vendredi 22 avril.

Il s'est battu avec un courage exemplaire contre la maladie qui le rongeait depuis des années. Il faisait l'admiration de tous. Il masquait ses souffrances au visiteur en alliant dans ses propos humour et profondeur.

Je le connaissais depuis 1975 où je l'avais accueilli à CORTE au Groupement d'instruction de la Légion Etrangère.

C'était un camarde d'une amitié indéfectible, un homme chaleureux et généreux comme on en rencontre peu, un chef exigeant qui plaçait le sens du devoir au dessus de tout.

Il avait un sourire franc et enthousiasmant. C'était un homme de caractère, droit et fidèle ; un ami de parole, de conviction et de foi.

Bref un homme qu'on ne rencontre pas si fréquemment par les temps qui courent.

Général Henri Pinard Legry
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mort du général Lecerf   

Revenir en haut Aller en bas
 
La mort du général Lecerf
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: VEILLE ACTUALITE MILITAIRE-
Sauter vers: