CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Permis de conduite en zône extrème....Escadron 3e RPC Le boudec Lenoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Permis de conduite en zône extrème....Escadron 3e RPC Le boudec Lenoir   Jeu 14 Avr 2011 - 9:52

Instruction complémentaire avant le départ en Algérie

-----------

Passage des permis de conduire VL et PL

Instruction dépannage et école tout terrain sur jeep 4X4 ,6X6

3 /12 / 1955 ..Formation de l'Escadron du 3ème BPC .

Commandant LENOIR

7 / 12 /1955.. Nous devons partir pour une formation sur véhicules à FREJUS, Centre d'école de conduite PL /VL . Je retrouve mon copain «NONO», 20 /12 /1955 .. Départ pour FREJUS ,en train et l'arrivée de l'Escadron au camp de la FRACC..Nous habitons dans des baraquements en bois , la propreté est à tout les niveaux, encadré par des S/OFF non Paras, d'où certains conflits, non respect ,un peu de jalousie vis à vis des Paras, le stage de conduite commence sur un ''Home Trainer''

la jeep montée sur rouleaux, permet de passer les vitesses, freiner sans problème, en même temps, stage de mécanique et de dépannage..

Dans ma lettre du 16 /11 /1955 je site : Le stage nommé; 151ème stage de la FRACC-camp LECOCQ -FREJUS . VAR..
L'instruction bat son plein sur GMC – 6X6 – 4X4 – Jeep -Semi-remorque. Je roule beaucoup 200 à 250 km par jour ,on longe les bords de mer, les calanques, St Tropez, St Raphaël, St Maxime etc...

Examens des permis de conduire PL -VL le 21 /01 /1956 c'est plus ardu qu'un permis civile, en plus interrogation mécanique, dépannage, démarrage en cote avec GMC et semis-remorque recul, demi-tour en espace réduit etc..

Les permis réussies, début février 1956 ,je suis à NÎMES, au camp des Garrigues pour un stage de perfectionnement tout terrain..un froid glacial, il gèle à -10 -15°. Encore des baraquements en bois à 30 lits, au milieu, un grand poêle qui ne chauffe que les lits à proximités, ceux installés sur le lit supérieur ont la meilleures place, et pourtant le tuyau qui monte complétement en biais vers le toit est sensé chauffer toute la chambre, alors celui qui est près de la porte se gèle et claque des dents.

Le bois vient à manquer ! Les conduites d'eau éclatent partout par le froid, des patinoires se forment, ou viennent s'amuser les femmes et les enfants des officiers. Dans la chambrée, on forme un commando pour démonter la nuit des hangars qui paraissent abandonnés, les autres sections font comme nous on croise les équipes de ''démolition'' sans trop de bruit, car les sentinelles circulent dans le camps et se ne sont pas des Paras, alors gare !!

Il n'y a bientôt plus de planche sur les pourtours de ces vieux bâtiments délabrés. Pour laver les affaires et se laver pour les plus braves, un bâtiment qui a était préservé du gel ,et gardé par une sentinelle nous permet de garder un minimum de propreté ,un grand hangar à coté ,et mis a disposition pour le séchage des fringues ,mais gare aux pillards ,qui n'hésite pas à voler les affaires étendus ,après avoir repéré la taille voulue ,et remplacer le linge propre par du sale, la surprise et totale pour le gars qui vient détacher de la corde à linge son treillis !!donc obliger de faire le gué , le gars qui rode autour du bâtiment et vite signalé .

Ce stage à pour but ,de nous apprendre à rouler dans n'importe quel condition et circonstance. J'ai une jeep d'affectée.

Nous avons un foyer avec salle de jeux et télévision, c'est la 1er fois que je regarde la télé en noir et blanc, que c'est chouette . Le froid est parti et le stage continu.

18 mars 1956 .. Nous faisons un saut dans les garrigues en Nord-Atlas.

19 mars 1956 .. Le stage se termine, je suis rôdé à la conduite des GMC, 6 X 6 et autres, dans des conditions extrêmes, sur des murets de pierres branlants, passer des cours d'eau, avec de l'eau jusqu'au moteur, rester accroché en équilibre sur un rocher par la plaque de protection du moteur, en équilibre dans le vide, treuillé, sortir d'un trou avec le treuil de ses propres moyens, presque grimper aux arbres, la totale !!

26 /3 /1956 ..8 jours de permission me sont accordé ,la 1er depuis le 6 septembre 1955.

Je suis chauffeur du Lieutenant SUBREGIS ,un colosse avec de grosses moustaches, qui lui donne un air de bouledogue bourru . Je touche ma paye ,1836 francs 8 paquets de troupe et deux paquets de tabac.

28 mars 1956.. le lieutenant SUBREGIS devient adjoint du Capitaine Le BOUDEC ,chef de l'Escadron , Schimtz ,un para d'une autre section est chauffeur de Le Boudec.

29 mars 1956 .. Je part en jeep attelée de la remorque ,avec SUBREGIS pour Montpellier ,arrivée à une intendance ,je charge la remorque d'habillement pour l'Escadron , sa sent le départ !!!.

Mercredi 4 avril 1956. Branle bas de combat ! ,Départ pour Marseille avec les véhicules , tout le monde est grimpé, Le Boudec en tête, puis Subrégis ,avec moi comme chauffeur ,suit toute la compagnie avec jeep, 4x4, 6x6, GMC, nous les parquons dans un espace gardé ,car les ''coco '' nous regardent avec mépris .Je monte dans le cargo .. depuis le 1er janvier 1956 je fais parti du 3ème RPC du Lt/Cl BIGEARD, et voilà le parachutiste Prigent, qui le 7 avril 1956 débarqua à BÔNE , en ALGERIE , pour une aventure de 28 mois ...
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: Permis de conduite en zône extrème....Escadron 3e RPC Le boudec Lenoir   Jeu 14 Avr 2011 - 15:03

Merci Gus pour tous ces récits !

Celui-là nous donne une idée du quotidien, 55 ans en arrière, il est clair que depuis, la vie du soldat a bien changé affraid
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Permis de conduite en zône extrème....Escadron 3e RPC Le boudec Lenoir   Jeu 14 Avr 2011 - 19:13

Ton récit me fait rire...
junker a écrit:
dans des conditions extrêmes, sur des murets de pierres branlants, passer des cours d'eau, avec de l'eau jusqu'au moteur, rester accroché en équilibre sur un rocher par la plaque de protection du moteur, en équilibre dans le vide, treuillé, sortir d'un trou avec le treuil de ses propres moyens, presque grimper aux arbres, la totale !!

Ayant passer tout mon temps à la CA, d'abord aux RASURA (radars) puis à la SER (le restant de l'Escadron du 1er RCP à son retour d'Algérie), j'ai utilisé tout ce était sur pneu Jeep, GMC, 4x4 Renault puis Marmont!
J'ai ainsi bien côtoyé le monde du "roulage". Rien à voir avec les Cies de Combat.

Mes chauffeurs de Jeep avait dû recevoir 10 ans après toi, la même formation: "presque grimper aux arbres" et s'amusaient à me foutre la trouille dans les travers de pente à forte inclinaison, me trouvant coté pente...

.

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: ,   Ven 15 Avr 2011 - 7:57

oui ! çà aussi c'était la trouille ,les fortes inclinaisons ,quand le véhicule continuait à glisser en limite d'accrochage, le gars coté pente avait de l'inquiétude dans le regard..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Permis de conduite en zône extrème....Escadron 3e RPC Le boudec Lenoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Permis de conduite en zône extrème....Escadron 3e RPC Le boudec Lenoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES, tous égaux devant la mort, St MICHEL ne fait aucune distinction de grade :: LE DEVOIR DE MEMOIRE-
Sauter vers: