CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Je suis rentré en France début 51 et je remercie le bon dieu d'avoir eu la chance d'y avoir échappé,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tante ju
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Je suis rentré en France début 51 et je remercie le bon dieu d'avoir eu la chance d'y avoir échappé,   Jeu 21 Avr 2011 - 16:48

Sélection parmi les renvois

Citation :
Je suis rentré en France début 51 et je remercie le bon dieu d'avoir eu la chance d'y avoir échappé, car aller mettre une base militaire a l'emplacement de Sonla, dans une cuvette entourée de
petites montagnes il fallait être Général Français et avoir fait sacrifier plus de 12.000 bonhommes et mettre un connard comme De Castries comme commandant en chef, qui avait été champion olympique dans le domaine du concours hippique.
Malheureusement la fleur des officiers Français d'unité parachutistes y sont passés et encore une fois ces putains de British ont refusés l'intervention des USA, qui possédaient des B52 qui pouvaient bombarder les montagnes ou les 105 Chinois ont eu le loisir de pilonner et de permettre à de Giap de gagner la guerre !
Je te rappelle que l'artilleur responsable de Dien s'est suicidé, car il avait déclaré nous ne sommes pas capables d'installer des pièces d'artillerie sur le sommet de ces montagnes et les viets encore moins que nous. Nous avons laissés sur le tapis une centaine de milliers de soldats Français pendant toute cette putain de guerre.
Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis rentré en France début 51 et je remercie le bon dieu d'avoir eu la chance d'y avoir échappé,
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: INDOCHINE 1945 -1954-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: