CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 RETOUR D'ALGERIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gervez alexis
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: RETOUR D'ALGERIE   Ven 26 Nov 2010 - 19:47

Mars,Avril 1961,le 1er R C P est en opération dans les régions d'Aris,Batna,Mac-mahon et Ménaa,puis retourà Philippeville le 21 avril au camp Péhau et c'est là que nous apprenons le début du putsch à Alger? Les compagnies sont aéero-transportées sur Alger Maison-Blanche . A Alger le régiment est mis à la disposition du Secteur Alger Sahel et assure la protection des points sensibles pendant trois jours ? Le putcsh ayant avorté le Régiment rentre à Philippeville ou il est consigné. Le 4 maile Lieutenant Colonel Plassard quitte le commandement du 1er R C P pour se rendre en civil à Paris convoqué par le Tribunal Militaire . Il est accompgné à l'aéroport par tous les officiers du Régiment et l'un d'eux a dit " je sais qu'il nous a tous couvert,car aucun d'entre nous n'a été convoqué pour justifier quoi que se soit " Il est dificile de rendre un plus bel hommage à un Chef. Il est remplacé par le colonel Genestout,lui même rappelé en France .il est remplacé début juillet par le Lieutenant Colonel LaFontaine.Ainsi donc le 1er R C P a eu trois chefs de corps en trois mois .Après quelques opérations du côté de Souk-Aharas et de la frontière Tunisienne ,le Régiment est de retour à Philippeville avant son rapatriement en métropole,et nous commençons à démonter et emballer tout notre matériel et à repeindre en kaki nos véhicules qui étaient jaune sable .Puis c'est notre dernière nuit sur le sol Algérien ou sont tombés tant des notres ,que nous quittons de Bône le 6 juillet ,sur L'eL Djézair,le Trieux ( j'étais à bord ) et Le Foudre,deux batiments de la Royale . En quittant le port ,nous sommes tous alignés au garde à vous le long du bastingage comme le veut la tradition dan la Marine et nous regardons la rage au coeur s'éloigner cette terre ou tant des notres sont morts ,terre que nous quittons en vaincus alors que nous étions militairement vaincoeurs sur le terrain .Un jour l'histoire jugera. Arrivés trois jours après à Marseille après une traversée agitée sur le Trieux,bâtiment de débarquement de chars à fond plat ou nous étions entassés à 600 à fond de câle comme des moutons . Puis après quelques incidents avec les dockers C G T qui laissaient tomber notre matériel à l'eau,embarquement sur des trains,direction Moulins-les Metz par le chemin des écoliers car notre convoi n'était pas prioritaire sur ceux de la S N C F ,puis arrivée à Moulins-les Metz deux jours après .Là,grosse surprise ,la caserne est à l'abandon depui logtemps,les vitres sont cassées et l'herbe sur la place d'armes atteint le capot des jeeps . Il nous faut donc retrousser nos manches pour tout remettre en état ,dortoirs,cuisines,sanitaires ,foyer,mess et cela nous demande plusieurs jours . Le 19 juillet,c'est là que nous apprenons que la base de Bizerte est encerclée et attaquée par l'armée Tunisienne et le régiment est placé en alerte en vue d'une intervention et le 22 juillet au matin nous partons en camions avec armes et bagages pour l'aérodrome de Metz-Fresclay ou des constellations d'air france attendent sur la piste.Nous passons la journée à attendre sur le terrain,et la bataille de Bizerte étant déja terminée ,nous rejoignons notre caserne en fin de journée . Le lendemain 23 ,nous avons nos premières permissions depuis des mois et direction Metz pour tous ;La suite !!! Trois mois de vie du régiment :
22 avril 1961 ,début du putsch pou le régiment
23 juillet 1961, assassinat du chasseur Parachutiste Francis SORO à Metz par le F L N
Voila,pourl l'histoire,trois petits mois de la vie d'un ptit'gars du 1er r c p ,lui qui avait plusieurs fois échapé à la mort en Algérie .
_________________
1er R C P 176898
Revenir en haut Aller en bas
 
RETOUR D'ALGERIE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: 1er R.C.P. - Régiment de Chasseurs Parachutistes - :: ALBUM PHOTOS SOUVENIRS des anciens du 1er RCP-
Sauter vers: