CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les prophéties de Robert Gates

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les prophéties de Robert Gates   Dim 27 Fév 2011 - 18:10


Les prophéties de Robert Gates
27 février 2011 – 12:35

Nommé en 2006 par George W Bush pour remplacer le controversé Donald Rumsfeld à la tête du Pentagone, Robert Gates, conservé à ce poste par Barack Obama, devrait quitter ses fonctions au cours de cette année.

Lors de son probable dernier discours prononcé devant les cadet de l’école d’officiers de West Point, le 25 février dernier, Robert Gates a évoqué l’avenir des conflits auxquels l’US Army aura à faire face au cours des prochaines années.

« Le risque d’un nouvel Afghanistan ou d’un nouvel Irak, à savoir envahir, pacifier et administrer un vaste pays du tiers monde, est probablement faible » a-t-il ainsi estimé. Mieux même, en paraphrasant le général MacArthur, Robert Gates a déclaré que « tout futur secrétaire à la Défense qui conseillerait au président d’envoyer à nouveau une vaste force terrestre américaine en Asie, au Moyent-Orient ou en Afrique ferait mieux de se faire soigner le cerveau ».

Cela peut paraître toutefois osé étant donné que nul ne pouvait prévoir, le 10 septembre 2001, que les Etats-Unis et leurs alliés de l’Otan allaient s’engager pour un long conflit en Afghanistan. Autrement dit, c’est quand même aller un peu trop vite en besogne si l’on considère que l’on n’est pas à l’abri de surprises stratégiques qui remettraient en cause le pronostic de Robert Gates.

Seulement, pour ce dernier, il ne faut pas refaire les erreurs du passé. « Pas une seule fois, nous n’avons anticipé avec justesse. Nous n’avions aucun idée de ce qui nous attendait un an avant les conflits récents » a-t-il expliqué. D’où la nécessité, selon lui, de mettre l’accent sur des capacités militaires permettant de « prévenir les problèmes purulents avant qu’ils ne se transforment en crises qui demandent une coûteuse et controversée intervention militaire américaine à grande échelle ».

Aussi, estimant que les « perspectives pour un autre choc frontal de forces mécanisées semblent moins probables », Robert Gates a avancé que l’US Army sera « de plus en plus contestée » et devra « justifier le nombre, la taille et le coût » de ses unités lourdes. Autrement dit, elle devra s’adapter et changer de format une fois que les conflits en Irak et en Afghanistan seront terminés.

D’où un problème qui se posera à ses cadres. Pour Robert Gates, ces derniers, qui ont acquis de larges compétences sur le terrain au cours de ces dix dernières années, en étant « responsables de la vie de dizaines ou de centaines de soldat, de millions de dollars d’aide à gérer » ou encore en réconciliant « des tribus en guerre », risquent de se retrouver noyés dans la bureaucratie.

D’où le souhait exprimé par le secrétaire à la Défense de voir l’US Army encourager « les détours et les parcours atypiques », en incitant les officiers à poursuivre des études supérieures, à enseigner ou encore à travailler pour des instituts de recherche ou au bureau du Congrès étant donné qu’il n’y aura pas de commandements pour tout le monde. Il s’agit là d’éviter de perdre des compétences qui pourraient se révéler utiles ultérieurement.

Enfin, pour terminer, Robert Gates a conforté les cadets de West Point dans le métier qui sera le leur. « Je crois que vous avez fait le bon choix, et même que vous avez de la chance d’avoir choisi cette voie. Car au-delà des difficultés, du chagrin et des sacrifices – et ils sont réels – il y a une satisfaction à servir. Vous avez une opportunité extraordinaire (…) de vivre pour des missions et des décisions qui peuvent changer le cours de l’histoire. Vous sera mis au défi de sortir de votre confort et de prendre des risques (…). Pour développer ce dont vous pensiez être capables de faire en tant que chef, l’amitié, la responsabilité, l’agilité, l’altruisme et surtout le courage. Et vous allez faire tout cela à une âge où beaucoup de vos pairs lisent des feuilles de calculs ou font des photocopies » a-t-il déclaré.



PAS ETONNENT MAIS D'ACTUALITE/ MB
Revenir en haut Aller en bas
 
Les prophéties de Robert Gates
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: VEILLE ACTUALITE MILITAIRE-
Sauter vers: