CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Guentis les Bains ,repos avec la Légion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Guentis les Bains ,repos avec la Légion   Sam 2 Avr 2011 - 15:16

Algérie...Guentis.... « Les Bains »




3ème R.P.C. Du Colonel BIGEARD




Les Aurés-Németchas . Limite du Grand Erg Orientale







7 Juillet 1956...... 5 heures ,Nous préparons la musette TAP.







Tout le groupe du Sergent Phillip, se porte sur le sommet du djebel ,piton rocheux garni de rocailles brulées par la chaleur ,éclatées par le froid qui y règne l'hiver à 1300 mètres d'altitude, je suis à 500 mètres de la compagnie ,avec le 4 ième peloton de l'Escadron du Capitaine Le Boudec, nous protégeons les compagnies qui décrochent dans les fonds d'oueds de deux vallées qui se rejoignent par une trouée dans la chaine de montagne des Aurès,




8 heures 30 ,départ du 3ème R.P.C ,pour Guentis ,petit fort tenu par un effectif de la Légion Etrangère ,à 45 km de Tébéssa ,au porte du désert. Les camions sont là pour nous ramenés au repos pour quarante huit heures . Un gars du 2ème peloton ,Blanchard ,pique une crise d'épilepsie, mal en point le garçon ,soigné par l'infirmier il sera emmenait à Tébéssa à la base avancée.



Nous arrivons à dix heures trente au Fort de la Légion ,ou l'on nous logent dans des petites casbahs en pierres un peu enfoncées dans le sol ,si bien que la toiture en torchis est presque au niveau du sol ,la hauteur de ces gourbis ne dépassent pas deux mètres de haut, les pièces sont d'une fraicheur remarquable ,en rapport à la chaleur qui tombe comme une chape de plomb sur coin du bout du monde.




Un oued coule à travers un dédale de grosses roches ,il longe les abords du Fort et permet d'avoir de l'eau à volonté ,une grande excavation naturel de 200 mètres carrée formée par le passage depuis des millénaires de l'oued qui descend du djebel,une plage de cailloux me rappelle les bains au bord de mer ,dans certain coins de ma région Charentaise.




En short ,nous allons faire notre toilette ,dans cette eau limpide est fraiche à souhait.

L'eau coule de roche en roche ,formant de petits bassins naturels,ou tout le monde s'ébat comme des mômes que nous sommes... Cadet ,Bertaud, Martignon et moi , sommes à la trempette heureux comme des poissons. On nomme le coin ( Guentis Les Bains).




Je me laisse pousser une petite moustache pour faire plus virile.




Après-midi, sieste jusqu'à 17 heures; Je me remet des longues marches sur les pistes des montagnes arides des Aurès ,le soir potage, une boite de pâté appelé ( BIN'S) , c'est du boeuf en boite de Pousauge ville de Vendée ,puis café et au lit ,pas de garde .!!










C'est la Légion qui assure notre sécurité.




Dimanche 8 juillet 1956...




Ah.. !! que j'ai bien dormi .!, je fonce chercher de l'eau pour le café... Les équipent émergent peu à peu de leur lourd sommeil,l'odeur du café les réveillent ,mais ils ne sortent pas des gourbis comme comme pour une alerte aux aux fells.

Vers 13 heures j'assiste à un droppage de pain en ballot,l'arrivée des sacs au sol ce fait dans des 'boum' sourd et soulève un nuage de poussière..!




Après-midi,tir au MAS 36 et au MAS 49,en courant,à l'épaulé sans viser ,15 cartouches de MAS 36 et 49 et 2 chargeurs de MAT 49...




Demain......En opération vers ….DJEDIDA....




FIN
Revenir en haut Aller en bas
 
Guentis les Bains ,repos avec la Légion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: ALGERIE 1954 -1962-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: