CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez
 

 2011Appel aux Français, par André Agostini

Aller en bas 
AuteurMessage
Charbonnier
Expert
Expert
Charbonnier


2011Appel aux Français, par André Agostini  Empty
MessageSujet: 2011Appel aux Français, par André Agostini    2011Appel aux Français, par André Agostini  EmptyJeu 17 Mar 2011 - 9:17


mercredi 16 mars 2011Appel aux Français, par André Agostini
Mémoire et Poésie







Jadis j’ai déjà dû m’enfuir de mon paysQuand la France décida de lâcher l’AlgérieEt si avec le temps les plaies se sont ferméesLeurs cicatrices, elles, ne peuvent s’effacer.Aussi, pour mes enfants, je demande au MessieQue jamais ils ne vivent une pareille tragédie.
Pourtant, lorsque je vois ces hordes de maghrébinsEnvahir notre sol par n’importe quel moyenPour venir y chercher toute cette assistanceQui n’existe plus chez eux depuis l’indépendance,Quand je vois qu’ils acquièrent cette nationalitéQu’ils ont pourtant reniée il y a quelques années,Je me pose une question qui me met mal à l’aiseCombien de temps encore la France sera française ?

Ils occupent tour à tour l’ensemble des quartiersOù la police alors n’a plus le droit d’entrerBien vite ils les transforment en ces fameux ghettosOù ils pillent les commerces et brûlent les autos.

Marseille est devenu une base d’Al- QaïdaEt notre canebière le souk d’une casbah.La banlieue parisienne n’est pas plus épargnéePartout règne le racket et l’insécurité.Les seuls européens qui s’obstinent à resterDoivent se barricader sitôt la nuit tombée.Des cités toutes entières leurs sont abandonnéesDans l’attente qu’ils obtiennent les clefs de l’Élysée.

Lorsque notre président en quête de bulletinsVa leur rendre visite à la veille des scrutinsIls bousculent sa voiture et crachent sur son costumeEt l’obligent à partir plus vite que de coutume.Ils sifflent la Marseillaise au match de l’amitiéEt brandissent les drapeaux du pays invité.

Puisqu’ils peuvent posséder deux nationalitésIls en changent à leur guise suivant leurs intérêtsPour les allocations ce sont de vrais FrançaisPour les obligations ils restent des étrangers.Ils respectent qu’une seule loi celle des islamistesEt suivent assidûment la mode des intégristes,Elles se coiffent du foulard ils portent la barbouzeEt pavoisent leurs logis aux couleurs des fellouzes.

Depuis quelques années ils sembleraient vouloirQue la France se décide à réécrire l’histoire.On enseigne pour se faire à notre descendanceQue les Pieds Noirs étaient des colons de la FranceQu’ils n’avaient pas de cœur et usaient d’un gourdinPour payer les salaires de chaque Maghrébin.

Aujourd’hui les médias demandent à nos élusQu’une enquête soit faite sur ces moments vécusPour voir si notre Armée a commis des bavuresEt condamner ceux qui pratiquaient la torturePour que ces terroristes veuillent leur divulguerLa liste des attentats qu‘ils devaient perpétrer.

Vouloir faire des victimes de nos ex-assassinsC’est en sorte approuver les crimes et les larcinsQu’ils ont commis jadis sur ces gens innocentsQui voulaient conserver la terre de leurs parents.

Sommes-nous tous amnésiques pour avoir oubliéCombien les F.L.N. ont fait d’atrocités ?Serions-nous insensibles à tous ces attentatsQui ont été commis par ces vils fellaghasEt devons-nous ce jour pour des raisons d’ÉtatPardonner les tueries de leur chef Ben Bella !

La bombe de la Corniche ou celle du Milk barEt ces assassinats empreints d’actes barbaresCes femmes étripées aux ventres empierrésTout près de leur fœtus qui était empalé.

Ces milliers de Harkis qui furent assassinésSur la place publique sans le moindre procèsTrahis et délaissés par le chef de la FranceIls ont subi la mort dans d’atroces souffrances.Ils furent même désarmés avant l’indépendanceAfin qu’ils n’opposent pas la moindre résistanceAux couteaux des tueurs qui étaient impatientsDe pouvoir leur donner le suprême châtiment.Aurions-nous oublié la date du 5 juillet 1962Et les massacres commis après le cessez le feuCes centaines d’Oranais qui furent exécutésDevant l’Armée Française restée les bras croisés !

En France dans nos écoles aucun livre d’histoireRelate ces événements vécus par les Pieds NoirsOn transforme le passé à la gloire des vainqueursQui deviennent des martyrs à la place des tueurs

Oublier notre passé ou même le transformerSerait une grave erreur qu’on pourrait regretterNe baissons pas la garde redoublons de méfianceSi nous ne voulons pas connaître un jour en FranceUne prochaine débâcle vers d’autres horizonsOu vouloir accepter de changer de religion.

Ben Bella l’avait dit après la prise d’Alger« Nous devons remonter en France jusqu’à Poitiers »Hélas cette latitude est maintenant dépasséePuisqu’aucun coin d’Europe ne se trouve épargné !

À moins d’un revirement rapide et énergiqueLa France deviendra vite république islamiquePar le nombre des naissances ils auront l’avantageQui leur fera gagner l’ensemble des suffrages ;Ainsi sera mis fin à notre démocratieEt la France à son tour deviendra colonie.

Alors sera troqué l’angélus des clochersPar l’appel des imams en haut des minaretsDès lors pour survivre de même que nos aïeulsNous aurons à choisir « la valise ou l’cercueil ».

Les exemples sont nombreux et faciles à citerSur toute la planète nombreux sont les foyersOù des familles entières furent exterminéesPour le simple prétexte qu’elles avaient refuséD’accepter les contraintes de ces jeunes républiquesQui instaurent par la force la charia islamique.

Aussi la prochaine fois lorsque vous serez appelésPour vous rendre aux urnes afin d’aller voterDevenez l’électeur d’un second Charles MartelQui renverra chez eux au fond de leur djebelCeux qui viennent chez nous pour y défier la FranceEn réclamant sans cesse encore plus d’assistanceAfin que vos enfants ne subissent jamaisLa débâcle vécue par les Pieds Noirs Français.

Le livre a peut-être été refermé mais son histoireEst restée gravée dans ma mémoire.

Un Français déracinéAndré Agostini
Revenir en haut Aller en bas
 
2011Appel aux Français, par André Agostini
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zabeth, André Louis
» Françoise David appuie les revendications
» François-Eugène VIDOCQ
» Les françaises font beaucoup d'enfants, mais de plus en plus
» Françoise Dorléac

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: ALGERIE 1954 -1962 :: Le 19 mars 1962 en question...-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: