CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Niger : deux militaires du COS blessés au cours d'un affrontement avec AQMI (actualisé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Niger : deux militaires du COS blessés au cours d'un affrontement avec AQMI (actualisé)   Dim 9 Jan 2011 - 18:59

marianne2.fr Rédigé par Jean-Dominique Merchet le Dimanche 9 Janvier 2011 à 10:28

Selon nos informations, deux militaires français du Commandement des opérations spéciales (COS) ont été blessés samedi dans des combats avec les miliciens d'AQMI (Al-Qaida au Maghreb islamique). Les militaires français sont intervenus "en coordination" avec l'armée nigerienne à la suite de l'enlèvement, vendredi soir, de deux jeunes Français à Niamey, la capitale du Niger. Les corps de ces deux Français ont été retrouvés, sans que l'on connaisse encore avec précision les circonstances de leur mort. Le ministère de la Défense laisse entendre qu'ils auraient été "exécutés" par leurs ravisseurs.

A la suite de l'enlèvement de ces deux Français, la garde nationale nigerienne a pris en chasse leurs ravisseurs dès la nuit de vendredi à samedi, de manière très "pro-active" selon un proche du dossier. Ils bénéficiaient du soutien d'un avion français ATL 2, qui a permis de localiser leur véhicule filant vers le nord et de tenter de les intercepter. Au cours d'un premier affrontement avec AQMI, des nigeriens ont été blessés, notamment l'officier commandant la garde nationale. Le commando d'AQMI a pu prendre la fuite. L'ATL 2 de la Marine a, dans un premier temps, perdu le contact avec le 4x4 avant de retrouver sa trace.

Les militaires français présents au Sahel sont intervenus à leur côté. Un avion de patrouille Atlantic 2, basé à Niamey, a participé à l'opération de traque du 4x4 d'Aqmi, suivi par les Nigeriens.
D'autres moyens aériens ont, selon toute vraisemblance, été engagés, mais - faute d'absolue certitude - il a été décidé de ne pas intervenir par la force en tirant sur le véhicule.

Des forces spéciales françaises ont été déposées dans le secteur de la frontière entre le Niger et le Mali(0 200 km au nord de Niamey), où le commando d'AQMI tentait de se réfugier. Des combats, de jour, ont eu lieu au cours desquels deux militaires français ont été blessés.

Une opération spéciale, techniquement et tactiquement complexe, a été montée en moins d'une douzaine d'heures en mobilisant les moyens militaires présents dans la région. Les hommes du COS ont installés un "bouchon" pour empêcher les terroristes d'AQMI de rejoindre leur sanctuaire au Mali, où sont déjà détenus les otages enlevés à Arlit.

L'état-major des armées ne livre pas de détails sur le mode opératoire de cette opération spéciale. Toutefois, le largage de parachutistes fait partie de la large panoplie de moyens utilisés samedi.

On ignore le bilan du côté d'AQMI, mais il pourrait être élevé. Des sources non officielles avancent le chiffre de trois morts - alors que le commando qui a enlevé les Français ne comprenait que quatre hommes.

La France entretient un dispostif militaire non négligeable au Sahel. Des forces spéciales, avec des moyens aériens (hélicoptères et avions de transport) sont basées en Mauritanie et au Burkina Faso. Une présence plus modeste est signalée au Mali et dans le nord du Niger. Des avions de patrouille maritime (aussi efficace dans le désert qu'au dessus de la mer) sont toujours basés à Niamey.



Citation :
voeux de prompt et total rétablissement à ces deux Soldat de FRANCE blessés au combat
Revenir en haut Aller en bas
 
Niger : deux militaires du COS blessés au cours d'un affrontement avec AQMI (actualisé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: VEILLE ACTUALITE MILITAIRE-
Sauter vers: