CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 TCHAD - BEDO- 11octobre 1970 - Les 12 parachutistes tombés au Champ d'Honneur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: l'Embuscade de BEDO..   Mar 15 Mar 2011 - 8:22





Ce combat à était raconté sur le site mais peut'être pas comme cela....


Le combat de Bedo a été l'engagement le plus meutrier de la CPIMa pendant la campagne du Tchad.
Il a été livré et mené par cette seul unité hélas..!
Au cours de l'action, 12 parachutistes furent tués et prés de 25 blessés plus ou moins grièvement, sur les 105 personnels engagés dans l'affaire.

La situation dans le BET du Tchad à l'automne 1970, est tendue.
En effet,sur cet immense térritoire désertique de 600 000 km carré comportant d'importants massifs montagneux(l'Enikousi culmine à 3400 métres),les forces de l'ordre controlent seulement les 5 palmeraies les plus importantes,c'est à dire:Largeau - Zouar -Bardaï - Fada - Ounianga.

Mais, elles subissent la préssion d'un adversaire particulièrement adapté au térrain et au climat et de plus bien équipé.

Début octobre, la CPIMa rejoint Largeau afin de dégager les postes du BET régulièrement harcelés par les rebelles.
Elle reçoit la mission d'aller contrôler la ligne des palmeraies qui s'étendent entre 50 et 120 km au nord-ouest de la capitale du BET(Kirdini -Anni - Yarda - Bedo - Tigui etc....).
Pour remplir cette mission, le Capitaine Canal,commandant de l'unité,dispose de trois commandos: 1er -2em -4em commandés par les lieutenants Neau -Beaufils et Rafenne.

L'adjudant Jadoule est à la tête de la section de commandement et d'appui,articulée en un élément santé( médecin capitaine Marini),une pièce de 57 sans recul ,et un groupe de mortiers de 81 sous la houlette de l'adjudant Tchang.
Toute l'unité est motorisée sur Dodge 6X6.
La guerre du désert plus que tout autre étant un problème de logistique,nos réserves de carburant,de pièces auto,et l'eau potable s'epuisant, le capitaine décide de revenir à Largeau,notre base arrière.

Le dimanche 11 octobre, l'unité est sur la route du retour.
Nous quittons la palmeraie de Bedo vers 15 heures en direction de celle de Kirdini distante de 50 km et nous roulons en convoi.

En tête , le commando du lieutenant Neau,suivi du capitaine accompagné de sa section de commandement et d'appui,derrière vient le commando du lieutenant Beaufils ,enfin un peu décroché, le commando Raffenne ferme la marche.
En tout 15 vehicules roulant a distance de poussière et ayant à leurs bord des parachutistes aguérris et rompus aux embûches du désert.
Rien ne laisse prévoir l'embuscade qui nous attend.

A suivre



Revenir en haut Aller en bas
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: TCHAD - BEDO- 11octobre 1970 - Les 12 parachutistes tombés au Champ d'Honneur    Mar 15 Mar 2011 - 8:24




A peu près à mi-chemin entre Bedo et Kirdini, vers 16h30, le véhicule de tête du lieut. Neau est pris à partie par des rebelles embusqués dans des rochers bordant la piste à moins de 10 mètres, dans un endroit qui n'avait rien d'un coupe-gorge;
Dès le premier coup de fusil,presque toute la colonne est prise sous le feu.

les rebelles ,bien abrités,étalés sur une longueur supérieur à un kilomètre,ont laissé rentrer le convoi dans une nasse meurtrière.

En outre,ils ont posté des hommes de chaque côté de la petite cuvètte de sable dans laquelle nous sommes soudainement bloqués.

Les rebelles au nombre de 130 environ,bien armés de fusils Enfield à balle expansives,et de carabines italiennes Stati,disposant d'une dotation de munitions au moins égale à la nôtre et bénéficiant de l'appui de trois armes automatiques(FM Bren), ajustent leur tir.

Les pertes ches les parachutistes et notamment au sein du commando de têtesonr de suite sévères.

La quasi-totalité de l'unité est cloué au sol et se fait tirer comme des la pins.
Par trois fois les rebelles éssaient de regrouper leurs hommes.

Le sergent/chef VOronine,pour se dégager,tente un assaut désespéré,à la tête de son groupe.
C'est là,dans son élan,qu'il est tué d'une balle en plein coeur.
Seul le 4em commando n'est pas pris dans la nasse au déclenchement de l'embuscade.

Le lieutenant Raffenne,entendant les comptes-rendus radio,fait débarquer ses hommes à défilement au plus prés,et entame à pied un débordement dans le dos de l'adversaire qui va permettre de dégager tout d'abord le commando Beaufils

Le 4em commando continuant sa progression,mlagré 4 blessés,arrive bientôt à la hauteur des véhicules de tête de colonne,coupant ainsi la retraite des des rebelles.

L'adjudant Jadoule peut alors aider sa progession finale, en appuyant au 57 sans recul,renseigné par le capitaine de l'évolution des combats.

Le sergent/chef Tremauville,dès le début de l'accrochage est resté résolument à son poste et essaie désespérément d'appeler Largeau,ou stationne à moins d'une demi-heure de vol une patrouille de chasseurs bombardiers AD4.
Il est blessé et remplacé par le sergent Poupeau,lequel n'arrive pas à avoir de l'aide;la station radio de Largeau s'obstinant à passer des méssages "routine"en déclarant que c'est pas l'heure de la vacation.

Finalement,à la tombée du jour,vers 18h30, aprés trois assauts successifs,
le commando Raffenne réussit à dégager le lieutenant Neau,seul survivant du véhicule de tête,à mettre en fuite les derniers rebelles et commence à rele ver les blessés du 1er commando.

C'est alors,la nuit tombante,l'heure du bilan.
Pour les paras,il est lourd:11 morts,un douzième mourra en cours d'évacuation sanitaire;25 autres sont blessés dont le capitaine Canal et le lieutenant Neau.

L ambiance de cette nuit qui commence est pesante.
Tandis que le médecin et les infirmiers s'affairent autour des blessés,le capitaine à remettre de l'ordre dans sa boutique, en ayant comme souci essentiel l'éventualité d'un retour offencif de l'adversaire.

Puis ronronnement d'un bon vieux Nord 2501 se fait entendre .
Il tournera toute la nuit au-dessus de nous en larguant régulierement ses lucioles.
Aux commande un copain aviateur,le lieut. Lalloz.
Mais l'état de certains blessés est quasi désespéré,il faut les évacuées d'urgences si onveut espérer les sauver.

Le sous -lieutenant Kozela aux commandes d'une Alouette II,seul hélicoptère disponible à Largeau,accompagné du capitaine Niefolov,commandant de l'escadrille de chasse,lui servant de navigateur,fait trois voyages,malgrés le vent de sable qui s'est levé et les risques de pilotage de nuit, pour sauver les blessés.

Quand le jour se lève,les rebelles ne se sont pas manifestés.

Chez l'adversaire, les pertes sont encore plus lourdes puisqu'il y eut 60 tués.
Nous le sûmes par la suite,par renseignement de prisonniers et en découvrant des tombes, en plus de la trentaine de cadavres laissés sur le térrain.

Une quinzaine d'armes appartenant aux rebelles furent ramenées à Largeau,ainsi qu'un drapeau du FROLINAT trouvé sur le corps d'un rebelle par le parachutiste PLATEL du 4em commando,et qui est exposé au musée des TAP à PAU.

Capitaine Raffenne: Debout les paras-1er trimestre 2001...


Fin.............



Revenir en haut Aller en bas
vvdd66
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: TCHAD - BEDO- 11octobre 1970 - Les 12 parachutistes tombés au Champ d'Honneur    Mar 15 Mar 2011 - 8:33


je connais très bien cette période car mon frère y était dans la section de L'adjudant Jadoule et a été blessé
Revenir en haut Aller en bas
http://sacree-soiree-11.frenchboard.com/index.htm
Arcimboldo_56
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Combat de Bedo   Mar 15 Mar 2011 - 12:13

Bonjour à tous,
à cette date j'étais à Mongo dans le Guera, au détachement hélico du GMT 59.
Je n'ai pas participé à cette opération.
Pour ne pas oublier des hommes qui travaillaient dans l'ombre, à l'opération de Bedo, je voudrais citer mon ami mécanicien le Sgc LE BOURHIS qui a assuré la mise en œuvre et l'entretien de l'ALII pilotée par le Ltt KOSZELA.

Le mécanicien hélico est un maillon important dans le filière de disponibilité de l'appareil.
Faire, les pleins de carburant, vérifier les niveaux d'huile turbine, boites de transmission, graissage des parties mobiles 'eu dieu sait que l'ALII en avait pas mal), tou ceci permet au pilote de prendre les ordres aux OPS, de se reposer un peu, et d'arriver pour prendre la machine et effectuer la mission.

Donc, ne jamais oublier le mécanicien !

En ce qui concerne cette opération de Bedo, je vous invite à visiter le site de mon association des anciens des hélicos de l'armée de l'air : http://www.aha-helico-air.asso.fr/

A la page d'accueil, vous cliquez sur la partie gauche sur Mémoire, puis en haut au milieu sur Récits,
enfin vous descendez pour cliquer sur Bedo Tchad octobre 1970 de Bernard KOSZELA (encore un Bernard Smile )

Bonne lecture

Arcimboldo
Revenir en haut Aller en bas
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: TCHAD - BEDO- 11octobre 1970 - Les 12 parachutistes tombés au Champ d'Honneur    Mar 15 Mar 2011 - 18:43

Je viens de lire l'aventure de BEDO par le site ,c'est magnifique ce qui à été fait ,il faut dire un grand Merci aux EVAN effectués la nuit et même tout le personnel impliqué dans ce sauvetage d'urgence des blessés ,Grand Merci de m'avoir permit de lire celà...
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: TCHAD - BEDO- 11octobre 1970 - Les 12 parachutistes tombés au Champ d'Honneur    Sam 6 Aoû 2011 - 12:36

Message reçu dans la boite contact:

"je viens de voir les hommages aux invalides pour les morts récents c est très bien
Nos 12 morts de BEDO (TCHAD) ont attendu 40 ans 10 octobre 1970 hommage le 10 octobre 2010 il y avait des femmes qui pleurer car il a fallut toutes ces années c'était peut être le fils le frères le mari de ces femmes.
j’étais a BEDO
foissey
"

Effectivement Foissey, 40 ans pour rendre un Hommage c'est insupportable...mais à l'époque, les moyens de communication dont nous disposions étaient rudimentaire comparé aujourd'hui à la puissance d'Internet.
Claude Millet

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: TCHAD - BEDO- 11octobre 1970 - Les 12 parachutistes tombés au Champ d'Honneur    Mar 30 Aoû 2011 - 23:41

Nous remercions Françoise et Pascal Bluteau qui nous ont confié la photo de Sylvain...
Et merci Bertrand Robert pour le montage.


TCHAD 1968 - 1973« les oubliés de l'histoire »

L'EMBUSCADE
Le dimanche 11 octobre 1970, l'unité se trouve sur le chemin du retour. Elle quitte la palmeraie de BEDO vers 15HOOlocales et se dirige vers celle de KIRDIMI, distante de 50km enroulant en convoi. L'articulation de la colonne est constituée comme suit : en tête, le commando NEAU, suivi du Capitaine accompagné de sa section de commandement et d'appui; derrière vient le commando RAFENNE qui ferme la marche.

Au total, 15 véhicules roulent espacés à distance de poussière avec à leur bord, des parachutistes aguerris et rompus aux embûches de ce terrain désertique. Rien ne laissait prévoir une embuscade
.../...
La quasi-totalité de l'unité fut clouée au sol en se faisant tirer comme des lapins. A trois reprises les rebelles ont engagé des tentatives pour s'emparer du véhicule de tête, mais furent repoussés à la grenade.Toutefois quelques hommes parviennent à s'abriter derrière les premiers rochers. Afin de se dégager, le Sergent-chef VORONINE tenta un assaut désespéré, à la tête de son groupe. Dans son élan, il fut tué d'une balle en plein coeur.
/...
Stanislas OPOLCZYNSKI
Tiré de la revue: Infos Extérieures PARACHUTISTES TOMBÉS AU CHAMP D'HONNEUR LE 11 OCTOBRE 1970

Bilan des paras morts au Champ d'Honneur: embuscade de Bedo TCHAD 11octobre 1970
Sergent-chef VORODINE,
Sergent NESSUS,
Caporaux-chefs GAGNOL et THOMAS (décédé durant son évacuation vers la France),
Caporaux SCRIVE, RIGAUD et BLUTEAU,
Parachutistes DETAILLER, ARONDEAU, MARTIN, DOUTY et RAYGASSE.

Eléphant Noir 6° CPIMa 11 octobre 1970

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
zriri
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: TCHAD - BEDO- 11octobre 1970 - Les 12 parachutistes tombés au Champ d'Honneur    Mer 31 Aoû 2011 - 0:40

J'avais un Pote à l'Escadron Para, arrivé chez nous en 1977 (RAZAIRE Antony, son père était Para de la France libre + Indo + AFN...) Je ne me rappelle plus s'il était dans l'embuscade ou arrivé en renfort, mais ça l'avait drôlement secoué il revoyait les corps alignés et était capable de de donné les noms dans l'ordre...
zizi


l'insigne de l'Unité :

Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: TCHAD - BEDO- 11octobre 1970 - Les 12 parachutistes tombés au Champ d'Honneur    Mer 31 Aoû 2011 - 1:08

Merci, je vais mettre en place ce soir l'avatar de Sylvain Bluteau

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
tante ju
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: TCHAD - BEDO- 11octobre 1970 - Les 12 parachutistes tombés au Champ d'Honneur    Jeu 1 Sep 2011 - 14:01

Comment est-il possible d'oublier les sacrifices de nos garçons... Suspect

Merci Bertrand pour ce beau montage.

Le caporal des "ELEPHANTS NOIRS" Sylvain Bluteau et tous ses camarades dignement honorés "sous l'arche immense de l'ETOILE de Paris"

« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »

Très belle citation.
Il m'a été confié que l'hébergeur n'acceptait pas un caractère de plus dans ce cadre de titre, c'est donc une considération technique qui en a supprimé quelques mots, mais l'esprit de la citation est entier.
L'auteur inconnu doit être heureux qu'elle fasse le tour du net

Merci à tous ceux qui animent "Chemin de Mémoire des Parachutistes" avec grandeur d'âme.
Revenir en haut Aller en bas
Courcelles
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: TCHAD - BEDO- 11octobre 1970 - Les 12 parachutistes tombés au Champ d'Honneur    Jeu 27 Oct 2011 - 1:08

Un hommage a été rendu au caporal Rigaud

mercredi 26.10.2011, 05:07 - La Voix du Nord
Les anciens combattants se sont recueillis sur sa tombe. Les anciens combattants se sont recueillis sur sa tombe.
| SAINT-HILAIRE-COTTES |


Samedi après-midi, le comité local des anciens combattants s'est rendu sur la tombe ...

du caporal Dominique Rigaud pour lui rendre un hommage solennel. L'amicale des anciens de la compagnie parachutiste d'infanterie de marine de l'ex Afrique équatoriale française (ÆF), présidée par le colonel Claude Bouvinet, est également venue honorer la mémoire du sous-officier mort pour la France, il y a 41 ans.


Voici en quelques lignes l'histoire de Dominique Rigaud. Né le 22 septembre 1949 à Lambersart, ses parents habitent alors à Aire-sur-la-Lys, ses grands-parents à Saint-Hilaire-Cottes. C'est à l'âge de 19 ans qu'il s'engage dans les troupes de marine.

Le 11 octobre 1970, Dominique Rigaud, alors caporal, est mortellement blessé au cours d'une embuscade au Tchad. Son corps est rapatrié à Aire-sur-la-Lys pour être ensuite inhumé au cimetière de Saint-Hilaire-Cottes.
Revenir en haut Aller en bas
CHAUFFEUR
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Hommage au Caporal Rigaud   Jeu 3 Nov 2011 - 9:21

Merci d'avoir mentionner l'article du Journal:

Pour visualiser la cérémonie voir le lien

Amicalement denys

Philippe Buffont, grand reporter de guerre, préte ses talents pour créer les videos des grands moments de l'Amicale des Elephants Noirs.
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: TCHAD - BEDO- 11octobre 1970 - Les 12 parachutistes tombés au Champ d'Honneur    Jeu 3 Nov 2011 - 20:08

Merci Courcelles, merci Chauffeur!
Le sacrifice de ces jeunes paras ne doit plus être oublié, après une si longue période d'ingratitude.

TCHAD 1968 - 1973« les oubliés de l'histoire »
Sergent-chef VORODINE,
Sergent NESSUS,
Caporaux-chefs GAGNOL et THOMAS (décédé durant son évacuation vers la France),
Caporaux SCRIVE, RIGAUD et BLUTEAU,
Parachutistes DETAILLER, ARONDEAU, MARTIN, DOUTY et RAYGASSE.



Cérémonie à l'Arc de triomphe Eléphant Noir 6° CPIMa 11 octobre 2010


J'ai une pensée émue particulière pour le sergent-chef Voronine, que j'ai formé en "période bloquée" PM para en tant qu'aide moniteur en septembre 1965 à la caserne Belcombe et in fine à Orléans Bricy pour quatre sauts réglementaires. Le mois suivant, il embrassait le métier des armes parachutistes par engagement au 1er RPIMa.

"Sergent-chef Voronine
En octobre 1965, Dimitri Voronine s'engage au titre du 1er régiment parachutiste de marine. Sa vivacité va rapidement le faire remarquer et il franchira avec facilité les différents grades. Le 1er septembre 1966, il est nommé sergent. Il se révèle alors un excellent chef de groupe. En juillet 1969, il débarque à Fort-Lamy au Tchad. Bientôt sous-officier adjoint dans une section de parachutistes, il étonne et reçoit l'adhésion de ses hommes. Le 1er janvier 1970, il est promu sergent-chef. Sa compagnie est chargée de patrouiller au nord de Faya-Largeau. Le 11 octobre au matin, avec le 1er commando, il est bientôt en tête de la colonne. Soudain, c'est l'embuscade. Pris sous un déluge de feu, les parachutistes quittent leurs véhicules. Immédiatement, le sergent-chef Voronide tente de se dégager et lance un assaut. Il tombe mortellement blessé d'une balle en plein coeur. La croix de la Valeur militaire avec citation à l'ordre de l'armée, ainsi que la médaille militaire rendront un dernier hommage à ce sous-officier.
169e promotion de l'Ecole Nationale des Sous-Officiers de Saint-Maixent.
Sources :ENSOA"

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
Marcus
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: TCHAD - BEDO- 11octobre 1970 - Les 12 parachutistes tombés au Champ d'Honneur    Ven 4 Nov 2011 - 8:41

Emouvant ce récit d'un épisode méconnu de notre présence Tchadienne, pays qui aura vu de nombreux combats oubliés, voire cachés!!
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël DELLE-CASE
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Re: TCHAD - BEDO- 11octobre 1970 - Les 12 parachutistes tombés au Champ d'Honneur    Dim 14 Oct 2012 - 9:20

Bonjour à tous.

Je suis arrivé au TCHAD, 7 mois et 8 jours après cette embuscade, qui à l'époque avait beaucoup marqué les esprits et les militaires en général. Mais en France, apparemment aucun écho!!!!! Dommage. Donc le 19/05/1971, je débarquais à FORT LAMY, au camp DUBUT. 6° RIAOM, affecté au 60° EBIMA.
Et malheureusement l'accrochage d18/06/1971, où DIARRA et MARTIN furent tués. Avec l'escadron, nous avons participé à la cérémonie au camp DUBUT.
Dans ces circonstances tragiques, l'esprit de corps existe, est présent!!!
Amicalement.
Raphaël.
Revenir en haut Aller en bas
Bacchus
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: TCHAD - BEDO- 11octobre 1970 - Les 12 parachutistes tombés au Champ d'Honneur    Jeu 11 Avr 2013 - 14:27

J'ai retrouvé cette photo, je n'ai malheureusement pas noté l'auteur, qu'il me pardonne..........




Revenir en haut Aller en bas
bleu12
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: TCHAD - BEDO- 11octobre 1970 - Les 12 parachutistes tombés au Champ d'Honneur    Jeu 11 Avr 2013 - 17:11

Hommage à nos camarades tombés au champ d'honneur.

_________________
"Nous avons eu l’impression d’être trahis, ce qui explique notre révolte" Commandant Hélie de Saint-Marc dernier Chef de Corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
Vidocq
Invité



MessageSujet: Bagarreurs d'honneur   Dim 26 Fév 2017 - 14:58

C'est dingue de voir que certaines familles sont dans tous les coups durs !Indo,Algérie,Tchad,Chypre,Djibouti,Mali.et à chaque fois dans des armes qui sont loin du club med !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TCHAD - BEDO- 11octobre 1970 - Les 12 parachutistes tombés au Champ d'Honneur    

Revenir en haut Aller en bas
 
TCHAD - BEDO- 11octobre 1970 - Les 12 parachutistes tombés au Champ d'Honneur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES, tous égaux devant la mort, St MICHEL ne fait aucune distinction de grade :: LES PARACHUTISTES MORTS AU "CHAMP D'HONNEUR" :: Les Parachutistes morts au "Champ d'Honneur" en OPEX :: Le TCHAD-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: