CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La fin de carrière de l'AA-52.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
stef
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: La fin de carrière de l'AA-52.   Dim 27 Fév 2011 - 19:06

La fin programmée de la mitrailleuse AA-52/ANF1 en service dans l'armée Française depuis les années 60.
La remplacante la MAG de chez FN HERSTAL.

La DGA a passé commande de 10 000 mitrailleuse du fabricant Belge.
Calibre:7,62 OTAN.Livraison courant:2011.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fin de carrière de l'AA-52.   Dim 27 Fév 2011 - 19:31

de beaux souvenirs qui moi etait tireur A 52 ? ALLEZ FAUT PASSEZ AU NOUVELLES TECHOLOGIES //MB drunken
Revenir en haut Aller en bas
PETIT
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: La fin de carrière de l'AA-52.   Dim 27 Fév 2011 - 20:07

Je me souviens d'une nuit passée dans la neige, pendant mon service militaire avec ma NANA, comme on le disait, comme plastron lors d'un raid de cabos-chef engagés du 15ème et du 25ème RGA en 1978.
Elle ne m'avait guère réchauffé mais cela reste de bons souvenirs ! Nostalgie ! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Charbonnier
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: La fin de carrière de l'AA-52.   Dim 27 Fév 2011 - 21:17

Pour moi mauvais souvenir lors d'un saut avec la NANA ( A 52 ) qui m'a valu 3 semaines d'hosto !
Revenir en haut Aller en bas
PETIT
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: La fin de carrière de l'AA-52.   Dim 27 Fév 2011 - 22:35

Il me semblait bien qu'il trainait dans mes archives un petit topo sur la AA MAC 52 et qui date de mon SM :









Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: La fin de carrière de l'AA-52.   Dim 27 Fév 2011 - 23:50

Nostalgie....

Il faut mettre tous ces souvenirs bien au chaud, tout au fond de vos mémoires.... Ces photos et croquis seront bien gardés ici...
Revenir en haut Aller en bas
Baëtz Daniel
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: La fin de carrière de l'AA-52.   Lun 28 Fév 2011 - 13:44

J'y crois pas, la nana en pièce détachée. Qu'est ce j'ai pu me faire chi.r pour la remonter et à porter pendant des jours avec le barda je n'en parle même pas.

Ah! souvenirs souvenirs, merci Petit pour se rafraichissement.
Revenir en haut Aller en bas
PETIT
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: La fin de carrière de l'AA-52.   Lun 28 Fév 2011 - 14:06

De rien Daniel.
J'ai aussi la MAT et le FSA.
Avis aux amateurs.
Revenir en haut Aller en bas
avellaneda
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: La fin de carrière de l'AA-52.   Lun 28 Fév 2011 - 15:27

Dommage et regrets pour nous les anciens qui avons vu arriver cette belle bête en 1958/1959 et avons remisé sans états d'âmes nos 24/29 à la brocante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fin de carrière de l'AA-52.   Lun 28 Fév 2011 - 16:51




les anciens voila sa remplacante , beau joujou n'est ce pas /MB


Revenir en haut Aller en bas
riffenac
Invité



MessageSujet: Re: La fin de carrière de l'AA-52.   Lun 28 Fév 2011 - 18:21

que de souvenirs !!

encore des traces sur les mains lors de scéances de pompes avec le bouton d'armement du mat sur la main pendant les classes.

et quelques sauts avec lui (le mat) et ensuite avec le pm (plus pratique et moins encombrant)


amicalement bruno
Revenir en haut Aller en bas
riffenach bruno
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: doublon   Lun 28 Fév 2011 - 18:23

riffenac a écrit:
que de souvenirs !!

encore des traces sur les mains lors de scéances de pompes avec le bouton d'armement du mat sur la main pendant les classes.

et quelques sauts avec lui (le mat) et ensuite avec le pm (plus pratique et moins encombrant)


amicalement bruno

avec toutes mes excuses pour ce doublon, je ne suis pas connecté avant de poster.


amicalement bruno
Revenir en haut Aller en bas
ZITOUNE
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: La fin de carrière de l'AA-52.   Lun 28 Fév 2011 - 18:28

Herstal...on ne fabrique donc plus d'armes en France.
Revenir en haut Aller en bas
Baëtz Daniel
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: La fin de carrière de l'AA-52.   Lun 28 Fév 2011 - 18:51

A mon avis Brunet, je pense qu'avec la remplacente tu ne dois pas te la trimbaler sous le bras ? Si ??? En connais-tu le poids ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fin de carrière de l'AA-52.   Lun 28 Fév 2011 - 18:57




Daniel 23 kg

L'Arme automatique modèle F1
(version modernisée de l'AA-52 chambrée pour la 7,62 OTAN)
montée sur une tourelle de char Leclerc.

Histoire :

A la fin des années 1940, la France était armée de mitrailleuses d'origine allemande (MG34 et MG42), américaine, britannique et française. Cette disparité posait de gros problèmes, notamment lors de la guerre d'Indochine, car toutes ces mitrailleuses étant chambrées dans des calibres différents et nécessitant des pièces détachées spécifiques. L'approvisionnement des troupes devenait d'une extrême complexité, il fut donc décidé de lancer un programme de conception d'une arme française d'emploi général qui devrait remplacer toutes celles déjà en service. Il s'agissait là d'une solution permettant de grandes simplifications, que ce soit au niveau de l'intendance : plus qu'un seul calibre et pièces détachées standard ; et de la production industrielle. Mais aussi de l'entraînement des hommes, qui n'avaient plus qu'à connaître une seule arme. Le développement de la nouvelle mitrailleuse, fut confié à la Manufacture d'Armes de Saint-Étienne, celle-ci utilisera par la suite son expérience et le fonctionnement général, pour la conception du FAMAS).


Fonctionnement :

L'AA-52 fait exception parmi les mitrailleuses modernes par son fonctionnement interne basé sur le recul libre, la culasse n'étant pas verrouillée, lors du tir. La force appliquée sur la cartouche au moment du tir est employée pour renvoyer la culasse en position arrière, où le ressort récupérateur la renvoie vers l'avant et lui fait introduire une nouvelle cartouche. Ce système fonctionne parfaitement bien avec des cartouches de pistolet sur des pistolets mitrailleurs, mais l'utilisation de cartouches de fusil dans les fusils mitrailleurs demande quelque chose de plus rigoureux si l'on veut conserver une certaine sécurité. La chambre risque en effet de s'ouvrir, alors que la pression des gaz est trop forte, ce qui peut endommager l'arme et blesser le servant.

Pour pouvoir se passer d'un système de verrouillage de la culasse, l'usine de Saint-Étienne, va innover en employant, un système d'amplification d'inertie du recul. L'AA-52 utilise, en effet, un système en deux parties, reliées par un levier amplificateur d'inertie. La culasse qui subit une poussée des gaz au niveau de la cuvette de tir recule en poussant vers l'arrière la masse additionnelle du transporteur de culasse; après une course arrière réduite permettant le retard de l'ouverture nécessaire à la chute de la pression des gaz de combustion de la poudre, le levier amplificateur d'inertie accélère le mouvement arrière de la masse additionnelle qui a son tour entraine la partie avant. La culasse n'est certes pas verrouillée lors du tir mais elle s'ouvre bien moins rapidement qu'avec une culasse traditionnelle, il n'y a donc plus aucun risque, malgré la puissance de la cartouche.

Afin de faciliter l'éjection des étuis percutés, la chambre possède des rainures permettant aux gaz de s'introduire entre la chambre et la cartouche et d'éviter l'enrayement, par le frettage de l’étui dans la chambre.

L'AA-52 peut tirer avec un bipied ou un trépied, mais, quand le trépied est utilisé pour un tir continu, la mitrailleuse est équipée d'un canon lourd, donc plus long à chauffer, ce qui permet des tirs plus soutenus.


Une version modernisée : l'arme automatique modèle 7,62 N F1

À la fin fin des années 1960, la France décide d'adopter le 7,62 OTAN pour ses mitrailleuses. Cette décision vient d'un raisonnement balistique et économique (faciliter les exportations vers les pays soutenus ou proches de l'OTAN).


Fiche technique :

Calibre : 7,5 mm (AAT-52) ou 7,62 x 51 mm OTAN (AN F1)
Capacité du chargeur : bandes de 50 (FM) – 200 cartouches
Longueur totale avec canon léger/lourd : 1080 mm
Longueur du canon : 500/600 mm (canon normal/lourd)
Masse avec bipied et canon léger : 10 kg
Masse avec canon lourd et trépier : 23 kg sur trépiedCadence de tir : 900 coups / min.
Portée efficace : 600 m

Utilisateurs de la version d'infanterie :

En service dans l'armée française depuis les années 1950, l'AA-52 s'est révélée être une arme correcte malgré certains défauts, mais n'a pas trouvé de débouché important à l'export. Elle a néanmoins été vendu à l'Argentine, au Cameroun, au Congo, à la Côte d'Ivoire, à la Guinée, au Maroc, à la Mauritanie, au Sénégal, au Tchad et au Togo.


Utilisateurs de la version char/hélicoptère :

En version lourde, la AA-52 comme elle est désignée communément en France, puis l'AN F1, fut utilisée comme armement auxiliaire des AMX-30, AMX-13 VTT AMX 10 P, AMX-10 RC, ERC-90 Sagaie, EBG, Panhard AML 60,Panhard AML 90, Panhard M3 VTT, Peugeot P4, Jeep, VAB, VBL et VLRA. C'est donc dans cette configuration que l'AA-52 fut la plus exportée. .

Dernière édition par Admin Raphaël-ALVAREZ le Ven 2 Juil - 21:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Baëtz Daniel
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: La fin de carrière de l'AA-52.   Lun 28 Fév 2011 - 19:13

Merci Michel pour ces informations fortes intéressantes je doit le reconnaitre.
Le canon long est prévue pour un montage sur affut et le court pour être porté par le fantassin ou bien on envisage qu'il puisse se déplacer éventuellement avec 23 Kg ???
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fin de carrière de l'AA-52.   Lun 28 Fév 2011 - 19:17





OUI DANIELAVEC UN JOUJOU COMME CELA ET CE MALGRES LE POIDS ? DES VIEUX COMME TOI ET MOI ONT SE SENTIRAI RAJEUNIR DE 40 PIGES ? SURTOUT POUR ALLEZ A LA CHASSE AUX RAMIERS//MB


l'Ecole de Guerre »

19.01.201111 000 MAG-58 pour l'armée française

Le contrat a été notifié le 15 décembre mais il aura fallu quelques indiscrétions belges pour que l'on apprenne l'achat de MAG-58 à FN Herstal (PS: ça rappelle le contrat de DSE sur la base de défense de Creil, qui a été dévoilé par une source industrielle, alors que le ministère n'a toujours rien dit).

La fabrique d'armes belge FN Herstal va livrer en huit ans près de 11 000 mitrailleuses de type MAG-58 à l'armée française, dans le cadre d'un contrat de près de 100 millions d'euros. Les 500 premières mitrailleuses seront fournies cette année, la livraison des autres étant étalées sur les sept années suivantes, selon le porte-parole de l'entreprise, Robert Sauvage.

La mitrailleuse MAG (pour mitrailleuse à gaz) avait été depuis sa conception en 1958, vendue à quelque 80 pays dans le monde, notamment aux Etats-Unis en 1976 (rebaptisé M240), mais pas à la France jusqu'à présent. D'un poids de 12 kilos, la MAG peut être utilisée sur bipied (1 000 coups à la minute) ou trépied (1 500 coups à la minute). D'un calibre de 7,62, elle est alimentée par bandes de munitions et son canon peut être changé en quelques secondes.

200 000 exemplaires ont été livrés dans le monde. En France, elle équipe déjà les hélicoptères Cougar et Caracal. Les MAG-58 remplaceront les ANF1.

Revenir en haut Aller en bas
airborn
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: La fin de carrière de l'AA-52.   Lun 28 Fév 2011 - 20:18

il me semblais bien qu'elle utilisait soit le cal 7.5 ou 7.62 .... de bonnes galeres a remonter parfois etant aide armurier mais de bons souvenirs en final...

amitiées a tous

patrick
Revenir en haut Aller en bas
gervez alexis
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: La fin de carrière de l'AA-52.   Mar 1 Mar 2011 - 18:04

Je ne pense pas que se soit un cadeau pour les TAP ,car beaucoup plus lourde que l'AA/52 et en plus ,même si ele se démonte ele prend sûrement plus de place,et puis faut bien donner du boulot aux Belges puisqu'en France nous ne savons plus faire,ou plutot nos politiques ne sont plus bons à rien . Pauvre Armée Française : treillis fabriqués au Portugal,bottes de saut en Tunisie,cartouches de Famas dans les Emirats Arabes mitrailleuses en Belgique et rations de combat Hallal ! Au secours ,pourvu que la Suisse ne nous déclare pas la guerre ,comme elle a les moyens financiers,il lui suffirait de payer les Pays cités plus haut pour qu'il ne nous approvisionnent plus et on l'aurait dans l'os .Nous n'avons encore jamais eu en France autant d'incompétants au pouvoir,mais ils n'ont en rien à cirer,en cas de guerre ,comme dab,ils enverront les autre se faire tuer .
______________________
Para un jour,Para toujours
Revenir en haut Aller en bas
Bernard Jacquet
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: la fin de carrière de la A-52 dit NANA!   Mar 1 Mar 2011 - 20:57

merci ALEXIS pour cette page de mémoire et de cette constatation déplorable de notre manque d'ingéniosité,de créativité ainsi comme on dit avec l'expréssion<<comme en 40>> on prendra une plumée!!!!
Revenir en haut Aller en bas
LEVESQUE BERTRAND
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: MERCI pour l'éclaté ainsi que pour tous les commentaires   Mar 1 Mar 2011 - 23:20

Le détail de cette mytique AA52 me rappelle un saut sur la DZ d'Hasparen puis la marche des 100 Bornes (JANVIER 1968) ... le démontage remontage les yeux bandés ( saine distraction au moment des haltes pour souffler un peu dans nos doigts ... ) .

Autre considération : La version actuelle présente des performances nettement supérieures mais comme le dit notre Camarade , le transport n'est plus possible à dos d'homme , fut-il taillé comme un athlète !

Il est a déplorer que nos manufactures Françaises d'armes , performantes et renommées il fut un temps, ne soient plus en mesure de faire évoluer leur technologies afin d'être en mesure de répondre aux cahiers des charges du marché de l'armement ( prendrions-nous quelques retards ? )...

Pour avoir discuté récemment avec quelques camarades en OPEX , je peux assurer que leur volonté, leur courage et leur compétence parent à bien des INSUFFISANCES ! L'Histoire doit nous rappeler les négligeances se payent cher ! study

par Saint-Michel et Au nom deDieu !
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: La fin de carrière de l'AA-52.   Mar 1 Mar 2011 - 23:30

En d'autres temps, un peu lointains, il est vrai, la négligence nous a couté très cher.

Il semble pourtant que nous n'en ayons pas tiré les leçons. Dieu merci, nous avons encore des Soldats dignes de ce noms malgré les effectifs réduits et des matériels que nous ne sommes plus capables de fabriquer nous-mêmes...

Avec la pagaille qui règne en Tunisie, prions le ciel pour que nos régiments ne manquent pas de bottes..... Quand on connait les problèmes rencontrés par nos amis belges, espérons également que la fabrication de cette nouvelle arme ne sera pas interrompue.
Revenir en haut Aller en bas
Lima5op
Invité



MessageSujet: Re: La fin de carrière de l'AA-52.   Mer 2 Mar 2011 - 7:54

10 000 ex commandés à FN ? Pourquoi ne pas avoir opté pour la Minimi ?

L5op
EMiat Agen
P32
71/10
Revenir en haut Aller en bas
sgt8
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: re-fin de carrière pour l'AA52   Mer 2 Mar 2011 - 13:50



La minimi est en dotation dans quelques régiments en ce moment et depuis quelques années.

La France n'a pas su ou voulu entreprendre une étude pour le remplacement de AA52, et maintenant il y a le feu au lac. Alors on prend ce qu'on trouve de prêt à servir. Il faut plusieures années pour faire adopter une arme dans les armées, et beaucoup de crédits!!!!!!!!!!

sgt8
Revenir en haut Aller en bas
RIMA
Invité



MessageSujet: Le fusil mitrailleur est une arme automatique.......   Dim 6 Mar 2011 - 16:06

Citation :
avons remisé sans états d'âmes nos 24/29 à la brocante.
Le fusil mitrailleur est une arme automatique.......
je ne me souviens plus des paroles!
Qui viendra à mon secours,
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin de carrière de l'AA-52.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin de carrière de l'AA-52.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: Matériel, Armes, Munitions, Héraldique, Décorations militaires :: ARMES et MUNITIONS-
Sauter vers: