CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Bison a vécu; vive Richelieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Bison a vécu; vive Richelieu   Mar 14 Déc 2010 - 19:15

Source : lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr 13.12.2010



Jeudi dernier, le colonel Jérôme Goisque, chef de corps du 126e Régiment d'infanterie de Brive, a laissé le commandement du bataillon Surobi au colonel Bruno Heluin, chef de corps du 2e Régiment d'infanterie de marine du Mans. La cérémonie a eu lieu sur la FOB Tora et a été présidée par le général Jean-François Hogard, commandant la Task Force La Fayette.



Le GTIA (groupement tactique interarmes) Bison a donc formellement cédé la place au GTIA Richelieu. Les derniers éléments du GTIA Bison quitteront l'Afghanistan le 17 décembre. Ils rejoindront Chypre et son sas de décompression, avant de retrouver leur foyer.

Je rappelle que 800 militaires, principalement issus de régiments de l'Ouest, arment le GTIA Richelieu. Parmi eux, des marsouins du 2e régiment d'infanterie de Marine du Mans, du régiment d'Infanterie chars de Marine de Poitiers, du 6e régiment du Génie d'Angers, du 11e régiment d'artillerie de Marine de la Lande d'Ouée (Rennes).

A ce noyau de troupes de marine s'ajoutent des équipes cynotechniques du 132e bataillon cynophile de l'Armée de Terre de Suippes et des fantassins du 92e régiment d'infanterie de Clermont-Ferrand équipés du VBCI (véhicule blindé de combat de l'infanterie).


Pourquoi avoir nommé ce GTIA « Richelieu » ?

Le cardinal de Richelieu est le père fondateur des Troupes de Marine.

Le GTIA Richelieu est constitué principalement de militaires issus des Troupes de Marine : marsouins, bigors et sapeurs de marine. Le cardinal de Richelieu est un visionnaire politique, militaire et un diplomate. La politique étrangère et le développement économique sont au centre de son action.

Le GTIA Richelieu mène des opérations de sécurisation, corollaire du développement et de la bonne gouvernance dans leur zone de responsabilité. Ainsi, le cardinal de Richelieu a mis fin à 50 ans de guerre civile et a restauré l'autorité de l'État sur l'ensemble du territoire.

Le GTIA Richelieu intervient dans un pays en guerre depuis 30 ans, mais dont la population aspire à la pacification et à la sécurité. Dans son œuvre, le cardinal de Richelieu a réorganisé l'armée française.

Le GTIA Richelieu participe à la constitution des forces de sécurité Afghanes, capable de prendre en main la sécurité de leur pays. Enfin, Richelieu a inauguré un nouveau type d'homme d'État : le serviteur d'État. Travailleur acharné, imaginatif et infatigable, il se distingue par sa loyauté indéfectible au service et à la grandeur de la France.

Le GTIA Richelieu sert avec honneur et loyauté pour le succès des armes de la France.
Revenir en haut Aller en bas
 
Bison a vécu; vive Richelieu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: VEILLE ACTUALITE MILITAIRE-
Sauter vers: