CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Répondre au sujetPartagez
 

 Des harkis aux oreillons, les principaux dérapages de Frêche

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Des harkis aux oreillons, les principaux dérapages de Frêche Empty
MessageSujet: Des harkis aux oreillons, les principaux dérapages de Frêche   Des harkis aux oreillons, les principaux dérapages de Frêche EmptyMar 26 Oct 2010 - 9:13

Des harkis aux oreillons, les principaux dérapages de Frêche
Ses provocations verbales étaient devenues sa marque de fabrique. Nicolas Sarkozy selon Georges Frêche ? Un "grand mamamouchi aux talons compensés".

Georges Frêche maniait avec aisance l'art de la provocation."Voter pour ce mec en Haute-Normandie me poserait un problème, il a une tronche pas catholique", disait-t-il en janvier 2010 à l'adresse de Laurent Fabius, d'origine juive. (AFP)
Georges Frêche, mort dimanche 24 octobre à l'âge de 72 ans, est l'auteur de nombreux dérapages verbaux dont voici un florilège :

Sur le même sujetGeorges Frêche est mort : l'hommage avant les polémiques
Georges Frêche , le "bâtisseur" de "la belle endormie"
Le bilan culturel de Georges Frêche
[ REVUE DE PRESSE ] La mort de Georges Frêche
- Janvier 2010 : "Voter pour ce mec en Haute-Normandie me poserait un problème, il a une tronche pas catholique", a-t-il dit à l'adresse de Laurent Fabius, d'origine juive.

- Novembre 2006 : "dans cette équipe (ndlr: de football), il y a neuf blacks sur onze. La normalité serait qu'il y en ait trois ou quatre (...). S'il y en a autant, c'est parce que les blancs sont nuls (...). Bientôt, il y aura onze blacks. Quand je vois certaines équipes de foot, ça me fait de la peine".

- Juin 2006 : il compare sa ville à un "poste avancé de Tsahal", l'armée israélienne (en référence à la présence d'artistes de ce pays au festival Montpellier Danse).

- Février 2006 : "Vous êtes allés avec les gaullistes (...). Ils ont massacré les vôtres en Algérie et encore, vous allez leur lécher les bottes! (...) Vous êtes des sous-hommes, vous n'avez aucun honneur!" (s'en prenant à des harkis)

- Novembre 2005 : Il qualifie de "gugusses" les parlementaires socialistes ayant proposé l'abrogation de l'article de loi sur les rapatriés et les harkis. En plein conseil régional, il entonne le chant colonial: "c'est nous les Africains qui revenons de loin".

- Novembre 2005 : "Je me demande si ce ne sont pas les flics qui, comme en mai 1968, mettent le feu aux bagnoles" (lors de l'inauguration d'une mosquée).

- Avril 2005 : "J'espère qu'il sera meilleur que l'autre abruti (ndlr: Jean Paul II). Celui-là, on le jugera sur le mariage des prêtres et la capote" (après l'élection du nouveau pape Benoît XVI).

- Février 2005 : Nicolas Sarkozy ? Un "grand mamamouchi aux talons compensés".

- Juin 2000 : "Ne vous inquiétez pas pour la dame, elle n'a que les oreillons et on lui tient les oreilles au chaud" (à propos d'une femme en tchador, lors de l'inauguration du tramway de Montpellier). "Ici, c'est le tunnel le plus long du monde: vous entrez en France et vous sortez à Ouarzazate" (beaucoup de maghrébins résidant dans la zone du terminus du tram).

(Nouvelobs.com avec AFP)


Ce monsieur ne maniait pas la langue de bois c'etait !!!!!!ET JE SUIS UN VRAI socialiste disait-il!!!!!!! ces reflexions et prises de bec avec tonton lui ont valu la mise au placard en tant que ministre .
Il disait que Mitterrand etait un extremiste de droite qui etait passez a gauche pour barrer la route a DE GAULLE.
Bien que son parti ne fusse ma tasse de thé , j'appreciai ce Monsieur , beaucoup lui trouveront des defauts , et magouilles en tous genres.
Ceci relevera de la generosite et du savoir faire de chacun , l'histoire jugera. MICHEL BRUNET



il savait ramenez dans le troupeau ces convictions et reflexions qui n'etaient pas toujours les meilleures, mais au moins c'etait dis.
Revenir en haut Aller en bas
 
Des harkis aux oreillons, les principaux dérapages de Frêche
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des plantes pour me guérir, comment ?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: Actualité instantanée :: Coup de gueule envers nos chers politiciens-
Répondre au sujetSauter vers: