CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Balma capitale du soutien du combattant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Balma capitale du soutien du combattant   Mer 16 Mar 2011 - 22:36

Publié le 16/03/2011 08:51 | Pierre Challier ladepeche.fr :

Citation :

Les boulangers toulousains, à Tora : « Bons comme le bon pain » disent tous leurs copains./ Photos DDM, P. C.

Douze tonnes de pain par mois: c'est ce que produisent les boulangers de Balma, en Afghanistan. Ils sont les meilleurs ambassadeurs du 4e GLCAT toulousain.

Les Américains connaissent l'adresse. Comme tous ceux de passage, ici, au pied de ce « Mont Saint-Michel » qui domine le secteur de Surobi et le camp français de Tora, à l'est de Kaboul. Tora, où il y a une boulangerie et surtout trois boulangers sympas qui te font le pain, tiens… comme dans les films. Croustillant à souhait dans la chaleur du fournil.

De fait, pas question de repartir de chez Sébastien, Christian et Julien sans une boule dorée et chaude, pour qui passe les saluer, dans ce coin perdu dominant une vallée désertique.
Important pour le moral

« Parce qu'on est là pour faire du bon pain et que c'est important pour le moral des gens » résume Sébastien en lançant son pétrin du matin. Sébastien, un enfant d'Odos, dans les Hautes-Pyrénées, aujourd'hui caporal-chef au 4e Groupement de Logistique du Commissariat de l'Armée de Terre, le GLCAT de Toulouse-Balma (lire ci-dessous), où il est également magasinier, mais surtout boulanger avec l'amour du métier, comme il s'attache avec ses deux collègues à faire « une pâte douce et légère » sans oublier de respecter « le secret » de fabrication. « Laisser la pâte en chambre de pousse le temps qu'il faut, ne pas être trop pressé, rester patient et serein » précise-t-il en incisant sa marque sur la boule prête à être enfournée.

800 hommes à Tora ? « Quotidiennement, on prépare 300 boules, en moyenne et une centaine de baguettes et puis des croissants, des viennoiseries, pour les grandes occasions. ça fait entre 200 et 230 kg de pain par jour », poursuit-il, en enfournant.

Une équipe sur le pont de 21 heures à 3 heures, l'autre qui prend le relais le matin à 6 heures, jusqu'à 14 h… les Toulousains ne chôment pas dans cette boulangerie hors normes, contenant tout entière dans un container dépliable. « Mais ça vaut le coup, c'est gratifiant : tout le monde est souriant en partant de chez nous. »

Ce que confirme un soldat : « Le boulanger ? C'est le mec le plus apprécié dans la base » confie-t-il, « il est au cœur de la convivialité dans les détachements ». Parce que son pain, c'est un « morceau de pays » qui se déguste, et parce que lors des soirées « pique-nique » qui s'organisent autour des produits envoyés de la maison, il se débrouille toujours pour leur faire des fougasses. Un succès qui pousserait à ouvrir une boulangerie française à Kaboul ? « Peut-être un jour », sourit Sébastien. Sans trop y croire…
Le chiffre : 12

tonnes > pain. C'est ce que produisent chaque mois les boulangers du 4e Groupement Logistique du Commissariat de l'Armée de Terre de Toulouse-Balma, dans leurs boulangeries d'Afghanistan. à Tora, ils peuvent produire 1 000 pains de 400 g pour 1 000 hommes, en 24 heures.

« Le boulanger, c'est le mec le plus apprécié dans la base ».

Un soldat du camp français de Tora, à l'est de Kaboul

Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: Balma capitale du soutien du combattant   Mer 16 Mar 2011 - 22:45

Merci à ce sympathique boulanger d'améliorer le quotidien de nos Soldats perdus là-bas en zone hostile....

Si cela peut leur apporter un peu de réconfort, c'est très important !

Merci Philippe pour ce témoignage en mesure d'éclairer la grisaille ambiante...
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Balma capitale du soutien du combattant   Jeu 17 Mar 2011 - 10:00

Bien appétissants ces pains de nos boulangers toulousains qui améliorent le quotidien de nos camarades !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Balma capitale du soutien du combattant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Balma capitale du soutien du combattant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: VEILLE ACTUALITE MILITAIRE-
Sauter vers: