CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Lettre ouverte à Monsieur Rotman

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Lettre ouverte à Monsieur Rotman   Sam 1 Déc 2007 - 19:35

CERCLE POUR LA DEFENSE DES COMBATTANTS
D'AFRIQUE FRANÇAISE DU NORD (CDCAFN)
Secrétariat National : Association Soutien à l'Armée Française (ASAF)
18 rue de Vézelay 75008PARIS Tél/Fax : 01 42 25 48 43
Fédération Nationale des Anciens d'Outre-mer et Anciens Combattants des Troupes de Marine - Association
Soutien à l'Armée Française - Association des Anciens des Affaires Algériennes (les SAS) - Union Nationale des
Parachutistes - Droits des Religieux Anciens Combattants - Promotion "Victoire 1945" - Association "La
Koumis" - Union Nationale des Anciens Combattants d'Indochine, des TOE et d'AFN - Conseil National des
Français Musulmans - Union des Blessés de la Face et de la Tête "Gueules Cassées" - Fédération des Sociétés
des Anciens de la Légion Etrangère - Union Nationale des Combattants - Souvenir de l'Armée d'Afrique - Union
Nationale de l'Arme Blindée Cavalerie Chars – Amicale des Anciens des Services Spéciaux de la Défense
Nationale – Fédération Nationale des Associations Parachutistes – Fédération Nationale de l'Artillerie –

Fédération Nationale André Maginot


Paris, 2 novembre 2007

LE DÉLÉGUÉ NATIONAL

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR PATRICK ROTMAN

Monsieur,

Le Cercle pour la Défense des Combattants d'AFN (CDCAFN) regroupe 17 associations, représentant 800 000 adhérents. Il s'est réuni le 25 octobre 2007 pour évaluer le message délivré par le film "L'ennemi intime" dont vous êtes le scénariste.

Le pacte fondateur qui unit ces associations a pour but de défendre l'honneur de ceux qui ont servi la France dans la lutte décidée par les gouvernements de l'époque en Afrique du Nord, notamment en Algérie entre 1954 et 1962.

Les Présidents de ces associations, après avoir vu, séparément, le film "L'ennemi intime" et pris le temps de la réflexion, estiment de façon unanime que le scénario est orienté préférentiellement contre l'Armée Française et manifestement nuisible à la France par l'incitation à la haine raciale qu'il suinte.

ORIENTÉ, c'est ce qui ressort du titre du film "L'ennemi intime" reproduction littérale de celui de votre documentaire de 2002, qui chargeait, pratiquement à sens unique, l'Armée Française pour sa brutalité, voire sa sauvagerie pendant la guerre 1954-1962.

Certes, le film actuel, dans son début, montre le résultat du massacre de villageois par les rebelles, illustrant ainsi la cruauté du FLN, et, à la rigueur, pouvant justifier la recherche du renseignement par la torture de fellaghas capturés sauf que la mise en scène est outrancière, caricaturale et finalement grotesque ! Ces chaînes on se croirait revenu au Moyen-Age. En apparence par symétrie, mais en réalité disproportionnée, la charge contre l'Armée Française est orientée au point de mettre en scène un épisode révoltant, reproduction d'un "mini­Oradour sur Glane". L'accusation est tellement grave qu'il est indispensable de s'arrêter sur son mécanisme et sa mise en scène.

Le scénario est centré sur l'action d'une petite unité d'infanterie où se mêlent quelques harkis et une quarantaine de soldats métropolitains, encadrés par un seul sous-officier d'active, certes expérimenté, et un jeune officier de réserve, peu à l'aise. C'est le choix de la mise en scène de ce film-fiction, de manière à représenter de façon compréhensible l'armée régulière à base d'appelés du contingent, implantée dans les secteurs opérationnels d'Algérie. Grâce à ce procédé, inutile de montrer plusieurs unités, puisqu'il suggère, et l'on peut l'imaginer, qu'elles se ressemblent toutes. A noter qu'apparemment il n'y a pas d'appelés de souche nord-africaine, aux mentalités et motivations différentes de celle des harkis. Or, ils représentaient, en 1959, 40% de l'effectif d'une telle section. Ce qui à soi tout seul rend invraisemblable la sauvagerie d'une telle unité envers la population.

L'épisode en question, une jeep transportant trois militaires armés tombe dans une embuscade, isolée et non liée au village. Cet acte de combat normal ne justifie pas l'intervention dans le village d'un commandant, arrivant après la bataille, vêtu d'une chemise noire (allusion au fascisme, et au passage injure envers les officiers d'active) ordonnant le massacre des enfants et des femmes.

Votre récit accusateur est d'autant plus invraisemblable qu'il prend pour cible des soldats appelés du contingent, aguerris et mûris par les opérations de pacification auprès des populations. Même en l'absence de recrues de souche nord-africaine, ces appelés et leur encadrement; qui partageaient la même vie et les mêmes risques, n'auraient pas accepté sans broncher de massacrer des femmes et des enfants. Ils n'étaient ni stupides, ni lâches et vous les insultez en traitant ainsi leur comportement dans la guerre. Inutile de vous masquer derrière le faux nez de cette contorsion pseudo-philosophique de "L'ennemi intime" et de vous abriter juridiquement derrière l'artifice de la fiction : il s'agit bel et bien d'une injure.

En retour, nous qui avons réellement combattu en Algérie avec des harkis et des appelés, nous affichons notre conviction : les appelés, les harkis, les sous-officiers et les officiers subalternes de l'encadrement de contact de ces troupes étaient de bons soldats, de bons Français incapables de commettre ces crimes que vous mettez complaisamment en scène. Pour attirer le chaland ou par idéologie ?

Cette idéologie est NUISIBLE à la cohésion nationale, eu égard aux réactions possibles, probables et surtout durables, de l'importante population d'origine maghrébine face à ces crimes, dont le "mini-Oradour sur Glane". Comment voulez-vous qu'en France la population d'origine maghrébine ait envie d'aimer les Français ? Car dans votre scénario, il ne s'agit pas d'une unité d'extra-terrestres, fabriquée et mise en scène pour ce film-fiction. Non, il s'agit de combattants fournis par la conscription, c'est-à-dire par tous les foyers, toutes les familles, de toute la France. C'est donc la France qui est en cause, car ce million de jeunes Français de l'époque, les grand-pères de maintenant, se seraient conduits comme des sauvages, des nazis, vis-à-vis des grands parents et des parents de cette population d'origine maghrébine actuelle. Votre message orienté est nuisible, car il est une incitation à la haine raciale.

Je suis donc mandaté pour vous demander de bien vouloir nous fournir quelques exemples concrets de massacres, c'est à dire pour chacun le lieu, la date (au moins l'année) le numéro du régiment concerné, etc... Car vous ne pouvez à la fois prétendre que ce scénario repose sur des faits réels et refuser d'en apporter la preuve !

Nous nous chargerons de la suite à donner.

Dans l'espoir que vous ne fuirez pas votre responsabilité, je vous prie de recevoir mes salutations.
Général de corps d'armée (cr) Bernard GILLIS
Délégué National du CDCAFN
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: a propos de Mrs rotamn   Mar 16 Déc 2008 - 17:37

bonsoir

Le film l'ennemie intime est une grosse daube il ne fallait pas s'attendre à autre chose ,de la part d'un type comme rotman ,communiste ,et crachant à tout va sur l'armée Française.
Des le début l'on voit l'officier arriver dans un uniforme dégueulasse,et puis la fin le village massacré au lance flamme ça me fait rire qui peut croire des âneries pareilles hormis des tas de coco. IL y a des années un nanar du même genre était sorti sur l'indo, charlie bravo,ou on voyait la même scène, d'un village viet brulé au lance flamme,et un officier para faisant une fellation à un de ses gars qui allait mourir, c'est de la même cuvée. Et je ne parle pas du film la question sur la bataille d'Alger. il ne vaut mieux pas s'arrêter devant se genre d'affiche on a la nausées.
Amicalement.Mimosa.Patrick.

Le passer est la semence de l'avenir.

Commandant pierre guillaume.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre ouverte à Monsieur Rotman   Mar 16 Déc 2008 - 17:49

mimosa a écrit:
bonsoir

Le film l'énemie intime est une grosse d'aube il ne fallait pas s'attendre à autre chose ,de la part d'un type comme rotman ,communiste ,et crachant à tout va sur l'atmée Française.
Dé le début l'on voit l'officier arriver dans un uniforme dégeulasse,et puis la fin le village massacré au lance flame sa me fait rire qui peut croire des aneries pareil hormis des tas de coco.IL y a des années un nanar du méme genre était sorti sur l'indo,charlie bravo,ou on voyait la méme scene,d'un village viet bruler au lance flame,et un officier para faisant une fellation à un de ses garçs qui allait mourir,c'est de la mémé cuver.Et je ne parle pas du film la question sur la bataille d'alger.il ne vaut mieux pas s'arreter devant se genre d'affiche on a la nausées.
Amicalement.Mimosa.Patrick.

Le passer est la semence de l'avenir.

Commandant pierre guillaume.

Bonsoir Patrick
Hélàs sur l'opinion publique cela donne l'impression de réalisme le but desinformer des français qui n'ont pas connu ou vécu cette période.
Nous devons réabilités notre Armée et nos soldats dans l'esprit de chacun.
Revenir en haut Aller en bas
Sergent LOMBART
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Lettre ouverte à Monsieur Rotman   Jeu 25 Déc 2008 - 16:38

Citation :
Nous devons réhabilités notre Armée et nos soldats dans l'esprit de chacun.

Tout à fait d'accord !!!

C'est pour cela qu'a notre niveau nous nous battons tous les jours !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Roger Bodson
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Lettre ouverte à Monsieur Rotman   Sam 21 Fév 2009 - 13:07

Hélas! Il y a ceux qui ont fait l'histoire et ceux qui la raconte à leur façon, pire ils y a ceux qui la déforme.
Heureusement pour nous Paras Belges nous n'avons jamais été trahis comme le furent nos frères d'Armes français.
Amitiés Paras
Roger
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre ouverte à Monsieur Rotman   Sam 21 Fév 2009 - 13:30

Roger Bodson a écrit:
Hélas! Il y a ceux qui ont fait l'histoire et ceux qui la raconte à leur façon, pire ils y a ceux qui la déforme.
Heureusement pour nous Paras Belges nous n'avons jamais été trahis comme le furent nos frères d'Armes français.
Amitiés Paras
Roger

Cher Camarade
Nous avons dans notre Pays un lourd contentieux avec les socialo-communistes? rappelons nous 36..... et le conflit 39/45 ensuite l'Indochine avec les communistes qui renversaient les civières de nos bléssés débarquant du Pasteur à Marseille et jeter des boulons aux Soldats du CEFEO embarquant pour Hanoi.Puis les porteurs de valises du FLN qui aujourd'hui osent encore donner des leçons alors que ce sont des collabo.
Il est vrai que la France n'a cessé de combattre depuis 39 à 62.
C'est tout de meme notre page de Gloire en ce qui me concerne.
Amitiés Parachutistes
Jean-Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Roger Bodson
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Lettre ouverte à Monsieur Rotman   Sam 21 Fév 2009 - 14:13

Charognard a écrit:

Cher Camarade
Nous avons dans notre Pays un lourd contentieux avec les socialo-communistes? rappelons nous 36..... et le conflit 39/45 ensuite l'Indochine avec les communistes qui renversaient les civières de nos bléssés débarquant du Pasteur à Marseille et jeter des boulons aux Soldats du CEFEO embarquant pour Hanoi.Puis les porteurs de valises du FLN qui aujourd'hui osent encore donner des leçons alors que ce sont des collabo.
Il est vrai que la France n'a cessé de combattre depuis 39 à 62.
C'est tout de meme notre page de Gloire en ce qui me concerne.
Amitiés Parachutistes
Jean-Pierre

Je suis persuadé que si j'étais né quelque 150 kms plus au sud, j'aurais porté un béret rouge avec l'insigne au dessus de l'oeil droit au lieu du gauche et que nous aurions servi ensemble en Algérie.
L'armée française et surtout les Paras n'ont jamais démérité.
En Indochine et en Algérie vous avez gagné des batailles que les politiciens ont ensuite perdues.
Se battre dans ces conditions est votre Gloire et votre Grandeur.
Amitiés Paras
Roger
Revenir en haut Aller en bas
Méaude
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Lettre ouverte à Monsieur Rotman   Dim 22 Fév 2009 - 15:54

Qu'est-ce qui fait que les paras sont différents de toutes les autres corps d'armée et que nous soyons les enfants maudis nés des malheurs de nos 2 pays???
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre ouverte à Monsieur Rotman   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre ouverte à Monsieur Rotman
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: LES JOURNALISTES, LES HISTORIENS et ceux en question!!!-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: