CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Afghanistan : décès d'un militaire français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Afghanistan : décès d'un militaire français   Ven 15 Oct 2010 - 14:23

Le 14 octobre 2010, un militaire français engagé en Afghanistan est décédé après avoir été blessé au cours d’une opération de reconnaissance dans le nord de la vallée d’Uzbeen.

Le 14 octobre en fin de journée, une section du GTIA (groupement tactique interarmes) Surobi, qui avait été héliportée sur les hauteurs de la vallée d’Uzbeen, a été visée par un tir de roquette insurgé. Un infirmier et un auxiliaire santé de l’unité ont été touchés par le tir.
Les deux militaires blessés ont été évacués par hélicoptère vers l’hôpital militaire français de Kaboul. Le sous-officier infirmier, gravement blessé, est décédé dans la nuit, à l’hôpital, des suites de ses blessures. L’auxiliaire santé, également sérieusement blessé, doit être évacué aujourd’hui vers la France où il sera pris en charge dans un hôpital militaire parisien.
Environ 300 militaires français et afghans conduisaient cette opération de reconnaissance inscrite dans la suite de la campagne d’opérations conduites en août dernier en vallée d’Uzbeen. Elle avait pour objectif d’affirmer la présence des forces de sécurité afghanes et de prendre contact avec la population des villages de la zone.
Sources : EMA
Revenir en haut Aller en bas
Roger Bodson
Pro !
Pro !



MessageSujet: Re: Afghanistan : décès d'un militaire français   Ven 15 Oct 2010 - 14:40

Respect à sa mémoire.

Revenir en haut Aller en bas
vvdd66
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan : décès d'un militaire français   Ven 15 Oct 2010 - 15:06

respect a ce brave qui paye le prix fort son engagement aux vrais valeurs de notre pays
Revenir en haut Aller en bas
http://sacree-soiree-11.frenchboard.com/index.htm
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan : décès d'un militaire français   Ven 15 Oct 2010 - 19:05

Honneur et Respect à ce Soldat de France tombé au combat.

Pensée émue et sympathie attristée à sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan : décès d'un militaire français   Ven 15 Oct 2010 - 19:15

PORTRAIT

Thibault Miloche, cinquantième mort français en Afghanistan


L'armée de terre a donné quelques précisions sur les conditions de la mort en Afghanistan d'un infirmier de 39 ans, Thibault Miloche, appartenant au 126e régiment d'infanterie de Brive. Selon le communiqué diffusé par l'armée de terre, des éléments du Groupement tactique inter-armes (GTIA) Surobi et des forces de sécurité afghanes étaient engagés le 14 octobre dans une opération de reconnaissance dans le nord de la vallée d'Uzbeen. En fin de journée, une section du GTIA, qui avait été héliportée sur les hauteurs, a été visée par un tir de roquette insurgé. Thibault Miloche et un auxiliaire de santé ont été touchés par le tir. Les deux blessés ont été évacués vers l'hôpital militaire de Kaboul par hélicoptère. Thibault Miloche est décédé des suites de ses blessures ce vendredi 15 octobre au matin. L'auxiliaire sanitaire, également du 126e régiment d'infanterie, est en cours d'évacuation vers un hôpital militaire métropolitain.
Ce militaire mort en Afghanistan, le cinquantième depuis le début de l'intervention française dans ce pays en octobre 2001, voici maintenant neuf ans, avait d'abord été un appelé effectuant son service militaire, avant de "rempiler" et de rejoindre en 1993 l'École nationale de spécialisation du service de santé de l'armée de terre à Dinan. Devenu sous-officier en 1995, il y réussit le diplôme d'État d'infirmier, devenu obligatoire pour occuper ce poste dans les armées. Il passe ensuite par de nombreuses unités, 58e régiment d'artillerie de Douai en 1997, groupement de camp de Caylus, 31e régiment du génie de Castelsarrasin et enfin en janvier 2010 au 126e régiment d'infanterie de Brive. Naguère, une telle carrière dans les unités "métro" ne l'aurait pas conduit dans les opérations extérieures ; mais de 1999 à 2010 Thibault Miloche a participé à de nombreuses missions à Djibouti, au Liban, à Mayotte, en Côte d'Ivoire et déjà en Afghanistan, où il avait été affecté dans une Operational Mentoring and Liaison Team (OMLT, une structure où les militaires étrangers conseillent et forment l'armée afghane) de février à juillet 2008. Thibault Miloche était marié et père de deux enfants.

LePoint.fr
Revenir en haut Aller en bas
Charbonnier
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan : décès d'un militaire français   Ven 15 Oct 2010 - 19:48

Sincères condoléances à sa famille et ses proches
Revenir en haut Aller en bas
51
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan : décès d'un militaire français   Ven 15 Oct 2010 - 21:16

Bonsoir
Condoléances a toute sa famille.
Salutations
Revenir en haut Aller en bas
Charbonnier
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan : décès d'un militaire français   Sam 16 Oct 2010 - 11:46

Communiqué de presse du 15 octobre 2010
Afghanistan : un mort de plus, c’est un mort de trop !
Blessé lors d’un accrochage hier, un sous-officier du 126e régiment d'infanterie de Brive avait été transporté à l’hôpital de Kaboul où il s’est éteint il y a quelques heures, loin des siens et loin de sa terre. Le Bloc identitaire tient à exprimer ses condoléances à la famille du militaire tué.
Ce décès porte le nombre total de victimes françaises depuis le début des opérations militaires en 2001 à 50 personnes. Ce sont 50 jeunes Français courageux que la France a envoyés à l’abattoir. Ce sont 50 familles françaises qui sont endeuillées par la perte d’un proche dans les montagnes poussiéreuses d’Afghanistan.
Menant une politique schizophrénique, la France tente vainement d’occidentaliser l’Orient tout en laissant s’orientaliser l’Europe ! La manière de vivre des Afghans en Afghanistan ne regarde qu'eux et nous inquiète moins que le développement du commerce halal ou la prolifération de mosquées dans les villes françaises.
Nous le redisons : cette guerre n’est pas la nôtre. La « guerre contre le terrorisme » est un prétexte. Nous ne pouvons accepter que des Français aillent mourir pour servir les intérêts géostratégiques et pétroliers américains ! C'est ici, chez nous, en Europe qu'il faut combattre l'islam !
Un mort de plus, c’est un mort de trop : exigeons le retour de nos soldats d’Afghanistan !
Pour commander les autocollants : http://www.bloc-identitaire.com/produit/13/autocollants-bloc-identitaire-serie-2011
Pour commander les affiches : http://www.bloc-identitaire.com/produit/14/retour-soldats-afghanistan
Pour soutenir la page Facebook dédiée à cette campagne :
http://www.facebook.com/pages/Le-retour-de-nos-soldats-francais-dAfghanistan/146753208701108?v=wall
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: Afghanistan : décès d'un militaire français   Sam 16 Oct 2010 - 13:10

Comme je l'ai écrit ailleurs sur ce forum, le bilan de cet année est effroyable. Et l'année n'est pas terminée....

Il est certain que lorsque l'on réfléchit à se qui se passe ici et ailleurs en Occident, on se demande ce que vont faire nos Soldats dans ces pays, où la guerre est un mode vie séculaire.... Une guerre qui n'est pas la nôtre.... Alors qu'il y a tant à faire chez nous...
Revenir en haut Aller en bas
Charbonnier
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan : décès d'un militaire français   Sam 16 Oct 2010 - 13:55

Affichettes et autollants disponibles sur les liens de mon dernier message



Revenir en haut Aller en bas
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Accueil » Grand Sud » Toulouse Publié le 16/10/2010 07:46 - Modifié le 16/10/2010 à 08:37 | B.G. Le 50e militaire tué en Afghanistan est de Moissac   Sam 16 Oct 2010 - 19:36

Thibault Miloche, le militaire français décédé dans la nuit de jeudi à vendredi en Afghanistan habitait à Moissac, aux côtés de ses parents, de sa femme et de ses enfants. Son père nous a reçus hier.

Il était 3 heures, hier au cœur de la nuit, lorsque le chef de corps du 31e régiment de génie de Castelsarrasin, Francis Contamin, a annoncé la terrible nouvelle à la famille de Thibault Miloche, 39 ans. L'infirmier adjudant-chef du 126e bataillon d'infanterie de Brive venait de décéder en Afghanistan, des suites des blessures provoquées par un tir de roquette ennemie (lire par ailleurs). Averti de la gravité de l'événement, le colonel Contamin s'était déjà rendu quelques heures plus tôt dans la demeure familiale, à deux pas de l'abbatiale Saint-Pierre de Moissac, où les parents de Thibault Miloche, Paul et Danièle, vivent aux côtés de son épouse, Delphine, et de ses deux enfants, Camille, 10 ans, et Aymeric, 7 ans. Un lieu d'habitation symbolique pour cette famille appréciée pour sa droiture et son amour du patrimoine local. Le père du militaire décédé, Paul Miloche, est d'ailleurs un acteur incontournable de la vie culturelle locale. Il préside l'association Mémoire et patrimoine. Quant à la mère de Thibault, elle fut professeur d'histoire et reste une guide conférencière renommée. « Thibault était comme elle, dotée d'une grande culture, à l'école il est resté longtemps un surdoué qui ne disait pas son nom », témoigne son père, qui fut Saint-Cyrien avant de terminer sa carrière militaire lieutenant-colonel dans le génie. C'est une mutation de ce dernier au régiment de génie de Castelsarrasin qui a rapproché la famille de Moissac. Elle a longtemps vécu dans une première maison qui lui appartient encore, dans le hameau rural de Montescot, sur les hauteurs de la cité uvale. « C'est là que Thibault a grandi, amoureux de cette belle nature moissagaise, se remémore Paul Miloche, qui finit par reconnaître avoir eu un pressentiment. Je ne croyais pas trop à ce genre de choses. Et pourtant, passionné d'informatique comme son frère aîné, mon fils m'avait fait parvenir récemment une grande imprimante qu'il devait m'offrir pour Noël… » La famille de Thibault Miloche doit se rendre sur Paris en début de semaine où les honneurs militaires seront rendus à sa dépouille, vraisemblablement mardi. Après un détour par son régiment corrézien le corps du militaire rejoindra Moissac en fin de semaine prochaine.
L'armée et la santé

Chez les Miloche, on a trois passions : le patrimoine (lire ci-contre), l'armée et la santé. Si le lieutenant-colonel Paul Miloche dit « n'avoir jamais poussé (mes) fils à marcher sur (mes) pas », l'armée semble tout de même avoir un air de vocation familiale. Le frère aîné de Thibault Miloche, Olivier-Paul, est, en effet, médecin colonel. « Avant de rejoindre son futur régiment à Angers, il devait partir à son tour ce dimanche en Afghanistan. Je pense qu'avec ce qui vient d'arriver à son frère, on va peut-être lui demander de rester en France. » Le grand-père de l'infirmier Thibault Miloche, dont la cadette, Aude, vit à La Réunion, était lui aussi militaire. Une famille très unie malgré l'éloignement lié aux nombreuses missions. « Thibault avait d'ailleurs rencontré son épouse, une amie de sa belle-sœur, lors du mariage de son frère à Moissac. » Delphine, la femme de Thibault, est pour sa part pharmacienne. Elle exerce à Moissac après avoir possédé une pharmacie près de Paris.
Le chiffre : 50

Militaires Français > Morts en Afghanistan. Le Moissagais Thibault Miloche est le 50e militaire français qui décède en Afghanistan.

«Son frère, médecin colonel, devait partir à son tour ce dimanche en Afghanistan.»

Paul Miloche,

père du militaire décédé

Citation :
Hommage à cette Famille de Militaires dans la douleur
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: Afghanistan : décès d'un militaire français   Sam 16 Oct 2010 - 22:43

Je ne parierais que le Medecin-Colonel, son frère, reste en France s'il a reçu pour mission de partir, il partira peut-être un peu plus tard !...

Dans ce genre de famille, il est rare qu'on se dérobe....

Je leur souhaite beaucoup de courage et leur adresse toutes mes condoléances...

Revenir en haut Aller en bas
Fombecto
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan : décès d'un militaire français   Dim 17 Oct 2010 - 15:56

CHARBONNIER a écrit:
Affichettes et autollants disponibles sur les liens de mon dernier message




Excellent CHARBONNIER!
Revenir en haut Aller en bas
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Hommage : cérémonie à Brive en l’honneur de l’ICS Miloche *   Jeu 21 Oct 2010 - 17:22



Mise à jour :21/10/2010

Les honneurs militaires ont été rendus à l’infirmier de classe supérieure (ICS) Thibault Miloche, mort au combat en Afghanistan.
Hommage : cérémonie à Brive en l’honneur de l’ICS Miloche. Credits: Sirpa Terre Image Saint Maixent

Le jeudi 21 octobre 2010 à 11h s’est tenue la cérémonie d’hommage à l’ICS Miloche, au 126e régiment d’infanterie (126e RI) de Brive, présidée par monsieur Hervé Morin, ministre de la Défense. Le général d’armée Elrick Irastorza, chef d’État-major de l’armée de Terre (CEMAT) était présent aux côtés de nombreuses autorités, en l’honneur de ce sous-officier mort au combat le 15 octobre en Afghanistan.

L’ICS Miloche a été fait chevalier de la Légion d’honneur au cours de cette cérémonie et promu major à titre posthume. Mardi, le CEMAT et le médecin général des armées Gérard Nedellec, directeur central du service de santé des armées, lui avaient remis la médaille militaire. Il avait également reçu la croix de la Valeur militaire avec palme de bronze et citation à l’ordre de l’armée.

L’ensemble du personnel de l’armée de Terre, uni dans le deuil, réaffirme sa peine et adresse à nouveau à la famille, les proches et les camarades du major Thibault Miloche ses plus sincères condoléances.

Droits : Armée de Terre 2010
Revenir en haut Aller en bas
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Soldat Miloche : le deuil, pas l'oubli    Sam 23 Oct 2010 - 16:50



LADEPECHE Publié le 22/10/2010 08:11 - Modifié le 22/10/2010 à 13:58 | Max Lagarrigue

Moissac.
Les autorités civiles et militaires du département ont rendu un dernier hommage à l'infirmier Thibault Miloche, hier en l'abbatiale./Photo DDM, B.G.

Les obsèques de Thibault Miloche, tué dans la nuit de jeudi à vendredi en Afghanistan, ont été célébrés, hier après-midi, en l'église abbatiale de Moissac.

« Présentez armes ! » Hier peu après 16 heures, les honneurs militaires rendus à l'arrivée du corps de Thibault Miloche sur le parvis de l'abbatiale Saint-Pierre de Moissac, ont provoqué un frémissement au cœur de la très nombreuse assistance qui avait pris place à l'intérieur de l'église et dans le narthex. La cité uvale n'enterre pas tous les jours un militaire mort au champ d'honneur. La cérémonie d'hier a ramené ses habitants à la dure réalité de la guerre. Ce héros si proche de nous, mort si loin pour la France. Ce fut, en raccourci, l'idée directrice du dernier adieu adressé au major Miloche.

Un message traduit en ces mots par le maire, Jean-Paul Nunzi : « Moissac aussi peut perdre un des siens sur cette terre lointaine et brutale d'Afghanistan… Loin du fracas des armes, il va reposer dans le havre de paix de Montescot qu'il aimait tant. » Le premier magistrat était accompagné dans son hommage par le préfet, Fabien Sudry, le sénateur, Jean-Michel Baylet, la députée, Sylvia Pinel, et les conseillers généraux, Guy-Michel Empociello et Pierre Guillamat, dont les présences furent qualifiées de « précieuses » par l'aumônier militaire, ami d'enfance de Thibault Miloche, qui célébra la messe. Son homélie fut très didactique à l'égard des jeunes enfants du disparu, sa fille Camille, 10 ans, et son fils Aymeric, 7 ans, assis aux côtés de leur maman, Delphine, et de leurs grands-parents, accompagnés par de très nombreux camarades de classe de l'école et du collège Jean-Rostand.

Ils avaient trouvé place non loin des militaires du 126e régiment d'infanterie de Brive et du 31e régiment de génie de Castelsarrasin venus accompagner celui qui fut qualifié de « frère d'armes » par le lieutenant-colonel Pascal Gogion. Des militaires qui n'étaient pas tout à fait une seconde famille pour Thibault Miloche, tant l'armée était imbriquée dans sa famille au sens personnel du terme. C'est d'ailleurs la voix de son frère, Olivier-Paul Miloche, médecin colonel, qui a conclu la cérémonie. Ce dernier expliqua combien ils aimaient se retrouver lors de leurs permissions communes entre deux opérations extérieures à Montescot, « pour faire le point sur notre engagement avec la 7e symphonie de Beethoven en fond. »

L' indifférence nationale n'était pas totale, mais enfin. C'est dans un quasi-anonymat sur le plan hexagonal que le cinquantième soldat français tué en Afghanistan (lequatorzième en 2010), l'adjudant-chef Thibault, a été inhumé hier, à Moissac (notre édition du 16 octobre).

À l'exception de l'hommage local rendu par ses camarades d'arme du 126e régiment d'infanterie de Brive et du 31e régiment du génie de Castelsarrasin qui étaient venus en nombre en l'abbatiale Saint-Pierre de Moissac et la visite éclair, hier matin, à la caserne Laporte de Brive, du ministre de la Défense, Hervé Morin, le moins que l'on puisse dire, c'est que cette disparition n'a eu qu'un retentissement médiocre. Interrogé hier, à Moissac, sur le sujet, un haut gradé faisait porter la responsabilité de cette carence sur la forte actualité sociale. «La grève des transports, la pénurie d'essence, la mobilisation des lycéens contre la réforme des retraites, sont vraisemblablement la cause de ce manque de visibilité.»

Reste, à n'en pas douter, que si le mouvement social a pu faire oublier, ces derniers jours, jusqu'à l'engagement de la France en terre afghane, le désintérêt de l'opinion et des médias nationaux pour ce cinquantième soldat mort pour la France est symptomatique d'un mal plus profond: celui de l'indifférence pour un conflit à la fois lointain et peu lisible.

Une affliction qui a touché aussi, cette semaine, les soldats blessés revenus d'Afghanistan. Amputés, traumatisés, beaucoup ont le sentiment d'être des laissés-pour-compte de la Grande Muette et de leur pays. Dans le même temps, l'engagement de l'armée française sur les terres de feu du commandant Massoud n'a cessé de grimper pour arriver bientôt au nombre de 4 000 soldats pour un budget total de 470 millions d'euros en 2010.

À l'heure où nous écrivions ces lignes, nous apprenions qu'un 597e soldat de l'Otan perdait la vie en Afghanistan depuis le début de l'année. De loin, cette guerre est la plus meurtrière depuis le début de l'engagement, en 2001.
Abonné aux «opex»

Le major Thibault Miloche n'était pas le dernier pour partir en opération extérieure (OPEX), loin de là. L'énumération faite par le chef de corps du 126e régiment d'infanterie de Brive de toutes les missions auxquelles il a participé depuis son entrée dans l'armée en 1995 en témoigne. Djibouti à plusieurs reprises, Côte-d'Ivoire, Mayotte, Liban et Afghanistan à deux reprises, ont été les différents théâtre d'intervention sur lequel il fut projeté. La terre afghane l'avait vu à nouveau débarquer en juillet dernier pour intégrer la Task Force Bison.
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: Afghanistan : décès d'un militaire français   Sam 23 Oct 2010 - 21:59

Que le Major Tibault Miloche repose en paix et que Dieu vienne en aide à son épouse, ses deux enfants et sa famille !

Sa disparition est passée inaperçue dans l'actualité bien trop occupée par les débordements de la racaille de nos villes, les manifestations et blocages en tout genre....

Celle du Sergent Rygiel du 2e REP le 7 juin n'a pas eu davantage de retentissement, sauf dans une émission enregistrée par TF1 le lendemain de son décès,diffusée en Septembre.

Mais nous étions en pleine préparation de la Coupe du Monde de Foot ! Même Coupe du Monde qui a réduit au strict minimum, la disparition de notre "Bruno"....

La France se moque bien de ces Soldats expédiés à des milliers de kilomètres. Et ce n'est pas d'hier !

Je ne pense pas me tromper en disant que ce comportement a débuté avec la Guerre d'Indochine (contrairement à Benjamin Stora, les souvenirs de mes premières années sont très limités) 17000 Km, c'était bien trop loin pour empêcher les Français heureux de renouer avec la liberté, et les joies de la vie en général !

La Guerre d'Algérie a davantage marqué en raison des nombreux appelés qui y ont participé, mais les familles qui n'étaient pas concernées s'en est souciée comme d'une guigne !

Quant aux différents conflits suivants, ce fuit la même chose, l'Afghanistan ne fait qu'allonger la sinistre liste !
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Afghanistan : décès d'un militaire français   Jeu 17 Fév 2011 - 15:26

Par décret du 15 février 2011 paru au Journal officiel n°0040 du 17 février 2011, l'infirmier de classe supérieure Miloche (Thibault, Marie-Charles), tué dans l'accomplissement de son devoir le 15 octobre 2010 a été nommé au grade de chevalier de la Légion d'honneur avec effet du 19 octobre 2010.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=?cidTexte=JORFTEXT000023592182&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Afghanistan : décès d'un militaire français   Jeu 17 Fév 2011 - 17:27


--------------------------------------------------------------------------------

[quote]Par décret du 15 février 2011 paru au Journal officiel n°0040 du 17 février 2011, l'infirmier de classe supérieure Miloche (Thibault, Marie-Charles), tué dans l'accomplissement de son devoir le 15 octobre 2010 a été nommé au grade de chevalier de la Légion d'honneur avec effet du 19 octobre 2010.

[quote

QUE NOTRE FRERE D'ARME REPOSE EN PAIX EN SOUHAITANT QUE SA FAMILLE PROCHE PUISSE BENEFICIER D'AIDES ET DE RECONFORTS ;MB
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: Afghanistan : décès d'un militaire français   Jeu 17 Fév 2011 - 18:07

Merci Pérignon.

ll aura fallu tout ce temps pour réfléchir.....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Afghanistan : décès d'un militaire français   

Revenir en haut Aller en bas
 
Afghanistan : décès d'un militaire français
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: VEILLE ACTUALITE MILITAIRE-
Sauter vers: