CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 "L'ennemi intime" - C-R de la Coalition des Harkis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: "L'ennemi intime" - C-R de la Coalition des Harkis   Dim 7 Oct 2007 - 21:39

L'Ennemi Intime de Florent-Emilio SIRI ou le cinéma de série Z au service de la propagande du FLN et de ses porteurs de valise !!! Méfions-nous de nos vrais-faux amis virtuels et douteux !!!

Pendant que la France tout entière se pose, la question fondamentale de savoir : "Où est passée Cécilia SARKOZY ?" (Franchement, on s'en fout complètement du sort de ce couple reconstitué, par raison, à l'occasion de la campagne électorale des Présidentielles 2007 et, il serait temps que notre Président de la République nous dise enfin la vérité, sur sa situation matrimoniale car, après HOLLANDE/ROYAL, c'est du réchauffé !!!), la propagande du FLN et de ses porteurs de valises repart, de plus belle, aux fins de falsifier l'Histoire mais, toutefois, avec une nouveauté déroutante, à savoir : la presse de droite se met à écrire et à parler, à présent, comme celle de gauche, avec l'aval surprenant voire contre-nature, de l'Etat français, se dévoyant, désormais, dans un révisionnisme et un négationnisme officiels, en vue d'une repentance annoncée.

L'objet du délit du moment est, essentiellement, le film "L'Ennemi Intime" qualifié, à tort, par la presse ignare et partiale méconnaissant, indéniablement, la réalité historique et chronologique, de "référence mémorielle", alors qu'il sert de prétexte, évidemment, à une diffusion massive, de propagande, via la campagne de promotion. En se référant, à leurs propos fallacieux, le FLN est devenu la "résistance algérienne" (en lieu et place des terroristes sanguinaires qu'ils étaient à l'époque, puisque les vrais résistants étaient les Harkis et eux-seuls), l'Algérie d'avant juillet 1962 n'était plus la France une et indivisible mais un Etat souverain anachronique (Ah, nos journalistes pourraient-il nous donner les documents attestant leurs assertions car nous avons loupé, dans ce contexte, certains épisodes capitaux ?), ... Et, j'en passe des pires et des pires !!!

Par le biais d'un travail permanent de pressions légitimes, en coulisses, la Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis est parvenue, in fine, à contraindre, les producteurs, à repousser, au 03 octobre 2007, la sortie, de leur film, qui était prévue, initialement, le 25 septembre 2007, dans la perspective indéniable de parasiter, à l'instar des "Indigènes" de Rachid BOUCHAREB, en 2006, la Journée d'Hommage National aux Harkis, tout en contribuant à démonter, point par point, la propagande, de tous les protagonistes, en allant à l'encontre de la "pensée-unique", de notre intelligentsia pas très futée, dans un article objectif et circonstancié. Résultat : les chiffres au box-office, de cette superproduction de série Z, sont très loin des prévisions vantées par la critique sans critiques. Néanmoins, le pire reste, bien entendu, devant nous, car nous resterons, tant que la majorité silencieuse ne se réveillera pas, les "jouets de persécutions d'Etats" (par les dirigeants successifs de la France et la dictature flniste) !!!

Ensuite et à la question : "Faut-il se fier à tous ceux qui se disent être nos amis ?", je répondrais, de manière conjoncturelle, que NON et, il est temps de se méfier, de nos "vrais/faux amis virtuels" qui tentent, également, de nous instrumentaliser à des fins idéologiques, politiques et autres. Je viens de faire les "frais", à mon insu originel, d'une diffamation publique, sur un blog dénommé "François DESOUCHE" qui est infiltré, visiblement, par des "néo-nazis", se revendiquant, à tort, "patriotes" (lire mon dernier article et les commentaires y afférents par le lien ci-dessous).

Enfin, nous tenions à rendre, ici-même, un vibrant tribut mérité, à Madame Monique ORSETTI, une véritable amie sincère, quant à elle, qui est allée, seule et à ses frais, déposer une superbe gerbe de fleurs, le 25 septembre dernier, dans son département du 87 (ayant occulté, en quasi-totalité, cette commémoration officielle), au petit Monument aux Morts de Cromac, afin d'honorer les Harkis (cf. Commentaire N° 22 sous l'article "François FILLON, les Harkis et leurs Familles : 1 fable étatique de plus ?") et, cela nous va droit au coeur et, nous le disons haut et fort !!!

Pour être complet, nous rappelons, derechef, notre "ultimatum", à Nicolas SARKOZY, de respecter sa "parole d'homme et d'honneur", pour le 05 décembre 2007 (au plus tard), avant le lancement, de nos procédures judiciaires et/ou assimilées, auprès de juridictions nationales et internationales, à l'encontre de tous les protagonistes étatiques et physiques, ce qui constituera, le cas échéant, mon "baroud d'honneur", avant de me retirer, définitivement, du militantisme, afin de passer le "flambeau" à la relève de la presque "vieille garde" que je suis !!!
Revenir en haut Aller en bas
 
"L'ennemi intime" - C-R de la Coalition des Harkis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES, tous égaux devant la mort, St MICHEL ne fait aucune distinction de grade :: LE DEVOIR DE MEMOIRE-
Sauter vers: