CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Répondre au sujetPartagez
 

 Le futur Airbus présidentiel A 330, désormais peint aux couleurs de la France,

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Le futur Airbus présidentiel A 330, désormais peint aux couleurs de la France, Empty
MessageSujet: Le futur Airbus présidentiel A 330, désormais peint aux couleurs de la France,   Le futur Airbus présidentiel A 330, désormais peint aux couleurs de la France, EmptyVen 29 Oct 2010 - 19:06

Société Publié le 29/10/2010 à 17:31 -
AIR SARKO ONE

Pourquoi le futur avion de Nicolas Sarkozy fait-il un tour du monde ?


Par ThieLe futur Airbus présidentiel A 330, désormais peint aux couleurs de la France, 19063310rry Vigoureux



L'A 330 aux couleurs de la France effectue un tour du monde © AFP


Le futur Airbus présidentiel A 330, désormais peint aux couleurs de la France, effectue cette semaine un tour du monde passant par plusieurs départements ou territoires d'outre-mer. Serait-ce un voyage de récompense pour les techniciens de Sabena Technics, de Thales ou de la Délégation générale de l'armement, qui ont passé plus d'un an sur ce chantier complexe de transformation d'un appareil de ligne civil en un avion de chef d'État ? Pas vraiment, cette cinquantaine d'heures de vol est entrecoupée de brèves escales qui ne laissent pas le temps d'aller à la plage.

Ce tour du monde entre dans le cadre des essais prévus avant de remettre ces jours-ci l'avion à son client, le Palais de l'Élysée. Ce dernier n'en a pas encore les clés et demande à ses experts de vérifier que tout fonctionne parfaitement à bord avant livraison. C'est l'état des lieux, en quelque sorte. Tout doit être parfait. Ensuite, l'armée de l'air en aura la charge et en assumera les coûts, fournissant, entre autres, des navigants (pilotes et hôtesses) militaires et le stationnement sur la base d'Évreux.

Des télécommunications sans coupure

Ce périple doit démontrer que l'avion présidentiel sera opérationnel n'importe où dans le monde, ce qui comporte un double aspect. L'A 330 doit d'abord transporter le président de la République et sa délégation en toute sécurité, même dans un environnement qui peut être hostile, d'où la présence d'un système anti-missiles. Autre différence avec un avion civil, l'appareil tricolore doit, en plus, à 12.000 mètres d'altitude, offrir les mêmes facilités de télécommunication (téléphone, télex, fax, transmission de données, tout cela crypté) que dans les bureaux de la rue du Faubourg Saint-Honoré.

La permanence de l'État et la dissuasion nucléaire passent par cette exigence. D'où la nécessité de vérifier que, partout autour du globe, les liaisons et les transmissions de données à haut débit fonctionnent bien. Le défi est complexe car des zones d'ombre existent, que ce soit pour les transmissions radio ou pour les liaisons par satellite. On l'a vu lors du crash du vol Rio-Paris, le milieu de l'Atlantique-Sud est mal couvert par les relais radio HF d'Amérique ou d'Afrique. Près des pôles, les liaisons par satellite ne sont pas parfaites. Les compagnies aériennes commencent tout juste à proposer internet à bord de leurs avions long-courriers.

Un avion blanc en uniforme

Après La Réunion, l'A 330, souvent surnommé Air Sarko One, a fait escale en Nouvelle-Calédonie, puis en Polynésie, avant de revenir en métropole par la Martinique. Ces arrêts en terres françaises (où l'avion présidentiel reviendra tôt ou tard avec son passager de marque), ne sont pas anodins. L'A 330 bleu-blanc-rouge, malgré ses airs d'avion civil, porte l'uniforme. Il est immatriculé comme un appareil militaire.

Contrairement à un jet commercial qui doit produire un plan de vol et disposer de droits de trafic pour atterrir dans la plupart des pays, "l'Air Sarko One" pourrait être avion non grata ici et là, ou au moins nécessiter des accords diplomatiques. La France les obtient généralement sans problème. Néanmoins s'arrêter à Nouméa ou à Fort-de-France reste beaucoup plus simple. Si le moindre problème se pose, les équipes des bases militaires peuvent apporter leur soutien technique, et des gendarmes peuvent surveiller l'avion au sol. Des économies substantielles de taxes d'atterrissage sont également réalisées grâce au choix de ces aéroports d'outre-mer.



Revenir en haut Aller en bas
Arcimboldo_56
Pro !
Pro !
Arcimboldo_56


Le futur Airbus présidentiel A 330, désormais peint aux couleurs de la France, Empty
MessageSujet: A S O   Le futur Airbus présidentiel A 330, désormais peint aux couleurs de la France, EmptyVen 29 Oct 2010 - 21:58

Bonsoir à tous.

Tout à fait normal que cet avion réalise des tests en vol de tous les éléments de sécurité et de transmissions sécurisées ! Et que de mieux que de faire le tour du monde de nos DOM et de nos TOM !

En ce qui concerne l'équipage, de ce que je lis par ailleurs et que je constate, pour en déduire, il y aura à bord un équipage de conduite et un équipage de soutien.

Conduite : les pilotes ! Je regrette qu'il n'y ait plus de 3ème homme à bord : le mécanicien navigant ! On fait comme dans le civil, où beaucoup d'ancien cependant regrette la présence de cette 3ème personne sur le siège du milieu dans le poste de pilotage.

Soutien : les hôtesses ! Dans l'AA il n'existait pas d'hôtesses mais des convoyeuses de l'air, du moins à mon époque ! Celles-ci étaient toutes qualifiées infirmières d'État avant d'être navigantes. Qu'en est-il maintenant ?

On pourrait en parler plus longuement de tout ça au bar de l'escadrille, et refaire le monde, du transport aérien militaire !

En tout cas, de mon temps c'était le COTAM, et vive le COTAM !

Tous ceux qui sont partis outre-mer savent ce qu'était ce COTAM !

Et il perdure sous un autre nom et toujours présent.

Bien cordialement à tous.

Arcimboldo, ancien du COTAM
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert
avatar


Le futur Airbus présidentiel A 330, désormais peint aux couleurs de la France, Empty
MessageSujet: Re: Le futur Airbus présidentiel A 330, désormais peint aux couleurs de la France,   Le futur Airbus présidentiel A 330, désormais peint aux couleurs de la France, EmptyVen 29 Oct 2010 - 22:47

Merci Arcimboldo de nous ramener pour quelques instants au bar de l'escadrille...

Les jeunes générations ne connaissent pas le COTAM, les Convoyeuses de l'Air, dont à plus illutre à mon avis, demeure Mme Geneviève de Galard.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le futur Airbus présidentiel A 330, désormais peint aux couleurs de la France, Empty
MessageSujet: Re: Le futur Airbus présidentiel A 330, désormais peint aux couleurs de la France,   Le futur Airbus présidentiel A 330, désormais peint aux couleurs de la France, Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le futur Airbus présidentiel A 330, désormais peint aux couleurs de la France,
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: Actualité instantanée :: Coup de gueule envers nos chers politiciens-
Répondre au sujetSauter vers: