CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L’entretien du mémorial de l’escadrille La Fayette en panne de financement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L’entretien du mémorial de l’escadrille La Fayette en panne de financement   Mer 16 Mar 2011 - 20:07


L’entretien du mémorial de l’escadrille La Fayette en panne de financement
16 mars 2011 – 17:34

En 1916, des volontaires américains s’engagèrent au sein de l’aviation militaire française naissante, bien avant l’entrée en guerre de leur pays contre l’Allemagne. Ils formèrent ainsi l’escadrille La Fayette, dont les traditions ont été reprises, depuis, par l’escadron éponyme basé à Luxeuil et qui évolue sur Mirage 2000N.

Ils répondirent ainsi à l’appel lancé par l’écrivain Blaise Cendrars, qui, dans un manifeste publié par la presse, avait demandé aux étrangers résidant en France de s’engager dans l’armée française. C’est ainsi que, plus tard, et grâce à la ténacité de Norman Prince, l’escadrille La Fayette pouvait voir le jour, avec des avions flanqués d’une tête de Sioux.

Au cours de la Première Guerre Mondiale, 68 pilotes américains perdirent la vie. Pour leur rendre hommage, un mémorial fut édifié en 1928 à Marnes-la-Coquette, dans les Hauts-de-Seine, par l’architecte Alexandre Marcel. La crypte de monument, témoin de l’amitié franco-américaine, contient les sarcophages où reposent ces aviateurs tués au combat, dont celui du premier « as » américain, Raoul Lufbery

Seulement voilà, ce mémorial a subi les assauts du temps, de la pluviométrie et de la pollution. Bien qu’ayant été restauré en 2000 grâce à un financement du Congrès américain et du ministère français de la Culture, ce mausolée, classé monument historique, a besoin d’être entretenu sous peine d’envisager de nouveaux travaux de rénovation.

Et cela demande des moyens que la Fondation en charge du Mémorial n’a pas. Selon le Figaro, son président, l’avocat Van Kirk Reeves, a écrit au président Sarkozy pour lui demander d’intervenir. Ainsi, le ministère de la Défense devrait lui verser une subvention exceptionnelle suffisante pour boucler l’année. Mais pour après, l’Hôtel de Brienne a fait savoir qu’elle devrait se tourner vers d’autres mécènes.

Et il y a urgence car l’on commémorera, en 2014, le centenaire du début de la Première Guerre Mondiale. Pour son financement, la Fondation du Mémorial, si elle a bénéficé de fonds étatiques français et américains, compte essentiellement sur des donateurs privés.

Plus : Pour en savoir plus, voir le site de la Fondation du Mémorial de l’Escadrille La Fayette

Revenir en haut Aller en bas
 
L’entretien du mémorial de l’escadrille La Fayette en panne de financement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: VEILLE ACTUALITE MILITAIRE-
Sauter vers: