CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Gendarmes au coeur de l'action

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Gendarmes au coeur de l'action   Ven 30 Juil 2010 - 22:34



La Gendarmerie Nationale est composée de nombreuses unités d’élite opérationnelles. Engagés en tous points du monde, ces hommes et ces femmes au courage exceptionnel restent au contact et au service de la population en toutes circonstances. Le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) assure la protection des touristes sur les pistes enneigées du Mont Blanc, mais aussi dans les cavités des Pyrénées avec les spéléonautes.

Le groupe de sécurité et d’intervention de la gendarmerie nationale (GSIGN) constitue l’une des composantes opérationnelles les plus discrètes. Il assume des missions dangereuses avec l’engagement du groupe d’intervention (GIGN) sur toutes les opérations exigeant professionnalisme et maîtrise de l’événementiel.

L’escadron parachutiste (EPIGN) gère la protection rapprochée des plus hautes personnalités à l’étranger en cas de menace ou de conflit, comme en Côte d’Ivoire, en Haïti ou en Afghanistan. Quant au groupe de sécurité de la Présidence de la République (GSPR) ses gendarmes opèrent dans l’ombre de la plus haute autorité de l’état. La sécurité routière, décrétée comme étant une des priorités nationales s’est dotée de moyens performants pour lutter contre ce véritable fléau meurtrier. Le centre national d’entraînement des forces de Gendarmerie (CNEFG) est désormais considéré comme le centre de l’Union Européenne pour le maintien de l’ordre.

Toujours à la pointe de la modernité, l’institut de recherche criminelle (IRCGN) constitue le dernier maillon de la chaîne cohérente de police scientifique et technique en matière judiciaire. Enfin, le littoral fait l’objet de la part des unités de Gendarmerie maritime d’une surveillance permanente pour faire appliquer les réglementations nationales et internationales. Cet ouvrage est le premier du genre à vous faire pénétrer, à l’aide d’une iconographie authentique et spectaculaire au coeur de cette institution porteuse d’une grande valeur morale, d’une efficacité avérée et toujours aussi chère dans le coeur des Français.

Armées.com Par Claude Dubois, Christophe Dubois, 29 juillet 2010
Revenir en haut Aller en bas
Charly71
Pro !
Pro !



MessageSujet: Re: Gendarmes au coeur de l'action   Sam 31 Juil 2010 - 9:38

La Gendarmerie? Oui c'est vrai une bien belle arme avec des aspects pas toujours bien connus...
Ont en retient surtout les contrôles routiers, mais il ont bien d'autres facettes...
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Gendarmes au coeur de l'action   Sam 31 Juil 2010 - 15:36

Etonnant cet article sur un ouvrage consacré à la Gendarmerie et paraissant récent, alors que sont cités dans le texte de présentation le GSIGN, l'EPIGN et le GSPR aujourd'hui disparus !
En effet, depuis le 1er septembre 2007, une profonde réorganisation a eu lieu et le "nouveau" GIGN regroupe sous le même nom l'intégralité des personnels de l'ancien
GSIGN en trois forces opérationnelles :

- la force intervention
(ancien GIGN),
- la force observation/recherche (ancien groupe
d'observation-recherche de l'EPIGN),
- la force sécurité/protection (qui
regroupe les membres de la section de sécurité et protection de l'EPIGN et du
personnel du détachement gendarmerie du GSPR) ;
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: a   Sam 31 Juil 2010 - 19:13

L'heure est aux restrictions budgétaires, pour la Gendarmerie comme pour les autres !.... Le GSPR a été, si mes souvenirs sont justes, écarté par le Chef de l'Etat dès son élection, il préfère sa chère Police Nationale.

Ceci explique cela ... Pour ce qui concerne l'ouvrage dont il est fait état, il doit daté d'avant ces changements, j'aimerais me le procurer...

Enfin, il ne fait aucun doute que la Gendarmerie, pour la plupart est assimilée aux contrôles radars ou aux films bien connus de Louis De Funès. On oublit les Peletons de Haute Montagne (PGHM) ceux de la surveillance en mer, etc.... Mère de Gendarme, j'en ai fait l'expérience...
Revenir en haut Aller en bas
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: La Force d'intervention   Lun 2 Aoû 2010 - 21:04

[/img]http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/var/gendarmerie_gign/storage/images/organisation/force-intervention2/2317-1-fre-FR/Force-Intervention_articlewide.jpg[img]


Force Intervention

lundi 14 juin 2010

La force "intervention" (FI) est l'héritière du GIGN tel qu'il existait jusqu'au 1er septembre 2007. Désormais déchargée des contraintes de gestions administratives et logistiques, elle peut se consacrer uniquement au métier "intervention", central dans l'activité opérationnelle du GIGN.

La FI est composée d'une centaine de militaires regroupés au sein de quatre sections, aguerris aux techniques les plus exigeantes. Ces sections sont en mesure d'intervenir de manière autonome ou, éventuellement, dans le cadre d'un dispositif de plus grande ampleur, de manière coordonnée. Ce sont elles qui arment les détachements d'intervention d'urgence et de deuxième urgence.

Dans le cadre d'une opération majeure exigeant un engagement massif des forces du GIGN, la force "intervention", placée sous les ordres du commandant du GIGN épaulé par son poste de commandement (PC) de crise, se verrait appuyée et soutenue par les autres entités de l'unité, afin d'être en mesure de se consacrer massivement aux opérations offensives du type assaut.

Pour répondre au contrat opérationnel fixé au GIGN, la force "intervention" entretient et développe des capacités qui lui permettent de répondre, de manière autonome ou en coordination avec les autres forces, aux multiples situations de crise auxquelles est confrontée l'unité, qu'elles soient de caractère "policier" ou exigent la mise en oeuvre de techniques et tactiques spécifiques au contre-terrorisme.

Parmi les domaines les plus exigeants, on peut citer:

* le contre-terrorisme aérien;
* le contre-terrorisme maritime;
* l'intervention sur bâtiment, notamment dans le cadre de prise d'otages de grande ampleur;
* l'intervention sur train;
* dans des milieux particuliers comme les centrales nucléaires, les milieux carcéraux, mais aussi le désert, la forêt, la montagne.

Par ailleurs, la force "intervention" s'engage sur des arrestations et opérations complexes de police judiciaire. Filatures à fin d'interpellation, arrestations de véhicules en mouvement, arrestations en milieu ouvert ou dans des domiciles durcis, opérations de flagrant délit, extorsions de fonds, enlèvements constituent une part importante de l'activité de la force.

Toutes ces capacités exigent la maîtrise individuelle et collective de techniques telles que le tir, le sport de combat, le parachutisme, la plongée, l'effraction, l'infiltration discrète, le franchissement, autant de domaines exigeant un investissement personnel fort.

Sources : GIGN

Credits photo : GIGN - LPC - SIRPA Gendarmerie - M. DUNAL - DUBOIS - M. ERNOULT

Contact : GIGN
Revenir en haut Aller en bas
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Force Intervention Recherche   Lun 2 Aoû 2010 - 21:06




Force Observation Recherche

lundi 14 juin 2010

La force "observation/recherche" (FOR) est spécialisée dans la recherche de l'acquisition du renseignement d'ordre judiciaire ou administratif dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et le grand banditisme.

La FOR est l'héritière des capacités opérationnelles et techniques du groupe observation/recherche de l'escadron parachutisme d'intervention de la gendarmerie nationale (EPIGN).

Travaillant principalement au profit des unités de recherche de la Gendarmerie nationale, sur des affaires particulièrement sensibles, elle développe des capacités humaines et techniques basées sur les méthodes d'investigation spécialisée.

Les hommes et les femmes qui composent la FOR sont rompus aux techniques de filatures et d'observation qu'ils font évoluer en permanence pour répondre aux nouvelles menaces. Ils peuvent basculer indifféremment d'une opération transfrontalière de suivi à un dispositif complet de surveillance en zone urbaine ou rurale. Leurs capacités tactiques leur permettent également d'être projetés par moyens spéciaux sur des théâtres dégradés pour des missions d'infiltration et de recherche de renseignements en tous lieux et en toutes circontances.

La FOR dispose de personnels spécialement qualifiés dans de nombreux domaines (parachutisme, plongée, montagne, sports de combat, changement d'apparence, etc.) et de moyens de haute technicité qui concourent à la réussite de ses engagements.

Agissant sur le haut du spectre des actions de renseignement opérationnel de la gendarmerie, la FOR s'appuie sur des savoir-faire éprouvés en missions ainsi que sur des concepts innovants.

Son engagement, particulièrement dense et continu, lui confère une expérience opérationnelle unique.

Toujours "entre l'ombre et la lumière", elle doit répondre à des impératifs de furtivité et de discrétion qui sont les garants de la réussite de ses opérations.

Enfin, la FOR participe, au titre de ses spécialités, aux autres actions du GIGN en coordination avec les autres forces, notamment dans les situations de crises les plus extrêmes, qui nécessitent l'engagement d'un nombre élevé d'opérationnels rompus aux techniques de l'intervention.

Sources : GIGN

Credits photo : GIGN - LPC - SIRPA Gendarmerie - M. DUNAL - DUBOIS - M. ERNOULT

Contact : GIGN
Revenir en haut Aller en bas
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Force Sécurité Protection du GIGN   Lun 2 Aoû 2010 - 21:09




Force Sécurité Protection

vendredi 22 mai 2009

La force "sécurité/protection" (FSP) est la composante du GIGN à laquelle sont confiées des missions de sécurité et de protection, sur le territoire national ou à l'étranger, au profit de personnalités sensibles et/ou menacées et/ou de sites revêtant une sensibilité avérée.

Héritière de l'escadron parachutiste d'intervention et riche d'une expérience de près de 25 ans, elle couvre l'ensemble du spectre de la sécurité/protection.

Les militaires de la FSP sont susceptibles d'être mis en alerte et engagés dans des délais réduits en France ou à l'étranger, dans des opérations isolées (sécurité de personnel diplomatique dans un pays en crise ou en guerre) ou combinées (théâtre d'opération extérieure notamment).

Ils peuvent être déployés au profit du ministère des Affaires étrangères ou d'organismes internationaux (ONU, Union européenne...) sur proposition de l'Etat français. Ils mettent en oeuvre des savoir-faire spécifiques et sont en mesure d'armer différents dispositifs adaptés à la mission confiée.

Par ailleurs, la FSP offre une capacité d'expertise permanente dans le domaine de la sûreté/sécurité d'emprises civiles ou militaires, en France comme à l'étranger. Elle peut mener ses études dans un cadre interministériel ou à l'occasion d'une mission de protection d'autorité civile ou militaire.

Enfin, composante du GIGN, la FSP est en mesure d'apporter son concours aux autres forces dans des domaines d'action transverses. La FSP dispose en effet de personnels pourvus d'un haut niveau de compétence qui peuvent être engagés dans des opérations requérant la mise en oeuvre de savoir-faire tactiques en milieu hostile ou dans une crise majeure (contre-terrorisme) conjointement et/ou en appui des autres forces du GIGN.

Sources : GIGN

Credits photo : GIGN - LPC - SIRPA Gendarmerie - M. DUNAL - DUBOIS - M. ERNOULT

Contact : GIGN
Revenir en haut Aller en bas
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Force Formation du GIGN   Lun 2 Aoû 2010 - 21:22




Force Formation

samedi 23 mai 2009

Un cursus de formation unique pour une meilleure interopérabilité

Tous les gendarmes intégrant le GIGN dans un poste opérationnel font, à l'issue du stage de formation, un passage au sein de la force "intervention". Par la suite, certains resteront dans cette force, d'autres basculeront dans l'une ou l'autre des forces, selon les besoins et les aptitudes.

Deux points importants ressortent donc de ce dispositif:

* une sélection unique pour tous les candidats à des postes opérationnels;
* une formation initiale axée en priorité sur le métier de l'intervention.

Des formations variées


La sélection et la formation initiale, assurées par une cellule spécifique, forment l'une des composantes centrales de la force "formation".

La section "formations nationales et internationales " dispense, quant à elle, à des gendarmes départementaux et/ou mobiles une instruction variée, depuis l'intervention jusqu'à la protection de personnalités, en passant par la conduite, la négociation, la formation de tireurs d'élite. C'est dans ce cadre que PI2G et négociateurs régionaux sont notamment formés. Ces formations sont également dispensées tout au long de l'année, sur le territoire national comme à l'étranger, au profit de stagiaires de nationalités diverses.

La section "entraînements spécialisés " est chargée de l'organisation comme du suivi des formations et des entraînements dans les domaines très techniques que sont la plongée et le parachutisme.

La cellule "formation continue des cadres " assure une partie de l'instruction théorique et pratique des gradés.

Enfin, toutes ces actions de formation sont suivies de près par la cellule "sécurité à l'instruction et aux entraînements" chargée de trouver l'équilibre entre la nécessaire sécurité et le réalisme indispensable des exercices.

Sources : GIGN

Credits photo : GIGN - LPC - SIRPA Gendarmerie - M. DUNAL - DUBOIS - M. ERNOULT

Contact : GIGN
Revenir en haut Aller en bas
miky
Invité



MessageSujet: merci   Jeu 7 Juil 2011 - 11:30

exist-til des gendarmes qui des infiltrations dans le milieu de la drogues ou tous se qui a but lucratif (prostitution )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gendarmes au coeur de l'action   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gendarmes au coeur de l'action
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: VEILLE ACTUALITE MILITAIRE-
Sauter vers: