CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Répondre au sujetPartagez
 

 le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée

Aller en bas 
AuteurMessage
Claude MILLET
Fondateur
Claude MILLET


le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée Empty
MessageSujet: le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée   le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée EmptyDim 31 Oct 2010 - 0:42

Un renvoi des camarades RASURA



Chers vous tous,



Ci-dessous pour info, cela peut expliquer le reste !!!


Amicalement.



Objet : Le sens de la famille...

> > Selon Médiapart, le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée. Et prépare pour cela une alliance avec des acteurs semi-publics.
> Guillaume Sarkozy (AFP)
> Le site d'information Médiapart affirme jeudi 14 octobre que la réforme des retraites pourrait favoriser les intérêts du groupe Malakoff Médéric, dont le délégué général n'est autre que Guillaume Sarkozy, le frère du chef de l'Etat.
> Selon Médiapart, la réforme "va conduire à l'asphyxie financière des grands régimes par répartition" et sera donc "propice à l'éclosion de ces grands fonds de pension qui n'étaient pas encore parvenus à s'acclimater en France, à quelques rares exceptions près". Parmi les opérateurs privés d'ores et déjà sur les rangs, figure le groupe Malakoff Médéric.

> Des alliés puissants
> "Il ne s'agit pas que d'une coïncidence. Mais bien plutôt d'une stratégie concertée en famille", écrit Médiapart, "l'un assèche les régimes par répartition tandis que l'autre pose les fondements du système par capitalisation". Le site ajoute : "Guillaume Sarkozy a engagé son entreprise dans une politique visant à en faire un acteur majeur de la retraite complémentaire privée. Et il a trouvé des alliés autrement plus puissants que lui, en l'occurrence la Caisse des dépôts et consignations (CDC), le bras armé financier de l'Etat, et sa filiale la Caisse nationale de prévoyance (CNP). Ensemble, tous ces partenaires vont créer, le 1er janvier prochain, une société commune qui rêve de rafler une bonne part du marché qui se profile."
> "Cette société n'aurait jamais vu le jour sans l'appui de l'Elysée", écrit Médiapart. En effet, la Caisse des dépôts et consignations est une institution publique présidée par un parlementaire. Pour sa part, la Caisse nationale de prévoyance (CNP) est une filiale de la Caisse des dépôts et consignations, de la Banque postale et du groupe Caisses d'Epargne, lui-même présidé par François Pérol, ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée.
> En outre, la Caisse des dépôts gère le Fonds de réserve des retraites. "Pourquoi la CDC se lance-t-elle dans pareille aventure pour faire le jeu du système adverse, celui par capitalisation?", demande Médiapart. "Et pourquoi, de surcroît, le faire avec une entreprise dont le patron est le frère du chef de l'Etat?"
> L'enjeu n'est pas mince. Le marché pourrait représenter "40 à 100 milliards d'euros" : en fonction de l'aspect final de la réforme, les Français connaîtront une baisse plus ou moins considérable du taux de remplacement, c'est-à-dire du montant de la pension rapporté au salaire, et donc se précipiteront sur les systèmes de retraite complémentaire. Médiapart publie notamment un "business plan" confidentiel, qui fixe pour objectif une part de marche de "17%" d'ici dix ans.
> (Nouvelobs.com)
Il convient d'ajouter que Malakfoff Médéric a été "choisi" comme mutuelle obligatoire pour les 46000 agents de pôle emploi lors de la fusion en janvier 2009...
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert
avatar


le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée Empty
MessageSujet: Re: le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée   le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée EmptyDim 31 Oct 2010 - 1:29

Ce genre de faveur existe depuis des lustres !

Toutefois lorsqu'on se présente aux élections présidentielles avec le voeu de ne pas commettre les mêmes erreurs que ses prédécesseurs, il vaudrait mieux mettre ses paroles en application...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée Empty
MessageSujet: Re: le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée   le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée EmptyDim 31 Oct 2010 - 9:41

Citation :
Des alliés puissants

"Il ne s'agit pas que d'une coïncidence. Mais bien plutôt d'une stratégie concertée en famille", écrit Médiapart, "l'un assèche les régimes par répartition tandis que l'autre pose les fondements du système par capitalisation". Le site ajoute : "Guillaume Sarkozy a engagé son entreprise dans une politique visant à en faire un acteur majeur de la retraite complémentaire privée. Et il a trouvé des alliés autrement plus puissants que lui, en l'occurrence la Caisse des dépôts et consignations (CDC), le bras armé financier de l'Etat, et sa filiale la Caisse nationale de prévoyance (CNP). Ensemble, tous ces partenaires vont créer, le 1er janvier prochain, une société commune qui rêve de rafler une bonne part du marché qui se profile."

"Cette société n'aurait jamais vu le jour sans l'appui de l'Elysée", écrit Médiapart. En effet, la Caisse des dépôts et consignations est une institution publique présidée par un parlementaire. Pour sa part, la Caisse nationale de prévoyance (CNP) est une filiale de la Caisse des dépôts et consignations, de la Banque postale et du groupe Caisses d'Epargne, lui-même présidé par François Pérol, ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée.

affaire a suivre rien ne nous echappe MB
Revenir en haut Aller en bas
Trekker
confirmé
confirmé
Trekker


le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée Empty
MessageSujet: Re: le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée   le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée EmptyJeu 4 Nov 2010 - 17:51

Monsieur frère doit certainement sa nomination à la tête du groupe Malakoff Médéric, uniquement à ses grandes qualité de manager !..... Cet ex patron d'une grosse PME du textile ( héritée de ses beaux- parent ) qu'il a mené brillamment au dépôt de bilan, a certainement des compétences hors pair pour avoir rebondit dans un tel poste ....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée Empty
MessageSujet: Re: le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée   le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chabal président?
» famille Sarko:le père...
» Lettre de notre chef de file à Sarko 1er
» Sarkozy à Versailles?
» 1909 - Visite du président Armand FALLIERES au Havre ...

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: Actualité instantanée :: Coup de gueule envers nos chers politiciens-
Répondre au sujetSauter vers: