CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le retour de l’Ecole de Guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le retour de l’Ecole de Guerre   Sam 29 Jan 2011 - 16:18

Le retour de l’Ecole de Guerre
Ecrit par Romain Mielcarek le 20 jan 2011 à 21:18



Citation :
L’Ecole de Guerre est de retour. Les officiers français appelés à atteindre les rangs les plus élevés de la hiérarchie ne passeront désormais plus par les bancs du CID.
Ce changement de nom ne relève pas du détail car si le contenu du cursus demeure, les militaires devront se rappeler que la guerre n’est pas si éloignée de la France. Un mot grave qui confirme la réalité des menaces.


La pucelle de la première promotion "Général de Gaulle" de l'Ecole de Guerre.
Nicolas Sarkozy, le président de la République et Alain Juppé, le ministre de la Défense, ont renommé le Collège Interarmées de Défense (CID). Dorénavant, on parlera de nouveau d’Ecole de Guerre. Une terminologie qui rappelle l’histoire de ce prestigieux enseignement militaire. L’Ecole supérieure de guerre de l’Armée de Terre est née en 1877, après la défaite 7 ans plus tôt contre les Prussiens. Successivement, chaque armée avait été dotée d’un établissement équivalent avant que les quatre ne soient fondus au sein du CID en 1993.

L’armée française change t-elle d’objectifs ? Point du tout. Le général Pascal Valentin, directeur de cette formation, cité par le quotidien La Croix, évoque « un changement dans la continuité ». Le contenu de la scolarité des officiers, choisis sur concours et voués à occuper les positions les plus élevées des Etats-Majors, ne devrait donc pas être bouleversé. Les 200 intervenants annuels continueront de venir stimuler l’intellect de quelques 336 stagiaires, dont 101 proviennent de 72 pays partenaires de la France. Une première promotion qui a choisit de rendre hommage au général Charles de Gaulle en lui empruntant son nom.

Changer le nom de cette école doit rappeler aux militaires qu’ils ont « besoin d’anticiper et de préparer les évolutions et bouleversements stratégiques du XXIème siècle » et « la réalité des opérations actuellement menées », pour reprendre les mots d’un communiqué de presse des armées. Après s’être longtemps concentrée sur sa paix, la France pourrait donc prendre conscience de réalités différentes.
Citation :
La plus urgente est certainement l’engagement en Afghanistan où quelques 3800 soldats sont déployés en sachant que le début de cette mission date d’il y a maintenant dix ans et qu’elle a coûté la vie à 53 des leurs. D’autres se trouvent toujours dans les Balkans, au Liban et en Côte d’Ivoire où ils sont confrontés à des difficultés continuelles.
C’est en tout cas le regard vers l’avenir qui interroge. Les menaces et le rôle de la France dans la prise en compte de celles-ci évoluent radicalement. Pour l’Alliance atlantique et l’OTAN, les grands adversaires continuent d’être la Chine et l’Iran. En Europe, c’est l’intégration et la pacification des pays de l’est qui continue de soulever des questions, le dialogue avec la Russie restant complexe. En Afrique enfin, les foyers d’instabilité restent nombreux. Des défis réels qui imposent de réfléchir la guerre autrement et d’anticiper les grandes difficultés.


Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: Le retour de l’Ecole de Guerre   Sam 29 Jan 2011 - 19:13

En Afrique, il est certain que les foyers restent nombreux, je dirai même qu'ils augmentent à vue d'oeil.....

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour de l’Ecole de Guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: VEILLE ACTUALITE MILITAIRE-
Sauter vers: