CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Répondre au sujetPartagez
 

 C'est Juppé qui l'a dit

Aller en bas 
AuteurMessage
Claude MILLET
Fondateur
Claude MILLET


C'est Juppé qui l'a dit  Empty
MessageSujet: C'est Juppé qui l'a dit    C'est Juppé qui l'a dit  EmptySam 6 Nov 2010 - 23:31

Un renvoi de Brigitte

C
'est Juppé qui l'a dit ....mais quand il fut premier ministre, il ne fit rien pour remédier
au problème...
alors...un menteur de plus ?




C'est Juppé qui l'a dit ....trés important a lire ATTENTIVEMENT
Déclaration de Monsieur Juppé, futur Premier Ministre devant les journalistes de l’A.J.P.S. en novembre 1985 :
« Si l’on continue à nier la réalité qui est explosive, si l’épiscopat continue à avoir la même position angélique, nous allons vers des émeutes de caractère racial (…) Un lien existe entre insécurité et immigration. (…)
Il faut fermer les frontières et effectuer des contrôles sur le territoire national.
Il faut aider les chômeurs à rentrer chez eux et réformer le Code de la nationalité.
Il faut que l’accès à la nationalité soit demandé et permettre aux pouvoirs publics de la refuser. C’est une responsabilité de la puissance publique que de veiller sur l’intégrité nationale. La France n’est pas une auberge espagnole. »

Extraits du journal électoral de M. Alain Juppé, espoir 18, n° 33, janvier 1986 : « Fréquemment, il est faut état des menaces qui pèsent sur l’avenir des retraites. L’une d’elles est rarement évoquée mais elle est réelle, celle du développement incontrôlé de l’immigration des non-européens.
Une enquête récente commentée par un grand magazine souligne ce danger potentiel, dont il faut tenir compte en raison du sérieux de ses auteurs.
Cela ne concerne pas les immigrés européens, c’est à dire ceux du Marché Commun, dont la culture, la religion, les us et coutumes sont pratiquement les mêmes que les nôtres, et qui sont parfaitement assimilables.
Les immigrés non-européens (I.N.E.) sont à 90% musulmans et n’ont, pour la plupart, aucune propension à s’intégrer dans notre société.La première génération d’I.N.E. n’a pas soulevé de gros problèmes. En revanche, la seconde génération, les « beurs » notamment, qui sont considérés comme français, sont très souvent réfractaires à toute assimilation. Ils s’enferment dans des « ghettos » physiques et moraux qui en font des marginaux (voir les « Minguettes »). Le développement de ce type d’îlots incontrôlés (la police n’y met pas les pieds) conduira inévitablement à de sérieux affrontements (exemple l’Angleterre) dans les années à venir, si l’on ne prend pas fermement la situation en main.
Quoi qu’en dise Georgina Dufoix (qui semble oublier que le Parti socialiste veut faire voter les immigrés, ceci explique cela), l’accroissement de la population I.N.E. impliquera des conséquences dramatiques pour la France. La fécondité des Français est de l’ordre, hors immigrés, de 1,5, mais une hypothèse vraisemblable prévoit une évolution vers 1,25 (taux allemand et italien), alors que celle des « I.N.E. » est de 4,6.
Ceci permet de supputer les résultats de cette disparité. La différence entre les entrées et les sorties de France des « I.N.E. » laisse un solde positif d’environ 40 000 par an, mais en fait ce sont des chiffres « officiels » alors que la réalité est plutôt du double, compte tenu des entrées des « touristes » et des clandestins.
En supposant que l’on ferme hermétiquement nos frontières, il faut prendre en considération la pression à laquelle nous allons être soumis de la part du Maghreb qui va doubler sa population. Dans le même temps, la France, avec une population décroissante, croulera sous les excédents alimentaires, mais surtout disposera de déserts sans habitants qui susciteront des convoitises.
Il n’est donc pas déraisonnable d’envisager l’arrivée de 100 000 immigrants par an, si nous ne faisons rien.
Chevènement voit dans cette situation un enrichissement, mais ce sera en fait un processus qui conduira à une évolution qui risque d’être mortelle pour notre civilisation et pour nos retraites. Dans cette perspective pourrait se constituer un parti des plus importants, musulman ou intégriste (actuellement il y a plus d’un million de Maghrébins français), qui dictera notre politique, nos lois, si nous ne mettons pas le holà !
En ce qui concerne les retraités, il ne faut pas s’attendre à ce que ces Français d’origine « I.N.E. » participent à la prise en charge d’une population vieillie, dont ils n’ont que faire, d’autant plus qu’ils se situeront dans une tranche jeune.

Ce n’est pas être raciste que de défendre le droit à la vie de nos petits-enfants. »
Revenir en haut Aller en bas
 
C'est Juppé qui l'a dit
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: Actualité instantanée :: Coup de gueule envers nos chers politiciens-
Répondre au sujetSauter vers: