CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Algerie ..Services Spéciaux...

Aller en bas 
AuteurMessage
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Algerie ..Services Spéciaux...   Dim 20 Mar 2011 - 18:09

Services Spéciaux en Algérie..

-------------
Henri Damon.. Des Services Spéciaux en Algérie lors de la Bataille d'Alger..
Ancien Jedburgh,avait été capturé par la Milice prés de Reims et torturé.

Il n'avait pu que crier,comme on lui avait conseillé, c'est cris alertèrent son coéquipier qui liquida les miliciens.

En 1946, Damon avait aidé Aussaresses(maintenant Colonel), dans le Loir-et-Cher, à constituer des fichiers de réservistes du Service Action, puis fût affecté à la Centrale: A la section Politique, les bureaux étaient boulevart Suchet.

Il avait découvert un trafic d'or organisé par les Soviétiques.

Quelques jours aprés cette trouvaille, deux de ses collaborateurs avaient été tués et, tandis que lui même monté les escaliers de la station de métro Rue -de-la-Pompe, il s'était trouvé face à un homme qui avait brandi une mitraillette et ouvert le feu.

Damon était tombé à la renverse dans l'escalier, s'était replié dans la station et avait bondi dans une rame de métro providentielle.

Mais les tueurs de Staline le talonnaient.

Aprés une partie de cache -cache dans les couloirs et une poursuite dans les rames il avait réussi à leurs échappés.

Le service avait décidé qu'il était dans son intérêt de changer d'air.

Et c'est ainsi qu'il ce retrouvé en Algérie, il avait troqué son complet veston, pour une tenue de capitaine de tirailleur sur laquelle il avait fièrement accroché son insigne de Parachutiste. Il avait été affecté à l'un de ces organismes bidons qui pullulaient à Alger.
Le sien était dirigé par un colonel de la Légion.




Dés les premiers jours de la bataille, une musulmane était passé à son bureau pour dénoncer son artificier de mari. En fait elle voulait s'en débarrasser et elle avait posé ses conditions:

Elle échangerait ses informations contre une garantie de veuvage.

Damon avait protesté, puis avait rendu visite a son chef, qui avait accepté le marché.

L'opération fut menée par Bigeard et son régiment, responsable du secteur.

Damon obtint un second renseignement, qui lui parvint d'une manière saugrenue.

Le bureau auquel il était affecté utilisait, pour porter le courrier un soldat légionnaire aussi fumiste que dévoué.

Pour faire sa tournée, le garçon prenait la jeep, et s'absentait souvent plusieurs heures durant, sous prétexte d'embouteillges ou de pannes.

Comme il avait la confiance du Colonel, tout passé bien.

Un jour, le légionnaire fît irruption dans le bureau de Damon, l'air bouleversé: -Mon capitaine, il faut que vous me foutiez en taule.
-Et pourquoi donc..?
-Parce que , lorsque je vous dis que je suis retardé par des embouteillages. En fait, je passe mon temps dans un bordel.
- C'est pour ça que vous voulez aller en taule ..? fit Damon , amusé.
- Non mais le bordel ça coûte de l'argent. Comme je suis un bon client, la maquerelle m'a dit un jour que je n'avais pas l'air trés riche et qu'elle pourrait m'échanger des passes contre des grenades. Et j'ai accepté. C'est pour ça que je voudrais que vous me foutiez en taule et que vous coinciez cette salope.

Damon réfléchit un instant

- Bon. On verra plus tard, fit-il tranquillement. Pour le moment,tu vas fermer ta gueule sur cette histoire et tu feras exactement ce que je te dirai.
-Et le bordel..?
- Tu vas continuer à y aller, comme si de rien n'était.
- Quoi..? Et les grenades..?
- Tu vas continuer à en donner à la taulière. D'ailleurs, demain je t'en fournirai une bonne provision. De quoi tirer pas mal de coups. Et pas un mot au Colonel.Compris..?
- A vos ordres, mon capitaine! fît le légionnaire en se mettant au garde-à-vous, aussi reconnaissant qu'abassourdi.
Damon était trés astucieux et il n'avait rien oublié de son entraînement britannique. Il decida, cette fois, d'exploiter le renseignement lui-même, sans prendre la peine de nous déranger. Il se précipita à la direction du matèriel et demanda à s'entretenir avec le colonel qui dirigeait le service des munitions. IL lui expliqua la situation et lui demanda, sous le sceau du secret, de lui fournir des grenades.

Avec l'aide d'un adjudant-chef armurier, réquisitionné par le colonel, Damon démonta les grenades et neutralisa discrètement le dispositif qui retarde l'explosion, une fois la grenade dégoupillée et la cuiller lâchée.

Il remonta les grenades aprés avoir dissimulé le stratagème sous une fine couche de peinture.
Le FLN connaissait bien nos grenades offensives et, pour tromper ses spécialistes, il fallait vraiment être un expert.
Il ne s'agissait pas de couper grossièrement l'allumeur, ce qui aurait tout de suite remarqué.
Damon n'était pas un débutant. Il avait bien fait les choses. Il avait même fait du zèle en charognant aussi quelques boites de cartouches.
Il voulait que son légionnaire passe un bon moment. les cartouches furent démontées. il suffisait d'enlever d'une certaine manière la poudre propulsive pour garantir l'explosion des armes qui les tireraient.
Ce genre de manipulations représentait l'ABC de son métier.
Le lendemain, Damon convoqua le légionnaire dans son bureau, sous prétexte de lui confier un pli urgent.
Il lui remit assez de grenades et de cartouches pour qu'il puisse occuper la permission de quarante-huit heures qu'il lui tendit signée.
- Il faut que tu donnes tout ça d'un coup à la maquerelle. Installe-toi carrément au bordel et passes-y le temps qu'il faudra. Surtout,pas question de faire la distribution en plusieurs fois.Tu as bien compris..? Quand la fête sera finie, tu rentre vite et tu te tiens peinard.
- A vos ordre mon capitaine..! fît le légionnaire, ravi.

Dans les jours qui suivirent,on assista à un véritable massacre.Un type, au marché de Bab el-Oued, en plein centre d'Alger, avait sorti une des grenades de Damon pour la lancer sur la foule.L'homme fut déchiqueté par l'engin qui lui explosa au niveau du foie.

Un autre, sur la plage d'Alger, essaya de jeter une grenade de même provenance par la fenêtre ouverte d'une maison qui surplombait la plage et ou était un petit PC: Il y laissa une main.

Quand à la maquerelle, elle me fut ramenée par le régiment qui était dans le secteur et je la fis éxécuter ..

Revenir en haut Aller en bas
ZITOUNE
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Algerie ..Services Spéciaux...   Dim 20 Mar 2011 - 18:17

Comme quoi "aller aux putes" n'est pas toujours inutile...
Revenir en haut Aller en bas
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Algerie ..Services Spéciaux...   Lun 21 Mar 2011 - 7:56

C'est sûr! mais au départ le légionnaire a certainement cogité un tas de questions ,sans réponses..!!
Revenir en haut Aller en bas
Ari
Invité



MessageSujet: Henri Damon   Jeu 30 Juin 2011 - 16:56

Henri Damon, Alger

ancien jedburgh
colonel
commandeur de la Légion d'honneur

Je suis émue. C'est de mon grand-père dont vous parlez...
Revenir en haut Aller en bas
Charly71
Pro !
Pro !



MessageSujet: Re: Algerie ..Services Spéciaux...   Jeu 30 Juin 2011 - 17:43

Ari a écrit:
Henri Damon, Alger

ancien jedburgh
colonel
commandeur de la Légion d'honneur

Je suis émue. C'est de mon grand-père dont vous parlez...

...tu peux en être fier, très fier même !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Algerie ..Services Spéciaux...   Jeu 30 Juin 2011 - 18:08

Hello everybody,

Une sacrée histoire !
Merci de nous la faire partager.
Cdlt

Mac
Revenir en haut Aller en bas
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Algerie ..Services Spéciaux...   Jeu 30 Juin 2011 - 18:13

J'ai tellement trouvé cette histoire étonnante que je n'ai pu résister à la diffuser sur le forum , quel flaire que Damon !! respect à ce Monsieur ,une sacré histoire de" barbouse "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Algerie ..Services Spéciaux...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Algerie ..Services Spéciaux...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: ALGERIE 1954 -1962-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: