CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ces militaires qui deviennent ambassadeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Ces militaires qui deviennent ambassadeurs   Dim 3 Oct 2010 - 20:17


Mise à jour :01/10/2010 - Auteur : Linda Verhaeghe

Ce 1er octobre, le général Emmanuel Beth a pris ses fonctions d’ambassadeur de France au Burkina-Faso. « Fait rare, mais pas exceptionnel », selon l’historien Maurice Vaïsse certains officiers généraux accèdent à de hauts postes diplomatiques.

Certains officiers généraux accèdent parfois à des postes diplomatiques. Exemple récent, le général de corps d’armée Emmanuel Beth, nommé ambassadeur de la République française au Burkina-Faso le 25 août dernier, a pris ses fonctions le 1er octobre 2010.
Le général Emmanuel Beth, durant son mandat en 2002-2003 à la tête de la force Licorne, déployée en Côte d’Ivoire. Crédit : CHANTEMARGUE/DICOD

« Si les militaires participent à l’action internationale diplomatique, en tant qu’attachés militaires et de défense, la désignation d’officiers à de tels postes politiques reste extrêmement rare », selon Maurice Vaïsse, Professeur d’histoire des relations internationales à l’Institut d’Etudes Politique de Paris et président du Conseil scientifique pour la recherche historique au ministère de la Défense .

Le général Emmanuel Beth est, cependant, le second officier général à avoir été désigné ambassadeur cette année, après le général de gendarmerie Roland Gilles. L’ancien Directeur général de la gendarmerie nationale a été nommé ambassadeur de la République française en Bosnie, au mois de juin 2010. Quelques années auparavant, l’Amiral Jacques Lanxade avait aussi occupé le poste d’ambassadeur de la République française en Tunisie, à partir de 1995.

« D’une façon générale, les officiers généraux ne sont pas destinés à être ambassadeurs, car c’est une spécialité qui est celle des diplomates de carrière. La nomination d’officiers généraux n’est pas pour autant un fait exceptionnel dans la société civile française. Mais elle reste une distinction rare, délivrée en fonction d’une adéquation entre ces nominations et les atouts que peuvent présenter les personnalités désignées . D’ailleurs, il n’y pas que des militaires qui accèdent à de tels postes diplomatiques. L’écrivain Jean-Christophe Rufin a, par exemple, été nommé ambassadeur à Dakar, en 2007 », explique Maurice Vaïsse.

Jusqu’alors, le général Emmanuel Beth était en effet à la tête de la Direction de la coopération de sécurité et de défense du ministère des Affaires Etrangères et Européenne, depuis juin 2006. Militaire de terrain, cet officier parachutiste de la Légion étrangère a également commandé la force Licorne déployée en Côte d’Ivoire , à partir d’octobre 2002.

« Le fait de nommer un militaire, de surcroit au parcours reconnu, a une signification politique » , précise-t-il. « A travers l’histoire, nous pouvons citer l’exemple du général Georges Catroux, nommé ambassadeur de la République française à Moscou, en 1945. Ce personnage considérable de la seconde Guerre Mondiale, fut désigné à ce poste par le général de Gaulle, celui-ci souhaitant envoyer quelqu’un de poids pour représenter la France, après la signature du Traité d’alliance franco-soviétique, en décembre 1944. Sa volonté était alors de montrer aux soviétiques et à Staline tout l’intérêt que la France leur porte ».




Ministère de la Défense 2010
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: Ces militaires qui deviennent ambassadeurs   Lun 4 Oct 2010 - 0:03

Voilà une chose qui ne me choque absolument pas !

Ces Généraux, ont souvent une connaissance du monde diplomatique pour avoir occupé des postes d'attaché militaire.
Par ailleurs, ils ont, semble-t-il pour ceux cités dans l'article, un parcours qui les a amenés à approcher militairement les pays où ils sont ou ont été, ambassadeurs. Ce qui peut leur être d'une grande aide dans la réalisation de leur mission.

Revenir en haut Aller en bas
 
Ces militaires qui deviennent ambassadeurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: VEILLE ACTUALITE MILITAIRE-
Sauter vers: