CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 De Tarbes à la Kapisa: entretien des matériels du 1er RHP et du 35e RAP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RHP
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: De Tarbes à la Kapisa: entretien des matériels du 1er RHP et du 35e RAP    Dim 27 Fév 2011 - 23:11

Publié le 26/02/2011 11:44 | LaDepeche.fr De Tarbes à la Kapisa



De Tarbes à la Kapisa: entretien des matériels du 1er RHP et du 35e RAP



« J'ai gardé le lien avec Tarbes », explique Malika. Parce qu'elle a commencé au 35e régiment d'artillerie parachutistes, certes. Mais aussi « parce que j'y conserve deux sections pour l'entretien des matériels du 1er RHP et du 35e RAP ».
Des détachés « tarbais » du 3e Rmat qui, à l'instar de Sébastien et Nicolas, ont délaissé pour un temps les AMX 10 RCR du 1er régiment de hussards parachutistes pour ceux du 4e chasseur de Gap, basés au camp de Moralès-Frazier, à Nijrab.
Ce matin ? Ils sont sur la boîte à vitesses de l'un de ces chars armés d'un redoutable canon de 105 mm. « Et il faut bien avouer qu'à 1.650 m d'altitude, ici, au pied des montagnes, un blindé, c'est un frigo », commence Sébastien, chef des opérations.
Qui bosse donc avec les gants, sous le «Bachmann », l'immense tente atelier où il opère avec Nicolas. Conditions rudes, nuits sous la tente…
même avec le chauffage, ça reste spartiate, mais personne ne se plaint.
5e opération extérieure pour Sébastien, 4e pour Nicolas : « L'Afghanistan ? On y est préparés. Certes, ici, c'est plus dangereux parce qu'il y a du « bilan » (des pertes NDLR). Mais personnellement, ce qui se passe en dehors du camp ne me stresse pas. Il y a des tirs, ce n'est pas la routine, mais on part du sentiment que si ça doit arriver, ça arrive. C'est ce qu'on se dit quand on part en dépannage avec le camion, on s'asperge d'eau bénite », plaisante Sébastien. Qui reconnaît avoir changé : « Ici, on est plus posés, on relativise plus, on fait mieux la part entre l'important et l'anecdotique ».
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: De Tarbes à la Kapisa: entretien des matériels du 1er RHP et du 35e RAP    Lun 28 Fév 2011 - 0:02

Le bon vieux dit-on "Va où tu veux et meurs où tu dois" est plus que jamais d'actualité...
Revenir en haut Aller en bas
 
De Tarbes à la Kapisa: entretien des matériels du 1er RHP et du 35e RAP
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: 1er RHP - Régiment de Hussards Parachutistes-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: