CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur»

Aller en bas 
AuteurMessage
Fombecto
Expert
Expert
Fombecto


Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur» Empty
MessageSujet: Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur»   Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur» EmptySam 8 Jan 2011 - 21:01

Vu sur le net

Je vous livre cet information lue en diagonale. Elle semble un peu confuse, mais qui fait penser à
"Barracuda".

La France, tous Présidents confondus en sont bien capables, on appelle cela des "coups tordus".


Vraisemblablement une opération est préparée, delà à l'appeler "code d'honneur", je ne m'y hasarderais pas....


Citation :
Préparation de l’opération ‘’Code d’honneur’’ Sarkozy a programmé des massacres à Abidjan

Des hommes de l’ombre, membres d’unités
spéciales d’infiltration et d’exécution pour le compte de la France ont
mis pied en Côte d’Ivoire. Ils s’activent pour la mise à exécution de
l’opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur». Tout
sur le dernier Baroud d’honneur de la France en Côte
d’Ivoire…Confidences de Français vivant en Côte d’Ivoire sur l’attaque
imminente que préparent les dirigeants de leur pays d’origine, afin de
mettre fin au régime de Laurent Gbagbo.
Cirrus sur Abidjan! Des langues se délient au sein de la communauté
française vivant à Abidjan. Depuis quelques jours, des Français témoins
de ce qui se prépare contre le pouvoir et même contre la personne de
Laurent Gbagbo, actuel chef d’Etat ivoirien, n’ont cessé d’attirer
l’attention des autorités en place. Ils ont alors décidé de se
confier, « afin que soit mise au grand jour » l’opération expéditive en
préparation en Côte d’Ivoire et que le peuple ivoirien en soit
informé», avouent-ils, lors des échanges avec eux.

Les révélations et confidences de Français vivant à Abidjan

Les témoignages ont été recueillis quelque part à Abidjan, capitale
économique ivoirienne et ont été livrés par des Français, vivant en Côte
d’Ivoire depuis des années. Ils y ont fait fortune. Ils ont décidé de
se confier. « Nous avons décidé d’alerter les autorités ivoiriennes et
le monde entier sur ce qui se trame dans l’ombre sur le compte du
peuple ivoirien ».
Pour ces ressortissants français, la France est sur le point de mettre à
exécution son plan savamment préparé, depuis le premier tour de
l’élection présidentielle. Un plan visant d’une part à exécuter des
personnes du sillage du chef de l’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo et
d’autre part, à déclencher une situation de chaos en vue d’extrader
celui-ci vers une destination inconnue. Mais ces Français, compatriotes
de Nicolas Sarkozy, Président de la République française s’opposent à
un tel projet.
Au nombre de quatre ce jour-là, l’air grave et refusant pour la
circonstance tout appel (car ils ont fermé leurs téléphones portables)
ces ressortissants français très au fait du « coup spectaculaire »,
imminent ont confié avoir alerté le pouvoir Laurent Gbagbo, sur la
nature du commando présent à Abidjan. «Ils sont dans nos murs. Des
unités spéciales de la terreur sont à Abidjan. Le temps presse. Si
rien n’est fait, dans les jours qui suivent, la Côte d’Ivoire sera un
champ de bataille», laissent-ils attendre. « Nous sommes autant menacés
que les Ivoiriens. Il faut réagir vite », estiment-ils avant de livrer
quelques indications sur les tueurs en embuscade.
«C’est depuis la fin du second tour de la présidentielle en novembre
2010 que nous ne manquons, et cela chaque jour, de dévisager des
éléments de plusieurs unités des forces spéciales membres de
commandos des missions et autres expéditions, à Abidjan », lancent-ils
d’emblée. Et de poursuivre : «Au sein de l’armée française, il existe
des sections pour des opérations précises et urgentes. Ce sont des
éléments de ces forces spéciales que nous avons identifiés au sein des
populations, ici à Abidjan. Ce qui veut dire qu’il y a danger »,
indiquent ces Français qui soulignent être des Ivoiriens dans l’âme.
«Nous avons fouiné et découvert qu’il y a actuellement trois sections
du Centre des Opérations spéciales, le Cos. C’est une force de
massacre. Ses éléments ne font pas de renseignements, ils tuent. C’est
le Cos qui a fait le sale boulot en Algérie. Ce sont des grenadiers
voltigeurs. C’est une force spécialisée dans les combats urbains.
Elles sont composées de 33 éléments par sections des six groupes
parlant toutes les ethnies de Côte d’Ivoire. Nous tenons à faire
remarquer que ce sont des éléments spécialisés dans l’infiltration,
l’extraction et l’élimination. Nous vous confions que la présence du
Cos à Abidjan est inquiétante et représente une réelle menace pour les
populations. Parce que le Cos n’est pas une force conventionnelle »,
insistent-ils. «Cette unité spéciale, une idée de de Gaule est très
active aujourd’hui. Car il s’agit pour ceux qui la composent de mourir
pour le drapeau. Ils ont pour particularité d’apprendre et de parler
plusieurs langues. Ceux qui sont actuellement en Côte d’Ivoire parlent
parfaitement les ethnies ivoiriennes. Ils sont fondus au sein des
populations et vivent actuellement avec elles. Ils se font passer pour
des pêcheurs, marins ou des maçons et vivent ou marchent en double.
Ils sont pour la plupart des Noirs. Plusieurs d’entre eux qui étaient
en Irak ou en Afghanistan ont été sélectionnés pour la mission en Côte
d’Ivoire ».
Dans la phase finale de l’exécution de la déstabilisation de la Côte
d’Ivoire, confient-ils, le Cos sera appuyé par plusieurs autres unités
des forces spéciales françaises qui sont trempées dans la chute de
plusieurs régimes que Paris ne voyait pas d’un bon oeil: «Il y a
actuellement des éléments du 3è Régiment parachutiste d’infanterie
marine, le Rpim. Des éléments du 3è Régiment étranger d’infanterie, le
Rei basé en Guyane, ils ont leur quartier à Dakar. Il y a également
ici, à Abidjan, le 6è Régiment d’étranger du génie, le Reg. Ses
éléments sont spécialisés dans la destruction et la reconstruction ; ils
sont basés à Rouen en France».

«Assassinats de Français programmés…»

La Côte d’Ivoire a été déclarée zone 3 : «C’est-à-dire que ce pays a
été déclaré zone en attente d’attaque. Deux croisières et des
porte-avions sont en route pour la Côte d’Ivoire. Depuis une semaine,
nos parents présents au sein des forces spéciales nous recommandent de
quitter la Côte d’Ivoire pour le Ghana», indiquent ces Français et de
poursuivre : «Toutes ces forces spéciales ont décidé de procéder par
des intimidations. Puis pousseront à des embuscades aux forces
onusiennes, ce qu’ils ont déjà entrepris avec des provocations des
Casques bleus. C’est déjà constaté dans les différentes villes. Il
faudra être très vigilants… Ils veulent commettre des assassinats contre
des ressortissants français pour faire porter le chapeau aux Forces
de défense ivoiriennes. Or, tuer un Français, c’est déclarer la guerre à
la France. Le Cos utilise actuellement les renseignements de la Licorne
qui a partagé Abidjan en 10 zones de combats et de rapatriement des
ressortissants français».
Toujours selon ces Français, un avion américain, ‘’Apach Hawack’’, un
bombardier serait depuis plusieurs jours positionné au-dessus de la Côte
d’Ivoire. Avec pour mission de localiser les positions des soldats
ivoiriens ou des manifestants qui iraient contre des intérêts français. «
Lors de l’attaque, il projettera des bombes en papier comme cela s’est
passé au Kossovo, dans les Balkans. Grâce aux marquages par des
transpondeurs et compteurs que les éléments des forces spéciales
continuent de poser à travers la ville d’Abidjan. Ces bombes provoquent
une onde de choc dans un cercle de 2 kilomètres qui fait tomber tout
humain dans un étourdissement qui dure au moins cinq minutes. Mais,
pour que la victime retrouve toute sa lucidité, il lui faudra au moins
trois à quatre jours », révèlent-ils.
Au sortir de ce tourbillon chaotique, poursuivent ces Français, «avec
une attaque rapide prévue, ces forces spéciales envoyées par Sarkozy
auront eu le temps de se saisir du Président Laurent Gbagbo pour le
conduire hors de la Côte d’Ivoire. Nos sources au sein de ces forces
nous rapportent que la destination prévue pour accueillir le chef de
l’Etat Laurent Gbagbo est une île entre la Floride aux Etats-Unis
d’Amérique et Bermudes pour accueillir la famille du Président. Pour un
exil d’oré….». Ce qui pourrait certainement expliquer l’information
récurrente de demande d’exil du Président Laurent Gbagbo auprès du
Président américain Barack Obama.

«Une liste de 18 personnes à exécuter…»

«Dans leur plan diabolique, il y a une liste de 18 personnes à
éliminer dont 5 généraux de l’armée ivoirienne. Il n’est point question
d’éliminer physiquement le Président Laurent Gbagbo. Mais, le
contraindre à l’exil. Il s’agit plutôt, pour les tueurs de Nicolas
Sarkozy, d’éliminer en priorité, Charles Blé Goudé. C’est lui que
l’Elysée redoute le plus en Côte d’Ivoire. Il est très populaire et
charismatique. Il est perçu par Paris comme celui qui est capable de
mettre à mal les actions de terrain des forces en présence. Ceci avec
des appels aux soulèvements populaires ». Pour ces Français, auteurs
de cette attaque en vue, il n’est point question d’échec. «Toutes les
chancelleries internationales savent ce qui se prépare. Et elles
suivent attentivement la préparation de l’opération », confient-ils.
«Mais nous refusons que cela se passe ainsi. Aujourd’hui, tous les
Français qui ont fait des déclarations pour soutenir la légalité
constitutionnelle en Côte d’Ivoire en reconnaissant l’élection de
Laurent Gbagbo sont menacés. Nous nous sentons frères des Ivoiriens »,
soulignent nos informateurs avant de noter un autre volet spirituel du
complot. « Nous savons que ce qui se passe en Côte d’Ivoire est une
histoire de confrérie. La Rose Croix, la Franc maçonnerie, le Feu
Ardent, le 5è Œil, Couleur pourpre, dont sont membres la plupart des
membres de la hiérarchie militaire. Ce sont elles qui veulent décider
de ceux qui doivent diriger ici en faisant croire au peuple qu’il
est libre de se choisir un président ».

«Paris nous traite de rebelles»

Pour ces confidents français, les Usa soutiennent Sarkozy parce qu’il
leur a fait croire que Laurent Gbagbo a organisé la confiscation du
pouvoir, grâce aux preuves qu’auraient fournies les services secrets
français avec le soutien de certains services secrets étrangers en Côte
d’Ivoire. « C’est pourquoi, les Usa soutiennent Alassane Ouattara.
Aujourd’hui, les ressortissants des pays occidentaux ont progressivement
quitté à plus de 90 % la Côte d’Ivoire sur le nombre qu’ils ont été
par le passé. Il ne reste en majorité que près de 16.800 Français. Et
l’Elysée nous traite de rebelles. A l’heure où nous vous parlons, nous
n’avons plus accès aux services de paieries. L’ambassade a bloqué nos
comptes. Les autorités françaises veulent que nous rentrions en France.
Or nous refusons de quitter la Côte d’Ivoire. Nous avons reconstruit
nos vies passés les évènements de novembre 2004. Sarkozy veut que nous
rentrions pour nous reverser l’équivalent de 300.000franc Cfa. Pourtant,
nous gagnons mieux nos vies ici en Côte d’Ivoire parce que nos affaires
ont repris depuis belles lurettes. Il faut que la police
diplomatique s’active sur la trace des éléments du Centre des opérations
spéciales. Si elle parvient à mettre la main sur un seul de ses
éléments la Côte d’Ivoire évitera les massacres», ont invité ces
Français avant de prendre congé de nous. Tout en indiquant être prêts à
œuvrer à mettre en état de nuire les forces françaises présentes sur
les bords de la lagune Ebrié.

infocotedivoire.net
Revenir en haut Aller en bas
PTS
Pro !
Pro !
PTS


Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur» Empty
MessageSujet: Re: Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur»   Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur» EmptySam 8 Jan 2011 - 22:10

On peut être inquiet, FRANCAFRIQUE est -tu encore là?
Revenir en haut Aller en bas
ROUGE1
Pro !
Pro !
ROUGE1


Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur» Empty
MessageSujet: Re: Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur»   Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur» EmptySam 8 Jan 2011 - 23:37

Oui francafrique!

Les barbouzes de l'Afrique
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert
avatar


Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur» Empty
MessageSujet: Re: Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur»   Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur» EmptyDim 9 Jan 2011 - 0:52

Ben voyons !....

Il est vrai que ce ne serait pas le premier coup tordu de ce genre, mais tout de même....
Revenir en haut Aller en bas
Arcimboldo_56
Pro !
Pro !
Arcimboldo_56


Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur» Empty
MessageSujet: Re: Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur»   Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur» EmptyDim 9 Jan 2011 - 12:35

Je penserais plutôt que le triangle des Bermudes s'est déplacé au-dessus d'Abidjan ainsi Laurent pourra rejoindre l'ile de son paradis plus rapidement !

Vive le père Noël et le dahut !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur» Empty
MessageSujet: Re: Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur»   Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur» EmptyDim 9 Jan 2011 - 16:53

A la télévision hier au soir (TF1) j'ai vu un guignol qui tenait des propos analogues à ceux du texte cité.

La bêtise n'a d'égal que le rocambolesque des propos !

Les soviétiques, pourtant maîtres en la matière, n'auraient pas osé faire aussi nul !

Quant à imaginer que la France - je veux dire les autorités politiques en charge - puissent lancer et ordonner un tel coup ... Il faudrait pour cela une stratégie, et surtout des c....

Quant à imaginer, la décision d'une telle opération étant prise, que les autorités en charge "téléphonent" le coup à nos concitoyens résidents, ce n'est même pas un conte de fée, il faut une imagination de ver de terre ...

OU

Ce qui est plus probable, essayer de monter les Ivoiriens contre la France et les Français, de manière à enclencher une réaction violente - si possible - des Ivoiriens et de certains de ses séides dont on sait qu'on en trouve sur notre territoire national.
C'est une vieille recette quand on se sent acculé : trouver un bouc émissaire. C'est une très vieille recette.


Mais, cela pourrait être plus grave !


L. B. pourrait être habilement conseillé (par qui ?) :

- de tels propos vont immanquablement inquiéter (à juste titre) nos concitoyens résidents;
- il n'est pas possible de rapatrier rapidement et en sécurité l'ensemble de nos concitoyens résidents (j'ai entendu le nombre de 15.000), L. B. ou ses conseillers le savent bien;
- les autorités françaises vont imaginer une opération militaire ayant une certaine envergure permettant d'assurer la sécurité (?);
- il ne restera plus à L.B. que de lancer quelques uns de ses coupe-jarrets à l'assaut de quelques familles paisibles, déclenchant ainsi l'intervention militaire;
- alors L.B. pourra montrer au monde combien il avait raison, combien ses sources étaient bonnes, et combien la France est restée ce pays colonialiste qui fait et défait les Présidents africains ... oubliant par la-même que FOCART et ses barbouzes ne sont plus de ce monde depuis "quelques" années !
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert
avatar


Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur» Empty
MessageSujet: Re: Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur»   Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur» EmptyDim 9 Jan 2011 - 17:28

La voix de la sagesse a parlé... Merci Kaouendu.

Je suis arrivée trop tard devant mon poste TV pour voir le "guignol en question", dommage !

"Téléphonner" un coup pareil : la ficelle me parait un peu grosse, je vous l'accorde, c'est pourquoi je reste dans l'expectative...

Mais tant de magouilles, de coups tordus se déroulent çà et là, qu'on finit par se dire qu'hélas il faut s'attendre à tout.....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur» Empty
MessageSujet: Re: Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur»   Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur» Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Opération baptisée «pour l’honneur» ou encore «code d’honneur»
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Honneur au doyen !!
» Activités et jeux coopératifs pour anniversaire 4 ans
» P902 Libération
» j'ai pas de sous pour mes minis
» pour le remboursement anticipé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: OPEX 1962 à ce jour :: COTE D'IVOIRE-
Sauter vers: