CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Prêts à tout pour le 13e

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Prêts à tout pour le 13e    Jeu 21 Avr 2011 - 21:44

sudouest.fr 21 avril 2011 09h28 | Par Dominique Manenc :

Citation :

[PORTFOLIO] 40 réservistes du 503e régiment du train concourent pour le 13e régiment de dragons parachutistes. Immersion en images.


Les réservistes portent le brancard et progressent difficilement dans la jalle pour éviter le pont sans doute miné. Photo Fabien Cottereau
( Cottereau Fabien)

Epreuves sélectives des réservistes du 503e RT au Camp de Martignas (Photo Fabien Cottereau)

La colonne glisse en silence sur la route forestière. Le visage dissimulé sous une couche de crème noire hypoallergénique et antimoustiques, un barda de 35 kilos sur le dos, le fusil Famas dans les mains, ils sont dix sur le pied de guerre. Au cas où… Et voilà, ils viennent de « se faire accrocher ». L'ennemi, en tenue de camouflage, a balancé des grenades. Un homme est à terre. Priorité de cette mission : l'évacuer au plus vite pour augmenter ses chances de survie. Quatre soldats portent le brancard, les cinq autres les couvrent. On panse la plaie avant de se replier vers la rivière, seul passage possible, car le pont risque d'être miné. Les pieds dans la jalle, le groupe de combat se fraye un chemin dans les branchages. « Finex ! » hurle un officier du haut de la berge. Fin d'exercice. « Une évacuation de blessé tourne vite à la galère », assure un supérieur. Ils s'en sont bien sortis.

Missions de renseignements

Depuis le début de la semaine, 40 réservistes du 503e régiment du train sont volontaires pour ces épreuves sélectives, sésame incontournable pour rejoindre le 13e régiment de dragons parachutistes, rattaché à la brigade des forces spéciales. « Contrairement aux autres, l'unité de réserve du 13e doit en moyenne 48 jours par an à l'armée au lieu de 22. Ce régiment historique, qui arrivera de Moselle en juillet, après le départ du 503e régiment du train pour Nîmes, accomplit des missions de renseignements stratégiques », explique le capitaine commandant le détachement du 13e RDP. « Pour se déplacer, pas de camions, seulement des rangers. Il faut être bien dans son corps et dans sa tête. » La prescription passe par un footing de 8 kilomètres en moins d'une heure, 11 kilos sur le dos, un grimper de 5 mètres à la corde, une course d'orientation, un bivouac nocturne, du tir au fusil, un parcours d'obstacles : « Cela permet de développer l'esprit collectif. À l'armée, un individu n'est pas grand-chose », assène l'officier. Pour les six sauts en parachute réglementaires, ils iront à Pau, plus tard.

« Une très belle institution »

Sous son maquillage de guerre qui accentue le bleu de ses yeux, Mathilde, étudiante, s'extirpe de la rivière, réjouie : « J'adore. J'ai toujours voulu m'engager, et comme j'ai raté le concours de l'école de l'air, j'ai choisi la réserve dans le 503e régiment du train. J'ai mis le 13e en haut de la liste pour le saut et le dynamisme du régiment. » François, adjudant de 42 ans et fonctionnaire à Toulouse, est déjà breveté para : « Le 13e a une belle image et il donne le goût de l'effort. L'exercice de ce matin n'est rien par rapport à ce qui nous attend. Entraînement difficile, guerre facile ! » Jonathan, ingénieur, a échoué pour entrer à Saint-Cyr : « Ce régiment offre des missions quasi uniques dans la réserve ! » Le chef de groupe, Thomas, étudie dans une école de commerce : « Le 13e est une très belle institution. On y apprend à devenir citoyen et à se remettre en question. Vous en connaissez beaucoup des gens qui passent leurs vacances de Pâques à patauger dans une eau à 10 degrés ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Prêts à tout pour le 13e
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: 13° RDP - Régiment de Dragons Parachutistes-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: