CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un officier belge prend le commandement de l’Ecole de Transition Opérationnelle de Cazaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Un officier belge prend le commandement de l’Ecole de Transition Opérationnelle de Cazaux   Sam 4 Sep 2010 - 21:09

Zone Militaire Opex360

3 septembre 2010 – 18:32

Au cours de son histoire, l’armée de l’Air a accueilli des pilotes étrangers. Cela a été notamment le cas en 1940, avec des aviateurs polonais réfugiés en France après la défaite de leur pays face à l’Allemagne nazie. Mais, jusqu’à présent, aucun officier d’une nationalité autre que française n’a pris le commandement d’une de ses unités.

C’est désormais chose faite. En effet, depuis ce 3 septembre, le lieutenant-colonel Guy Jacquemin a pris le commandement de l’Ecole de Transition Opérationnelle (ETO) / 8e Wing de Cazaux et remplace ainsi le lieutenant-colonel Mathieu Deflandre, dont il était le second. La particularité de cet officier est qu’il est de nationalité belge. Plus précisément , il est originaire de la communauté germanophone de Belgique.

Le lieutenant-colonel Jacquemin s’est engagé dans les forces aériennes belges en 1986, puis a été breveté pilote de chasse deux ans plus tard. Il a notamment piloté des F16 au cours de sa carrière.

Alors, comment un officier belge peut-il se retrouver à la tête d’une unité, à l’origine française? En 1995, l’ETO est créée à Cazaux avec les escadrons de chasse 1/8 Saintonge et 2/8 Nice, ces deux unités évoluant sur Alphajet. En 2003, les états-majors français et belge ont décidé de rationaliser la formation de leurs pilotes de combat au niveau de la phase IV en lançant l’ETO/8e Wing. Du coup, cette école, d’origine française, est devenue commune aux deux pays.

Revenir en haut Aller en bas
 
Un officier belge prend le commandement de l’Ecole de Transition Opérationnelle de Cazaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: VEILLE ACTUALITE MILITAIRE-
Sauter vers: