CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Répondre au sujetPartagez
 

 SOYONT PATIENT LA FRANCE PRISE EN OTAGE PAR DES IRRESPONSABLES SYNDICAUX

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


SOYONT PATIENT LA FRANCE PRISE EN OTAGE PAR DES IRRESPONSABLES SYNDICAUX Empty
MessageSujet: SOYONT PATIENT LA FRANCE PRISE EN OTAGE PAR DES IRRESPONSABLES SYNDICAUX   SOYONT PATIENT LA FRANCE PRISE EN OTAGE PAR DES IRRESPONSABLES SYNDICAUX EmptyDim 24 Oct 2010 - 10:46

Retour à la normale à la pompe encore incertain
SOYONT PATIENT LA FRANCE PRISE EN OTAGE PAR DES IRRESPONSABLES SYNDICAUX 09c21a11Le ministère de l'Ecologie parle ce week-end d'une «nette amélioration», mais refuse d'évoquer une date de retour à la normale et appelle à une reprise du travail dans les raffineries. Avec une vidéo iTélé.

Alors que François Fillon évoquait mardi un retour à la normale d'ici à la fin de la semaine, le premier ministre a reconnu ce week-end que le déblocage de la situation prendrait «encore plusieurs jours». S'il parle d'une «nette amélioration» sur l'ensemble du territoire, le ministère de l'Ecologie a encore refusé samedi de se prononcer sur une date précise de retour à la normale. La totalité des raffineries de la métropole sont en effet toujours à l'arrêt, tandis que les terminaux pétroliers de Fos-sur-mer poursuivaient la grève pour le 27ème jour consécutif.

«Il faut qu'il y ait une reprise du travail des raffineries», a déclaré le ministre de l'Energie, Jean-Louis Borloo, samedi soir sur France 2. Il a souligné que la situation posait «un problème de logistique majeur» pour l'approvisionnement du pays.



Plus d'infos en vidéo sur itélé.fr

Selon les derniers chiffres, sept départements étaient encore à court de carburant. Il s'agit de l'Eure, du Calvados, de la Loire-Atlantique, de l'Indre et Loire, du Val de Marne, de l'Oise et de l'Allier. L'ouest de la France, en particulier la Bretagne et la région parisienne étaient les principaux points noirs avec respectivement 38% et 35% de stations-service à sec samedi matin. L'heure était à la détente en revanche dans la moitié sud, l'est et le nord du pays avec 80% à 90% de stations alimentées normalement.


«Partir et revenir tranquilles»

Selon Jean-Louis Borloo, le ravitaillement des 300 stations d'autoroute se poursuivait. Déclaré prioritaire, le réseau ne comptait plus à 11 heures ce samedi, que 4 à 5% de stations toujours en attente d'approvisionnement, lequel devait avoir lieu dans la journée. Le ministre a tenu à rappeler que «tout dépend beaucoup du comportement des usagers».

Même avertissement de la part du secrétaire d'Etat aux transports. Dominique Bussereau a renouvelé ses appels aux automobilistes à ne pas faire de «pleins de précaution», critiquant ceux qui allongent les files d'attentes devant les stations-service, «alors qu'il leur manque 5 litres au réservoir». Les vacanciers «pourront partir tranquilles (...) et également revenir», a renchéri le président de l'Union française des industries pétrolières (UFIP), Jean-Louis Schilansky.

Du côté de la SNCF, l'amélioration annoncée semblait se confirmer. A la mi-journée, la CGT-cheminots recensait 19,95% de grévistes. la direction annonçait quant à elle au moins 8 TGV sur 10 en circulation ce week-end, mais un train sur deux seulement en moyenne sur les réseaux TER, Transilien .
SOYONT PATIENT LA FRANCE PRISE EN OTAGE PAR DES IRRESPONSABLES SYNDICAUX .
MB
Revenir en haut Aller en bas
 
SOYONT PATIENT LA FRANCE PRISE EN OTAGE PAR DES IRRESPONSABLES SYNDICAUX
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Refus de prise en charge
» patient envolé, télétransmettre sans complémentaire?
» pRISE DE SANG NEGATIF MAIS TOUJOURS PAS DE REGLES
» double prise en charge: hôpital de jour
» À voir : Vidéo, prise de sein asymétrique

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: Actualité instantanée :: Coup de gueule envers nos chers politiciens-
Répondre au sujetSauter vers: